Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 – La loi de Dieu (Matthieu 5, Jacques 1, Marc 7, Romains 3 & 6)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si vous suivez régulièrement ces études vous savez que j’enseigne le salut par la grâce seule. Notre étude de cette semaine révèle que la loi, si elle est gardée proprement, requiert une norme extraordinaire de conduite. Cette norme extraordinaire fait penser à certains que la loi de Dieu n’est pas si pertinente à la lumière de la grâce. Si nous ne pouvons pas garder la loi, et si le fait de la garder n’est pas une clé pour le ciel, alors pourquoi essayer ? D’un autre côté, quiconque contemple l’univers connaît l’importance de la loi. Les lois, telles que celle de la gravité, règlent toute chose. Non seulement notre univers est contrôlé par des lois, mais il y a des lois naturelles qui contrôlent les circonstances de notre vie. La série d’actes répréhensibles des nations et des individus qui pensent être en dehors de la loi peut se voir tout autour de nous. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Jésus et la loi
 
1.     Lisez Matthieu 5.17. Comment savons-nous que la loi continue à être d’une grande importance ? (Certains qui soutiennent la grâce disent que Jésus a supprimé la loi. Jésus dit ici qu’il n’est pas venu pour abolir la loi.)
 
a.      Que veut dire Jésus quand il dit qu’il est venu pour « accomplir » la loi et les prophètes ? (Il est venu pour accomplir les prophéties qui focalisent sur lui. Il est venu accomplir le système sacrificiel qui focalisait sur lui. Il est venu pour garder la loi de façon parfaite à notre place.)
 
2.     Lisez Matthieu 5.18. Nous avons ici deux phrases du type « jusqu’à ». La première est « jusqu’à ce que le ciel et la terre passent », et la seconde est « jusqu’à ce que tout soit arrivé ». S’agit-il de temps différents ?
 
a.      Si vous répondez qu’il s’agit du même temps, et que ce temps est la seconde venue de Jésus, cela signifie-t-il que dans le ciel il n’y aura aucune loi ?
 
3.     Lisez Hébreux 8.10-12. Que suggère ce texte quant à l’avenir de la loi ? (À un certain moment, la loi sera intégrée à notre caractère et il n’y aura plus besoin de continuer à enseigner la loi. Cela suggère que la loi continue d’exister sous une forme ou une autre – même dans le ciel.)
 
4.     Lisez Matthieu 5.19. Qu’est-ce qui devrait être enseigné au sujet de la loi ? (Les enseignants ne doivent pas seulement garder la loi, ils doivent enseigner l’importance de garder la loi.)
 
a.      Notez la déclaration très intéressante concernant le ciel. Les enseignants qui disent que la loi n’est pas contraignante vont-ils au ciel ?
 
II.  L’étendue de la loi
 
1.     Lisez Matthieu 5.21-22. Nous reconnaissons « Tu ne commettras pas de meurtre » comme le sixième commandement (Exode 20.13). Jésus dit-il que le fait d’être en colère, ou de traiter quelqu’un de « fou », est comparable à un meurtre ?
 
a.      Qu’est-ce que « raka » et pourquoi était-ce une forme d’incivilité ? (Cela signifie « sans cervelle ».)
 
b.      Lisez Matthieu 23.16-17. Attendez ! Jésus a appelé certains enseignants « fous ». Jésus a-t-il violé sa propre règle ?
 
2.     Lisez Matthieu 5.27-28. Nous reconnaissons « Tu ne commettras pas d’adultère » comme le septième commandement (Exode 20.14). Jésus dit-il que le fait de regarder est comparable à l’acte ?
 
a.      Qu’est-ce que l’adultère « dans le cœur » ? Est-il prohibé par le septième commandement ?
 
3.     Lisez Matthieu 5.29-30. Nous venons de lire que le fait de se mettre en colère est comparable à un meurtre et que le fait de regarder avec convoitise est une forme d’adultère. Est-ce qu’arracher un œil ou couper une main est un remède à la colère ou à la convoitise ? (Non. Rien de cela ne semble avoir du sens. Se mettre en colère n’est pas la même chose qu’enlever une vie, et regarder n’est pas la même chose que commettre un adultère. Enlever l’un ou l’autre organe du corps ne changera pas la pensée.)
 
a.      Pourquoi Jésus dit-il cela ? Sait-il que cela n’aurait aucun sens à nos yeux ? (Rappelez-vous, nous sommes des êtres créés, de telle sorte que nous avons besoin d’accepter les paroles de notre Créateur ! Mais si quelque chose que Jésus dit n’a pas de sens, peut-être que nous avons mal compris ce que Jésus enseigne.)
 
b.      Si le fait de se mutiler ne constitue pas un remède contre le péché, que pensez-vous que Jésus veuille dire par ses déclarations ? (Il veut dire que les mesures radicales sont parfois nécessaires pour éviter de violer la loi. Je ne pense pas qu’il plaide en faveur de ces mesures spécifiques.)
 
c.      Est-ce que cette idée des « mesures radicales » nous aide à comprendre les déclarations sur la colère et le regard ? (Il s’agit de choses à considérer ! Si nous disons que nous ferons attention même en regardant et quand nous nous énervons, il s’agit là d’une approche radicale.)
 
