Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - Les prophètes et l’adoration - "Ne mettez pas votre confiance dans des paroles mensongères" (Jérémie 7, Ésaïe 58, Michée 6)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a plusieurs années j’étais dans la région du Michigan pour une rencontre avec un groupe d’enseignants qui avaient des objections religieuses au fait de soutenir le syndicat des enseignants. La plupart des enseignants étaient très anxieux du fait que je les aide parce qu’ils étaient convaincus que le fait de rester dans un syndicat opposé aux principes de Dieu déplaisait à Dieu. Un enseignant était préoccupé par ses obligations envers Dieu, mais il était également préoccupé par son assurance-voiture liée au syndicat. Il voulait savoir s’il lui était possible de continuer à assurer sa voiture par l’intermédiaire du syndicat s’il mettait un terme à son affiliation au syndicat. Quand je lui ai répondu : "Non, les non-membres n’ont pas le droit de rester affiliés à une assurance sponsorisée par le syndicat", il répliqua que cela lui coûterait trop cher de soulever une quelconque objection religieuse. Alors que nous quittions la rencontre, j’ai noté qu’il conduisait une Cadillac toute neuve. Sa foi pouvait être évaluée par le montant qu’il économisait avec l’assurance du syndicat. Qu’en est-il de nous ? Notre foi fait-elle une différence dans notre vie ? Le devrait-elle ? Ou alors, la justification par la foi nous délivre-t-elle de telles préoccupations ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage au sujet de la foi qui fait une différence !
 
I.       Le peuple de Dieu, l’Église de Dieu
 
1.     Lisez Jérémie 7:1-2. Qui Dieu avait-il à l’esprit comme audience pour ce message ? (Son peuple. Il voulait que ceux qui entrent en adoration entendent ce message.)
 
2.     Lisez Jérémie 7:3-4. Dieu dit : "Vous devez faire des changements dans votre vie". Certains parmi le peuple répondent avec une note géographique : "C’est le temple du Seigneur". Que dit réellement le peuple ? (Ils adorent dans la vraie église.)

a.      Notez que le peuple répète sa réponse trois fois. Pourquoi ? (Le fait de répéter quelque chose deux fois est une façon courante dans la Bible pour dire que quelque chose est important. Peut-être qu’ils le disent la troisième fois pour se convaincre eux-mêmes.)

b.      Le texte suggère que "C’est le temple du Seigneur" est une phrase que le peuple utilisait de façon routinière. Dieu appelle la phrase "des paroles mensongères". Qu’est-ce qui est trompeur dans cette phrase ? (L’identité d’une église n’est pas ce qui sauve.)
 
i.       Notez que ce peuple avait non seulement la vraie "église", mais il entrait en adoration selon la vraie forme. Plus important encore, il adorait le vrai Dieu. La vraie forme d’adoration devant le vrai Dieu peut-elle être mensongère ?
 
3.     Lisez Jérémie 7:5. Que Dieu appelle-t-il son peuple à faire ? (Changer ses "voies". Le terme hébreux est une référence à une "route", ainsi cela signifie la direction de vie, l’attitude. Dieu veut un changement d’attitude.)

a.      Arrêtons-nous une minute et réfléchissons-y. Ce peuple avait la vraie église, le vrai Dieu et la vraie adoration, mais Dieu parle de paroles mensongères. Que cela nous enseigne-t-il sur l’adoration ? (Qu’elle ne s’arrête pas quand nous sortons de l’église.)

II.     Une adoration vivante
 
1.     Lisez Jérémie 7:6-7. Qu’ont en commun l’immigré, l’orphelin et la veuve ? (Ils manquent de pouvoir dans la communauté.)
 
a.      Les opprimez-vous en ne les aidant pas ? (Il y a d’autres versets bibliques qui parlent du fait d’aider les nécessiteux, mais il ne s’agit pas de l’un d’entre eux. Le terme hébreu pour "opprimer" réfère à "frauder" ou "violer". Ces personnes tirent activement avantage des plus faibles.)

b.      À part le fait de nuire aux plus faibles, que font encore ces gens ? (Ils tuent les innocents.)

c.       Comment décririez-vous l’attitude générale de ce peuple de Dieu ? (Il abuse de son pouvoir.)
 
d.      Aux États-Unis d’Amérique, le gouvernement paie les gens qui sont pauvres et qui ne travaillent pas, et il impose des taxes supplémentaires aux personnes qui travaillent dur et qui prospèrent. Dans une démocratie, les choses se décident par vote, et il y a davantage de votants pauvres que de votants potentiellement riches. Le pauvre peut-il abuser de son pouvoir, ou alors ne s’agit-il que d’un péché de riche ?
 
2.     Lisez Jérémie 7:7-8. Dieu bénira-t-il ceux qui abusent de leur pouvoir ? (Ils ne peuvent pas s’appuyer sur Dieu, dès lors que Dieu dit qu’ils se trompent eux-mêmes. Dieu leur dit qu’il leur enlèvera leur maison et leur pays.)

