Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 – La révélation et le Dieu qui en est l’objet (Psaumes 19, 2 Pierre 1, Hébreux 1 & 11)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière nous avons abordé la guerre qui fait rage entre le bien et le mal, entre Dieu et Satan. Les Chrétiens sont dans les rangs de Dieu dans cette controverse. Il est notre Commandant. Avez-vous déjà vu un commandant qui ne donne aucun ordre ? Si Dieu mène activement une guerre contre Satan, est-il nécessaire ou utile de communiquer avec les troupes ? Il va de soi que la réponse doit être affirmative. Mais alors comment Dieu communique-t-il ? Par l’intermédiaire de la Bible ? Du Coran ? Par les enseignements du bouddhisme ou de ceux de l’hindouisme ? Se pourrait-il qu’il communique « par tous ces moyens » ? Débutons notre étude de la Bible et découvrons-en davantage sur Dieu et la révélation !
 
I.      La nature
 
1.     Lisez Psaumes 19.1-3. Ce matin j’ai lu un article sur la façon dont le télescope Hubble a récemment révélé de nouvelles informations sur l’univers. Qu’est-il communiqué aux humains quand nous regardons l’espace ? (Nous voyons que la puissance et la connaissance de Dieu sont au-delà de notre compréhension. Nous voyons que Dieu croit aux règles et à l’ordre. Les étoiles et les planètes ne s’écrasent pas aléatoirement les unes contre les autres. L’univers est en expansion à la vitesse exacte qui lui permet de ne pas imploser ou exploser.)
 
a.      L’évolution dépend du hasard et de la sélection naturelle. Que nous enseigne l’univers au sujet du hasard ? (Il semble impossible que l’ordre de l’univers soit le résultat du hasard.)

b.      Que cela nous dit-il pour notre vie quotidienne ? (Cela suggère une vie ordonnée. Cela suggère que le hasard est un petit facteur dans la vie.)

c.       Que nous enseigne l’univers de Dieu concernant sa connaissance de notre vie ? (Si Dieu peut gérer et s’occuper de tout ce qui se trouve dans le ciel, alors il semble capable de s’occuper de nous. Cependant, les choses célestes semblent être guidés « automatiquement ». Cela suggère que Dieu peut avoir des règles « automatiques » pour ma vie, et que si je fais certaines actions d’autres résultats vont naturellement en découler.)
 
2.     Lisez Hébreux 1.1-3. Focalisons-nous sur les versets 2 et 3. Qui parle pour que l’univers existe ? (Jésus.)
 
a.      Comment Jésus maintient-il sa création ? Je viens de mentionner des règles « automatiques ». Que cela suggère-t-il ? (Cela nous dit que la « parole puissante » de Jésus maintient toute chose. Cela omet beaucoup de détails, mais cela suggère surtout que « automatique » ne signifie pas un manque d’implication personnelle et constante.)

b.      Lisez Luc 12.6-7. Que dit Jésus au sujet de son niveau d’implication dans notre vie ?

3.     Lisez à nouveau Hébreux 1.1. Combien de religions mondiales se rallient à cette déclaration ? (Le judaïsme, l’islam et le christianisme acceptent tous l’Ancien Testament comme inspiré par Dieu.)
 
a.      Si nous agréons que les prophètes de l’Ancien Testament ont parlé pour Dieu, comment prouver qu’Hébreux 1.2 est également une communication qui vient de Dieu ? (La réponse focalise sur la réponse que donne l’Ancien Testament au péché – la mort substitutionnelle de l’agneau (ou d’un autre animal). Il s’agit de grâce, non d’œuvres. Seul le christianisme accepte la grâce aujourd’hui et explique le service du sanctuaire comme étant une prédiction de Jésus. Le judaïsme ne pratique plus les sacrifices d’animaux. Il est devenu une religion des œuvres, tout comme l’islam ou encore tout autre religion orientale.)
 
b.      Que nous enseigne le ciel au sujet de la véritable révélation de Dieu ? (Lisez à nouveau Hébreux 1.3. Je crois que le ciel est un argument en faveur du monothéisme. La majesté et l’ordre célestes parlent d’une seule puissance et pas de multiples puissances concurrentes. Ce texte soutient cette idée en disant que la puissance de Jésus qui maintient l’univers « est le rayonnement » de la gloire de Dieu. Elle reflète la nature de Dieu.)

II.    Les prophètes

1.     Lisez à nouveau Hébreux 1.1-3. Notre Commandant a-t-il communiqué avec nous par le passé ? (Oui, par l’intermédiaire des prophètes.)
 
a.      Les prophètes appartiennent-ils au passé ? Le texte nous dit que « en ces jours qui sont les derniers » Dieu nous parle par son fils, à la place des prophètes. Cela signifie-t-il que les prophètes sont désormais exclus ?
 
