Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 – L’unité, lien du réveil (1 Corinthiens 12, Luc 11, Matthieu 7, Jean 17, Romains 8)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que signifie l’unité ? Cela signifie-t-il que nous renonçons à notre opinion personnelle ? Cela signifie-t-il que nous ne nous disputons plus les uns les autres ? Cela signifie-t-il que nous regardons, parlons et agissons comme les autres membres d’église ? Quand Jésus prie pour que nous soyons « un », de la même manière que la Trinité est « un » (Jean 17.21), que cela signifie-t-il ? Si l’unité est essentielle au réveil, et il semble que ce soit le cas, nous devons comprendre ce que signifie l’unité. Notre étude de cette semaine traite de l’unité. Débutons notre étude de la Bible et découvrons-en davantage !
 
I.       L’unité avec Dieu
 
1.     Lisons une partie de la prière de Jésus dans Jean 17.11-12. Selon vous, que veut dire Jésus lorsqu’il dit : « Je les gardais en ton nom, ce nom que tu m’as donné » ?
 
a.      Lisez Philippiens 2.9-11 et Apocalypse 19.12. Que suggèrent ces versets au sujet du « nom » ? (Un nom identifie une personne. Dieu et Jésus ont convenu de sa mission pour nous sauver. Il s’agit là d’une part importante de l’identité de Jésus. Le fait d’avoir été avec Jésus dans sa mission a protégé les disciples pendant que Jésus était avec eux.)
 
2.     Lisez à nouveau Jean 17.11 et lisez Jean 17.20-21. À deux reprises Jésus réfère à ses disciples devenant « un » comme lui-même est « un » avec Dieu. Que signifie le fait que Jésus soit « un » avec Dieu ? (La doctrine de la Trinité est qu’ils sont littéralement un.)
 
a.      Que signifie alors pour nous d’être un avec Dieu ? (Nous devons demander à Dieu de nous aider à comprendre. Cela signifie soit que la Trinité est une définition plus large de « un » que je pensais, ou alors cela signifie que les Chrétiens ont une identité plus proche de Dieu que je pensais.)
 
3.     Voyons si nous pouvons éclaircir un peu cela. Lisez à nouveau Jean 17.21. Jésus mentionne que le Père est « en » lui et qu’il est « en » le Père. Lisez 1 Corinthiens 6.19. Que cela nous dit-il au sujet de l’Esprit saint qui habite en nous ? (La même chose : l’Esprit saint habite en ceux qui recherchent ce type de relation.)
 
4.     Lisez Romains 8.5-8. Qu’est-ce qui différentie ceux qui sont sauvés de ceux qui ne sont pas sauvés ? (Le fait de décider d’autoriser l’Esprit saint à contrôler notre pensée.)
 
a.      Lisez Romains 8.9-11. Comment demandons-nous à l’Esprit saint de contrôler notre pensée ? (Notez ceci – « si l’Esprit de Dieu habite en vous », alors vous êtes sauvé(e).)
 
b.      Revenons à la question de l’unité au sein de la Trinité et de votre unité avec Dieu. Après avoir lu ces versets dans Romains 8, comment comprenez-vous votre unité avec Dieu ? (Notre unité avec Dieu est de demander à l’Esprit saint de vivre en nous, et de guider nos pensées et nos actions. Si nous prenons la décision d’être dans l’unité avec Dieu, alors nous « appartenons » à Jésus. Si nous rejetons cette unité et laissons notre esprit être « sous l’emprise de la chair » – et donc être contrôlé par notre nature pécheresse – alors nous mourons comme des rebelles contre Dieu. Voir Romains 8.6-8.)
 
II.     L’unité dans l’Église
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.12-13. Que veut dire la Bible quand elle dit que « le Christ » est comme un corps ? (Il s’agit d’une référence aux Chrétiens. Ceux qui croient en Jésus sont comme un corps.)
 
a.      Qu’est-ce qu’un corps nous enseigne au sujet de l’unité ? (Différentes parties doivent se coordonner pour que le corps fonctionne correctement.)
 
b.      Quel est le lien entre l’Esprit saint et les Chrétiens qui sont un corps ? (L’Esprit saint nous unifie ! Repensez à notre discussion sur la manière dont l’Esprit saint nous unifie à Dieu. Nous voyons maintenant que l’Esprit saint nous unifie également aux autres croyants !)
 
c.       Si nous voulons connaître exactement ce que signifie l’unité dans l’église, devrions-nous regarder à la façon dont travaille l’Esprit saint ? (Oui !)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 12.1-3 (version à la Colombe). Où obtenons-nous les « dons spirituels » ? (De l’Esprit saint. La façon dont l’Esprit saint donne les dons est une image de ce que signifie être « un ».)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 12.4-6. Que cela révèle-t-il quant à savoir si l’unité signifie que nous pensons et œuvrons tous de la même façon ?
 
a.      Qu’est-ce qui est différent parmi les personnes unies ? (Les dons, le service et le travail.)
 
b.      Qu’est-ce que les personnes unies ont en commun ? (Le même Esprit, le Seigneur et Dieu.)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 12.7. Pourquoi avons-nous tous des dons différents, un service différent et des œuvres différentes ? (Le but est de promouvoir « l’image globale », le bien commun.)
 
