Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 – La mort et la résurrection (Jean 11)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans 1 Corinthiens 15.26 il nous est promis qu’à la seconde venue de Jésus « le dernier ennemi qui sera réduit à rien, c’est la mort ». Il s’agit d’une bonne nouvelle qui est le sujet de notre étude de cette semaine. Selon vous, est-il important que la mort soit le « dernier » ennemi à être détruit ? N’auriez-vous pas plutôt souhaité qu’il soit le premier ? Combien de fois dans la vie n’en avez-vous pas voulu à Dieu à cause de la mort d’un(e) ami(e) ou d’un membre de votre famille ? Que disons-nous à ceux qui ressentent de la colère ? Si vous croyez, comme moi, que Dieu gère tout l’univers, comment expliquez-vous la tragédie humaine ? Devons-nous même essayer de l’expliquer ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.  Lazare
 
1.     Lisez Jean 11.1-3 (version à la Colombe). Mettez-vous à la place de Marthe et de Marie. Pourquoi écririez-vous : « Celui que tu aimes » est malade ?
 
a.      Selon vous, est-il vrai que Jésus avait une relation spéciale avec Lazare ? (Il nous est dit ici que Marie a oint de parfum les pieds de Jésus et les a essuyés avec ses cheveux. Ailleurs, il nous est dit que ces sœurs ont ouvert leur maison à Jésus et à ses disciples (Luc 10.38-39). Le point important serait de faire venir Jésus et qu’il guérisse Lazare.)
 
2.     Lisez Jean 11.4. Comment Jésus voit-il la maladie de Lazare ? (Il dit que cela n’entraînera pas la mort. Au lieu de cela, la maladie apportera de la gloire à Dieu.)
 
3.     Lisez Jean 11.5-6. Le message que les sœurs ont envoyé à Jésus était-il précis – que Jésus aimait Lazare ? (Oui. Cela confirme ce qu’elles ont dit.)
 
a.      Si l’ami(e) que vous aimez a besoin d’aide, pourquoi encore attendre deux jours ? (Jésus sait ce qui va se passer. Cependant, comme nous allons le voir, ce délai va contrarier les sœurs à l’extrême.)
 
4.     Lisez Jean 11.7-8. Les disciples comprennent la relation entre Lazare, ses sœurs et Jésus. Selon eux, est-ce une bonne idée d’aller aider Lazare ? (Non. Ils pensent que c’est dangereux pour Jésus d’y aller.)
 
5.     Lisez Jean 11.9-10. S’agit-il d’une réponse étrange ? Les disciples parlent de danger, et Jésus parle des conditions de marche. S’entendent-ils mal l’un l’autre ? (Jésus fait une déclaration très importante au sujet de la mort. Vous avez un temps alloué pour vivre. Si vous marchez à la lumière du jour pendant votre vie, vous ne « trébucherez » pas et vous aurez vos « douze heures ». Jésus dit à ses disciples que bien que ce soit dangereux, il ne mourra pas avant le temps défini.)
 
6.     Lisez Jean 11.11-13. Quelle est la relation entre les disciples et Lazare ? Jésus dit que Lazare est leur ami à tous.)
 
a.      Notez la façon dont Jésus réfère à la mort. Que dit Jésus de l’état de conscience de Lazare ? (Il dit que la mort est comme un sommeil. Cela soutient l’idée selon laquelle nous ne sommes pas conscients dans la mort.)
 
b.      Pourquoi les disciples suggèrent-ils que Lazare va mieux ? (Ils sont toujours préoccupés par le danger d’y aller.)
 
7.     Lisez Jean 11.14-16. Jésus et ses disciples sont-ils sur la même longueur d’onde – voient-ils les choses de la même manière ? (Non. Les disciples pensent que cela est inutilement dangereux. Ils pensent à eux-mêmes. Jésus pense qu’il est sur point de montrer aux disciples et au monde qu’il est plus puissant que la mort.)
 
a.      Notez les différentes façons dont les disciples et Jésus parlent de la mort. Auparavant, dans Jean 11.4, Jésus avait dit : « Cette maladie ne mène pas à la mort ». Comment réconcilier ces deux déclarations apparemment contradictoires ? (Jésus ne voit pas la mort de ceux qui ressusciteront comme la vraie « mort ». Il voit cela comme un sommeil.)
 
8.     Lisez Jean 11.17-21. Quel message donne Marthe à Jésus ? (Elles envoient le message qu’elles ont besoin d’aide. Jésus les aime, il viendra sûrement et guérira Lazare. Jésus avait déjà guéri toutes sortes de personnes qu’il ne connaissait pas, pourquoi ne viendrait-il pas à guérir quelqu’un qu’il aime ? Marthe est mécontente de Jésus.)
 
a.      Selon vous, les deux sœurs et Lazare ont-ils discuté de la question avant la mort de Lazare ? (Sans doute elles ont conforté Lazare en lui disant que Jésus allait venir. Celui qui avait guéri tant de personnes, l’Ami qui l’aimait, viendrait certainement et le sauverait de la mort. Mais Lazare est mort.)
 
b.      Quel message donne Marie à Jésus ? (Elle refuse même de venir saluer Jésus ! Je suppose qu’elle est fâchée et elle veut que Jésus le sache. Il les a laissées tomber et maintenant leur frère est mort.)
 
