Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 – Notre mission (Matthieu 5, Luc 24, Jean 20, Apocalypse 14)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La plupart des Chrétiens savent que Jésus nous a enseigné de partager l’évangile. Combien de temps passez-vous à réfléchir à la façon d’accomplir cette tâche ? Si vous êtes comme moi, vous vous focalisez davantage vers l’intérieur : Qu’est-ce que je fais qui contribue à cet objectif ? Comment puis-je amener quelqu’un à penser que je suis digne de respect ou sympathique ? Comment puis-je mieux profiter de mon temps libre ? Dans quelle mesure votre vie serait-elle différente si la première et la plus importante question de la journée était : « Comment vais-je rendre gloire à Dieu aujourd’hui ? Comment vais-je faire avancer le royaume de Dieu aujourd’hui ? » Ouvrons la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur la façon dont nous pouvons faire avancer le royaume de Dieu !
 
I.  Le sel et la lumière
 
1.     Lisez Matthieu 5.13. Quel est le but du sel ? (Rehausser la saveur de vos aliments.)
 
a.      Qu’arrive-t-il quand il y a trop de sel ?
 
b.      Jésus nous compare à du sel. Peut-il y avoir trop de témoignage chrétien ? (Nous savons tous que nous devons user du sel avec précaution. Je pense que nous devons également bien réfléchir à la façon dont nous témoignons.)
 
c.      Que se passe-t-il si nous ne témoignons pas du tout ? À quoi sommes-nous bons ?
 
2.     Lisez Matthieu 5.14-16. Comment une « ville située sur une montagne » s’intègre-t-elle de façon logique dans cette série de déclarations ? La ville sur la montagne ne peut être cachée, mais une lumière peut l’être. Ainsi, pourquoi faire référence à la ville ? (Jésus semble dire que les Chrétiens seront remarqués. La question est : « Sous quelle lumière seront-il remarqués ? »)
 
a.      Que désirons-nous que l’on remarque de nous ? (Nos bonnes actions. Cela renforce notre étude d’il y a deux semaines. Nous sommes sauvés par la grâce seule, mais quelqu’un qui a une foi véritable sera sur le chemin de la justice. Influencer les autres pour le bien constitue une raison importante pour être sur ce chemin.)
 
b.      Quel est le but de notre lumière et de notre travail ? (Rendre gloire à Dieu.)
 
c.      Lisez Deutéronome 4.1-2. Je pense que les Chrétiens tombent dans le fossé des deux côtés de ce chemin. Soit nous enseignons aux gens de ne pas prendre au sérieux les commandements de Dieu, ou alors nous établissons des commandements que Dieu n’a jamais donnés et essayons de les imposer. Matthieu 5.16 est utile. Au lieu d’établir nos propres commandements, pourquoi ne pas suggérer de nous poser la question dans chaque activité : « Cela donne-t-il gloire à Dieu ? Cela amène-t-il à louer Dieu ? »
 
d.      Que pensez-vous du fait que Jésus parle des gens qui « voient nos belles œuvres », et non des gens qui « entendent nos belles paroles » ?
 
II.  L’entraîneur du sel et de la lumière
 
1.     Lisez Luc 24.46-49. Selon vous, pourquoi Dieu a-t-il dit aux disciples de ne pas commencer leur témoignage avant d’avoir reçu le don de l’Esprit saint ? (Le don de l’Esprit saint est essentiel. Nous devons apprendre cette leçon.)
 
a.      Si vous pensez toujours à la question des œuvres et des paroles, quel est le rôle des paroles ici ?
 
2.     Lisez Actes 8.26-29. Si vous n’êtes pas familier(ère) avec cette histoire, continuez à lire Actes 8.30-39. Que suggèrent les versets 26 à 29 concernant le témoignage tandis que la puissance de l’Esprit saint œuvre en nous ? (L’Esprit saint est comme un GPS ! L’Esprit peut nous guider précisément vers les gens qui veulent en connaître davantage sur l’évangile.)
 
a.      Vous êtes-vous déjà demandé si vous deviez témoigner à une certaine personne ? Qu’en est-il de demander à l’Esprit saint de vous guider vers les bonnes personnes ?
 
3.     Lisez Jean 20.19-23. De quelle autre façon l’Esprit saint peut-il nous aider dans notre témoignage ? (Jésus a le pouvoir de pardonner les péchés (Marc 2.5), et il nous dit de pardonner à ceux qui ont péché contre nous, ou il ne nous sera pas pardonné (Matthieu 6.14-15). Il semble contraire au reste de la Bible de conclure qu’un humain puisse pardonner (ou refuser de pardonner) les péchés des autres d’une façon qui lie notre Dieu souverain. Cependant, ce texte suggère au minimum que l’Esprit saint a un rôle puissant dans sa collaboration avec nous pour vaincre le péché dans le monde.)
 
4.     Lisez Matthieu 28.16-17. Jésus rencontre ses disciples après sa crucifixion et sa résurrection. Il s’agit des disciples les plus proches. Quel problème voyez-vous ? (« Quelques-uns eurent des doutes. »)
 
a.      Selon vous, de quoi ont-ils douté ? (Qu’il s’agissait bien de Jésus.)
 
