Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 – Le retour de Jésus (Apocalypse 21, Matthieu 24, 1 Thessaloniciens 4)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand j’étais un jeune homme, j’espérais que Jésus retarderait son retour. Tous mes parents proches étaient vivants et je n’étais pas encore marié. Puisque Jésus semble avoir dit qu’il n’y aurait pas de mariage au ciel, je pensais que s’il prenait encore un peu de temps j’en serais content. Je suppose que certains de mes lecteurs désespèrent de voir Jésus revenir, tandis que d’autres s’accommodent volontiers d’un délai supplémentaire. Je pense personnellement que nous n’avons aucune idée à quel point ce sera bien quand Jésus reviendra et nous prendra au ciel. Si nous le savions réellement, personne ne serait content d’un délai. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur la seconde venue de Jésus !
 
I.  L’hébergement
 
1.     Lisez Jean 14.1-3. Jésus nous dit qu’il a une immense maison avec plusieurs pièces pour nous dans le ciel, et que nous ne devons pas nous inquiéter. Pourquoi Jésus mentionne-t-il que nous ne devons pas nous inquiéter ? (La vie comporte des problèmes. Jésus dit que l’ultime solution aux problèmes de la vie est le ciel. Si vous regardez le contexte, dans le chapitre précédent Jésus leur dit qu’il les laisse derrière lui.)
 
a.      Quand j’étais un garçon le terme « demeures » était traduit par « manoirs » (comparez les versions anglaises KJV et NIV). Avons-nous été déclassés de la première classe ?
 
b.      Le commentaire biblique Barnes Notes affirme que le mot grec ici s’applique correctement à des tentes, parce qu’il signifie quelque chose de moins permanent qu’une maison. Avons-nous été encore davantage déclassés : de manoirs à des tentes ?
 
2.     Lisez Apocalypse 21.1-3. Que nous disent ces versets quant à notre séjour au ciel ? (Il est temporaire. Dieu créera une nouvelle terre, il fera descendre la Jérusalem nouvelle sur la terre et il y vivra avec nous. Cela me fait penser que l’idée « temporaire » ne fait pas référence aux talents, mais plutôt au fait que notre séjour dans le ciel est temporaire, jusqu’à ce que Dieu crée une nouvelle terre pour nous.)
 
3.     Lisez Apocalypse 21.15-16. Quelle est la forme de la Jérusalem nouvelle ? (Il s’agit d’un cube ! Mais pas un simple cube, elle est immense – 2'200 km de côté. Il s’agit approximativement de la distance entre Londres et Athènes. Imaginez une construction avec un mur allant de Londres à Athènes ! Ensuite, imaginez qu’elle a la même hauteur !)
 
a.      Si la Jérusalem nouvelle est un cube massif, que cela suggère-t-il quand Jésus fait référence à votre « demeure » ? (Cela suggère que quoi que Jésus ait à l’esprit au ciel ou sur la nouvelle terre, c’est simplement splendide et cela dépasse mon imagination.)
 
4.     Lisez Apocalypse 21.17-21. Que cela nous dit-il quant à la beauté de notre nouvelle demeure ? (Stupéfiante !)
 
5.     Récemment, quelqu’un que je respecte m’a dit qu’il pensait que cette description était symbolique. L’apocalypse est remplie de symboles, mais le détail concernant la ville me fait douter qu’il s’agit d’un symbole. Si j’ai tort, qu’est-ce que cela pourrait symboliser ? (Si cela est symbolique, alors cela symbolise quelque chose qui semble trop grand et trop magnifique pour être décrit !)
 
II.  L’approche dissimulée
 
1.     Dans Matthieu 24 Jésus parle de sa seconde venue. Lisez Matthieu 24.36-42. Pouvons-nous savoir quand Jésus reviendra ? (Non.)
 
a.      Que devons-nous faire ? (Jésus dit de « veiller », d’être prêt à chaque instant.)
 
2.     Lisez Matthieu 24.43-44. Mis à part l’idée selon laquelle nous ne pouvons pas connaître le moment du retour de Jésus, que nous est-il dit d’autre ? (Il reviendra quand nous ne l’attendrons pas !)
 
a.      Mon église locale étudie actuellement l’Apocalypse. Quel enseignement devons-nous tirer de ce texte quand nous étudions l’Apocalypse ? (Ne soyez pas trop confiants dans votre compréhension des prophéties. L’une des plus grandes mises en garde de l’histoire est que les responsables juifs du temps de Jésus étaient des érudits de la Bible. Cependant, ils regardaient dans la mauvaise direction quand Jésus est venu. L’arrogance est dangereuse.)
 
3.     Pourquoi Jésus a-t-il donné les prophéties de l’Apocalypse ? (Lisez Matthieu 24.32-33. Jésus dit que sa seconde venue est semblable à l’avènement des saisons, vous pouvez avoir une idée générale du moment où cela arrive. Jésus ne nous aurait pas dit de « veiller » si cela n’était d’aucune utilité.)
 
