Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 – La loi et l’Évangile (Psaumes 19, Exode 20)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment voyez-vous les Dix Commandements ? Pouvez-vous dire que vous voyez une connexion logique entre les commandements et la dernière fois que vous avez vu des gyrophares de police dans le rétroviseur de votre voiture ? Jésus n’a pas contribué à résoudre ce problème quand il a expliqué que les commandements contre l’adultère et le meurtre incluaient les problèmes si courants de convoitise et de colère. Combien de personnes, quand elles entendent parler de la grâce, sont enchantées parce qu’elles croient qu’elles n’ont plus à se préoccuper de ces fichus commandements qui dérangent ? Beaucoup d’encre a déjà coulé au sujet de la loi et de la grâce, mais je pense que nous comprendrions mieux la grâce si nous comprenions mieux la nature de la loi. Nous proclamons que si nous sommes sauvés par la grâce, alors nous aurons envie d’obéir à Dieu. Mais cela n’est pas cohérent s’il l’on compare les sentiments que nous donnent les commandements avec les sentiments que l’on peut avoir quand un policier va nous arrêter ! Ouvrons donc la Bible pour mieux comprendre ce qu’elle dit au sujet de la loi !
 
I.       La loi de Dieu et ses bénéfices
 
1.     Lisez Psaumes 19.8. Je peux comprendre pourquoi l’Esprit saint a inspiré David à dire que la loi de Dieu est parfaite. Mais dans quel sens la loi « restaure[-t-elle] la vie » ?
 
a.      Pouvez-vous imaginer un officier de police vous dire : « La limitation de vitesse ici est définie parfaitement – et la limitation de vitesse vous rendra plus heureux(se) » ? (J’aime l’ordre et je déteste le désordre. Les endroits où je travaille et où je vis sont ordonnés, avec pour résultat qu’il est rare que je cherche vraiment quelque chose. Je comprends que l’ordre améliore ma vie. Quand les automobilistes roulent avec plus de 30 km/h de différence entre les uns et les autres, cela crée du désordre. Quand les voitures me précédant freinent sans que je ne le remarque immédiatement, cela rend ma femme nerveuse.)

2.     Psaumes 19.8 nous dit également que la loi rend sage le naïf, et la raison en est que la loi est digne de confiance. Rien de cela n’a de sens au premier degré. Comment l’expliquez-vous ?

a.      Quand vous recherchez un conseil parce que vous manquez d’intelligence (ou d’information) pour résoudre le problème par vous-même, quel genre de conseil recherchez-vous ? (Un conseil en lequel vous pouvez avoir confiance.)
 
b.      Pourquoi voulez-vous un conseil digne de confiance ? (Tout le problème réside dans le fait que vous ne vous faites pas confiance pour trouver la bonne solution. Une chose qui différencie les personnes sages des stupides est que les personnes sages savent quoi faire pour vivre mieux. Ce texte suggère que la loi de Dieu donne aux personnes stupides (dans le texte originel hébreu : « idiotes » ou « sottes ») un conseil en lequel elles peuvent avoir confiance pour vivre mieux.)
 
3.     Lisez Psaumes 19.9. Nous venons de mentionner comment la loi nous donne parfois le même sentiment que la police. Dans quel sens la loi nous apporte-t-elle de la joie ? (L’officier de police nous tire dessus parce que nous avons violé la loi. Si nous gardons la loi nous restons en dehors des problèmes. Cela génère de la joie.)

4.     Psaumes 19.9 nous dit que la loi « fait briller les yeux ». Que cela signifie-t-il ? (Cela nous ramène à l’idée de rendre sages les personnes stupides. La loi révèle des secrets (ou du moins des vérités) sur le comportement. Si nous suivons ce que la loi dit relativement à un comportement juste, alors nous vivrons plus intelligemment.)

a.      Avez-vous déjà eu le sentiment que si vous étiez plus intelligent(e) votre vie serait meilleure ? (Vous prendriez de meilleures décisions qui amélioreraient la qualité de votre vie.)
 
b.      Pensez au moment où vous vous êtes senti(e) le plus coupable. Vous sentiez-vous mal parce que vous aviez violé la loi, ou parce que vous avez échoué dans vos relations avec les autres ? (Nous pouvons voir que cela parle directement de la qualité de notre vie.)
 
5.     Lisez Psaumes 19.10-12. Y a-t-il là la thématique de la loi ? (Oui ! La loi de Dieu nous donne un magnifique conseil sur la façon de vivre. Si nous le suivons, il est meilleur que la richesse – notre vie est plus douce. Nous sommes avertis contre les choses à éviter, et nous sommes récompensés en faisant ce qui est juste.)

II.     Les avantages et l’abnégation

1.     Quand les gens nous disent que si nous sommes sauvés par la grâce nous voudrons obéir à la loi parce que nous aimons Dieu, cela semble-t-il être une déclaration totalement honnête ? Est-ce la vérité ? (Les textes bibliques que nous avons lus suggèrent que nous gardons la loi parce que nous faisons confiance à Dieu et que nous nous aimons !)
 
