Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – Notre message prophétique (Apocalypse 14)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous rappelez-vous d’un moment où vous connaissiez une information spéciale ou une histoire spéciale que les autres ne connaissaient pas ? Dans quelle mesure était-il excitant de partager cette histoire spéciale avec d’autres ? Notre étude de cette semaine porte sur un message très spécial que nous devons partager avec les autres. Le message est en relation avec l’adoration, la foi et le jugement final. Entamons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur cette grande nouvelle !
 
I.       Le premier ange
 
1.     Lisez Apocalypse 14.6. Quel est l’auditoire du message de cet ange ? (Tout le monde, partout.)
 
a.      Que pensez-vous qu’est la « bonne nouvelle éternelle » ? (Notre Dieu est devenu un être humain et a vécu avec nous. Notre Dieu, nommé Jésus, a vécu une vie parfaite, est mort pour nos péchés, et est ressuscité pour retourner au ciel. Nous acceptons le sacrifice de Jésus à notre place au travers du baptême. Sa vie devient notre vie, sa mort est notre mort et sa résurrection est la promesse de notre résurrection pour la vie éternelle.)
 
2.     Voyons si notre vision de l’évangile est la même que le message de l’ange. Lisez Apocalypse 14.7. Selon vous, quelle est la signification d’une « forte voix » (Cela suppose qu’elle est entendue.)
 
a.      Commençons avec ce que signifie exactement « craignez Dieu », parce que cela introduit l’idée que le temps du jugement est venu. Comment expliquez-vous la partie « donnez-lui gloire » de ce message sur le jugement ? (C’est la bonne nouvelle, l’évangile – que nous rendions gloire à Dieu parce qu’il a pris notre place dans le jugement. Quand nous sommes morts, nous sommes morts symboliquement. Quand nous sommes ressuscités, nous sommes ressuscités symboliquement. Pouvons-nous un jour cesser de louer quelqu’un qui est mort pour nous ?
 
b.      Comment réconcilier l’instruction de « craindre Dieu » et l’instruction de lui « donner gloire » ? Comment s’accordent ces deux instructions ? (Si vous voulez affronter le jugement sans que Jésus n’intercède pour vous, alors vous devriez avoir peur parce que vous mourrez. La fantastique nouvelle est que nous avons un chemin pour éviter la mort éternelle.)
 
c.       Notez la dernière phrase. Il nous est dit d’adorer le Créateur. En quoi cela a-t-il un rapport avec le jugement ou avec la bonne nouvelle ? (Mon étude de la Bible m’a enseigné que Dieu appuie constamment son autorité sur le fait qu’il est notre Créateur. Seul quelqu’un ayant de l’autorité peut juger. Seul quelqu’un avec de l’autorité peut modifier la règle de droit. Dieu nous dit qu’il a l’autorité de faire tout cela !)
 
d.      Revenons un instant en arrière et focalisons-nous sur l’action. Il est écrit qu’un ange volant annonce ce message. Je n’ai jamais vu un ange dans mon voisinage, criant ce message. Selon vous, que signifie cette référence à « un ange » ? (Le commentaire biblique Adam Clarke’s commentary suggère que cela peut faire référence à un groupe spécial de Chrétiens, dont le but est de promouvoir le message de l’évangile.)
 
e.      Revenons un autre instant en arrière et réfléchissons au message. Qu’y a-t-il au cœur du message de l’ange ? (Craindre Dieu et adorer Dieu.)
 
i.       La crainte n’est pas quelque chose que vous pouvez simplement faire ou réaliser en serrant les dents. Concrètement, que nous est-il demandé de faire ? (Je crois que nous sommes appelés à « obéir ». Que la crainte signifie la terreur ou du respect, le résultat devrait être un changement dans nos actes. Ainsi, l’obéissance et l’adoration sont liées au message de cet ange.)
 
II.     Le deuxième ange
 
1.     Lisez Apocalypse 14.8 et Ésaïe 21.8-9. Selon vous, que signifie Babylone ? (Dans l’Ancien Testament, la Babylone de Nabuchodonosor était l’ennemi du peuple de Dieu. Si vous lisez 1 Pierre 5.13, Pierre semble référer à l’Empire romain comme étant « Babylone ». Pourquoi ? Parce que lui aussi était l’ennemi du peuple de Dieu. Certains anciens commentaires bibliques, tels que les commentaires Barnes’ Notes etMatthew Henry mentionnent tant la Rome païenne que la Rome papale comme étant Babylone, sans doute parce que toutes les deux ont été des puissances persécutrices. Mon point de vue est que la caractéristique constante de Babylone est la puissance derrière elle – qui est Satan. Mais, la « façade » institutionnelle et humaine qu’utilise Satan change avec le temps.)
 
a.      Que voyez-vous actuellement comme institution humaine qu’utilise Satan comme « façade » ? Étudions dans la suite davantage de caractéristiques de Babylone avant de nous faire une idée plus précise dans notre esprit.
 
