Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 – Se former à l’évangélisation et au témoignage (Marc 1, Matthieu 14, 15 & 17)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà pris spontanément la décision de faire quelque chose ? Comment cela s’est-il passé ? Souvent les décisions de dernière minute sont des mauvaises idées parce qu’elles ne laissent que peu de temps de préparation. Si vous décidez de partir en randonnée, vous devez réfléchir aux habits à porter, au type de chaussures à mettre, ainsi que si vous avez besoin de quelque chose pour vous protéger contre les insectes ou le soleil. Vous aurez même peut-être besoin d’un GPS ! Si vous avez un projet de travail, vous devez trouver les outils et l’équipement nécessaires pour accomplir la tâche. Si vous décidez de faire une certaine carrière, vous devez étudier pour vous y préparer. Éphésiens 6 est un magnifique chapitre sur la façon de se préparer. Mais cette semaine nous abordons d’autres façons de se préparer. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Pêcheurs d’humains
 
1.     Lisez Marc 1.14-18. Si vous étiez Jésus, et que le temps était venu de prêcher la bonne nouvelle que vous étiez venu, choisiriez-vous ces deux hommes-là ? Vous semblent-ils être « préparés » ?
 
a.      Quels sont les aspects positifs du fait de choisir des pêcheurs ? (Dans un sens général, leur travail consistait à « attraper ». Ils avaient également de la volonté.)

b.      Quels sont les aspects négatifs du fait de choisir des pêcheurs ? (Ils n’avaient aucune formation théologique. Ils semblaient ne rien savoir sur l’évangélisation.)

c.       Que Jésus promet-il de faire pour eux ? (S’ils le suivent, il les fera « devenir pêcheurs d’humains ».)
 
2.     Quelle espérance nous donne ce récit historique ? (Nous avons précédemment discuté la question des dons naturel et spirituels, mais cela nous montre que Jésus peut nous former au témoignage et à l’évangélisation. Jésus nous préparera.)
 
II.     La formation « penser globalement »

1.     Lisez Matthieu 14.14-15. Feriez-vous une telle suggestion ? Cela s’appelle être très concret, n’est-ce pas ? Cette personne prend garde à la réalité. Une personne qui n’est pas si inspirée du ciel n’est d’aucune aide terrestre, n’est-ce pas ?

a.      Y a-t-il quelque chose de faux dans cette suggestion ? (Non. Elle a du sens.)
 
2.     Lisez Matthieu 14.16. Rappelez-vous que Jésus leur a dit qu’il voulait faire d’eux des pêcheurs d’humains. S’agit-il là d’une formation de pêcheurs d’humains – porter une partie de la charge en aidant les autres ?
 
3.     Lisez Matthieu 14.17. S’agit-il là d’une formation de pêcheurs d’humains – être logique et responsable ?

a.      Lisez à nouveau la réponse des disciples à Jésus (Marc 1.17-20). Sont-ils « à la suite de Jésus » ? (Rappelez-vous, Jésus a dit : « Venez à ma suite » et je vous ferai devenir pêcheurs d’humains. Ils ne sont pas à la suite de Jésus, ils questionnent Jésus.)

4.     Lisez Matthieu 14.18-21. Quel enseignement devraient avoir appris les disciples sur le fait de devenir pêcheurs d’humains ? (Les miracles de Jésus s’étendent aux choses pratiques. Jésus aurait pu raisonnablement renvoyer la foule pour aller manger. Mais Dieu nous encourage à « penser globalement » - même si cela a trait à des choses pratiques qui ne sont pas strictement nécessaires, mais qui contribuent à faire avancer le Royaume de Dieu.)
 
III.  Faire de la chose principale la chose principale
 
1.     Continuons avec la formation ! Lisez Matthieu 15.1-2. J’espère que les disciples ont lavé leurs mains avant de commencer à distribuer les pains et les poissons ! Êtes-vous d’accord avec les responsables religieux ?

2.     Lisez Matthieu 15.3-6. Avez-vous déjà fait ce que Jésus fait là ? Certains vous critiquent et en réponse vous les critiquez pour ce qu’ils font de faux ?

a.      Avez-vous déjà entendu que deux faux ne font pas un juste ?
 
b.      Avez-vous un quelconque argument pour la défense de Jésus ? (L’histoire de se laver les mains est une tradition d’humains. Le fait de ne pas aider vos parents plus âgés est une violation de la loi de Dieu – les Dix Commandements. Jésus dit que vous critiquez ses disciples pour de petites choses, alors que vous enseignez aux gens de violer les Dix Commandements.)
 
3.     Lisez Matthieu 15.7-11. Quel enseignement donne Jésus à ceux qui veulent être pêcheurs d’humains ? (Que nous ne devrions pas nous enliser dans les enseignements des humains. Nous devons garder les exigences de Dieu comme étant à la fois prioritaires et centrales.)

a.      Comment le faisons-nous ? (Jésus nous enseigne qu’il s’agit d’une affaire de « cœur ». Un cœur pour les autres ne s’enlise pas dans les petites exigences religieuses créées par les humains.)