III.  L’identification positive
 
1.     Lisez Matthieu 24.23-25. En plus du fait d’être surpris, quel autre problème nous est rapporté ici ? (Le fait d’être induit en erreur.)
 
a.      Dans quelle mesure ce problème est-il sérieux ? (« Même ceux qui ont été choisis » pourraient tomber dans le panneau. Ce texte suggère que cela n’est en réalité pas possible, mais l’avertissement est bien réel et met en garde contre un puissant égarement.)
 
2.     Lisez Matthieu 24.26-27. Quelle est la réponse à ceux qui disent que Jésus est déjà revenu ? (À moins que vous n’ayez vu son avènement, il n’est pas revenu.)
 
3.     Lisez Apocalypse 1.7. Ce texte répète l’idée selon laquelle si vous ne pouvez pas témoigner personnellement du retour de Jésus, il ne s’agit pas de Jésus. Cela soulève un problème concret : admettons que je l’aie vu, mais je ne peux pas être sûr que les habitants de l’autre côté de la planète l’aient vu. Comment puis-je savoir ce que les autres voient ou ne voient pas ?
 
4.     Lisez 1 Thessaloniciens 4.16-18. Que se passera-t-il d’autre au cours du réel second avènement de Jésus ? (Vous n’aurez aucun doute concernant ce qu’ont vu ou non les autres. Si vous êtes sauvé(e), vous serez enlevé(e) dans le ciel. Vous verrez des morts ressusciter et monter au ciel. Cela n’est pas un évènement que vous pouvez discerner simplement en recherchant attentivement des indices ! Vous n’aurez aucun doute !)
 
a.      Je me rappelle avoir une fois visité une église et entendu les membres d’une classe d’étude de la Bible, qui étaient supposés étudier leur Bible au sujet du retour de Jésus, débattre pour déterminer si Jésus posera son pied sur la terre ou non. Si vous pouvez dire que son pied a touché le sol, alors vous êtes à même de dire s’il s’agit du vrai Jésus ou d’un faux. S’agit-il d’un test raisonnable ? (Cela est ridicule. Si vous vous intéressez aux pieds, considérez si vos propres pieds touchent toujours le sol !)
 
IV.  La récompense
 
1.     Lisez Matthieu 5.19 et Matthieu 16.27. Au cours de cette série d’études nous avons discuté l’idée selon laquelle nous sommes sauvés par la grâce seule, mais la décision d’accepter Jésus n’est pas une question de simples mots. La véritable foi résulte en un cheminement vers la justification. Quand Matthieu 16.27 dit que Jésus « rendra à chacun selon sa manière d’agir », cela signifie-t-il que le salut est une question d’œuvres ? (Ce n’est pas la façon dont je le comprends. Au lieu de cela, Matthieu 5.19 nous dit qu’il y aura une certaine forme de classement dans le ciel. Il s’agit d’un système au mérite.)
 
2.     Lisez 1 Timothée 6.17-19. Que cela nous enseigne-t-il au sujet des bonnes œuvres et du fait de partager votre richesse avec les autres ? (Cela nous dit que nous avons fait un dépôt à la banque du ciel.)
 
a.      Si, comme le dit Apocalypse 21.21, la rue principale de la Jérusalem nouvelle est « d’or pur », pourquoi tout le monde voudrait-il faire un dépôt bancaire ? Il suffit de creuser un peu la route non ? (Nous ne connaissons pas la devise du ciel. Évidemment cela ne peut pas être de l’or. Mais c’est quelque chose et Dieu nous promet quelque chose de valeur qui reflète nos bonnes œuvres sur la terre.)
 
3.     Lisez Matthieu 6.1. Que dit ce verset au sujet de Dieu et des récompenses ? (Clairement, Dieu donne des récompenses. Si nous nous récompensons nous-mêmes ici, alors nous avons reçu notre entière récompense. Mais si nous faisons des bonnes œuvres avec un cœur rempli d’amour et de compassion, alors Dieu promet une récompense.)
 
4.     Lisez Apocalypse 22.1-3. Quelle récompense trouvons-nous ici ? (De la nourriture et une bonne santé !)
 
5.     Lisez Apocalypse 21.4. Quelle récompense trouvons-nous ici ? (Plus de mort, de deuil, ni de douleur !)
 
6.     Lisez Apocalypse 21.3 et Apocalypse 22.3-5. Quelle récompense trouvons-nous ici ? (Nous vivrons avec Dieu. Nous verrons le visage de Jésus !)
 
7.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous aller au ciel ? Voulez-vous vivre la vie fabuleuse de ceux qui vivent dans la joie, le bonheur et la paix ? Voulez-vous être récompensé(e) au ciel ? Si votre réponse est affirmative, alors repentez-vous de vos péchés, acceptez la vie, la mort et la résurrection de Jésus à votre place, et commencez à vivre une vie qui récolte les récompenses pour l’avenir ! Pourquoi ne pas commencer dès à présent ?
 
V.    La semaine prochaine : Nous commencerons une nouvelle série d’études sur l’épître de Jacques.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don