Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 – Le disciple et la prière (Matthieu 6)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment est votre vie de prière ? Si vous êtes comme moi, votre réponse est « inadéquate et nécessite une amélioration ». Quand je marche le matin, j’essaye de prier et de rechercher la guidance de Dieu pour écrire ces études. Cependant, mon esprit est comme un écureuil qui part constamment en flèche à la recherche de quelque chose d’autre. Si vous pensez que votre vie de prière peut nécessiter une amélioration, alors accompagnez-nous dans notre étude pour voir comment nous pouvons améliorer nos conversations avec Dieu !
 
I.       La préparation à la prière
 
1.     Lisez Matthieu 6.5 et Matthieu 6.1. Qui parle ici ? (Jésus.)
 
a.      Quel principe de vie nous donne-t-il ? (Le travail en vue d’obtenir de la gloire personnelle n’est pas récompensé par Dieu.)
 
b.      De quelle sorte de récompense est-il question ici ? (Il ne peut pas s’agir du salut, sinon ce serait nos œuvres qui gagneraient le salut. Il doit s’agir d’une récompense spéciale donnée par Dieu ici ou dans le ciel.)
 
c.       Au cours de ces dernières années, je suis devenu ami avec un grand théologien qui est incroyablement humble. Mes motivations sont partagées quand je prêche ou enseigne. Une partie de ma motivation pour faire de mon mieux est que les gens pensent que je suis bon, et une partie de ma motivation est d’aider les gens à mieux comprendre la Bible. J’en ai parlé à cet humble ami théologien et il m’a répondu qu’il avait également des motivations partagées. Si c’est également vrai pour vous, que signifie ce texte ? (Soit vous essayez de vous récompenser vous-même, soit vous recevez la récompense de Dieu. Laquelle préférez-vous ?)
 
d.      Quel principe de prière apprenons-nous ici ? (La prière ne doit pas concerner la gloire personnelle. Elle ne doit pas faire sa propre promotion.)
 
2.     Lisez Matthieu 6.6. Pourquoi la prière dans le secret est la meilleure ? (Elle évite le problème de prier pour être entendu des autres – et Dieu nous récompense.)
 
a.      Ce problème s’étend-il à d’autres aspects du service d’église – que les gens s’impliquent pour être vus ? (J’ai remarqué que les gens qui font une demande de prière dans l’église veulent prêcher. Les gens qui ont une musique spéciale veulent prêcher. Quelle que soit la partie spécifique du service d’église, certains veulent transformer cela en un mini-sermon. Pourquoi cela ? Je suspecte que cela est en relation avec la gloire personnelle.)
 
3.     Lisez Matthieu 6.7-8 et 1 Thessaloniciens 5.16-18. D’un côté il nous est dit de ne pas babiller, et d’un autre côté il nous est dit de « prier continuellement ». Comment concilier ces deux idées ? (En ce moment j’ai une prière de la plus haute priorité en faveur d’un proche. Il est difficile pour moi d’éviter de « babiller » (juste répéter ma prière). Une chose que j’ai apprise au cours des années est d’avoir une attitude de prière. Il s’agit d’avoir une partie de votre esprit en contact avec Dieu pour sa guidance continue.)
 
a.      Avez-vous pensé à la prière comme étant semblable à quelqu’un qui vous parle ? Apprécieriez-vous que l’autre personne répète la même chose continuellement, comme si elle avait la maladie d’Alzheimer ? (Non ! Je suis sûr que Dieu ne l’apprécie pas non plus.)
 
b.      Si nous laissons la répétition de côté, comment faisons-nous savoir à Dieu que quelque chose est réellement important pour nous ? (Nous pouvons juste le dire. En même temps, je pense que Dieu comprend quand nous voulons répéter nos paroles sur quelque chose qui nous est très important. Cependant, nous ne devrions pas répéter les mêmes mots sans réfléchir.)
 
4.     Lisez à nouveau Matthieu 6.8. Si Dieu connaît déjà nos besoins (et j’en suis certain), pourquoi devons-nous prier ? (Cela nous aide à dégager la solution aux problèmes discutés précédemment. Si la prière n’est pas d’avertir Dieu sur des choses qu’il connaît déjà, alors la prière doit principalement être pour notre bénéfice. Le babillage ne nous encourage pas, mais le fait de partager avec Dieu nos préoccupations les plus profondes nous encourage.)
 
II.     Le modèle de prière
 
1.     Lisez Matthieu 6.9. Selon vous, que veut dire Jésus en disant : « Voici comment vous devez prier » ? Devons-nous répéter cette prière spécifique ?
 
a.      Si nous récitons simplement cette prière, babillons-nous stupidement ?
 
b.      Si vous enseigniez quelqu’un à prier, comment feriez-vous ? (Nous donnons des exemples pour aider les gens à comprendre. Dans ma propre vie de prière, je considère chaque partie de la prière de Jésus comme un exemple pour nous enseigner tant l’ordre que le sujet de mes prières. Explorons cela plus en détail dans la suite de notre étude.)
 
