Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Confession et repentance, conditions du réveil (Actes 5, Psaumes 51)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quelle est votre attitude vis-à-vis du péché ? Êtes-vous principalement préoccupé(e) par ce que les autres vont penser de vous ? Ou alors, êtes-vous préoccupé(e) par l’impact de votre péché sur Dieu ? Quand j’étais garçon, mon père encourageait un bon comportement en disant : « Cela ne m’intéresse pas de savoir ce que font les autres garçons, vous êtes les enfants de Don Cameron ! » Si ce que voulait dire mon père était que le péché est une question de réputation personnelle, cela n’aurait pas été bon. Mais si cette affirmation venait de mon Père céleste, alors il s’agirait d’un conseil parfait. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur le péché, la confession et la repentance !
 
I.       Les attitudes vis-à-vis de la repentance
 
1.     Lisez Actes 5.12-13. Aimeriez-vous rejoindre un groupe qui fait des miracles ? Aimeriez-vous qu’un miracle soit fait pour vous ?
 
2.     Lisez Actes 5.14-16. Ces gens veulent un miracle et ils rejoignent les croyants ! Que cela suggère-t-il quant à la signification de Actes 5.13 ? (Ceux qui cherchaient un miracle ont joint les croyants. Les gens du commun avaient du respect pour les Chrétiens, ainsi cela doit signifier que ceux qui sont dans une position d’autorité religieuse n’ont pas osé afficher croire en Jésus.)
 
3.     Lisez Actes 5.17. Qu’est-ce qui rend jaloux ces responsables religieux ? (Dieu œuvre par l’intermédiaire des disciples de Jésus. Ils font des miracles et ils convertissent les gens. Les plus hauts responsables religieux sont jaloux, et les responsables en dessous d’eux ont peur de déplaire aux responsables jaloux.)
 
4.     Lisez Actes 5.18-20. Si vous êtes persécuté(e) pour votre foi, qu’est-ce qui devrait vous donner confiance ?
 
a.      Dans un conflit entre l’autorité civile et l’autorité de Dieu, qui gagne ? (Sautez quelques versets et lisez Actes 5.40. Le fait que l’autorité de Dieu gagne ne signifie pas que nous avons toujours une voie lisse.)
 
5.     Lisez Actes 5.21-24. Qu’est-ce qui devrait ressortir de cela ? S’il s’agissait d’une évasion de prison ordinaire, ces responsables ne sauraient-ils pas quoi faire ? (Bien sûr.)
 
a.      Alors pourquoi l’avenir n’est-il pas clair ? (Il ne s’agit pas d’une évasion ordinaire.)
 
6.     Lisez Actes 5.25. Les apôtres évadés agissent-ils comme des fugitifs ? (Pas vraiment.)
 
a.      Mettez-vous à la place des plus hauts responsables religieux. Ils sont jaloux du travail de Dieu fait par l’intermédiaire des apôtres. Ils voient un miracle évident qui leur montre que leur prison ne peut pas tenir les apôtres. Comment devraient-ils réagir ?
 
7.     Lisez Actes 5.27-28. Réfléchissez aux paroles du grand prêtre. De quoi se soucient les responsables religieux ?
 
8.     Lisez Actes 5.29-30. Pierre s’excuse-t-il d’amener les responsables religieux dans une fausse lumière ? (Non ! Il porte l’accusation que redoutent les responsables religieux – ils sont coupables de la mort de Jésus. De plus, Dieu s’oppose à eux parce qu’il a ramené Jésus à la vie.)
 
a.      Selon vous, les responsables religieux croyaient-ils en ce que disait Pierre ?
 
9.     Lisez Actes 5.31. Nous arrivons au cœur de la question. De quoi ont besoin ces responsables religieux ? (Ils avaient besoin de se repentir et d’être pardonnés de la responsabilité du « sang de [Jésus] » (Actes 5.28).)
 
a.      Qu’est-ce qui a empêché ces responsables religieux de se repentir et d’être pardonnés ?
 
10. Lisez Actes 5.32. Pourquoi Pierre doit-il se référer à des témoins ? (Un des points importants pour les responsables religieux était de savoir s’ils pouvaient croire ce que disait Pierre. Ils ne voulaient pas croire.)
 
a.      Pourquoi croiraient-ils ? (À cause du témoignage des apôtres et des miracles faits par la puissance de l’Esprit saint.)
 
b.      En quoi les apôtres et l’Esprit saint sont-ils des témoins ? (Non seulement les apôtres ont vu Jésus ressuscité, mais réfléchissez à l’évasion et au fait que les apôtres sont à nouveau dehors à enseigner. Non seulement l’Esprit saint a fait les puissants miracles qui ont rendu jaloux les responsables religieux, mais l’Esprit saint travaillait dans le cœur des responsables religieux !)
 
11. Lisez Actes 5.33. Comment se passe la repentance ? Pourquoi sont-ils furieux ? (L’orgueil. Ils auraient eu à confesser qu’ils avaient tort – et qu’ils étaient des meurtriers !)
 
