Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 – Le jour eschatologique des expiations (Daniel 8 & 9)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si vous vous grattez la tête au sujet du mot « eschatologique », il signifie « des évènements des derniers jours ». Le jour des expiations, comme nous l’avons étudié, réfère au jour annuel où tous les péchés étaient transférés du peuple de Dieu au sanctuaire, d’où ils étaient ensuite transférés à un bouc. Le bouc était ensuite chassé dans le désert pour ses années de retraite. Le jour des expiations représente un changement d’adresse permanent pour les péchés du peuple, commis tout au long de l’année. Vous pourriez alors demander : « Qu’est-ce qui peut être si important dans un changement d’adresse permanent pour les péchés dans les derniers jours ? » L’expression « les derniers jours » fait penser au jugement final. Voulez-vous que vos péchés soient transmis plus loin ou voulez-vous être comme le bouc ? Quand Daniel a prié au sujet du problème du péché du peuple de Dieu, Dieu lui a donné un message spécial concernant son plan pour gérer le péché. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.      La préoccupation de Daniel
 
1.     Lisez Daniel 9.1-3. Qu’a Daniel à l’esprit ? (La prophétie biblique révèle que le temps du changement est arrivé. Ce changement permettra à Jérusalem d’être reconstruite.)
 
2.     Lisez Daniel 9.4-6. Comment Daniel commence-t-il sa prière ? (Avec une louange à Dieu ! C’est ainsi que devrait débuter chaque prière. Voir Luc 11.1-2.)
 
a.      Quel est le sujet principal de la prière ? (La confession des péchés. Le peuple a un problème de péché.)
 
3.     Lisez Daniel 9.11-14 et Daniel 9.17-19. Selon vous, pourquoi Daniel mentionne-t-il spécifiquement le sanctuaire ? (Considérez cela du point de vue de Daniel. Son peuple a péché. Dieu a exécuté le jugement sur le peuple au travers de la captivité et de la destruction de Jérusalem et du sanctuaire. Le sanctuaire est le moyen pour transférer le péché et il est hors service. Daniel et le peuple sont chargés de péchés !)
 
4.     Considérez la question du jugement. Quel type de jugement concerne Daniel ? (La situation de Daniel reflète notre vie. Le fait de désobéir à la loi de Dieu apporte son jugement concret ici et maintenant. Nous souffrons souvent à cause de nos péchés. Mais le plus grand problème est le jugement causé par notre incapacité à obtenir le pardon du péché. Notre incapacité à enlever le péché du peuple par le transfert du système du sanctuaire.)
 
5.     Maintenant que nous savons à quoi pensait Daniel, tournons-nous vers les visions qui lui ont été révélées.
 
II.    Le message
 
1.     Lisez Daniel 8.1-4. Que penseriez-vous si vous voyiez cela au cours de votre promenade matinale ? (Je serais effrayé, jusqu’à ce que je comprenne qu’il ne s’agit que d’une vision.)
 
a.      Dès lors qu’il s’agit d’une vision, selon vous quel message donne Dieu à Daniel ? (La semaine dernière nous avons appris que Daniel avait vu des bêtes effrayantes qui représentaient des empires qui émergeraient dans l’avenir. Cela y ressemble.)
 
2.     Lisez Daniel 8.15-20. Que représente le bélier ? (Il est dit à Daniel par un messager céleste qu’il s’agit de l’empire de Médie et de Perse. Il s’agit d’un parallèle au message que nous avons étudié la semaine dernière !)
 
3.     Lisez Daniel 8.5-8 et Daniel 8.21-22. Que représente le bouc ? (La puissance de l’empire grec. Tout comme lors de la vision précédente, l’avenir est montré à Daniel.)
 
4.     Lisez Daniel 8.9-12. Quand nous avons étudié les cornes de Daniel 7, nous avons vu qu’elles représentaient les autorités de la terre. Quelle sorte d’autorité terrestre peut « s’élever jusqu’à l’armée du ciel » ? Quelle sorte d’autorité terrestre peut faire tomber à terre une partie de cette armée céleste ?
 
a.      Lisez Apocalypse 12.7-9. Que cela suggère-t-il quant à l’identité de cette corne ? (Satan ! Rappelez-vous que cela est symbolique. Quelle que soit la signification de cette corne, au minimum elle représente l’œuvre de Satan.)
 
5.     Regardez à nouveau Daniel 8.11-12. Rappelez-vous de la prière de Daniel. Pourquoi Dieu a-t-il décidé de donner à Daniel des leçons répétées « d’histoire » sur l’avenir ? (Dieu dit à Daniel que Dieu est aux commandes même durant des évènements terrifiants.)
 
a.      Quand Daniel entend la référence au sanctuaire, selon vous, qu’est-ce qui est immédiatement venu à son esprit ? (Il s’agit de ce pour quoi Daniel priait ! Le temple de Dieu, le sanctuaire de Dieu sur la terre a été détruit par les Babyloniens. Le fait de contempler cela devait être très déprimant.)
 
