Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 – Missions interculturelles (Jean 4, Matthieu 8 & 15, Luc 17)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans quelle mesure êtes-vous doué(e) pour gérer les problèmes interculturels ? Personnellement, je n’y arrive pas très bien parce que je n’ai pas beaucoup de pratique. Deux évènements interculturels me viennent à l’esprit. Quand j’ai commencé mes études à la faculté de droit, environ un tiers de mes camarades étudiants étaient juifs. Je voyais les Juifs comme étant des personnages bibliques. C’était donc surprenant de les avoir dans ma classe en compétition avec moi pour le diplôme ! Alors que je voyageais au Canada, un Canadien francophone m’a demandé pour quoi je ne parlais pas français. Français ? Je lui ai répondu que je vivais aux États-Unis d’Amérique et que dans mon pays la langue alternative à parler est l’espagnol. Je doute que je me sois fait un ami. Comment gérer les différences culturelles en partageant l’évangile ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.  Le Samaritain
 
1.     Lisez Jean 4.3-4. Si vous avez un navigateur GPS, vous aurez remarqué qu’il vous donne généralement le choix entre le chemin le plus court et d’autres chemins que vous pourriez préférer. Il semble dans ces versets que Jésus soit forcé de passer par la Samarie. Quel est le problème avec cela ? (Les Juifs et les Samaritains ne s’aimaient pas mutuellement. Le plus grand problème était que, comme Matthew Henry l’affirme dans son commentaire biblique, « les Samaritains, tant dans le sang que dans la religion, étaient des Juifs bâtards ». Ce genre d’apriori n’est évidemment pas une bonne base pour une solide amitié.)
 
2.     Lisez Jean 4.5-8. Mettez-vous à la place de Jésus. Comment vous sentez-vous ? (Jésus était fatigué, affamé et assoiffé.)
 
3.     Lisez Jean 4.9. Aux États-Unis d’Amérique nous avons une expression : « politiquement correct ». Cela signifie que vous tenez compte des circonstances et ne dites rien qui puisse insulter quiconque. Cette femme dit-elle à Jésus qu’il n’est pas politiquement correct ? (Exactement. Elle dit essentiellement : « Tu connais le problème entre les Juifs et les non-Juifs, entre les hommes et les femmes, tu ne me demanderais pas une faveur si tu respectais les codes de comportement en vigueur.)
 
4.     Lisez Jean 4.10. S’agit-il d’une réponse politiquement correcte ? À votre avis, que pensait la femme qu’avait dit Jésus ? (Rappelez-vous que les Samaritains étaient considérés comme inférieurs de race et de religion. Jésus dit maintenant qu’elle manque de connaissance de Dieu et de connaissance de l’importance de Jésus. Ces deux points pouvaient augmenter la friction parce qu’ils sont cohérents avec les stéréotypes existants que les Juifs avaient sur les Samaritains.)
 
5.     Lisez Jean 4.11-12. Quelle sorte de réponse donne la femme samaritaine ? Insulte-t-elle Jésus, conteste-t-elle la logique de Jésus, ou reconnaît-elle que les Samaritains sont inférieurs ? (Sa réponse est principalement destinée à la logique de Jésus. Elle relève qu’il n’est pas en position d’offrir de l’eau parce qu’il ne peut pas atteindre l’eau dans le puits. Elle appelle Jacob « notre père » relevant ainsi qu’elle est d’une race aussi importante que celle de Jésus.)
 
6.     Lisez Jean 4.13-14. Mettez-vous à la place de la femme samaritaine. Qu’avez-vous à l’esprit ? Quelles sont vos options de réponse à Jésus ? (La première option est de conclure qu’il est lunatique. La deuxième option est de croire que Jésus est quelqu’un de spécial.)
 
7.     Lisez Jean 4.15. Quelle option choisit la femme ? (Elle n’a certainement pas décidé que Jésus est lunatique. Mais sa réponse peut être soit un test de ce qu’offre Jésus, ou alors indiquer qu’elle croit Jésus. Elle peut ne pas comprendre Jésus, mais elle a franchi la ligne et croit que Jésus est quelqu’un de spécial.)
 
8.     Lisez Jean 4.16-19. Qu’arrive-t-il ici ? (Elle est maintenant pleinement dans le bain. Dès le moment où Jésus lui parle de sa situation familiale, elle est convaincue qu’il est quelqu’un de spécial, un prophète.)
 
9.     Lisez Jean 4.20. Recherche-t-elle un conseil spirituel ? (Je le pense. C’est vraisemblablement la première fois qu’elle rencontre un prophète. Elle demande qui a raison – son peuple ou les Juifs – au sujet de l’endroit où adorer ?
 
10.     Lisez Jean 4.21-24. Est-ce une réponse politiquement correcte ? Jésus l’insulte-t-elle ? (Elle demande : « Qui a raison au sujet de l’endroit où adorer ? » Jésus répond : « Ni les Juifs ni les Samaritains n’ont raison dans une optique à long terme. Cependant, le salut vient des Juifs. »)
 
a.      Quelle leçon devons-nous apprendre de Jésus sur le partage de l’évangile avec des gens hostiles ? (Jésus n’a pas peur de dire la vérité. Cependant, il n’essaye pas de l’insulter.)
 
