Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 – Amour et jugement : dilemme divin (Osée) (Osée 7, 10, 11 & 14)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà vu quelqu’un qui avait besoin d’un ajustement d’attitude ? Nous évaluons ce qui se passe et nous jugeons que l’attitude de cette personne est inappropriée pour la situation. Tournons notre jugement vers l’intérieur. Pensez à votre attitude vis-à-vis de Dieu. Aurait-elle besoin d’un ajustement ? Je sais que Dieu travaille sur mon attitude depuis des décennies. Bien que je croie que mon attitude est significativement meilleure, je sais que j’ai encore bien besoin de l’améliorer ! Débutons ensemble la suite de notre étude sur Osée et voyons ce que nous pouvons apprendre sur l’amélioration de notre attitude envers Dieu !
 
I.       Qui croirez-vous ?
 
1.     Lisez Osée 7.11 et Matthieu 10.16. Est-ce bien ou mal d’être comme une colombe ? (Le commentaire biblique Barnes’ Notes nous dit qu’un proverbe oriental dit : « Il n’y a rien de plus simple qu’une colombe ». Dans Osée, la comparaison à une colombe n’est pas un compliment.)
 
a.      Ephraïm est une référence au peuple de Dieu. L’Assyrie et l’Égypte sont les grandes puissances rivales au Nord et au Sud. Que fait le peuple de Dieu ? (Il joue une puissance rivale contre l’autre.)
 
i.       Pour quelle raison l’Assyrie et l’Égypte acceptent-elles une telle chose ? (L’Assyrie et l’Égypte utilisent le royaume du Nord d’Israël pour promouvoir leurs propres intérêts. Ils ne s’intéressent pas au peuple de Dieu.)
 
ii.     Qu’est-ce qui ne va pas dans le fait de tirer avantage de la rivalité de deux grandes puissances ? N’est-ce pas être « avisé comme les serpents » ?
 
(1)   Pourquoi le peuple de Dieu est-il comparé à une colombe « naïve, sans intelligence » ? (Le peuple de Dieu a fait l’erreur de faire des alliances avec des puissances qui ne se préoccupaient pas de lui, alors qu’il aurait pu faire une alliance avec Dieu qui prend soin de lui d’une manière suprême.)
 
2.     Lisez Osée 7.13-14. Quelle est l’attitude de Dieu envers son peuple ? (Il aspire à les racheter, mais leur rébellion les place sur le chemin de la destruction.)
 
a.      Notez la phrase : « Ils ne crient pas vers moi dans leur cœur ; mais ils hurlent sur leur lit ». Que cela nous dit-il quant à l’attitude du peuple envers Dieu ? (Ils ne se tournent pas vers Dieu parce qu’ils l’aiment. Ils se tournent vers Dieu parce qu’ils sont faibles et qu’ils ont besoin de quelque chose. Ils veulent quelque chose.)
 
3.     Comment est votre relation avec Dieu ? Faites-vous confiance à l’argent et aux gens plutôt qu’à Dieu ? Vous tournez-vous vers Dieu seulement quand vous êtes désespéré(e) et que rien d’autre n’a fonctionné ?
 
a.      Comment est votre relation avec Dieu quand les choses vont bien ? Est-elle différente de quand les choses vont moins bien ?
 
II.     Semer et récolter
 
1.     Lisez Osée 10.12. Notez les deux façons dont est utilisé le mot « justice ». Dans la première référence il s’agit de quelque chose que l’on plante, et dans la seconde cela vient comme une pluie de Dieu. Cela prouve-t-il qu’en ce qui concerne la justice nous faisons ce que nous pouvons, puis Dieu fait le reste ?
 
a.      Lisez Romains 3.22-24. Selon ce texte, d’où provient la justice ? (De la foi en Jésus.)
 
i.       Notre texte de Romains ne dit rien au sujet des semailles ou du labourage, ni de quel qu’autre travail pour obtenir la justice. Devrions-nous expliquer ce conflit comme étant une différence entre l’Ancien et le Nouveau Testament ou entre l’ancienne et la nouvelle alliance ?
 
b.      Lisez à nouveau Osée 10.12. Dieu aime-t-il seulement ceux qui sont justes ? Seulement ceux qui travaillent pour lui ?
 
i.       Si vous répondez négativement, alors nous avons deux sérieux problèmes dans Osée 10.12. Nous avons l’idée que nous nous rendons justes et que nous nous rendons aimables par Dieu. Comment proposez-vous de résoudre ces problèmes ?
 
2.     Lisez Galates 6.7-10. Voici un texte de l’épître aux Galates, le cœur de la justification par la foi. Que nous dit ce texte au sujet de notre comportement et des bénédictions ? (Nous devons garder deux concepts clairs et distincts dans notre esprit. Dès lors qu’il s’agit du salut, nous sommes sauvés par la foi en Jésus seule. Cependant, dès lors qu’il s’agit de notre vie de tous les jours, notre façon d’agir fait une différence. Selon vous, pourquoi Dieu est-il mort sous la loi ? Il aurait été bien plus simple pour Dieu de dire : « Oups ! Tu as mangé du fruit défendu ? Je vais ajuster les règles, essaye avec plus de force à l’avenir. » Au lieu de cela, il a pris le péché et sa loi très au sérieux – si sérieusement que cela est devenu une question de vie ou de mort pour lui.)
 
a.      Selon vous, pourquoi Dieu considère-t-il la loi comme une question de vie ou de mort ? (Parce que la loi reflète le caractère de Dieu. Elle a été donnée pour notre bien.)
 
