Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – La vie chrétienne (Deutéronome 28, Job 9, Apocalypse 12 & 21)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Aimez-vous davantage la loi ? La semaine dernière nous avons appris que la loi n’est pas notre ennemie, mais plutôt le manuel d’instructions de Dieu pour une vie meilleure. Nous avons établi que la loi n’est notre adversaire que si nous cherchons un avantage personnel débridé. Si cela est vrai, alors pourquoi Paul indique-t-il que la loi est un problème pour nous ? Est-ce parce que nous cherchons tous notre intérêt personnel débridé ? Nous devons en apprendre davantage ! Cette semaine nous approfondissons l’idée selon laquelle nous devons rééduquer notre pensée pour comprendre que la loi est tant notre amie que notre bienfaitrice. Nous devons devenir des lobbyistes pour la loi ! Si cela paraît étrange, ouvrons la parole de Dieu et voyons ce qu’elle a à nous dire au sujet de la loi !
 
I.       Une loi de bénédiction
 
1.     Lisez Deutéronome 28.1-6. Que fait l’obédience pour notre vie ? (Elle fait se déverser des bénédictions sur nous. Si nous voulons connaître l’étendue complète des bénédictions, lisez Deutéronome 28.7-14.)
 
2.     Lisez Deutéronome 28.15-20. Que fait pour nous la désobéissance à la loi ? (Elle crée des problèmes sans fin. Si vous voulez connaître l’étendue complète des malédictions, lisez Deutéronome 28.21-68.)

3.     Lisez Malachie 3.8-12. Qu’arrive-t-il si nous payons la dîme ? (Nous sommes inondés de bénédictions, de telle sorte que nous n’avons même pas assez de place pour les stocker.)

4.     Lisez Éphésiens 5.28. Que se passe-t-il si nous montrons de l’amour envers notre conjoint ? (Vous êtes béni(e) avec un conjoint qui vous aime en retour. Aimer son conjoint est comme s’aimer soi-même.)
 
5.     Lisez Apocalypse 21.10-11 et Apocalypse 21.18-21. Quel genre d’endroit est la Jérusalem nouvelle ? (Nous n’avons jamais vu un endroit si riche. C’est comme nager dans l’or et les pierres précieuses.)
 
6.     Pourquoi Dieu nous fait-il une promesse si généreuse ? Essaye-t-il de nous soudoyer ? Ou alors, la richesse et la prospérité ne sont-elles que les résultats de sa loi ? (Tout ce que nous avons vu ci-dessus ? Nous ne pouvons pas nier que Dieu a un thème récurrent d’après lequel l’obéissance à la loi apporte des dividendes importants.)

a.      Qu’est-il arrivé au thème de l’abnégation ? Comment pouvons-nous expliquer que Jésus ait dit au chef riche de vendre tous ses biens (Luc 18) ? (Qu’en serait-il si nous avions dit que l’abnégation (l’obédience) apporte de grandes bénédictions ? Le résultat ultime de se priver soi-même est-il juste l’opposé de l’abnégation ?)

II.     La rupture de contrat
 
1.     Lisez Job 9.32-35 et Job 13.17-23. Que demande Job ? (Un procès équitable contre Dieu. Job a une cause, il a une argumentation, et il doit trouver un juge qui est au-dessus de Dieu afin qu’il obtienne justice.)
 
a.      Quel genre d’action en justice entreprendra Job contre Dieu ? (Une rupture de contrat. Job connaît les bienfaits de la loi de Dieu. Si tu obéis, tu prospères. Voilà ce qui est convenu. L’accord n’est pas appliqué correctement dans le cas de Job, et il veut intenter un procès à Dieu.)

2.     Lisez Job 1.8-11. Que veut Satan ? (Il est contre la loi ! Il s’oppose à la convention « obéissance et prospérité ». Imaginez cela – Satan qui est contre la loi !)

3.     Lisez Apocalypse 12.12-13 et Apocalypse 12.17. Quelle est la cible de Satan ? (Ceux qui croient que Jésus est Dieu et Sauveur, et qui obéissent aussi à la loi de Dieu.)
 
a.      L’histoire de Job nous enseigne-t-elle la raison pour laquelle Satan a pris pour cible ceux qui gardent les commandements et ce qu’il a en tête pour eux ? (Il veut les détacher de leur allégeance à Dieu. Job nous montre qu’une des façons qu’utilise Satan est de perturber la règle des bienfaits.)
 