4.     Lisez Jacques 1.13-15. Que nous enseigne Jacques sur la façon dont nous entrons dans le péché ? (Un désir mauvais germe dans notre esprit, qui mène ensuite à la concrétisation du péché, qui mène finalement à la mort.)
 
a.      Que cela nous enseigne-t-il relativement aux déclarations de Jésus sur la colère et la convoitise ? (Le péché spécifique est au moins de penser à tuer et à commettre l’adultère. Si vous êtes tellement en colère que vous tueriez quelqu’un si vous le pouviez, si vous auriez des relations sexuelles non-maritales si vous le pouviez, alors Jésus enseigne que le péché a été commis. Cela a du sens à mes yeux. Pourquoi le péché devrait-il se transformer en opportunité ?)
 
i.       Jésus nous enseigne-t-il davantage que cela ? (Jacques nous enseigne que le péché est progressif. Il naît dans notre esprit. Ainsi, il semble raisonnable de conclure que Jésus nous dit de regarder à nos attitudes.)
 
5.     Lisez Exode 20.7. Que cela dit-il concernant la convoitise du conjoint de notre voisin(e) ? (Pour moi cela complète le tableau. Le dixième commandement s’adresse spécifiquement aux pensées de l’esprit. Comme le dit Jacques, le péché commence par la pensée.)
 
6.     Lisez Marc 7.14-17. Cette déclaration avait-elle du sens aux yeux des disciples ? (Non. Ils voulaient savoir ce que Jésus avait voulu dire. Nous sommes devant une série de déclarations de Jésus qui demandent une attentive considération !)
 
7.     Lisez Marc 7.18-19. Ce que vous mangez est-il un acte ou une attitude ? (Un acte. Bien sûr, vous devez décider quoi manger. Mais l’enseignement ici est que ce que vous mangez va dans votre estomac, cela n’entre pas dans votre cœur (esprit).)
 
8.     Lisez Marc 7.20-23. Revenons à notre discussion sur la colère, le meurtre, la convoitise et l’adultère. J’ai écrit ci-dessus que le fait de se mettre en colère n’est pas la même chose que de prendre une vie, et que la convoitise n’est pas la même chose que de commettre l’adultère. Ce que j’ai écrit est-il faux ? Comment Jésus compare-t-il les pensées et les actes ? (L’esprit est à la base de tout mal. Le meurtre et l’adultère sont simplement des expressions physiques de ce qui se passe dans l’esprit. Si pour une raison quelconque il nous est impossible de commettre l’acte réel, nous n’obtenons pas pour autant un laissez-passer pour juste penser à la façon dont nous aimerions le faire.)
 
III.  Notre réponse
 
1.     Lisez Romains 3.19-20. Pouvez-vous comprendre que l’étendue de la loi nous ferme la bouche ? Semble-t-il juste que la loi nous rende conscients du péché, mais ne nous déclare pas justes ? (Cela me semble juste à la lumière de la norme très élevée que nous avons vue.)
 
2.     Lisez Romains 3.21-24. Comment devenons-nous justes ? (Par la foi en Jésus. Nous sommes justifiés par sa grâce.)
 
3.     Lisez Romains 6.1-4. Quelle attitude mentale est requise par la grâce ? (Une attitude de mort au péché. Nous ne voulons pas le vivre plus longtemps.)
 
4.     Lisez Romains 6.15-18. Que signifie « se mettre à disposition » du péché ? Spécialement à la lumière de notre discussion sur le péché qui débute dans l’esprit ? (L’esprit est le champ de bataille. Nous nous mettons à disposition du péché en décidant d’entrer dans le péché.)
 
a.      Comment nous « mettre à disposition » de Dieu et lui obéir ? (Lisez Romains 8.5-6. Le but est d’accorder notre esprit sur les « tendances de l’Esprit ».)
 
5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous vous engager aujourd’hui à vous mettre à disposition de Dieu ? Voulez-vous vous engager à dire chaque matin : « Que puis-je penser et faire qui soit cohérent avec les désirs de l’Esprit aujourd’hui ? Esprit saint, guide mon esprit et mes mains. »
 
IV.    La semaine prochaine : Le sabbat.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don