Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 – Le Christ et la loi de Moïse (Luc 2, Matthieu 17, Marc 3)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans notre dernière étude nous avons discuté de la loi naturelle, de la loi morale, de la loi civile et de la loi cérémonielle. Laquelle est la « loi de Moïse » ? Moïse a transmis tant la loi morale que la loi cérémonielle sous forme écrite au peuple de Dieu au cours de son voyage vers Canaan. Cependant, ces lois existaient-elle avant que Moïse ne les mette par écrit ? S’appliquent-elles aujourd’hui ? Ouvrons la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Dédié à Dieu
 
1.     Lisez Luc 2.21. Que se passait-il le huitième jour après la naissance de nouveau-nés ? (Ils étaient circoncis et un nom leur était donné.)
 
a.      Pour quelle raison ? (Lisez Genèse 17.12. Cela faisait partie de la loi.)
 
b.      Quelle loi ? Que représentait la circoncision ? (Lisez Genèse 17.9-11. Il s’agissait du commandement de Dieu à Abraham. Cela représentait le fait que les descendants d’Abraham avaient une relation spéciale avec Dieu. Cependant, nous trouvons dans Lévitique 12.3 et dans Jean 7.22 que cela a plus tard été intégré dans la loi de Moïse.)
 
c.       Dans Genèse 17.9-10, la circoncision est appelée une « alliance » (un contrat) entre les humains et Dieu. Pourquoi cela se passait-il le huitième jour après la naissance, soit avant que le garçon n’ait l’habilité de comprendre ce qui se passait ou de consentir à ce contrat avec Dieu ?
 
2.     Lisez Galates 5.2-4 et Galates 5.6. Rappelez-vous que dans notre dernière étude nous avons discuté des lois naturelle, civile, morale et cérémonielle. Quel type de loi représente la circoncision ? (Paul suggère que la loi de la circoncision a été accomplie en Jésus, ainsi cela doit relever de la loi cérémonielle.)
 
a.      Lisez Genèse 17.13. Comment Paul peut-il nous dire que cette loi n’a pas de valeur quand Dieu l’a clairement appelée « une alliance perpétuelle » ?
 
3.     Lisez Colossiens 2.9-12. Comment ces versets nous aident-ils à mieux comprendre cette alliance perpétuelle ? (Cela nous dit que la loi morale de Dieu est impliquée. L’alliance (contrat) entre Dieu et les descendants d’Abraham (le peuple juif) était qu’ils promeuvent la loi morale de Dieu. Comme nous l’avons discuté dans notre dernière étude, cela les a aidés à éviter les problèmes liés à la loi naturelle.)
 
a.      Comment pouvons-nous, nous qui ne sommes pas juifs, garder l’alliance perpétuelle avec Dieu ? (Par l’acceptation, au travers du baptême, de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ.)
 
4.     Lisez Romains 2.29. De quelle autre façon pouvons-nous participer à l’alliance perpétuelle ? (L’Esprit saint qui vit en nous « circoncit » notre cœur, de telle sorte que nous voulons obéir à la volonté de Dieu.)
 
5.     Lisez Luc 2.22-24. Qu’est-il arrivé d’autre à Jésus en accord avec la loi cérémonielle ? (Il a été présenté à Dieu et un sacrifice a été offert.)
 
6.     Comment appliqueriez-vous ces principes à un nouveau-né aujourd’hui ? (Une dédicace à Dieu. Si la circoncision est remplacée par le baptême, la grâce et la présence de l’Esprit saint, alors il semble raisonnable de les invoquer tous les trois.)
 
II.     A propos de la loi
 
1.     Lisez Matthieu 17.24. Il s’agissait d’une taxe pour soutenir le temple. Quelle sorte de loi requiert cette taxe ? (Lisez Exode 30.13-16. Cette taxe est apparue comme faisant partie de la loi de Moïse !)
 
