Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 04 – Témoignage et service, fruits du réveil (Actes 8)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous êtes-vous déjà posé la question « Qu’y a-t-il de bon pour moi en cela ? » Il s’agit de l’approche la plus basique pour convertir des gens au christianisme – nous leur disons comment cela améliorera leur vie. Dieu utilise cette approche. Considérez Deutéronome 28 où Dieu dit « obéis et tu seras béni, désobéi et tu seras maudit ». La fidélité dans la dîme nous promet des bénédictions tangibles (Malachie 3.10-12). Il nous est promis que le Ciel a même ses rues en or ! (Apocalypse 21.21) Cette approche crée une tendance à rester focalisé sur soi-même même après que nous soyons convertis. Notre étude de cette semaine nous fait relever le défi de regarder vers l’extérieur. Ouvrons la Bible et découvrons-en davantage !
 
I.       Habilités
 
1.     Lisez Actes 1.8 et Luc 24.46-49. Quelle tâche est attribuée aux disciples ? (Témoigner de Jésus.)
 
a.      Qu’y a-t-il d’essentiel pour effectuer cette tâche ? (La puissance de l’Esprit saint.)
 
2.     Lisez Matthieu 28.16-20. Quel est le but de témoigner ? (Faire des autres des disciples en les baptisant et en leur enseignant à obéir à Dieu.)
 
a.      Ce commandement de témoigner n’a-t-il été donné qu’aux disciples ? (Notez que le texte dit que les nouveaux convertis devraient être enseignés « à garder tout ce que je vous ai prescrit ». Ainsi, si Jésus a dit aux premiers disciples de témoigner, il nous a également dit de témoigner.)
 
3.     Lisez Marc 16.15-18. Où les démons, les langues, les serpents, les poisons et les guérisons s’intègrent-ils dans le témoignage ? Si vous aviez été envoyé(e) quelque part à l’époque de Jésus, à quels problèmes auriez-vous à faire face ? (À l’opposition des serviteurs de Satan, aux difficultés de langage, aux serpents qui pourraient vous mordre au cours de votre chemin, ainsi que la mauvaise nourriture qui pourrait vous empoisonner. Vous pourriez être tellement malade quand vous rencontrez des gens qu’ils seraient distraits et n’écouteraient pas l’évangile.)
 
a.      Y a-t-il un équivalent moderne à la promesse de Marc 16.15-18 ? (Quand nous voyagions en camping-car, je prenais parmi les bagages un kit d’urgence. Jésus promet d’envoyer un kit d’urgence avec son témoignage.)
 
4.     Lisez Jean 16.7-11. Nous avons décidé précédemment que la puissance de l’Esprit saint est essentielle au témoignage. Pourquoi cela ? (C’est l’Esprit saint qui apporte la conviction du péché et de la vérité.)
 
5.     Lisez Jean 16.12-13. De quelles autres façons l’Esprit saint nous aide-t-il dans le témoignage ? (Il nous aide à être dans la vérité. Nous ne voudrions pas témoigner de quelque chose de faux.)
 
6.     Pensez à ces textes que nous venons de lire. Quelle est la première étape dans le témoignage ? (Recevoir la puissance de l’Esprit saint ! L’Esprit saint nous guide dans la vérité, il s’agit de notre « kit d’urgence », et convainc ceux à qui nous témoignons de la vérité. En somme, l’Esprit saint nous donne la puissance de faire ce que Dieu nous commande.)
 
II.     Des exemples
 
1.     Lisez Actes 8.4-8. Philippe était l’un des sept hommes choisis par l’Église primitive pour être diacre (Actes 6.5). Philippe obéit-il à l’appel au témoignage ?
 
a.      Cela semble-t-il s’accomplir comme dans Marc 16.15-18 ? (Tout, à l’exception des serpents !)
 
2.     Lisez Actes 8.26. Imaginez que vous vous levez le matin et qu’un ange vous donne des instructions spécifiques sur l’endroit où vous rendre. Aimeriez-vous vivre une telle vie ?
 
a.      Cela est-il possible ?
 
b.      Faisons un test. Supposez qu’un ange vous ait dit d’aller quelque part ce matin, auriez-vous pu y aller ou aviez-vous d’autres obligations ? Auriez-vous eu besoin de re-planifier vos activités ?
 
3.     Lisez Actes 8.27-29. Nous voyons que Philippe obéit immédiatement. Vous êtes-vous déjà demandé si vous deviez témoigner à quelqu’un ? Vous êtes-vous senti(e) coupable de ne pas avoir témoigné à davantage de personnes ?
 
a.      Si vous avez l’Esprit saint dans votre vie, vous dirigera-t-il vers des gens qui sont ouverts à l’évangile ?
 
4.     Lisez Matthieu 13.3-9. Jésus raconte à la foule une histoire au sujet d’un paysan qui sème. Lisez Matthieu 13.10. Comment paraphraseriez-vous la question des disciples ? (De quoi parles-tu ? Nous ne comprenons pas quel lien il peut y avoir entre une discussion au sujet d’un semeur et nous.)
 