II.     Jésus et la repentance
 
1.     Revenons en arrière et lisons à nouveau Actes 5.31. Comment Jésus donne-t-il « à Israël un changement radical (la repentance) et le pardon des péchés » ? Abordons premièrement la repentance. Comment Jésus nous donne-t-il la repentance ?
 
a.      Lisez à nouveau Actes 5.30. S’agit-il également d’une charge contre vous ? (Jésus est mort pour nos péchés. Nos péchés l’ont tué. Tout comme un agneau était sacrifié pour les péchés d’une personne dans l’Ancien Testament, ainsi Jésus est mort pour nos péchés. Voir Hébreux 9.6-14.)
 
b.      Comment Jésus nous donne-t-il la repentance ? (Lisez Romains 8.1-4.)
 
c.       Comment recevons-nous la repentance et le pardon ? Est-ce automatique ? (Réfléchissez aux responsables religieux. Ils ont eu la preuve la plus puissante et ils ont entendu un message clair, et pourtant ils refusent de se repentir ou d’être pardonnés. Cela montre que la repentance et le pardon sont des dons, mais ils ne sont pas automatiquement reçus.)
 
III.  La culpabilité et la repentance
 
1.     Lisez Psaumes 51.5. Vous sentez-vous comme le roi David ?
 
a.      Les responsables religieux dont nous avons parlé dans Actes 5 devraient-ils se sentir comme le roi David ?
 
2.     La semaine dernière, alors que j’enseignais une classe d’étude de la Bible, un membre de la classe a demandé si la culpabilité était bonne. Que pensez-vous ?
 
3.     Étudions plus profondément la situation du roi David. Lisez Psaumes 51.1-4. Comment réagit David à son péché ? (Il veut être libéré du péché.)
 
4.     Lisez Psaumes 51.7-8. Quelle est la condition humaine ? (Nous sommes nés dans le péché, mais Dieu veut que nous aspirions à être libérés du péché.)
 
5.     Lisez Psaumes 51.9. Jusqu’à quel point David pense-t-il qu’il peut être pardonné ? (Complètement. Dieu le lave. Dieu lui pardonne.)
 
6.     Lisez Psaumes 51.10-14. Revenons à la question de savoir si la culpabilité est bonne. Qu’avons-nous lu jusqu’ici qui nous fait penser que la culpabilité est bonne ? (Le roi David dit que ses péchés sont « constamment devant moi ». Il s’agit là de culpabilité.)
 
a.      Que veut David ? (Être complètement lavé ! Ensuite David dit : « Rends-moi la gaieté de ton salut ». La bonne culpabilité nous amène à la confession et à la repentance. Le salut de Dieu apporte la joie !)
 
b.      Qu’en est-il si vous vous sentez coupable après la repentance et la confession ? (Lisez Zacharie 3.1-2 et Apocalypse 12.10. Les accusations postérieures au pardon sont l’œuvre de Satan. Cette culpabilité est mauvaise.)
 
c.       Regardons un autre texte à ce sujet. Lisez 2 Corinthiens 7.8-10. La « culpabilité » serait-elle un bon substitut à la « tristesse » dans ce texte ? (Oui. La culpabilité apporte la tristesse. La bonne culpabilité « produit un changement radical (la repentance)       qui mène au salut ». La tristesse du monde, la culpabilité qui vient de Satan, « produit la mort ».)
 
IV.    La fausse repentance
 
1.     Lisez Psaumes 51.6. J’ai sauté ce verset quand nous discutions de la culpabilité et de la repentance de David. Le contexte ici est l’adultère de David avec Bethsabée. David a causé la mort de son mari, Urie, pour dissimuler son péché. Comment David peut-il dire qu’il a péché contre Dieu « seul » ?
 
2.     Lisez Job 1.8-11. Quelle incidence notre péché a-t-il sur Dieu ?
 
3.     Si nous combinons la déclaration de David selon laquelle le péché est « contre » Dieu, avec la déclaration de Dieu au sujet de Job, que devrions-nous conclure au sujet de nos péchés personnels et de la vraie repentance ?
 
a.      Pour nous aider à y penser, discutons de votre péché favori. Si personne ne le connaîtra jamais, continuerez-vous à le faire ? (Cela nous aide à comprendre la vraie repentance. Nos péchés sont contre Dieu. Dieu est mort pour nos péchés. Dieu est un Dieu saint. Dieu est plongé dans l’embarras à cause de vos péchés parce que le péché est une rébellion contre lui. Si nous sommes focalisés sur ce que signifie notre péché pour Dieu, plutôt que sur ce qu’il signifie pour nous, nous avons une image de la vraie repentance.)
 
4.     Lisez Hébreux 12.4-6. La plupart du temps nos péchés ne restent pas secrets. Que dit notre réaction face aux conséquences de notre péché au sujet de la véritable nature de notre repentance ? (Le texte dit : « N’ignore pas la discipline et ne te décourage pas à cause d’elle ». Accepte-la comme un enseignement de la part du Dieu qui t’aime !)
 
5.     Lisez Psaumes 32.1-2. Qu’est-ce qui découle de la véritable confession et de la véritable repentance ? (Dieu nous pardonne et il couvre nos péchés. Nous sommes bénis par le pardon de Dieu.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), les responsables religieux juifs étaient préoccupés par les conséquences de leur péché sur eux-mêmes, et pas de savoir si Pierre et les apôtres disaient la vérité – qu’ils ont tué Dieu et entravé son œuvre. Voulez-vous vous engager aujourd’hui à regarder le péché d’une nouvelle façon ? Regarder le péché comme une cassure dans votre relation avec le Dieu qui est mort pour vous, le regarder comme une barrière vers la véritable joie du pardon ?
 
V.      La semaine prochaine : L’unité, lien du réveil.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don