6.     Lisez Daniel 8.13-14. Quelle espérance est donnée à Daniel ? (Le sanctuaire, le système pour gérer le péché, sera à nouveau opérationnel !)
 
7.     Lisez Daniel 8.23-25. Cela donne une autre image de cette corne. Que signifie le fait qu’elle deviendra puissante, mais pas par sa propre force ?
 
a.      Que signifie le fait qu’elle sera détruite, mais pas par une puissance humaine ? (Les deux références nous disent qu’il s’agit d’une guerre spirituelle. Il s’agit d’une guerre entre Satan et Dieu.)
 
b.      Quelle pertinence voyez-vous dans tout cela ? (Comme à Daniel, notre monde peut sembler hors de contrôle. Peut-être que nous nous sentons comme souffrant du jugement des péchés passés. Le message de Dieu à Daniel est : « Tout cela est entre mes mains. »)
 
8.     Lisez Daniel 8.26-28. Comment réagit Daniel à ce message ? Est-il ravi d’apprendre que Dieu contrôle tout cela ? (Non. Il était malade. Il ne comprenait pas. Une part du problème pourrait être que la vision semble dire que Dieu ne corrigera pas cela avant la fin des temps.)
 
III.  La victoire
 
1.     Lisez à nouveau Daniel 9.1-3 maintenant que nous avons davantage d’information. La vision donnée à Daniel a commencé à se réaliser. Babylone est tombée, et les Médo-Perses sont au pouvoir. Que désire Daniel ? (La même chose qu’il a toujours voulue – que sa nation et son sanctuaire soient restaurés. Il comprend que la prophétie concernant le temps de la restauration est à portée de main.)
 
2.     Lisez Daniel 9.20-23. Que cela nous enseigne-t-il au sujet de nos prières et de notre Dieu ? (Il écoute. Il est attentionné.)
 
a.      Dans quelle mesure le ciel est-il proche ? (Gabriel quitte le ciel quand la prière commence.)
 
b.      Pourquoi Gabriel est-il envoyé ? (Pour donner à Daniel « l’intelligence et la compréhension ».)
 
c.       La compréhension de quoi ? (De la série de visions. Rappelez-vous que dans Daniel 8.14-15 il avait été dit à Daniel que le sanctuaire serait rétabli dans 2'300 « soirs et matins ». Cela est au centre de la préoccupation de Daniel.)
 
3.     Lisez Daniel 9.24-25. Quelle est la bonne nouvelle au sujet de Jérusalem et du sanctuaire ? (Ils seront reconstruits !)
 
a.      Quelle autre bonne nouvelle y trouvons-nous ? (La fin du péché ! La méchanceté n’existera plus ! Le Très-Sacré sera oint. La justice éternelle sera instaurée !)
 
i.      Cela ressemble-t-il au sanctuaire et au jour des expiations ? (Oui. Rappelez-vous que le « Très-Sacré » réfère à la partie du sanctuaire dans laquelle le grand prêtre entrait au jour des expiations.)
 
4.     Lisez Daniel 9.26-27. Cela semble terrible, n’est-ce pas ? Jésus (le Oint) est retranché ! Je ne vais pas entrer dans les nombres ou dans les calculs, mais la plupart des Chrétiens qui ont étudié cela en détail trouvent qu’au travers de ces nombres, cette prophétie prédit la date de l’incarnation de Jésus, de sa crucifixion et de la seconde destruction du temple de Jérusalem.)
 
a.      Un nombre plus restreint de Chrétiens continue le calcul et conclut que 1844 est la date du début de la période que nous avons étudiée : le jugement final, le ministère de Jésus dans le ciel à notre place, le « jour des expiations » céleste. La semaine dernière nous avons fixé ce temps après 1806, et cela s’accorde avec la date plus précise de 1844. Quel degré d’importance attachez-vous à cette série de dates ? (Certains y attachent une grande importance, spécialement au début du ministère de Jésus à notre place dans le jugement final. Je pense que ces dates ont deux objectifs. Premièrement, elles nous donnent confiance dans le fait que Dieu a tout entre ses mains et que nous pouvons lui faire confiance. Deuxièmement, elles nous confortent dans le fait que le plan du salut n’est pas au point mort, mais il avance selon le plan de Dieu.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), êtes vous comme Daniel, préoccupé(e) par le cours qu’a pris la vie ? Êtes-vous préoccupé(e) par le péché dans votre vie et dans celle de ceux qui vous entourent ? Dieu a un plan et nous vivons dans la phase finale de ce plan. Dieu va mettre un terme au péché. Jésus œuvre à notre place pour couvrir nos péchés avec son sang. Voulez-vous décider aujourd’hui de garder confiance dans son œuvre à votre place – malgré toutes les choses troublantes qui se passent dans votre vie ?
 
IV.   La semaine prochaine : Notre message prophétique.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don