Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 – La Bible et l’histoire (Genèse 22, Job 1, Apocalypse 12)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : L’un des sujets les plus intéressants est le conflit apparent entre d’une part le libre-arbitre des humains et la prescience de Dieu. Ce n’est pas un de ces sujets qui sont excitants à débattre mais qui ne font absolument aucune différence dans la vie. Bien au contraire, il s’agit d’une question qui touche au cœur de l’histoire de l’évangile. Laissez-moi vous donner un exemple. Si Dieu savait que Jésus ne pécherait pas et qu’il vaincrait Satan à la croix, alors Dieu n’a pas risqué son Royaume pour nous sauver. Si Dieu savait que Jésus ne pécherait pas, alors comment Jésus aurait-il pu pécher ? Cela suggère que Jésus n’aurait pas été tenté comme nous le sommes. Ouvrons la Bible et voyons si nous pouvons y trouver des réponses satisfaisantes !
 
I.       L’omniscience de Dieu
 
1.     Lisez Ésaïe 44.7, Ésaïe 46.10 et Daniel 2.28. Que dit Dieu au sujet de sa connaissance ? (Il connaît l’avenir, ce qui n’est pas le cas des autres.)
 
2.     Lisez Psaumes 139.1-3. Que nous dit ce texte au sujet de ce que Dieu connaît de nous ? (Il a un GPS sur nous ! Il suit toutes mes actions à la trace.)

3.     Lisez Psaumes 139.4. Que cela nous dit-il sur Dieu ? (C’est bien différent de simplement suivre la trace. Dieu sait ce que je vais dire avant que je ne le dise !)

II.     L’omniscience de Dieu et le libre arbitre des humains
 
1.     Lisez Jérémie 1.4-5. Que cela nous enseigne-t-il sur la connaissance de Dieu de notre avenir ?
 
a.      Notez que Dieu dit à Jérémie qu’avant qu’il ne soit né non seulement Dieu l’avait mis à part, mais Dieu l’avait désigné prophète. Que cela nous enseigne-t-il sur le libre-arbitre de Jérémie ? Comment Jérémie peut-il faire valoir son libre-arbitre si Dieu l’avait choisi avant sa naissance et prédéfini pour parler en son nom ?

2.     Lisez Genèse 22.1-3. Dieu savait-il à l’avance si Abraham obéirait ? (Les textes que nous avons précédemment étudiés répondraient affirmativement.)

a.      Si Dieu savait à l’avance, cela a-t-il affecté le libre choix d’Abraham ?
 
3.     Lisez Genèse 22.9-12. Abraham a-t-il obéi à Dieu ?
 
a.      Lisez à nouveau le verset 12. Comment Dieu peut-il dire « je sais maintenant » s’il savait à l’avance ? (J’ai lu quelques explications « fantaisistes » à ce sujet, mais cela suggère pleinement que Dieu ne savait pas jusqu’à ce qu’Abraham prenne le couteau pour immoler Isaac.)

4.     Lisez Job 1.6-12. Dans quelle mesure Satan connaissait-il Dieu ? (Il ne fait aucun doute qu’il le connaissait bien mieux qu’aucun autre être humain.)

a.      Si Satan comprend que Dieu connaît l’avenir, pourquoi entrerait-il dans une telle confrontation ? Parieriez-vous contre quelqu’un qui connaît l’avenir ? (La seule conclusion raisonnable est que Satan sait que Dieu ne force pas notre libre choix. Cela signifie que Job aurait pu maudire Dieu et Abraham aurait pu refuser de sacrifier Isaac.)
 
5.     À quel point le libre choix est-il important pour vous ? (Franchement, je serais heureux de pouvoir abandonner certains aspects de ma liberté de décision. Dans ces domaines de ma vie où je lutte continuellement contre le même péché, ce serait bien de ne pas avoir à se soucier de tomber dans le vieux cycle du péché et de la repentance.)
 
a.      Je suppose que vous êtes d’accord avec moi. Si tel est le cas, pour qui la liberté de choix est-elle importante ? (Satan soutiendrait certainement qu’elle est importante, sinon il n’y a pas de combat « juste ». La liberté de choix est probablement la plus importante pour Dieu. Il veut que son peuple l’aime volontairement, plutôt que d’être comme des robots, sans libre choix. Si Dieu voulait des robots, il aurait pu les créer en premier lieu.)