2.     Lisez 2 Pierre 1.16-18. Comment Dieu a-t-il parlé à son peuple par l’intermédiaire de Jésus ? (Les disciples de Jésus non seulement observaient ce qu’il faisait, mais dans ce cas ils ont entendu la voix de Dieu le Père.)

3.     Lisez 2 Pierre 1.19. Quel a été l’impact de la venue de Jésus sur le message des prophètes ? (Ils constituent une source additionnelle de communication de la part de Dieu, à laquelle nous devrions « prêter attention ».)

4.     Lisez 2 Pierre 1.20-21. Comment les prophètes ont-ils reçu leurs communications de la part de Dieu ? (L’Esprit saint les a inspirés.)
 
5.     Lisez Jean 15.26 et Jean 16.7-15. Qui est ce « Défenseur » ? (L’Esprit saint.)
 
a.      Rappelez-vous que je vous ai demandé précédemment si les prophètes appartenaient au passé. Pierre dit que Jésus est la source d’information divine des « derniers jours », et il semble suggérer que les prophètes ne le sont pas. Comment Jean clarifie-t-il cela ? (La Divinité est toujours la source des communications de Dieu pour les humains. Jésus nous dit qu’il communique avec nous par l’intermédiaire de l’Esprit saint même après qu’il soit retourné au ciel.)

b.      L’Esprit saint agit-il différemment dans les derniers jours ? Plus spécifiquement, que veut dire Jésus dans Jean 16.13 quand il dit que l’Esprit saint « vous conduira dans toute la vérité » ? S’agit-il d’une référence aux disciples, ou alors Jésus parle-t-il de tous les Chrétiens ?

6.     Lisez Joël 3.1-2. Que cela nous dit-il au sujet de la nature de la prophétie après que Jésus fût retourné au ciel ? (Elle a changé. Au lieu de parler par l’intermédiaire de quelques prophètes, particulièrement ceux dont les écrits font aujourd’hui partie de la Bible (2 Pierre 1.20), Jésus parle directement à un grand nombre de ses disciples par l’intermédiaire de l’Esprit saint.)
 
a.      Pourquoi ? (Lisez Marc 15.38-39, Hébreux 4.16 et 1 Pierre 2.9. Après la victoire de Jésus sur le péché, notre relation avec Dieu a fondamentalement changé. Au lieu d’avoir des intermédiaires humains, nous pouvons nous approcher de Jésus hardiment et directement.)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 12.7-11 et 1 Corinthiens 14.1. Chacun a-t-il le don de prophétie maintenant ? (Non. Le don est supposé être diffusé, mais il n’est pas universel.)

8.     Si vous n’êtes pas d’accord avec les conclusions auxquelles nous sommes arrivés jusqu’à présent, cela signifie que Dieu nous parle aujourd’hui par l’intermédiaire de l’Esprit saint. Il parle à une large base d’individus. Est-ce bien ou non ? Est-ce inquiétant ou cela renforce-t-il la foi ?

a.      Qu’en est-il si vous craignez que quelqu’un qui prétend être un prophète a délibérément ou accidentellement mal compris le message de Dieu ? (Lisez 1 Thessaloniciens 5.19-21 et 1 Jean 4.1-3. Nous devons tester ce que les prophètes disent avoir reçu de la part de Dieu.)
 
i.      Quelle sorte de test devrions-nous utiliser ? (1 Jean 4 donne un test général, selon lequel si un prophète reconnaît Dieu, alors cette personne a l’Esprit de Dieu. Dès lors que nous avons aujourd’hui une extraordinaire quantité de révélation de la part de Dieu, je testerais également les nouvelles déclarations à la lumière des révélations antérieures.)
 
III.  La foi

1.     Jusqu’à présent j’ai développé une argumentation basée sur l’interprétation logique des messages qui nous sont donnés du ciel et de la Bible. Lisez Hébreux 11.1-3. Notre compréhension du message de Dieu dans les cieux est-elle une question de logique et d’observation ? (Le texte d’Hébreux dit que cela implique la foi.)

2.     Lisez Hébreux 11.4. Notre compréhension du message sur Jésus que nous trouvons dans le système du sanctuaire de l’Ancien Testament est-elle une question de simple logique ? (Il est suggéré que cela implique également la foi.)
 
3.     Lisez Hébreux 11.5-6. Quel rôle la foi joue-t-elle dans la croyance en l’existence de Dieu ? (Sans foi il est impossible de croire. Je pense que l’évidence de Dieu est écrasante. De façon logique, tous les signes pointent vers Jésus en tant que Dieu. Mais nous ne devons pas devenir si arrogants avec la logique au point de négliger l’importance de la simple foi.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), croyez-vous que Dieu veut communiquer avec vous ? Êtes-vous ouvert(e) aux messages de Dieu aujourd’hui, recherchez-vous son Esprit saint ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas prier l’Esprit saint aujourd’hui, afin d’accroître votre compréhension de la volonté de Dieu pour votre vie ?

IV.   La semaine prochaine : L’être humain, création divine.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don