Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 – Les lois au temps du Christ (Romains 2, 5 & 13, Jacques 2, Apocalypse 22)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Mon frère a vécu des décennies en Caroline du Sud (États-Unis d’Amérique). Quand il me parlait d’une ville, je me faisais une idée de la direction et de la distance jusqu’à cette ville. Il a maintenant déménagé et quand il mentionne une ville je n’ai aucune idée quant à la direction ou la distance où elle se trouve. Imaginez que vous ayez à voyager vers une ville sans avoir aucune indication quant à sa localisation. Vous avez besoin d’une carte. Nous débutons une nouvelle série d’études sur la loi de Dieu. Il semble si naturel de penser que la loi et la grâce s’opposent l’une à l’autre. Mon objectif au cours de cette série est de nous aider à penser à la loi et à la grâce comme à des cadeaux. Comme une carte, la loi est un don magnifique de la part de Dieu pour nous aider à comprendre comment atteindre notre destination en toute sécurité. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       La loi naturelle
 
1.     Lisez Romains 5.12-13. Ce texte nous dit que le péché n’est pas pris en compte quand il n’y a pas de loi. Que signifie cela ? En l’absence de loi le péché n’existe-t-il pas ?
 
2.     Lisez Romains 5.14. Nous venons de lire dans Romains 5.12 que le péché amène la mort. Comment expliquer que tout le monde est mort alors que le péché n’était pas pris en compte ?
 
3.     Lisez Romains 2.12. Cela nous dit que nous pouvons pécher même quand il n’y a pas de loi. Comment réconcilier Romains 5.13 (pas de loi = pas de responsabilité pour le péché) et Romains 2.12 (péché sans loi = mort) ? (Les humains mouraient du péché même quand Dieu ne les tenait pas pour responsables.)
 
a.      Cela signifie-t-il que le péché a son propre mécanisme pour apporter la mort sans Dieu ?
 
4.     Lisez Romains 2.13-14. Que signifie « faire naturellement ce que prescrit la loi » ? (Bienvenue dans le concept de la loi naturelle ! Qu’elles soient écrites ou non, les lois naturelles contrôlent les choses de notre vie.)
 
a.      Pouvez-vous penser à quelques lois naturelles ? (Considérez toutes les lois physiques comme la loi de la gravitation et les mouvements prévisibles du soleil et des planètes. Qu’en est-il des blessures et de la douleur ?)
 
5.     Revenons au déménagement de mon frère. Supposons que je veuille lui rendre visite. Quelles lois naturelles (physiques) sont impliquées ? (Nous pouvons regrouper les plus critiques et conclure que voyager dans la bonne direction est nécessaire. La distance la plus courte entre deux points est une ligne droite – une loi naturelle. Je pourrais aller dans la mauvaise direction, mais le voyage sera bien plus difficile.)
 
a.      Est-ce de la faute de Dieu qu’il est nécessaire de voyager dans la bonne direction ?
 
b.      Regardons la loi de Dieu comme une carte. La carte rend-elle le voyage plus difficile ? (Non ! Elle constitue une aide formidable !)
 
i.       Rappelez-vous que Romains 5.12 affirme que le péché n’était pas pris en compte avant que la loi ne fût donnée. Pourriez-vous dire que j’ai violé la « loi » de la carte avant que vous ne m’en ayez donnée une ? (Non.)
 
ii.     Étais-je moins perdu avant de posséder une carte ? (Non, j’étais déjà sujet à la loi naturelle selon laquelle je devais voyager dans la bonne direction.)
 
c.       Cela clarifie-t-il le texte de Romains ? (Les humains ne violaient pas la loi de Dieu donnée (la carte) quand ils n’avaient pas la loi, mais cela n’écarte pas le fonctionnement des lois naturelles.)
 
6.     Lisez Genèse 2.8-9, Genèse 3.22 et Apocalypse 22.12-14. Que suggèrent ces versets relativement à la mort ? (La mort de vieillesse est naturelle pour les humains. Il s’agit d’une loi naturelle. Il a fallu l’arbre de vie pour nous protéger de cette loi naturelle.)
 
7.     Lisez Apocalypse 21.4. Dieu a-t-il changé la loi naturelle de mort dans le « nouvel ordre des choses » ? Ou alors, la mort est-elle comme une maladie soignée par l’arbre de vie ?
 
8.     Lisez Apocalypse 22.1-2. Si la maladie est quelque chose du passé, pourquoi l’arbre de vie est-il « pour la guérison des nations » ? (Nous sommes au-delà d’un sujet aisément compris par les humains, qui ne m’est certainement pas facile à comprendre, mais il apparaît que quand nous ressusciterons dans un état parfait et que nous vivrons sur la nouvelle terre, nous aurons toujours besoin de l’arbre de vie pour prévenir la maladie et la mort.)
 
a.      Pourquoi Dieu ne nous rebranche-t-il pas pour nous permettre de vivre éternellement ? (Cela me fait penser, dans ma compréhension humaine très limitée, que Dieu vit avec les lois naturelles. Il ne les altère pas.)
 