2.     Si vous étiez Pierre, comment répondriez-vous à cette question ? (Moïse l’a ordonné ! Le temple était le lieu religieux central. Le fait de payer cette taxe pouvait être un test de la foi religieuse. Le fait de payer les taxes témoigne d’honnêteté. La réponse évidente à la question est : « Oui, Jésus paye la taxe du temple ! »)
 
3.     Lisez Matthieu 17.25. Quelle question Pierre oublie-t-il de considérer ? (Les rois ne taxent pas leurs enfants. Si Jésus est le Fils de Dieu, il ne devrait pas payer la taxe.)
 
4.     Lisez Matthieu 17.26. Quel problème religieux central est impliqué dans le paiement de cette taxe ? (La question la plus importante de tous les temps : qui est Jésus ? Est-il Dieu ou seulement un homme ?)
 
a.      Si Jésus payait la taxe du temple, que cela voudrait-il dire quant à savoir s’il est Dieu ? (Cela serait un déni de qui il est.)
 
5.     Mettez-vous à nouveau dans les souliers de Pierre. Jésus devrait-il payer la taxe ?
 
6.     Lisez Matthieu 17.27. Jésus paye-t-il la taxe du temple ?
 
a.      Je parie que ceux qui collectaient la taxe suivaient Pierre au bord de l’eau afin de récupérer la pièce. Que pensez-vous de la façon dont Pierre a obtenu la pièce ? (Il s’agit bien sûr d’un miracle. Combien de poissons sont dans la mer ? Jésus dit d’aller pêcher et le montant exact de la taxe se trouvera dans la bouche du premier poisson !)
 
i.       Que nous dit la méthode utilisée pour obtenir la pièce au sujet de la divinité de Jésus ? (Cela atteste sa divinité.)
 
b.      Pourquoi ne pas simplement avoir dit « non » ? (Jésus dit : « Pour que nous ne causions pas leur chute ».)
 
i.       DansMatthieu 12.34 Jésus appelle certains responsables religieux des « vipères ». Pouvons-nous conclure que Jésus est concerné par les insultes envers les gens ? (Si vous lisez l’entier de la conversation dans Matthieu 12, les responsables religieux disaient que Jésus était lié avec les démons. Les collecteurs de la taxe du temple semblent simplement faire une bonne chose – suivre la loi de Moïse.)
 
7.     Que nous enseigne cette histoire de taxe du temple au sujet de la loi ? (Le système du temple et ce qui le soutenait étaient sur le point de cesser à cause de la mission de Jésus sur la terre. Cependant, Jésus va aussi loin qu’il le peut pour éviter de faire offense, sans pour autant compromettre le principe moral central.)
 
a.      L’enseignement de la taxe du temple a-t-il un quelconque rapport avec l’enseignement de Paul sur la circoncision ? (Paul essaye d’éviter que les nouveaux croyants soient « offensés » par l’obligation d’être circoncis.)
 
b.      Prenons-nous au sérieux l’enseignement d’éviter d’offenser les autres qui cherchent Dieu ? (Nous ne pouvons pas compromettre les principes centraux, mais nous devrions faire tout ce que nous pouvons pour éviter d’offenser ceux qui pensent faire la volonté de Dieu.)
 
III.  Les fêtes
 
1.     Le dictionnaire biblique New Unger’s Bible Dictionary relève que chaque fête était « reliée d’une façon quelconque au nombre sept ». Il y a le sabbat hebdomadaire (Genèse 2.2-3, Exode 20.8-11), le sabbat annuel (Exode 23.10-11), la septième nouvelle lune (fête des Trompettes – Nombres 29.1), l’année du jubilé (« sept fois sept ans » - Lévitique 25.8-12). Il y a ensuite les « trois grandes fêtes annuelles d’Israël » : la Pâque et la fête des Pains sans levain (Lévitique 23.5-6, Exode 12.1-28), la Pentecôte (fête des Semaines – Lévitique 23.15-16), le jour de l’Expiation (Lévitique 16.33-34).
 
a.      Quels enseignements pouvons-nous tirer de ces fêtes, qui font partie de la loi de Moïse ?
 
b.      Devrions-nous observer ces fêtes aujourd’hui ? (Celles qui pointent sur Jésus, telles que la Pâque et le jour de l’Expiation, sont clairement accomplies par Jésus. La Pentecôte marque le nouvel âge de l’Esprit saint.)
 
i.       Qu’en est-il du reste ? (Beaucoup de Chrétiens observent à différents degrés un sabbat hebdomadaire, dans quelques emplois un « congé sabbatique » est donné sous une forme ou une autre, mais il ne s’agit en général pas d’une année de congé. Personnellement, j’aime le calendrier de Dieu pour les vacances !)
 