2.     Lisez à nouveau Apocalypse 14.8. Quelle activité nous aide à identifier Babylone ? (Elle « fait boire à toutes les nations du vin de la fureur de sa prostitution ».)
 
a.      Selon vous, à quoi correspond la « prostitution » dans ce contexte ? (L’infidélité à Dieu.)
 
b.      Pourquoi faire référence au « vin » et à la « fureur » ? Pourquoi faire référence à cela par une « boisson » ? (La « fureur » signifie perdre votre propre sens de la réalité. Cette puissance promeut des vues contre Dieu qui nous fait perdre notre propre perspective de la réalité.)
 
c.       Dans votre propre expérience, qu’est-ce qui a eu le plus de pouvoir pour vous faire perdre une juste perspective de Dieu ? Qu’est-ce qui vous a le plus poussé(e) à vouloir lui être infidèle ? (Tous les candidats pour Babylone dont nous avons discuté ont vraisemblablement peu ou aucune influence dans notre vie aujourd’hui. Je considère que l’influence institutionnelle la plus négative dans ma vie est les médias de divertissement. Avez-vous déjà regardé un film ou lu un livre et que vous vous surprenez vous-même à vouloir qu’un assassin ou quelqu’un d’adultère gagne ? Je me sens comme si le « vin » de cette infidélité à Dieu était déversé sur moi.)
 
i.       Qu’est-ce qui ne va pas avec ma suggestion selon laquelle les médias païens sont un candidat pour « Babylone » ? (Il y a deux aspects. Premièrement,Apocalypse 14.8 dit qu’elle a « fait boire à toutes les nations ». Je regarde un film ou lis un livre volontairement. Deuxièmement, il semble étrange d’appeler les médias païens « la Grande », parmi toutes les Babylones. Nous devons explorer cela davantage avec le prochain ange.)
 
3.     Quelle est la bonne nouvelle d’Apocalypse 14.8 au sujet de l’œuvre des agents institutionnels de Satan pour nous rendre infidèles à Dieu ? (Ils sont tombés, vaincus !)
 
III.  Le troisième ange
 
1.     Lisez Apocalypse 14.9. Arrêtons-nous ici. Quel est le point de focalisation de la controverse ? (L’adoration !)
 
a.      Repensez au message du premier ange. Quel en était le thème ? (L’adoration !)
 
b.      Que devons-nous en conclure ? (Le message des trois anges concerne l’adoration. Allez-vous adorer le Créateur ou allez-vous adorer Babylone ?)
 
c.       Cela aide-t-il à clarifier ce que signifie « Babylone la Grande » ? (Oui. Il s’agit d’une puissance institutionnelle dont l’objectif est l’adoration.)
 
2.     Maintenant ajoutons le reste de la phrase. Lisez Apocalypse 14.9-10. Quel genre de problème créent les agents de Satan, « la bête et son image » ? (Le problème est l’adoration et l’attribution de sa « marque ».)
 
3.     Le contexte est très important ici. Apocalypse 12.7-9 révèle que le « dragon » est Satan. Si vous lisez Apocalypse 13, vous verrez que le dragon donne sa puissance à au moins deux bêtes. Lisez Apocalypse 13.12-17. Quel est le plus grand problème avec cette trinité formée par le dragon et les deux bêtes ? (La contrainte dès lors qu’il s’agit d’adorer ! Ceux qui refusent d’adorer la première bête sont mis à mort. Tout le monde est forcé à recevoir la marque de la bête sur la main droite ou sur le front.)
 
a.      Qu’est-ce que la marque de la bête ? (Le fait qu’elle soit sur le front (la pensée) ou sur la main (l’action) suggère que certains seront d’accord avec l’adoration de la bête et d’autres s’y conformeront simplement, même s’ils sont en désaccord.)
 
4.     Revenons au message du troisième ange dans Apocalypse 14.9-10 et relisons-le. À quel problème sont confrontés les saints ? (La bête les tuera s’ils n’acceptent pas la marque, et Dieu les tuera s’ils le font.)
 
a.      Cela semble-t-il injuste ? (Non. Dieu nous avertit simplement qu’à un certain moment nous devrons choisir qui nous allons adorer. Vous pouvez faire le mauvais choix en étant d’accord avec Satan, ou juste aller de l’avant avec Satan. L’un ou l’autre est fatal.)
 
IV.    L’adoration
 
1.     Focalisons-nous sur le problème de l’adoration. À nouveau, sur quoi se base Dieu pour revendiquer l’adoration ?Apocalypse 14.7 dit que c’est le fait qu’il est notre Créateur. Lisez Exode 20.8-11. Quelle est l’instruction spéciale de Dieu au sujet de l’adoration, qui fait référence à Dieu comme notre Créateur ? (Le sabbat !)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant au point autour duquel s’articulent l’adoration à Dieu et l’adoration à Satan ? (Le sabbat – le mémorial hebdomadaire de la Création.)
 
b.      Quoi d’autre est important ? (Rappelez-vous que toute la question du jugement concerne la justification par la foi. Si votre adoration le sabbat n’est pas motivée par un désir de louer Dieu pour vous avoir sauvé(e) et pour avoir vaincu Satan, alors vous passez à côté du point central.)
 
2.     Lisez Apocalypse 14.12. Attendez une minute ! Cela nous dit-il que le fait de garder les commandements est la référence pour le jugement ? (Non ! Mais cela dit que ceux qui placent leur foi en Jésus, ceux qui l’adorent, ont pour but la sainteté. La règle de droit est la référence de Dieu.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous être du bon côté de l’adoration ? Voulez-vous partager cet avertissement des temps de la fin ? Engagez-vous maintenant à adorer Dieu chaque sabbat et à vous appuyer sur sa seule justice pour votre salut !
 
V.      La semaine prochaine : Un conflit cosmique sur le caractère de Dieu.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don