3.     Lisez à nouveau Osée 10.12 à la lumière de notre discussion. Semble-t-il raisonnable que la première partie du verset nous enseigne que si nous obéissons nous profiterons des bienfaits d’une vie en accord avec la loi ? Cependant, il vient un temps où Dieu déversera sa justice sur notre vie imparfaite ? (Je pense que c’est ce que veut dire la Bible ici.)
 
4.     Lisez Osée 10.13. Pouvons-nous moissonner le mal ? (Si nous plantons la méchanceté, alors nous moissonnerons le mal.)
 
a.      Quand Osée écrit au sujet du « fruit de la dissimulation », qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? (Genèse 3.4-6. Ève n’a pas cru en Dieu et a fait confiance à Satan. Ève pensait qu’elle pourrait être « comme des dieux » en se basant sur ses propres œuvres.)
 
b.      Quelle est l’essence du mal affiché dans Osée 10.12 ? (Dépendre de notre propre force. Dépendre de nos propres ressources.)
 
III.  Vous souviendrez-vous ?
 
1.     Lisez Osée 11.1-3. Un enfant peut-il se rappeler qui lui a enseigné à marcher ? Les parents peuvent-ils oublier d’enseigner à leur fille à faire ses premiers pas ?
 
a.      Que vous souvenez-vous du moment où vous avez aidé votre enfant à marcher ? (Il s’agit-là de souvenirs d’amour pour les parents. Par contre, les enfants ne se souviennent vraisemblablement de rien.)
 
b.      Selon vous, que veut dire Dieu ici ? (Il nous a aimés le premier !)
 
2.     Lisez Osée 11.4-5. Le peuple de Dieu devrait-il se rappeler qui l’a libéré de l’esclavage en Égypte ?
 
3.     Que nous enseigne le passage d’Osée 11.4-5 ? (Nous pouvons ne pas nous souvenir de tout l’amour de Dieu pour nous, mais nous avons certainement vu des preuves spectaculaires de son attention à notre égard. Sans se soucier de ce dont nous nous souvenons, Dieu a continuellement été fidèle envers nous.)
 
a.      Lisez à nouveau Osée 11.2. Dans quelle mesure cela insulte-t-il Dieu ? Dans quelle mesure cela est-il une folie pour les humains ?
 
IV.    Le jugement
 
1.     Lisez Osée 11.8-9. Quelle est l’attitude de Dieu vis-à-vis du jugement ? (Il ne veut pas exécuter de jugement. Il est certain qu’il n’exécutera pas un jugement dans un excès de colère.)
 
a.      Notez la référence à Adma et à Tseboïm. Juste au cas où ces villes ne vous sont pas familières, lisez Deutéronome 29.21-23. Qu’est-il arrivé à ces deux villes ?
 
b.      Que nous enseigne le sort d’Adma et de Tseboïm au sujet de Dieu et du jugement ? (Il exécutera le jugement, mais il ne veut pas le faire.)
 
c.       Quelle est la réponse à la question de Deutéronome 29.23 ? (Lisez Deutéronome 29.24-25. Le peuple a fait confiance et a adoré autre chose que Dieu.)
 
V.      L’objectif de Dieu pour nous
 
1.     Lisez Osée 14.1-3. Quel est l’objectif de Dieu pour notre vie ? (Nos péchés sont notre chute. Ainsi, Dieu nous dit que nous devons avoir un ajustement d’attitude. Nous devons confesser nos péchés et faire confiance à Dieu. Nous devons nous détourner de notre confiance en ce que nos mains ont fabriqué.)
 
a.      Qui est éligible pour l’aide de Dieu ? (Même le plus démuni. Pour ceux qui n’ont pas de père, Dieu sera votre Père.)
 
b.      C’est là que le fait d’avoir (ou d’être) des grands-parents fait une différence dans notre compréhension de Dieu. Dans quelle mesure le fait de voir Dieu comme un substitut de nos parents change-t-il notre attitude à l’égard de Dieu ? (Mon père et ma mère m’ont véritablement aimé. Mon père était également un homme qui aurait sanctionné un mauvais comportement ! Le fait que mon père pouvait être un juge ne m’a jamais fait perdre de vue son incroyable amour – un amour en lequel je pouvais avoir une totale confiance !)
 
2.     Cher(ère) ami(e), Dieu vous aime de façon absolue. Comment pouvez-vous l’offenser par des croyances en d’autres dieux – votre argent, votre travail, vos capacités, votre intelligence ou d’autres choses de cette nature ? Pourquoi ne pas confesser le péché de manque de confiance, et vous engager à n’avoir confiance qu’en Dieu ?
 
VI.    La semaine prochaine : Un Dieu saint et juste (Joël).
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don