5.     Lisez Matthieu 28.18-20 (version à la Colombe). Quelle est la réponse de Jésus à leurs doutes ? (Il dit que tout pouvoir lui a été donné, et qu’il sera avec nous « tous les jours, jusqu’à la fin du monde ».)
 
a.      Faire des disciples semble incompatible avec le doute. Comment pouvez-vous faire des disciples si vous-même avez des doutes ? (Cela doit être une autre raison pour laquelle Jésus fait référence à son autorité. Cette autorité apporte la preuve qu’il est vivant.)
 
b.      Quelle est notre mission, selon Jésus ? (Il y a trois aspects. Nous cherchons à ce que tout le monde devienne un disciple. Nous les baptisons au nom du Père, du Fils et de l’Esprit saint, et nous leur enseignons à obéir à Dieu.)
 
III.  La mission des temps de la fin
 
1.     Jésus nous dit qu’il sera avec nous jusqu’à la fin du monde. Notre message ou notre audience changeront-ils alors ?
 
2.     Lisez Apocalypse 14.6 (version à la Colombe). L’audience est-elle la même ? (Oui, nous ciblons toujours tout le monde.)
 
a.      Le message a-t-il changé ? (Non. Il s’agit de « l’évangile éternel », qui est de croire que Jésus est mort à notre place pour nous sauver du péché, qu’il est ressuscité d’entre les morts, et qu’il a maintenant toute autorité dans le ciel et sur la terre.)
 
3.     Lisez Apocalypse 14.7. Attendez une minute. L’évangile éternel a-t-il changé ? (L’urgence a changé. « L’heure de son jugement est venue. » La nécessité de se repentir et de croire est urgente.)
 
a.      Pourquoi l’ange inclut-il la discussion sur la crainte, la gloire et la Création ? (Je pense que cela réfère à « "tout pouvoir" m’a été donné » (Matthieu 28.18, version à la Colombe). L’appel est toujours à reconnaître Jésus comme Dieu.)
 
4.     Lisez Apocalypse 14.8. Qu’est-ce que la « prostitution » de Babylone ? (Le commentaire biblique Nelson’s Bible Commentary nous dit que « le monde en rébellion contre Dieu est appelé "Babylone" ». Ainsi, la prostitution est la rébellion contre Dieu.)
 
a.      Qu’est-ce que « le vin de la fureur » ? (Le vin émousse nos sens. La rébellion contre Dieu est absurde, elle est folie. La bonne nouvelle est que la rébellion s’est effondrée, elle est tombée.)
 
5.     Lisez Apocalypse 14.9-10. Combien de fois entendez-vous ce message : « Un petit conseil : si tu prends la mauvaise décision, la foudre de Dieu va s’abattre sur toi » ? Quelle raison nous amènerait à partager ce message ?
 
6.     Je pense que le message des trois anges est une argumentation logique. Parcourons-en la logique. Le premier ange dit que le Créateur du monde a décidé de passer toute chose en jugement. Le deuxième ange dit que l’opposition à Dieu dans le débat s’est effondrée. Elle n’existe plus. Le troisième ange annonce qu’être du mauvais côté est vraiment une mauvaise idée, et même une très mauvaise idée. Que pensez-vous du fait de partager le message : le temps du jugement est venu, nous avons gagné, ils ont perdu, faites votre choix avec grande attention ?
 
a.      Y a-t-il quelque mérite à soutenir qu’il s’agit là du message des temps de la fin, et non du message pour tous les temps – de telle sorte qu’une focalisation sur ce message peut être déséquilibrée ? (Apocalypse 14.6 (version à la Colombe) dit qu’il s’agit de « l’évangile éternel ». Il n’est pas dit qu’il s’agit du message des temps de la fin.)
 
b.      Voyons si cela correspond à notre perception de la réalité. Est-il correct de dire que l’opposition est tombée ? que le temps du jugement est venu ?
 
7.     Lisez Apocalypse 12.13-17. L’opposition s’est-elle effondrée ici ? (L’opposition a été chassée du ciel. Elle a perdu à la croix. Mais elle est toujours dangereuse pour « ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui portent le témoignage de Jésus ».)
 
8.     Revenons au chapitre 14. Lisez Apocalypse 14.12. Quel groupe voyons-nous ici ? (Le même groupe, le groupe qui obéit aux commandements de Dieu et qui est fidèle à Jésus. Le même groupe qui est la cible de Satan.)
 
a.      Pourquoi ce groupe doit-il avoir de la « persévérance » ? (Je pense que nous commençons à apercevoir l’image globale. Notre message est l’évangile. Notre message est que nous avons gagné et que l’opposition a perdu. Notre message est que faire le mauvais choix est une très mauvaise idée. Mais nous avons besoin de patience parce que cela n’est pas évident pour tout le monde. Satan rugit toujours aux alentours.)
 
9.     Cher(ère) ami(e), avez-vous déjà pris personnellement le message de l’évangile ? Voulez-vous accepter Jésus comme votre Créateur, Sauveur et Seigneur ? Voulez-vous lui rester fidèle, ainsi qu’à ses commandements ? Le mauvais choix est impensable. Choisir de perdre est illogique. Pourquoi ne pas accepter Jésus dès maintenant et partager son message avec les autres ?
 
IV.    La semaine prochaine : La loi de Dieu.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don