6.     Si nous sommes tous d’accord que nous avons la liberté de choix, que Dieu ne contrôle pas nos décisions, et que Satan ne pouvait raisonnablement pas parier avec Dieu au sujet de l’avenir d’une personne, alors comment Dieu peut-il dire qu’il connaît parfaitement l’avenir ? (J’ai reçu deux illustrations qui peuvent aider.)

a.      Premièrement, pensez à un jeu d’échecs. Bien que les joueurs aient la liberté de choix quant au mouvement qu’ils vont effectuer, vous pouvez lister tous les mouvements possibles. Ces mouvements ont des conséquences, de telle sorte que vous pouvez lister toutes les conséquences possibles. Ainsi, un ordinateur très puissant pourrait « connaître » l’avenir pour chacun des mouvements, sans savoir quel sera le prochain déplacement que fera le joueur.
 
b.      Deuxièmement, supposez que vous soyez assis(e) dans une grande piscine ronde posée sur le sol, sans eau à l’intérieur. À l’extérieur de la piscine se trouve l’histoire de votre vie depuis le début jusqu’à la fin. Vous ne pouvez pas voir cela en étant assis(e) dans la piscine, mais vous pouvez vous lever et regarder n’importe quel moment de votre vie. Serait-il juste de dire que vous « connaissez l’avenir » ? Vous pourriez toujours regarder et le connaître. Mais vous pouvez aussi vous retenir de regarder. La science suggère que le temps est incurvé. Si Dieu se tient à l’extérieur du temps, il peut se déplacer en avant et en arrière et « regarder » n’importe quel point pour voir le passé ou l’avenir.)
 
7.     Qu’est-ce qui est faux dans mes illustrations ? (Lisez Ésaïe 55.9. Vous pouvez avoir plein d’idées au sujet de ce qui est faux avec mes explications, mais le problème principal est que des simples humains essaient d’expliquer et de comprendre Dieu. Nous ne sommes pas à la hauteur !)

III.  L’importance de la prescience

1.     Lisez Daniel 2.25-28. Selon Daniel, qui est la source de la connaissance de l’avenir ? (Dieu. Dieu parle par l’intermédiaire de Nabuchodonosor et de Daniel.)
 
2.     Lisez Daniel 2.31-35. Si vous n’êtes pas familier(ère) avec cette histoire, lisez le reste du chapitre. Que signifie cette statue ? (Il s’agit d’une illustration de l’avenir. Elle prédit l’émergence et la chute d’empires mondiaux exactement jusqu’à la fin du monde.)
 
3.     Lisez Daniel 2.46-47. Selon Nabuchodonosor, qu’est-ce qui était important au sujet de la connaissance de l’avenir de la part de Dieu ? (Cela démontre que nous servons le Dieu des dieux.)

4.     Lisez Daniel 2.19-22. Selon Daniel, qu’est-ce qui était important au sujet de la connaissance de l’avenir de la part de Dieu ?

5.     Pourquoi la connaissance (et le contrôle) de l’avenir de la part de Dieu est-elle importante pour vous ?
 
a.      Y a-t-il un quelconque inconvénient à croire que Dieu connaît et contrôle l’avenir ? (Si mes enfants sont tués dans un accident de voiture, je peux blâmer Dieu.)
 
i.       Êtes-vous d’accord ? (La connaissance et le contrôle de l’avenir de la part de Dieu doivent être équilibrés avec le libre-arbitre des humains, avec notre liberté de choix. Il existe une tension entre les deux.)

IV.    L’histoire en tant que conflit

1.     Lisez Apocalypse 12.7-9. Dieu avait-il le contrôle total sur cet évènement historique ? (Il s’agit d’un excellent exemple de conflit entre la liberté de choix et le contrôle de Dieu sur l’histoire.)
 
2.     Lisez Apocalypse 12.10-12. Pourquoi sommes-nous au milieu de ce « malheur » ? (Parce qu’un Satan en colère et énergique est dans notre environnement.)
 
3.     Lisez Apocalypse 12.17. Pourquoi de mauvaises choses arrivent-elles sur la terre ? (Parce que Satan est détaché, en colère, et a peu de temps pour mener ses projets à bien.)

4.     Revenons à l’histoire de Job. Job aurait-il pu deviner la raison de tous ses problèmes dans sa vie ? (J’en doute. Le débat entre Job et ses amis portait sur le fait de savoir si Job méritait ou non ce qui lui arrivait. Il dit que non, et ils disent qu’il est évident qu’il le mérite.)

a.      Si Job avait su la vraie raison des ses problèmes, cela aurait-il été plus facile pour lui ?
 
b.      Devrions-nous toujours voir la vie dans le contexte du conflit entre le bien et le mal ?
 
5.     Revenons à la question que j’ai posée dans l’introduction. Jésus aurait-il pu pécher ? (Oui. Si nous avons la liberté de choix, il l’avait également.)

a.      Dieu savait-il si Jésus pécherait ? (Il aurait pu savoir. Il aurait pu savoir dans le sens de l’« échiquier », ou il aurait pu savoir en regardant. Mais quelle que soit l’explication de la connaissance de Dieu, sa connaissance n’est pas en conflit avec la liberté de choix.

b.      Quand Jésus était sur la terre, savait-il qu’il ne pécherait pas ? (Je doute qu’il le savait.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), cette discussion vous aide-t-elle ? Dieu nous a donné à tous la liberté de choix. L’avenir est ouvert à Dieu et il peut contrôler l’avenir. Cependant, il ne contrôle pas notre liberté de choix, et cela résulte en de mauvaises choses qui arrivent et qui ne sont pas la volonté de Dieu. La question la plus importante pour nous est la suivante : Voulons-nous faire confiance à Dieu, tout en comprenant que nous vivons dans un monde de péché et de conflit ?
 
V.      La semaine prochaine : La prière, une promesse.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don