2.     Le thème que nous avons développé vous trouble-t-il ? Les Dix Commandements sont-ils « un livre d’auto-assistance » que suivrait chaque personne saine d’esprit ? Ainsi, il est facile de garder les commandements parce que cela correspond à ce que nous faisons pour avoir une meilleure vie ?
 
a.      Certainement que pas toute la loi de Dieu n’implique un avantage pour vous et moi, n’est-ce pas ? Par exemple, Jésus dit que le fait d’aimer mon prochain comme moi-même est un pilier de la loi (Matthieu 22.37-40). Mon voisin vient de trébucher sur mon arbuste et lui a cassé le tronc en deux ! Une partie de la loi ne constitue-t-elle qu’une douleur dans le cou ? Explorons cela dans la suite de notre étude.

III.  Le sabbat et l’abnégation

1.     Lisez Exode 20.8-11. Si votre employeur vous accorde des vacances payées, vous plaignez-vous ? Dieu nous a-t-il donné des vacances hebdomadaires avec ce commandement ?
 
a.      À qui d’autre Dieu a-t-il donné des vacances ? (À nos employés et à nos animaux.)
 
i.       Est-ce bien pour vous – de donner à vos ouvriers un jour de congé ? (Non. C’est de l’argent qui sort de ma poche. Je pourrais en gagner de par leur travail.)

2.     Si les Dix Commandements étaient un ensemble de conseils d’auto-assistance, comment expliqueriez-vous le commandement du sabbat qui donne le jour de congé à nos ouvriers ?

a.      À ce sujet, comment pouvons-nous expliquer le commandement contre le meurtre, le vol, l’adultère, le faux témoignage et la convoitise ? (Voyez-vous le thème ici ? La loi de Dieu ne permet pas d’agir de façon débridée. Vous pouvez aimer la voiture de votre voisin, sa maison, son conjoint, son travail ou son revenu davantage que le vôtre. Mais vous n’êtes pas autorisé(e) à le prendre. En effet, vous n’avez même pas le droit de penser à la façon dont vous préféreriez ces choses, puisqu’il s’agit alors de convoitise.)
 
3.     Lisez Romains 7.7-9. Que cela nous apprend-il sur notre nature humaine, dès lors qu’elle est confrontée à des règles ? (Nous ne nous satisfaisons pas de simplement avoir une meilleure vie. Nous ne nous satisfaisons pas d’une simple auto-amélioration. Nous sommes satisfaits quand nous dépassons ceux qui nous entourent. Nous voulons avoir congé le sabbat, mais nous ne voulons pas que nos employés aient congé ce jour-là. Si notre voisin a une meilleure voiture, nous la voulons ; par contre il peut avoir une voiture inférieure.)
 
IV.    Le sabbat et la nature humaine

1.     Lisez à nouveau Exode 20.11. Quelle est la raison pour laquelle il nous est demandé de garder le sabbat – pour avoir des vacances ? (Non. Le sabbat est béni et saint parce qu’il nous rappelle que Dieu est notre Créateur.)

2.     Lisez Deutéronome 5.15. Quelle est la raison mentionnée pour garder le sabbat ? (Dieu a racheté les Israélites de l’esclavage en Égypte.)
 
3.     Lisez Matthieu 27.62-63 et Matthieu 28.1-4. Ces versets affirment clairement que Jésus a passé le sabbat dans le tombeau et est ressuscité le premier jour de la semaine (dimanche). Selon vous, pourquoi a-t-il agit ainsi ? (Nous voyons ici que l’intention du sabbat est de nous rappeler non seulement que Jésus est notre Créateur, mais qu’il nous a sauvés de l’esclavage du péché. Jésus s’est reposé pour commémorer sa victoire sur le péché ! Sinon, le délai n’est pas logique.)
 
4.     Lisez Colossiens 1.16-22. Quand nous combinons Jésus en tant que Créateur et Sauveur, comme le fait Paul ici, comment cela nous aide-t-il à gérer notre nature humaine ? (Il y a deux aspects. Premièrement, cela génère une attitude d’amour et de gratitude envers Jésus. Deuxièmement, cela façonne notre attitude vis-à-vis des autres. Nous avons été faits par Dieu et sommes sauvés par Dieu. Chaque autre personne est dans le même bateau. Pourquoi devrions-nous croire que l’autonomie débridée est appropriée ?)

5.     Lisez 1 Jean 2.3-6. Jean dit quelque chose de très intéressant ici. Il ne dit pas : « Nous savons que nous sommes sauvés si nous obéissons aux commandements de Dieu ». Au lieu de cela, il dit que nous « connaissons » Dieu si nous obéissons. Pourquoi la connaissance de Dieu promeut-elle l’obéissance ? (Les Dix Commandements améliorent notre vie. Ils sont une façon de choisir une vie meilleure. Nous rencontrons des problèmes avec les commandements, cependant cela se passe quand nous recherchons notre propre intérêt débridé. Le fait de connaître l’enseignement du sabbat, que Jésus nous a faits et nous a sauvés en se donnant lui-même pour nous, nous enseigne à réfréner l’intérêt personnel. Cela nous enseigne à vouloir regarder au-dehors pour les autres.)

6.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider à connaître le Jésus qui nous inspire une vie dans laquelle l’intérêt personnel est modéré ? Une vie qui se réjouit dans la loi, en incluant le sabbat qui nous rappelle ce que Dieu a fait pour nous et qui nous rappelle quelle est notre attitude correcte vis-à-vis des autres ?
 
V.      La semaine prochaine : La vie chrétienne.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don