4.     Pensez-y un instant. À la place de Satan, votre unique stratégie serait-elle de casser le lien entre l’obéissance à la loi et de grandes bénédictions ? (Non. J’essayerais de donner l’illusion que la désobéissance à la loi apporte de grandes bénédictions.)

a.      Voyons-nous cela aujourd’hui ?

b.      Satan a-t-il un argument valide dans le conflit de Job ? Par exemple que Dieu corrompt Job ? (Non. Satan n’aime pas le système, parce que cela le met hors de lui. La loi de Dieu a pour intention de bénir et de protéger le peuple de Dieu. Comment Satan va-t-il éloigner les disciples de Dieu s’ils pensent (savent) que le fait de suivre Dieu apporte de grandes bénédictions et la protection contre le mal ?)
 
5.     Lisez Job 1.12. Comment expliquez-vous cela ? Pourquoi Dieu ne dit-il pas simplement à Satan : « Tu connais la loi, elle est pratiquée correctement ici. Va jouer dans la rue ! »
 
a.      Cela est très important cher(ère) ami(e). Pourquoi Dieu a-t-il créé une loi qui donne toujours des bienfaits à ceux qui obéissent ? (Parce que Dieu nous aime. L’amour se cache derrière les bienfaits. Tout comme l’amour se cache derrière les cadeaux que nous faisons à nos enfants.)

i.       La question est : nos enfants sont-ils désorientés et pensent-ils que les cadeaux sont une fin en soi ? C’est le défi que Satan adresse à Dieu : Job réalise-t-il que tu lui donnes des biens parce que tu l’aimes ? Ou alors, Job aime-t-il simplement les biens dont il profite ?

b.      Que cela nous enseigne-t-il quant à la façon dont fonctionne la loi des bienfaits ? (Tout comme la gravité, c’est la loi. Si nous obéissons nous sommes bénis. Satan cherche à perturber cette loi, et il le fait avec le consentement de Dieu, parce que Dieu veut que nous comprenions la plus grande image de son amour pour nous.)
 
III.  La pensée de l’image globale
 
1.     Revenons à des fondamentaux. Nous sommes sauvés par la grâce seule, et d’aucune façon par un de nos actes quelconque. Comment devrions-nous voir la loi ? Comme une ennemie ? Comme quelque chose sans importance ? (Non ! La loi est notre meilleure amie parce qu’y obéir apporte de grandes bénédictions.)

a.      S’agit-il de la façon dont vous le percevez réellement ?

b.      Revenons à Apocalypse 12.17. Satan est-il le seul qui combat de son côté ? (Les anges déchus et les humains déchus ont le même objectif – ils cherchent à briser le lien entre l’obéissance et les bénédictions. Ils cherchent à présenter la désobéissance comme le chemin vers les bénédictions.)
 
i.       Si nous sommes attirés davantage vers la désobéissance que vers l’obéissance, que cela signifie-t-il ? (Cela signifie que nous n’avons pas une bonne vision de la loi. Cela signifie que Satan et sa bande nous ont convertis à leur mode de pensée.)
 
2.     Testons ce que nous avons discuté. Si vous avez actuellement un problème majeur dans votre vie, quelle est la cause de ce problème ? Si votre passé vous fait souffrir, quelle est la source de la souffrance ? (Notre étude dit que cela devrait logiquement découler d’une certaine combinaison de trois raisons :

a.      Vous avez désobéi à Dieu, vous avez rompu la loi des bénédictions ;

b.      Quelqu’un d’autre a désobéi à Dieu, et a ainsi rompu la loi des bénédictions pour vous ; ou alors,
 
c.       Satan a, de façon surnaturelle (comme dans le cas de Job), perturbé la loi des bénédictions dans votre vie.)
 
3.     Lisez Romains 7.10-13. Comment la merveilleuse loi des bénédictions cause-t-elle la mort ? (La loi a tant une composante spirituelle qu’une composante naturelle. Le péché (un échec dans le respect de la loi) entraîne la mort. Je ne peux pas obéir à la loi, alors je mérite la mort. C’est pour cela que nous avons besoin de la grâce. C’est là la composante spirituelle. D’un autre côté, la loi est « sainte, juste et bonne », et si nous voulons en tirer les bénéfices et être bénis, nous ferons de notre mieux pour obéir à la loi.)

a.      Comment sommes-nous arrivés au point où la merveilleuse loi des bénédictions, sans Jésus, m’apporte la mort ? (Lisez à nouveau Romains 7.11. L’arrivée du péché en est la raison.)

4.     Cher(ère) ami(e), cette étude vous a-t-elle convaincu qu’à la lumière de la grâce la loi est votre amie ? Dans la bataille entre le bien et le mal, il est incroyablement important de comprendre le bienfait de la loi. Ceux qui sont sauvés comprennent cette relation positive avec la loi. Voulez-vous vous engager à être un lobbyiste pour la vérité selon laquelle la loi nous bénit et le péché n’apporte aucun bienfait ?
 
IV.    La semaine prochaine : Les temps de la fin : Jésus et les hommes sauvés.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don