11.     Lisez Jean 4.25-26. La femme samaritaine dit qu’elle comprend la vision d’adoration à long terme. Quelle nouvelle bombe lance Jésus ? (Il est le Messie ! Maintenant cette femme est confrontée à un autre acte de foi.)
 
12.     Lisez Jean 4.27-30. La femme accepte-t-elle Jésus comme Messie ? (Elle pense que c’est une possibilité. Imaginez si vous aviez parlé au Messie !)
 
13.     Lisez Jean 4.39-42. Repensez à la conversation de Jésus avec la femme samaritaine. Comment Jésus a-t-il changé cette hostilité interculturelle en croyance qu’il est le Messie ?
 
II.  Le centurion
 
1.     Lisez Matthieu 8.5-6. Quels problèmes interculturels trouvons-nous ici ? (Un centurion est vraisemblablement romain, et les Romains dominaient la nation juive.)
 
2.     Lisez Matthieu 8.7-9. Que nous enseigne le centurion sur la façon de combler des différences culturelles ? (Il renonce à toute prétention de supériorité culturelle. Il reconnaît que Jésus est la véritable autorité.)
 
3.     Lisez Matthieu 8.10-12. Que dit Jésus sur la supériorité de sa culture ? (Il dit que la foi est la question importante, et non la culture.)
 
4.     Lisez Matthieu 8.13. Considérez la façon dont la foi a changé le plan de Jésus. Notre foi changera-t-elle également le plan de Dieu pour nous ? (Jésus planifiait « d’aller et de guérir » (Matthieu 8.7), et il a guéri le serviteur par la parole.)
 
III.  La femme
 
1.     Lisez Matthieu 15.21-23. Mettez-vous au cœur de cette scène. Cette femme rend-elle la vie difficile à Jésus et aux disciples ? (Apparemment elle continue à les suivre et à crier.)
 
a.      Pourquoi Jésus ne lui répond-il pas ? Vous semble-t-il parfois que Jésus ne vous répond pas ?
 
2.     Lisez Matthieu 15.24. Est-ce vrai ? (Nous venons de lire les histoires de la femme samaritaine et du centurion romain.)
 
a.      Si cela n’est pas vrai, pourquoi Jésus dit-il cela ?
 
3.     Lisez Matthieu 15.25-26. Mettez-vous à la place de la femme. Comment réagiriez-vous à Jésus qui traite votre fille de « chien » à cause de sa race ?
 
a.      Quel enseignement pouvons-nous tirer sur les relations interculturelles ?
 
4.     Lisez Matthieu 15.27-28. Qu’est-ce qui est plus important que la culture et la race ? (La foi !)
 
a.      Devrions-nous adopter la même approche que Jésus a eue envers cette femme ? (Jésus testait sa foi. Je ne pense pas que nous soyons appelés à tester la foi en insultant les gens.)
 
b.      Aux États-Unis d’Amérique il y a des gens qui aiment dire qu’ils sont « offensés », comme s’ils avaient un certain droit d’empêcher les autres de dire ou de faire quoi que ce soit qu’ils considèrent comme « offensant ». Que nous enseigne cette femme sur le fait d’être offensé ? (Nous devons garder notre attention sur ce qui est important, en sauvant nos enfants et en gardant la foi.)
 
IV.  Les lépreux
 
1.     Lisez Luc 17.11-13. Nous apprendrons plus tard que l’un des dix est un Samaritain. Pourquoi les neuf Juifs sont-ils associés au Samaritain ? (Lisez Lévitique 13.45-46. Parce qu’ils avaient un problème bien plus grand – ils étaient atteints de la lèpre et personne ne voulait être avec eux.)
 
2.     Lisez Luc 17.4. Comment ont-ils été guéris ? (Ils ont cru Jésus, ils se dirigeaient vers les prêtres pour qu’ils certifient de leur guérison de la lèpre, et ils ont été guéris en chemin. Ils ont agi sur la parole de Jésus.)
 
3.     Lisez Luc 17.15-16. Retourneriez-vous pour remercier Jésus, ou iriez-vous dire à vos amis et à votre famille que vous pouvez désormais vivre avec eux et réintégrer normalement la société ?
 
4.     Lisez Luc 17.17-19. Notez que Jésus l’appelle un « étranger ». Devrions-nous fermer les yeux sur les différences raciales et culturelles ? (Jésus était stupéfait qu’aucun des Juifs ne soit revenu le remercier. Il a soulevé la question de la différence raciale/culturelle.)
 
a.      Vous rappelez-vous de remercier Dieu pour ce qu’il a fait pour vous ?
 
b.      Selon vous, que veulent dire les paroles de Jésus : « Ta foi t’a sauvé » ? (Je pense que Jésus veut dire que son esprit, et non pas seulement son corps, sont guéris.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), la foi est plus importante que la culture ou la race. Voulez-vous vous engager à mettre la foi à la première place dans vos échanges avec les autres ?
 
V.    La semaine prochaine : Pierre et les non-Juifs.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don