Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 – Jésus, notre pourvoyeur et notre soutien (Genèse 1 à 3, Colossiens 1 & 4, Exode 16, Lévitique 19)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a un vieux dicton qui dit que si nous donnons un poisson à une personne, cela l’aidera à manger. Si nous lui donnons une canne à pêche et l’équipement adéquat, cela la rendra indépendante. De quelle façon Dieu prend-il soin de nous ? Nous sort-il des poissons continuellement, ou alors a-t-il donné à l’univers une « canne à pêche » ? Bien que je pense que nous ne pouvons qu’égratigner la surface de cela à cause de notre compréhension limitée, Dieu a partagé avec nous une certaine quantité d’information. Cette information nous guide alors que nous poursuivons l’œuvre de Dieu en faveur des moins favorisés. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Assurer et soutenir
 
1.     Lisez Colossiens 1.16-17. Ce texte parle de Jésus. Quels sont les deux rôles de Jésus que vous le voyez jouer dans notre monde ? (Il l’a créé – même ce que nous ne pouvons pas voir. Et il continue à « soutenir » la création.)
 
2.     Lisez Hébreux 1.3. Cela ajoute quelques détails au sujet de Jésus qui « soutient » la création. Comment cela se passe-t-il ? (« Par sa parole puissante ».)
 
a.      À quoi pensez-vous quand vous lisez au sujet de la « parole puissante » de Jésus ? (Genèse 1 – quand Dieu fait exister toutes choses par sa parole.)
 
3.     Lisez Genèse 1.29-30 et Exode 16.14-18. Quelle différence y a-t-il entre ces deux façons d’agir de la part de Dieu pour soutenir son peuple ? (L’une rendait le peuple autonome. La référence spécifique aux herbes « porteuses de semence » met en évidence le moyen de reproduction. L’autre nécessitait quotidiennement l’action de Dieu.)
 
a.      Nos deux premiers textes introduisent l’idée que Jésus a un rôle continu dans le maintient de la cohésion de l’univers. Parmi cela il y a le fait de soutenir la création. Que nous enseignent la création des plantes et l’approvisionnement de manne au sujet du rôle actuel de Dieu pour combler nos besoins ? (Il en apparaît deux côtés. Le premier est un système qui est l’autonomie, et l’autre est un système dans lequel Dieu est plus activement impliqué.)
 
i.       L’idée d’autonomie est-elle une illusion ?
 
II.     La nature de l’approvisionnement
 
1.     Que nous enseignent Genèse 1.29 et Exode 16.17-18 au sujet de la générosité de Dieu à notre égard ?
 
a.      Lisez à nouveau Exode 16.17. Quelle est votre réaction au fait que chaque personne avait autant de manne qu’elle en avait besoin – sans égard au montant récolté ? (Il apparaît que Dieu a fait correspondre de façon surnaturelle la quantité de manne à la quantité nécessaire.)
 
2.     Lisez Genèse 2.15-17. Nous avons vu que l’approche d’Éden était du type autonome. Est-ce entièrement vrai ? (Apparemment une certaine maintenance était nécessaire. Dieu a attribué cette tâche aux humains.)
 
a.      Pourquoi ? (Dieu veut nous faire participer dans son soutien à notre égard. Dieu a un rôle pour nous.)
 
i.       Réfléchissez à l’implication de tout cela. Devrions-nous nous asseoir et attendre que Dieu nous trouve un travail ? Devrions-nous ignorer la qualité de la nourriture que nous mangeons ? Devrions-nous être impliqués activement dans l’état de notre santé ?
 
b.      Lisez Matthieu 6.25-27. Cela contredit-il l’idée selon laquelle nous devrions être des co-travailleurs avec Dieu pour avoir à manger ? (Non. L’idée est que nous ne devrions pas nous inquiéter. Réfléchissez à ce que vous connaissez sur les oiseaux. Ils recherchent continuellement de la nourriture. Ils sont clairement des co-travailleurs dès lors qu’il s’agit de se nourrir.)
 
3.     Lisez Genèse 3.17-19. Comment le rôle de Dieu, en tant que pourvoyeur et soutien, et notre rôle de co-travailleur changent-ils après l’introduction du péché ? (Notre part du travail est devenu plus difficile.)
 
a.      Pouvez-vous concilier notre obligation relative à la difficulté de notre tâche avec l’assurance de Jésus (Matthieu 6.26-28) selon laquelle il nous approvisionnera tout comme il approvisionne les oiseaux qui ne sèment ni ne moissonnent, ainsi que les lis qui ne travaillent ni ne filent ? (Cela semble à première vue être une contradiction. Cependant, je pense que le message central de Jésus est relatif à l’inquiétude, et non à savoir si nous sommes obligés de travailler. Ni les lis ni les oiseaux n’ont de mains.)
 