4.     Lisez Matthieu 15.12-14. Pourquoi les disciples se préoccupent-ils du fait d’offenser les autres ? (Je n’aime pas offenser les gens. Jésus était généralement contre le fait d’offenser (Matthieu 17.27). Mais quand quelqu’un guide les gens sur un chemin d’égarement, vous pouvez (et devez) les laisser seuls. Quelques poissons sont rejetés à la mer parce qu’ils sont trop dangereux pour les autres qui sont dans le bateau.)
 
5.     Lisez Matthieu 15.15-20. Pierre demande à Jésus de lui expliquer cela, et Jésus dit : « Êtes-vous encore sans intelligence, vous aussi ? » Y a-t-il là un enseignement pour nous ? (La question que nous sommes sur le point d’étudier n’est pas une question théologique stricte. Si vous n’êtes pas d’accord avec la conclusion de Jésus, vous êtes une nouille.)
 
a.      Dans notre évangélisation, vers quoi devrions-nous cibler nos efforts ? (Les pensées humaines.)

i.       Pourquoi ? (Elles sont la source du mal dans notre vie.)

ii.     Selon vous, pourquoi Jésus cite-t-il en premier les « raisonnements mauvais » ? (Nos pensées sont les fondements de nos actes mauvais.)
 
iii.    Que pouvons-nous faire pour cibler notre esprit ? (Nous devrions travailler sur le changement des opinions, et non sur le changement de notre apparence extérieure. Notre objectif principal est de changer les cœurs, et non de changer des régimes alimentaires ou l’habillement. Un changement dans le cœur amène du changement dans les aspects extérieurs.)
 
IV.    La composante de foi

1.     Lisez Matthieu 17.14-16. Quel rapport avons-nous sur les efforts d’évangélisation des disciples de Jésus ? (Un échec ! Les disciples ont essayé de guérir le garçon, mais ils n’ont pas réussi.)

2.     Lisez Matthieu 17.17-18. À qui cela s’adresse-t-il ? Au père ? Au garçon ? Aux disciples ? (Je pense aux disciples.)
 
3.     Lisez Matthieu 17.19. Pourquoi les disciples viennent-ils vers Jésus en privé ? (Cela confirme qu’ils étaient la cible des paroles de Jésus. Ils sont venus en privé parce qu’ils n’ont pas compris pourquoi ils avaient échoué. Ils n’ont pas compris comment les paroles de Jésus s’appliquaient à eux. Ils ne voulaient pas être à nouveau humiliés en public.)
 
4.     Lisez Matthieu 17.20. Quel était le problème ? (Un manque de foi.)

a.      Comment pouvons-nous faire un lien entre cela et notre première histoire – celle sur la distribution de nourriture à la foule ? (Jésus nous demande d’avoir foi en ce que rien ne nous est impossible. Une petite quantité de foi peut faire de grandes choses. Notre manque de foi fait de nous une « génération sans foi et perverse ».)

b.      Comment réconcilier cette instruction avec notre désir de faire la volonté de Dieu ? Ne disons-nous pas normalement, quand quelqu’un n’est pas guéri : « Ce n’était pas la volonté de Dieu » ? Nous ne disons pas : « Nous sommes une génération mauvaise et perverse à laquelle il manque même un grain de moutarde de foi – c’est pour cela que cette personne est morte. » Laquelle devrions-nous dire ?
 
i.       Peut-il y avoir un quelconque doute quant à la volonté de Dieu dans la situation de cet enfant ?
 
5.     Lisez Jean 15.5-7. Jésus promet à nouveau de nous donner ce que nous demandons, si nous satisfaisons à certaines conditions. Comment Jésus décrit-il la condition ? (Demeurer en Jésus décrit la foi. Nous devons être connectés à Jésus. Cette connexion doit nous donner un aperçu de sa volonté.)

a.      Je suis toujours embêté quand nous utilisons le terme être « connecté » à Jésus. Que cela signifie-t-il, d’une façon concrète ? (Lisez Jean 15.26. Cette connexion est la présence du « Défenseur » – l’Esprit saint.)

b.      Votre vie est-elle remplie de l’Esprit saint ? Cherchez-vous la guidance de l’Esprit saint pour savoir qui guérir ?
 
6.     Cher(ère) ami(e), nous avons besoin de Jésus pour faire de nous des pêcheurs d’humains. Une part de la formation est de penser de manière globale, de comprendre et de focaliser sur ce qui est important, et de garder une connexion de foi solide avec Jésus par l’intermédiaire de l’Esprit saint. L’Esprit saint nous donnera la puissance et la direction pour faire de grandes et importantes choses pour faire avancer le Royaume de Dieu.
 
V.      La semaine prochaine : Favoriser l’exercice du ministère.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don