(1)   S’agit-il réellement de vacances ? (En partie, mais réfléchissez à la nature des fêtes. Nous devons passer plus de temps à nous reposer et à contempler Dieu.)
 
IV.    Rechercher plus profondément
 
1.     Lisez Marc 3.1-4. Quand Jésus questionne au sujet de la loi, de quelle loi parle-t-il ? (Tant la loi morale (Exode 20.8-11) que la loi de Moïse (Lévitique 23.3) prohibaient le travail le sabbat.)
 
a.      Quel est le but de la question de Jésus ? (Il demande aux responsables religieux de regarder à la raison pour laquelle la loi existe. Elle existe pour promouvoir le bien des humains.)
 
2.     Lisez Marc 3.5. Pourquoi Jésus est-il en colère ? (Les responsables religieux refusaient de regarder plus profondément à la raison de la loi.)
 
3.     Réfléchissez aux lois de Moïse que nous avons abordées dans cette étude : la circoncision, la taxe pour le temple, et les fêtes. Quel fil conducteur logique traverse les enseignements de chacune d’entre elles ? (Regardez à la raison de la loi. N’offensez pas les autres qui cherchent Dieu parce que vous vous fixez sur les termes de la loi plutôt que sur la raison de la loi.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous vous engager aujourd’hui à rechercher plus profondément dès lors qu’il est question de la loi de Dieu ?
 
V.      La semaine prochaine : Le Christ et la tradition religieuse.
SOS Comment transmettre de bonnes valeurs à mes enfants

SOS Comment transmettre de bonnes valeurs à mes enfants

Un guide complet pour modeler le caractère des plus petits et développer leur aptitude à prendre des décisions morales.
Partir, agir, devenir soi

Partir, agir, devenir soi

Partir, agir, devenir soi, c’est entreprendre un grand voyage, oser les départs nécessaires, les révolutions intimes... c’est explorer toutes les facettes de la vie et s’approcher toujours plus près de soi. L’auteur nous accompagne sur ce chemin de découverte et d’épanouissement.
Éducation par la confiance

Éducation par la confiance

La pédagogue de la confiance montre une façon étonnament simple en aidant les parents à donner à leurs enfants un «nid chaleureux» plein d’acceptation et en même temps la sécurité de frontières claires.
#LoiDeDieu

#LoiDeDieu

Qu’y a-t-il donc dans ces Dix Commandements ? Comment ce petit texte de l’antiquité qui se présente comme un pacte d’alliance entre Dieu et Israël peut-il intéresser à ce point les gens aujourd’hui, y compris les occidentaux de moins en moins attachés aux traditions judéo-chrétiennes ?
Décider de grandir

Décider de grandir

« À mon avis, on n’a jamais connu un moment plus propice pour prêcher l’évangile, pour implanter des Églises nouvelles.» Témoignage et réflexions sur la croissance de l’Eglise. L’auteur montre que les Églises n’ont pas à opposer croissance numérique et qualité spirituelle. L’une ne va pas sans l’autre.
Côte à côte

Côte à côte

Edward Welch nous présente une méthode d’accompagnement pertinente pour cheminer avec les autres à travers les moments difficiles. Il nous montre comment être de bons amis chrétiens qui apprennent à partager leurs fardeaux et à porter ceux des autres.
La spiritualité de l'enfant

La spiritualité de l'enfant

Introduction au sujet, concise et très accessible. L’auteur mêle théories et conseils sur les « bonnes pratiques ». Ce livre aidera les enfants à exprimer leur propre spiritualité car il montre le rôle de l’éducation chrétienne dans le développement de l’enfant Chaque chapitre se conclut par des thèmes de discussion. Destiné aux parents, enseignants, moniteurs et responsables de classe d'étude de la Bible.
 

faire un don