9.     Lisez Jean 11.22. Que dit Marthe ? (Elle est déçue de Jésus, mais elle a encore foi en lui. Marie est juste en colère et dévastée.)
 
a.      Selon vous, qu’a Marthe à l’esprit quand elle dit que Dieu donnera à Jésus « tout ce qu’il demandera » ?
 
10.     Lisez Jean 11.23-24. Quelle est la compréhension de Marthe de la mort ? (Les morts se relèveront au dernier jour.)
 
11.     Lisez Jean 11.25-27. Examinons la déclaration de Jésus. Selon vous, que veut-il dire en affirmant qu’il est « la résurrection et la vie » ? (Jésus dit premièrement qu’il a la puissance de ressusciter. Il dit ensuite qu’il a la puissance de donner la vie à ceux qu’il ressuscite.)
 
a.      Comment comprenez-vous la déclaration de Jésus sur le fait de ne jamais mourir alors qu’il vient de parler de notre mort ? (Regardez cela comme une séquence. Nous mourons, Jésus nous ressuscite. Ceux qui vivent et croient en Jésus ne mourront plus par la suite. La vie ressuscitée en Jésus est la vie éternelle. Cela est cohérent avec la déclaration première de Jésus selon laquelle la maladie de Lazare « ne mène pas à la mort » (Jean 11.4). Jésus nous enseigne que la première mort est, en réalité, un sommeil. Les amis et membres de la famille ne sont pas morts, ils dorment. S’ils ont accepté Jésus comme leur résurrection et leur vie, ils ressusciteront pour la vie éternelle.)
 
12.     Lisez Jean 11.28-29. Le fait que Marie se lève vite suggère-t-il qu’elle n’est pas fâchée contre Jésus pour avoir laissé mourir son frère ? (Les émotions autour de la mort sont souvent changeantes. Jésus l’a appelée. Cela montre qu’il se soucie d’elle, et cela a pu être ce qui était nécessaire pour changer l’attitude de Marie.)
 
13.     Lisez Jean 11.32. Marie accuse-t-elle Jésus ? À la place de Jésus, qu’auriez-vous dit ? (Marie blâme Jésus. Elle tombe à ses pieds. Il avait la puissance. Il n’est pas venu alors qu’il avait été averti que Lazare avait besoin d’aide.)
 
14.     Lisez Jean 11.33-35. Si Jésus savait ce qu’il avait en tête, pourquoi a-t-il pleuré ? (Jésus nous aime. Bien qu’il soit sur le point de vaincre la mort, il est triste quand nous sommes tristes. Il est triste quand nous pensons qu’il nous a laissés tomber.)
 
15.     Lisez Jean 11.36-37. Un groupe dit, en voyant Jésus pleurer, que Jésus aimait Lazare. Quelle est la réponse de l’autre groupe ? (Si Jésus aimait Lazare, pourquoi l’a-t-il laissé mourir ? Cela montre que Jésus n’aimait pas Lazare.)
 
a.      S’agit-il là du débat que vous voyez aux funérailles d’une personne « trop jeune » pour mourir ? (Oui ! Et cette histoire répond à la question. Jésus laisse des gens dormir bien qu’il les aime.)
 
16.     Lisez Jean 11.38-39. Marthe est celle qui a auparavant suggéré que Jésus pouvait tout faire. Qu’est-il arrivé à sa foi ?
 
17.     Lisez Jean 11.40-42. Que Jésus veut-il que la foule sache ? (Que Dieu est la source de la puissance derrière le miracle. Que Dieu a envoyé Jésus. La gloire est donnée à Dieu.)
 
18.     Lisez Jean 11.43-44. Maintenant mettez-vous à la place de Marthe et de Marie. Cela importe-t-il que Jésus ait tardé à venir ? Cela importe-t-il qu’il n’ait pas répondu à leur appel quand elles avaient le plus besoin de lui ? (Non ! Tout est pour le mieux maintenant. Tout est bien et cela est arrivé « pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié » (Jean 11.4).)
 
19.     Lisez Jean 11.45. Comment Dieu est-il glorifié ? (Beaucoup ont mis leur foi en Jésus ! Même aujourd’hui cela nous donne foi en Dieu et nous aide à comprendre sa sagesse au milieu de la tragédie.)
 
20.     Lisez Jean 11.46-48 et Jean 11.53. Quelle autre conséquence découle du miracle de Jésus qui a ressuscité Lazare ? (Jésus a scellé son propre destin. Mettez ces deux faits ensemble quand vous expérimentez la perte d’un être cher. Au lieu de blâmer Jésus, au lieu d’être en colère contre lui, considérez que sa mort et sa résurrection permettent la résurrection d’entre les « dormants » de la personne que vous aimez. Jésus est mort pour que vous puissiez vivre. Il nous a tellement aimés qu’il est mort pour nous !
 
21.     Cher(ère) ami(e), nous pouvons voir dans cette histoire que nous devons faire confiance à Jésus avec notre propre vie et avec les vies de ceux que nous aimons. Nous avons un temps alloué qui nous est donné si nous marchons dans la lumière. Après cela, si nous plaçons notre foi en Jésus, nous dormirons jusqu’à ce que Jésus nous réveille pour la vie éternelle ! Voulez-vous faire confiance à Jésus ?
 
II.    La semaine prochaine : Le retour de Jésus.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don