3.     Lisez Jérémie 7:9-11. Adorons-nous Dieu proprement si nous abusons de notre pouvoir ? (Non ! Dieu dit que ces gens nuisent aux autres de différentes façons très sérieuses. En plus, ils donnent allégeance à d’autres dieux.)

a.      Que cela nous dit-il sur la justification par la foi ? (Je ne pense pas que la justification par la foi est en cause ici, dès lors que ces gens mettent leur foi en Baal, bien qu’ils adorent dans la vraie église. Les mauvaises actions démontrent simplement qu’ils n’ont pas une attitude d’obéissance envers Dieu.)
 
b.      Notez que Dieu dit qu’il les voit. Nous regarde-t-il ?
 
i.       Si vous répondez par l’affirmative, laissez-moi vous poser une question personnelle. Vos actes varient-ils selon si quelqu’un vous regarde ou non ? Regarderiez-vous les mêmes programmes télévisés et les mêmes sites internet, ou écouteriez-vous la même musique si le responsable de votre église était avec vous ?

(1)   Si ce n’est pas le cas, alors pourquoi vous impliquez-vous dans ces choses-là alors que Dieu regarde ?

(2)   Notre comportement devant Dieu (qui dit qu’il regarde continuellement) est-il un problème d’adoration ? (Adorer c’est honorer Dieu et lui montrer notre allégeance. Dans ce sens, l’obédience est une adoration.)
 
III.  Des disciples honnêtes
 
1.     Lisez Ésaïe 58:1. Dieu est-il en colère à cause des péchés du peuple ?

a.      Comment Dieu appelle-t-il les péchés du peuple ? (Transgression.)

i.       Il s’agit d’un mot très intéressant. Je crois à la justification par la foi. Il s’agit du seul moyen d’accéder à la vie éternelle. Mais examinons le problème du péché. Comment Dieu voit-il le péché, et que cela nous dit-il au sujet de la justification par la foi ? (Le péché est une transgression des règles établies par Dieu, une rébellion contre Dieu. Il s’agit d’un rejet de son royaume. La foi et les œuvres ne peuvent logiquement pas être séparées, dès lors que nos actes découlent de notre attitude. Le péché résulte d’une attitude de rébellion contre Dieu.)
 
2.     Lisez Ésaïe 58:2. Ces gens vous semblent-ils rebelles ?
 
3.     Lisez Ésaïe 58:3. Regardons la première partie de ce verset. Ces gens ont-ils une attitude de renoncement et de privation ?

4.     Lisez Ésaïe 58:3-4 et Romains 7:14-15. Ésaïe s’adresse-t-il à un tas de gens qui sont simplement comme l’apôtre Paul (et, pour dire la vérité, simplement comme vous et moi) ?

a.      Quel est le but du jeûne et des privations que le peuple affirme appliquer ? (l’abnégation.)
 
b.      Pourquoi "presseriez"-vous vos ouvriers ou vous "querelleriez"-vous à "coups de poing" ? (Ils préfèrent leur propre personne à leurs ouvriers. Ils insistent pour imposer leurs points de vue aux autres membres d’église. Il s’agit d’une attitude exactement à l’opposé de l’abnégation !)
 
5.     Lisez Ésaïe 58:6-7. À quoi Dieu nous invite-t-il lorsque nous jeûnons ? (À la cohérence ! À l’auto-analyse. Comment pouvons-nous dire que nous nous privons si nous opprimons les autres pour notre propre bénéfice ? Dieu nous dit d’ouvrir nos yeux et de voir les choses comme il les voit.)

6.     Revenons au début de cette discussion. Lisez à nouveau Ésaïe 58:2. À la lumière de ce qui se passe, comment expliquez-vous l’attitude de ces gens ? (Vous est-il déjà arrivé qu’une personne vous demande votre opinion et qu’il vous semble qu’elle ne s’intéresse pas du tout à votre opinion - sauf si vous êtes d’accord avec elle ? De telles personnes ne s’adressent pas à vous parce qu’elles désirent sérieusement changer. Elles recherchent une approbation officielle de leurs propres actes égoïstes !)

a.      Dans quelle mesure êtes-vous sérieux(se) en recherchant et en suivant l’opinion de Dieu ?
 
7.     Lisez Michée 6:6-8. Les holocaustes, les béliers, l’huile étaient tous des exemples du sacrifice à venir de Jésus à notre place. Que cela nous enseigne-t-il sur la justification par la foi ? Sur la vraie adoration ? (Le fait d’offrir des sacrifices, d’invoquer le nom de Jésus, peu importe à quelle fréquence nous le faisons, ne nous sauve pas. Ce n’est pas comme des phrases magiques, ou comme le mot de passe ultime. Au lieu de cela, la vraie adoration, le vrai sacrifice, la vraie justification par la foi implique une attitude qui se reflète dans notre vie de tous les jours : la miséricorde, la justice, rechercher à rester en phase avec Dieu.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), avez-vous examiné votre vie ? Votre adoration est-elle superficielle ? Votre attitude quotidienne est-elle en phase avec votre attitude à l’église ? Consultez-vous Dieu sans vraiment vouloir connaître sa réponse ? Êtes-vous toujours égoïste, tirant avantage des autres ? Demandez à l’Esprit saint, dès maintenant, de convertir votre cœur et votre attitude, de telle sorte que vous "marcherez modestement avec votre Dieu".

IV.    La semaine prochaine : De l’exil à la restauration.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don