2.     Lisez à nouveau Matthieu 6.9. Comment devrions-nous commencer nos prières ? (La première chose est l’adoration. Je pense que chaque prière devrait commencer par une adoration à Dieu.)
 
a.      Pourquoi ? Dieu a-t-il besoin de compliments pour consentir à nos demandes ? (Cela nous rappelle à l’esprit que notre première priorité dans la vie est de donner gloire à Dieu. Cela nous rappelle la grandeur de notre Dieu – qui est également notre Père ! Quelle pensée !)
 
3.     Lisez Matthieu 6.10. Quel est le sujet suivant qui vient dans nos prières ? (Quand Jésus reviendra, l’objectif de Dieu sera atteint et le péché, la mort et la maladie seront éliminés. Nous voulons que la volonté de Dieu soit faite dans notre vie et dans notre monde maintenant. C’est là que nous pouvons parler à Dieu de nos objectifs et de nos problèmes dans la vie.)
 
4.     Lisez Matthieu 6.11. Pour quoi nous encourage Dieu à prier ici ? (Pour nos besoins ! Donne-nous ce dont nous avons besoin, Seigneur. Il est bon de prier pour les autres, mais Dieu nous encourage également à prier pour nous-mêmes.)
 
5.     Lisez Matthieu 6.12. Dans votre prière typique, quel sujet abordez-vous en premier ? (Mon instinct normal est de prier pour le pardon de mes péchés. D’une certaine façon je pense que cela devrait être la première chose à faire avant d’aborder quoi que ce soit d’autre.)
 
a.      Selon vous, pourquoi le pardon des péchés devrait-il venir après l’adoration, les problèmes et les besoins ? (Le fait de demander le pardon ne reflète pas la première priorité de Dieu pour notre vie de prière.)
 
b.      Notez le qualificatif du pardon. Sur quoi s’appuie le pardon de nos péchés ? (Lisez Matthieu 6.14-15 : le pardon à autrui.)
 
i.       Y a-t-il quelqu’un à qui vous n’avez pas pardonné ? Si tel est le cas, que suggèrent les paroles de Jésus ? (Que Dieu ne pardonnera pas vos péchés. Il s’agit de quelque chose de sérieux.)
 
ii.     Avez-vous une attitude de pardon en général envers ceux qui n’atteignent pas votre standard ?
 
6.     Lisez Matthieu 6.13 et Jacques 1.13-15. Jésus demande à Dieu de ne pas nous faire entrer dans l’épreuve, mais Jacques dit que cela est impossible. Devrions-nous simplement biffer cette partie de la prière parce que nous ne devons pas nous soucier d’une tentation de la part de Dieu ?
 
a.      Lisez Matthieu 4.1. Ici Jésus est guidé par l’Esprit saint pour être tenté. Jacques est-il simplement embrouillé ?
 
7.     Lisons quelques autres textes qui peuvent nous aider. Premièrement, lisez Matthieu 26.38-39. Que demande Jésus ici ? (Jésus est au-devant d’un terrible moment de tentation. Il veut naturellement l’éviter. Il prie que Dieu lui enlève cette tentation.)
 
8.     Deuxièmement, lisez Job 1.9-12. Quel est le rôle de Dieu dans les tentations qui suivront dans la vie de Job ? (Dieu les autorise.)
 
9.     Voyez-vous une base commune entre Jacques 1.13 et les autres textes, spécialement Matthieu 4.1 ? (Dans aucun de ces textes nous ne voyons Dieu tenter quiconque. C’est toujours Satan qui tente. J’ai longtemps pensé que dans Matthieu 4.1 l’Esprit saint avait guidé Jésus auprès de Satan avant que Satan ne fût entièrement préparé. Cette première tentation ne semble pas être le résultat du type de préparation que nous voyons dans le jardin d’Éden. Ainsi, la tentation vient sur chacun d’entre nous, et je pense que Jésus demande que nous ne puissions pas être tentés quand nous sommes moins à même de la gérer. Bien entendu, ce que dit Jacques au sujet de la tentation et de notre processus de pensée doit sonner juste à chacun d’entre nous.)
 
10. Lisez la dernière partie de Matthieu 6.13. De quelle façon cela s’accorde-t-il à ce que nous venons de discuter, relatif au contrôle de la part de Dieu de notre tentation ? (Jésus demande la victoire sur le péché et sur Satan.)
 
a.      Quel sujet cela suggère-t-il pour nos prières ? (Nous devrions prier pour notre problème de péché. Nous devrions demander l’aide de Dieu pour vivre une vie sainte.)
 
b.      De quelles autres façons pouvons-nous être délivrés de Satan ? (C’est là que je prie pour ma famille, pour moi-même et pour le besoin des autres d’être délivrés de Satan.)
 
11. La version de la Bible Nouvelle Bible Segond (NBS) – celle que nous utilisons – ne contient pas la phrase « Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! » Cela est dû au fait qu’aucun des anciens manuscrits ne contient cette phrase. Il semble que quelqu’un qui a copié la Bible l’ai ajouté par la suite. Cependant, j’aime cette conclusion à la prière et donc je termine mes prières de la même manière que je les ai commencées : par la louange à Dieu.
 
12. Cher(ère) ami(e), voulez-vous mettre un peu de temps de côté avec la prière de notre Seigneur (la prière de Matthieu 6.9-13) et l’utiliser comme un exemple pour votre prière à Dieu ?
 
III.  La semaine prochaine : Faire des enfants des disciples.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don