5.     Lisez 1 Corinthiens 12.8-10. Je comprends que certains ont la sagesse et d’autres ont la connaissance. Pourquoi la « foi » est-elle un don ? Je pensais que nous étions tous supposés avoir la foi ?
 
a.      Qu’en est-il des dons de guérison et de la capacité de faire des miracles ? Ne pouvons-nous pas prier pour la guérison de quelqu’un, ou prier pour un miracle ?
 
b.      Que cela dit-il au sujet d’une personne qui n’a pas de relation régulière avec une église ? Quelqu’un qui n’adore pas régulièrement avec d’autres croyants ? (Dieu nous donne à tous une certaine quantité de sagesse, de connaissance, de foi et de capacité de guérison. Mais certains ont des dons spéciaux dans un domaine. Nous ne tirons avantage des dons spéciaux donnés aux autres qu’en travaillant ensemble avec eux.)
 
6.     Lisez à nouveau 1 Corinthiens 12.10. Que signifie « le discernement des esprits » ? (Cela révèle que l’Esprit saint n’est pas le seul à essayer d’influencer nos actions.)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 12.11. Qui coordonne ces dons dans l’église ? (L’Esprit saint. À nouveau, cela montre l’importance de faire partie d’une église dirigée par l’Esprit saint !)
 
8.     Que nous dit l’unité avec Dieu, par l’intermédiaire d’un esprit guidé par l’Esprit saint, au sujet de l’unité avec d’autres Chrétiens ? (L’Esprit saint est le coordinateur de tout cela !)
 
III.  L’unité en action
 
1.     Nous avons sauté 1 Corinthiens 12.3. Revenons en arrière et lisons-le. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire semblant de prier Dieu ? N’avez-vous pas déjà entendu des Chrétiens dont vous avez pensé qu’ils étaient « faux » ?
 
a.      Le don de « discernement des esprits » (1 Corinthiens 12.10) prouve-t-il qu’il y a des « faux » ?
 
2.     Lisez Luc 11.14-16. Pourquoi ces gens portent-ils ces accusations contre Jésus ? (Ils testaient si Jésus était un « faux » ou non.)
 
a.      Pourquoi Satan chasserait-il des démons par l’intermédiaire de quelqu’un ? (Pour que vous suiviez un faux enseignant.)
 
3.     Lisez Luc 11.17-20. Que dit Jésus au sujet de Satan qui chasse Satan ? (Il dit que cela n’est pas possible. Quand Satan commence à nuire à lui-même, c’est le début de la fin de sa puissance.)
 
a.      Lisez à nouveau 1 Corinthiens 12.3. La déclaration de Jésus dans Luc 11 soutient-elle cela ? (Oui.)
 
b.      Que cela nous enseigne-t-il au sujet de l’unité ? (Il y a des principes très basiques au sujet de l’unité. Nous sommes d’un côté ou de l’autre. Les bonnes œuvres viennent de Jésus et les mauvaises œuvres viennent de Satan.)
 
4.     Lisez Matthieu 7.15. Attendez une minute ! Que dit Jésus au sujet des prophètes ? (Que les faux prophètes existent.)
 
a.      Comment cela est-il possible alors que nous venons de discuter que nous sommes d’un côté ou de l’autre ?
 
5.     Lisez Matthieu 7.17-20. En quoi cela nous aide-t-il sur la question de l’unité ? Quelqu’un peut-il dire « Jésus est Seigneur » et soutenir Satan ? (Matthieu 7 soutient les concepts d’unité que nous avons discutés. Cela nous dit que les paroles et les actes doivent êtres cohérents. Mais cela nous dit d’y regarder attentivement. Le simple fait d’écouter quelques mots n’est pas suffisant pour conclure notre investigation.)
 
6.     Lisez Matthieu 7.21-23. Il s’agit là d’œuvres aux « règles d’or ». Quand Jésus dit « Je ne vous ai jamais connus », signifie-t-il que ces œuvres étaient faites par la puissance de Satan ? (Luc 11 nous a enseigné que cela était impossible. Ces œuvres doivent avoir été faites par la puissance de Dieu.)
 
a.      Comment expliquez-vous cela ?
 
7.     Lisez Matthieu 7.24-27. En quoi cet enseignement nous aide-t-il à détecter les « faux » ? (Jésus nous dit que les paroles et les actes doivent former une même unité.)
 
a.      Que cela nous enseigne-t-il quant à l’unité ? (L’unité a plusieurs couches. Non seulement il y a une unité parmi les croyants dans l’église, mais nous devons avoir une unité dans notre vie personnelle. Il doit y avoir une unité entre nos paroles et nos actes. L’ensemble du « paquet » permet de distinguer entre les « faux » (ceux du côté de Satan) et les authentiques (ceux du côté de Dieu).)
 
b.      Repensez à notre discussion initiale au sujet de l’Esprit saint qui vit en nous et qui nous rend « un » avec Dieu. Pouvez-vous voir comment l’unité avec Dieu doit être reflétée dans nos œuvres ?
 
8.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous vous engager aujourd’hui à choisir d’avoir l’Esprit saint qui vit en vous ? Voulez-vous choisir de former une unité avec Dieu et de former une unité avec les autres croyants ?
 
IV.    La semaine prochaine : Le discernement, garde-fou du réveil.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don