5.     Lisez Matthieu 13.18-23. Jésus nous dit ce que signifie l’histoire du semeur. Cette histoire est-elle d’une quelconque pertinence pour le témoignage ?
 
a.      Si vous répondez par l’affirmative, parmi ces deux méthodes de témoignage différentes, l’une est-elle supérieure à l’autre ?
 
i.       Si l’Esprit saint guidait chacun de nous vers quelqu’un ouvert à l’évangile, cela ferait gagner beaucoup de temps et d’argent, n’est-ce pas ?
 
ii.     Pourquoi nous engager dans l’évangélisation de masse ? Pourquoi ne pas prier pour que l’Esprit saint travaille en nous tout comme il l’a fait avec Philippe, et pour qu’il nous guide vers ceux qui sont ouverts à l’évangile ?
 
6.     Lisez Actes 2.14-16. Voici un exemple d’évangélisation de masse. Vous connaissez le contexte, quel est l’avantage ? (Pierre parle à beaucoup, pas uniquement à l’un d’entre eux. Du point de vue du temps, l’évangélisation de masse est plus efficace que de ne parler qu’à une seule personne.)
 
7.     Revenons à Philippe. Lisez Actes 8.30-31. Notez que dans Actes 8.29 l’Esprit saint dit simplement à Philippe : « Avance, et rejoins ce char ». L’Esprit saint ne dit rien sur le fait d’engager la conversation avec l’Éthiopien. Que pouvons-nous conclure de cela ? (Le témoignage est un partenariat avec l’Esprit saint. L’Esprit saint n’a pas besoin de nous diriger sur chaque détail.)
 
8.     Lisez Actes 8.32-34. Pouvez-vous imaginer un meilleur passage pour introduire l’évangile à quelqu’un ?
 
a.      Imaginez que ce soit à vous que l’Éthiopien pose cette question. Quelle est la chose la plus importante à cet instant ? (Cela nous ramène à notre dernière étude : Philippe devait connaître la Bible et spécifiquement cette prophétie. Comment pouvez-vous être un témoin si vous ne connaissez pas la Parole de Dieu ?
 
9.     Lisez Actes 8.35. Dans quelle mesure le témoignage est-il une tâche difficile pour Philippe ? Pensez-vous pouvoir faire cela ? (Si vous connaissez l’évangile, si vous connaissez votre Bible, la partie « difficile » est de suivre la direction de l’Esprit saint !)
 
10. Lisez Actes 8.36. Cette semaine j’étais dans un magasin où mon épouse et moi réfléchissions à un achat conséquent. Il nous était difficile de nous décider, jusqu’à ce que le vendeur nous donne un grand coup de pouce en commençant à écrire le contrat de vente. Il était clair qu’il s’agissait d’un « truc » pour « terminer » la vente, et j’ai pensé à résister, tant la tactique était évidente. Que fait Philippe pour « terminer la vente de l’évangile » avec l’Éthiopien ? (Rien ! L’Éthiopien suggère qu’il devrait être baptisé.)
 
a.      Que nous enseigne cela quant au témoignage ? (Nous n’avons pas besoin de « terminer ». La conviction est le travail de l’Esprit saint (Jean 16.8-10). Le témoignage semble si simple quand nous relisons cette histoire.)
 
11. Lisez Actes 8.38-40. Qu’arrive-t-il à Philippe ? (L’Esprit saint l’amène vers d’autres rencontres.)
 
a.      Pouvez-vous imaginer une vie comme celle de Philippe ?
 
b.      Est-ce parce que nous ne sommes pas comme Philippe que d’autres doivent utiliser des techniques d’évangélisation de masse ?
 
12. Rappelez-vous que dans Actes 8 nous avons précédemment lu au sujet de Philippe qui témoigne en Samarie. Reprenons cette histoire en lisant Actes 8.13. L’Esprit saint travaille-t-il au-travers de Philippe ? (Il semble que ce soit le cas quand nous lisons qu’il y avait des « signes » et des « grands miracles ».)
 
13. Lisez Actes 8.14-17. Il s’agit d’une histoire des plus curieuses. Philippe est dans un incroyable partenariat de témoignage avec l’Esprit saint, pourtant il baptise les convertis « pour le nom du Seigneur Jésus » et ne les baptise pas de l’Esprit saint. Comment expliquez-vous cela ? (Je ne peux pas l’expliquer.)
 
a.      Quel espoir cela nous donne-t-il au sujet de notre témoignage ? (Cela nous montre que Philippe n’avait pas « toute la connaissance », et cela n’a pourtant pas empêché l’Esprit saint de l’utiliser d’une façon puissante. Cela nous donne de l’espoir pour notre témoignage.)
 
14. Lisez 1 Jean 1.1-4. Quelle approche cela suggère-t-il dans le témoignage dont nous avons parlé jusqu’ici ? (Le témoignage le plus efficace est de parler de ce que Jésus a fait dans notre vie. Nous pouvons témoigner personnellement de ce que Dieu a fait pour nous.)
 
15. Cher(ère) ami(e), voulez-vous prier chaque jour que l’Esprit saint vous dirige vers quelqu’un qui est ouvert à l’évangile ? Voulez-vous être volontaire pour suivre la direction de l’Esprit saint pour amener les autres à Jésus ?
 
III.  La semaine prochaine : L’obéissance, fruit du réveil.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don