II.     La loi morale
 
1.     Lisez Jacques 2.8-11. À quelle loi est-il fait référence ici ? (Aux Dix Commandements. À ce que nous appelons la « loi morale ».)
 
2.     Lisez Jacques 2.12-13. Comment Jacques peut-il appeler cela une « loi de liberté » ?
 
a.      Une carte vous rend-elle libre ?
 
3.     Réfléchissez-y un instant. Si les lois naturelles sont présentes dans notre univers, et que la loi morale de Dieu nous donne une carte pour éviter de violer les lois naturelles et ainsi éviter leurs pénalités naturelles consécutives, considéreriez-vous alors la loi morale comme quelque chose qui vous rend libre ? (Oui !)
 
a.      Serait-il juste de dire que la loi morale agit de manière similaire à l’arbre de vie ?
 
4.     Voyons si nous pouvons dessiner quelques conclusions sur la loi naturelle et sur la loi morale. Pour des raisons qui me dépassent, il apparaît que Dieu n’essaye pas de redéfinir les lois naturelles. Au lieu de changer la loi naturelle selon laquelle la faiblesse, le péché et la mort viennent avec le temps, Dieu nous donnera l’arbre de vie sur la nouvelle terre. Au lieu de changer les lois naturelles qui existent sur la terre, Dieu nous donne sa loi morale pour nous aider à éviter les pénalités consécutives à la violation de la loi naturelle. Cela vous semble-t-il juste ?
 
III.  La loi civile
 
1.     Lisez Romains 13.1-3. Sur quoi se basent les lois civiles, la loi naturelle ou la loi morale ? (Rappelez-vous que la loi morale de Dieu est censée nous aider à gérer la loi naturelle. Ainsi, l’autorité des responsables civils, qui vient de Dieu, devrait se baser sur les deux.)
 
2.     Lisez Romains 13.4-5. Pourquoi la conscience est-elle impliquée dans l’obéissance aux lois civiles ? (Cela montre qu’au moins la loi morale de Dieu est impliquée.)
 
3.     Lisez Romains 13.8-10. En quoi cela nous aide-t-il à résoudre la question de savoir si l’autorité civile est basée sur la loi morale ? (Paul fait clairement référence aux Dix Commandements – la loi morale. Il nous dit que l’autorité humaine est établie par Dieu pour renforcer la loi d’amour.)
 
a.      Quel exemple pouvez-vous donner pour montrer comment les lois civiles renforcent la loi d’amour ? (Prenez l’exemple de la propriété privée et du système judiciaire. L’exemple dans Romains 13.9 implique de prendre quelque chose à quelqu’un d’autre. Si nous aimons notre voisin comme nous-mêmes, alors nous ne prendrons rien qui appartienne à notre voisin. Dès lors que pas tout le monde n’est en phase avec la loi morale, les autorités civiles (la police et les tribunaux) renforcent les lois contre le vol.)
 
4.     Commencez-vous à distinguer l’image globale ici ? Les lois naturelles existent et il apparaît que Dieu ne les altère pas. Dieu nous donne sa loi morale pour nous aider à éviter de violer les lois naturelles. Tout le monde n’est pas en phase avec les lois morales, donc Dieu établit une autorité civile pour renforcer ses lois morales. Ces trois niveaux de loi sont tous liés !
 
a.      Que cela nous dit-il au sujet des relations entre l’Église et l’État ?
 
IV.    La loi cérémonielle
 
1.     Lisez Lévitique 1.1-4. De quelle loi s’agit-il ? (Il s’agit d’une partie de la « loi cérémonielle » donnée par l’intermédiaire de Moïse.)
 
a.      De quelle « cérémonie » parlons-nous ? (Il s’agissait de la procédure pour obtenir l’effacement des péchés de la personne qui offrait le sacrifice.)
 
2.     Les lois cérémonielles sont-elles également une carte ? (Oui. Elles illustrent le plan du salut. Elles pointent vers la venue de Jésus et son sacrifice.)
 
3.     Les lois cérémonielles sont-elles toujours valides ? (Non. Elles ont été accomplies. Cependant, nous ne devrions pas les oublier parce qu’elle renforcent notre croyance en Jésus-Christ.)
 
4.     Lisez Romains 8.1-4. À quelle loi est-il fait référence ici ? (Au moins à la loi morale parce qu’elle fait référence au péché.)
 
5.     Jésus a-t-il accompli la loi morale de la même manière qu’il a accompli la loi cérémonielle ? (Je pense que la réponse est affirmative.)
 
a.      Devrions-nous oublier la loi morale ? (Non ! Rappelez-vous la carte. Si vous voulez éviter d’avoir des problèmes avec les lois naturelles, prêtez une grande attention à la loi morale.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), si vous avez l’impression que cette discussion n’est qu’un commencement, vous avez raison ! Demandons à l’Esprit saint de nous guider dans toute la vérité concernant les différentes lois avec lesquelles nous vivons.
 
V.      La semaine prochaine : Le Christ et la loi de Moïse.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don