4.     Lisez Lévitique 19.9-10. Quel est le plan de Dieu pour nous dès lors qu’il s’agit de donner à manger au pauvre et à l’étranger ? (Il semble que nous sommes co-travailleurs avec Dieu non seulement pour nous approvisionner nous-mêmes, mais également pour le pauvre. Ce dernier a également une obligation d’être un co-travailleur.)
 
a.      Avez-vous un terrain agricole ? Comment sont les cultures sur le bord des champs ? (Elles ne sont pas si abondantes. Quand j’étais enfant, ma famille me laissait cueillir des baies pour gagner un peu d’argent. La personne qui s’occupait de la cueillette des baies me plaçait au bord du champ, là où le rendement était moindre, afin que je n’interfère pas avec ceux qui cueillaient les baies et qui en vivaient.)
 
b.      Que pouvons-nous apprendre ici sur le fait de co-travailler avec le pauvre ? (Le plan de Dieu pour le pauvre requiert du travail de sa part.)
 
c.       Comment est appliquée la « règle d’or » (Marc 12.31) ici ? (Il s’agit d’ouvrir les yeux. Le pauvre n’avait pas accès à la meilleure partie de la récolte. Celle-ci était réservée pour le fermier qui possédait la terre, qui avait planté la culture et qui l’avait récoltée. Aimer son prochain comme soi-même ne signifie pas (comme illustré ici) mettre tout le monde sur le même niveau économique. Au lieu de cela, il semble dire : « Qu’est-ce qui serait approprié si nos rôles étaient inversés ? »)
 
i.       Selon ce que nous avons vu, comment Dieu traite-t-il son peuple ? (Généreusement.)
 
ii.     LisezColossiens 4.1. S’agit-il de quelque chose à garder à l’esprit quand nous réfléchissons à la façon dont traiter le pauvre ? (Oui. Dieu est généreux envers nous, et il est suggéré que nous devons garder à l’esprit que le pauvre et le riche ont un maître commun – Dieu.)
 
5.     Alors que nous avons revu le jardin d’Éden, l’approvisionnement en manne pendant l’exode, et les règles pour aider le pauvre, quels éléments communs trouvons-nous ? (1. Dieu est la source de l’approvisionnement. 2. Les humains sont co-travailleurs dans cet approvisionnement. Dieu place sur nous une obligation de travailler, et cette obligation a augmenté comme conséquence du péché. 3. Dieu est généreux. Il nous donne ce dont nous avons besoin. 4. Dieu est digne de confiance. Bien que nous devions travailler, nous ne devons pas nous inquiéter.)
 
III.  L’approvisionnement et le mal
 
1.     Lisez Genèse 3.21-23. Quelle est la tâche d’Adam ? (Cultiver la terre.)
 
a.      Le rôle de Dieu en tant que pourvoyeur a-t-il changé ?
 
2.     Lisez Genèse 4.1-2. Abel viole-t-il la règle de Dieu ? Lui ne travaille pas la terre, c’est son frère Caïn qui cultive !
 
a.      Je ne fais pousser aucun aliment que je mange. Quelques personnes que je connais le font. Violons-nous le commandement de Dieu ?
 
3.     Lisez Genèse 3.18. Quel est le régime alimentaire d’Adam ? (Les plantes. Il est végétarien.)
 
4.     Lisez Genèse 4.3-4. Abel est-il omnivore ? S’il ne mange pas son bétail, que mange-t-il ? (Dans Genèse 9.1-3 Dieu autorise les humains à manger de la viande. Si nous n’avions pas cette information, il nous semblerait qu’Abel mangeait de la viande.)
 
5.     En regardant les commandements que Dieu fait à Adam (sur le fait de travailler la terre), et le travail qu’ont choisi Caïn et Abel, il semble que Caïn soit celui qui obéit à Dieu. Êtes-vous d’accord ?
 
6.     Lisez Genèse 4.3-7. Pourquoi Dieu dit-il à Caïn, le fils qui est apparemment le plus obéissant, qu’il ne fait pas ce qui est juste ? (Maintenant la vérité apparaît. Si Abel désobéissait à Dieu de par son type de travail, Dieu l’aurait dit. Cependant, Abel travaille pour faire des sacrifices à Dieu. Caïn travaille pour se nourrir lui-même.)
 
a.      Que cela nous enseigne-t-il au sujet de la nature de la malédiction selon laquelle nous devons travailler dur pour nous nourrir ? (Dieu n’ordonne pas littéralement que nous fassions pousser notre nourriture. Au lieu de cela, il nous dit que notre travail, en tant que co-travailleur avec lui pour nous approvisionner, est plus difficile après le péché.)
 
b.      Cette règle de difficulté s’applique-t-elle à d’autres aspects de la vie ? (Lisez à nouveau Genèse 3.17-19. Dieu dit à Adam et à Ève qu’ils vont mourir – retourner à la poussière. Cela ne serait jamais arrivé s’ils avaient fait confiance à Dieu et s’ils lui avaient obéi. Pendant leur vie, celle-ci sera bien plus difficile qu’auparavant en Éden. Je pense que Dieu a utilisé le travail pour illustrer le lourd fardeau que nous rencontrons dans la vie.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), le péché a rendu la vie plus difficile. Mais la bonne nouvelle est que notre généreux Dieu est toujours notre pourvoyeur et notre soutien. Il demande que nous co-travaillions avec lui, et l’étendue de notre part du travail a grandement augmenté après l’entrée du péché dans le monde. Cependant, Dieu nous demande d’avoir confiance qu’il répondra à nos besoins. Voulez-vous faire confiance à Dieu aujourd’hui ?
 
IV.    La semaine prochaine : Le mariage, don de l’Éden.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don