Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Conformisme, compromis et crise dans l’adoration (1 Rois 11 & 19, Luc 16, 1 Corinthiens 9, Romains 14)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Étudiant à l’université Hillsdale, David Wagner a fait des recherches sur l’histoire de l’utilisation de l’orgue à tuyaux dans la liturgie d’adoration dans les églises. Wagner rapporte que Thomas Brattle, un Puritain de la Nouvelle Angleterre, est mort en 1713. Il céda son orgue à tuyaux à l’église, mais l’église n’accepta pas le don, "croyant qu’il n’était pas bien d’utiliser des instruments de musique dans l’adoration". La décision de l’église puritaine était-elle un conformisme au monde, une détermination à ne pas compromettre son adoration de Dieu ? Apparemment il y avait en 1713 une controverse pour savoir quelle musique constituait une vraie adoration ! Trois cent ans plus tard, la question est toujours d’actualité. Entamons ensemble notre étude de la Bible et voyons ce que signifie se "compromettre" dans l’adoration !
 
I.       Exemples de compromissions dans le péché
 
1.     Lisez 1 Rois 11:4-6. Qu’arrive-t-il à Salomon dans sa vieillesse ?
 
a.      Je pensais que nous étions supposés devenir plus sages avec l’âge ! Qu’est-ce qui a causé la chute de Salomon ? (Lisez 1 Rois 11:1-2. Dieu a dit à son peuple de ne pas épouser des femmes qui suivaient d’autres dieux. Salomon a désobéi, ce qui a affaibli sa foi en le vrai Dieu.)

2.     Lisez 1 Rois 11:7-8. Qu’est-ce qui se trouve au cœur de la fausse adoration ? (La construction d’un autel en l’honneur d’un faux dieu, ainsi que l’adoration du faux dieu.)

3.     Lisez 1 Rois 18:19-20. Quel était le conflit d’adoration, qui a engendré le conflit entre Élie et le roi Achab ? (Peut-être devriez-vous lire le contexte plus large, mais la question était de savoir qui parmi Baal, Ashéra et Yahvé était le vrai Dieu.)
 
4.     Lisez 1 Rois 19:14-18. Il s’agit d’un dialogue entre Dieu et Élie. Quelle était la conclusion erronée d’Élie ? (Il pensait que lui seul était fidèle à Dieu. Il s’est avéré qu’au moins 7'000 personnes étaient restées fidèles à Dieu.)
 
a.      Quel était le test pour différentier ceux qui continuaient à adorer Dieu de ceux qui s’étaient compromis dans le péché ? (Cela dépendait de s’ils s’étaient prosternés devant Baal ou s’il l’avaient embrassé.)

i.       Que signifie "embrasser" Baal ? (Se prosterner est un acte formel d’adoration. Embrasser Baal indique une affection pour lui.)

II.     Exemples de compromis en faveur de Dieu
 
1.     Lisez Deutéronome 4:1-4. Quelles sont les deux erreurs que les disciples de Dieu peuvent faire dans leurs efforts pour éviter d’adorer Baal ? (Ils peuvent dire aux gens qui les entourent que certaines pratiques qui ne sont pas mauvaises le sont, et ils peuvent également leur dire que des pratiques mauvaises ne le sont pas.)
 
a.      L’une de ces deux erreurs est-elle pire que l’autre ? (Apparemment les deux constituent une violation de la volonté de Dieu.)

b.      Quand j’étais au collège je portais une barbe (et encore maintenant d’ailleurs). Un sabbat, alors que j’étais en visite dans l’église de ma petite amie, on m’a demandé de faire la prière lors du service d’adoration. J’ai accepté, ce qui signifie que j’étais assis devant l’assemblée durant tout le service. Il s’est avéré que le sermon portait sur le péché de porter une barbe. Le prédicateur a fini son sermon avec une phrase du genre : "Fidel Castro porte une barbe, et nous savons tous ce qu’il représente". Je pensais : "Et qu’en est-il des représentations de Jésus portant une barbe ?" Le prédicateur péchait-il en faisant ce sermon ?

2.     Lisez Luc 16:1-7. L’intendant est-il un homme bon ou mauvais ? A-t-il compromis ses principes pour vivre une vie meilleure ? (Il est clairement malhonnête, préférant sa propre personne à son maître.)
 
3.     Lisez Luc 16:8-9. Qui est le maître ? (Jésus raconte cette histoire. Il se met lui-même à la place du maître.)
 
a.      Que Jésus voit-il de bon dans son histoire de malhonnêteté et de trahison ? (Que l’intendant est avisé. Jésus dit que ses disciples doivent être plus avisés.)

4.     Étudiez avec attention Luc 16:9. Selon vous, que sont les "richesses injustes" (traduction NEG) ? (Il doit s’agir des choses que le monde considère comme ayant de la valeur : l’argent, la beauté, l’influence.)

a.      Que signifie "faites-vous des amis" ? (Dès lors que les "demeures éternelles" doivent référer au ciel, Jésus nous dit d’utiliser les outils du monde pour gagner les gens à l’évangile.)
 
5.     Lisez Luc 16:10-12. En quoi s’agit-il d’une conclusion appropriée à l’histoire que nous venons de lire ? (Cela n’a à priori aucun sens. L’histoire dit exactement l’inverse ! Mais, si nous y regardons de plus près, nous voyons que dans cette parabole Jésus nous enseigne que nous devons être aussi intelligents (avisés) que le monde en apportant l’évangile aux autres - et nous devons utiliser les richesses du monde pour le faire.)
 
a.      Selon vous, quelle est la définition de Jésus du compromis ? (Nous compromettons l’évangile quand nous n’utilisons pas toutes nos ressources disponibles pour faire avancer le royaume des cieux. Nous sommes des serviteurs indignes si nous faisons défaut à Dieu en cela !)

6.     Lisez 1 Corinthiens 9:19-22. L’apôtre Paul explique son approche pour gagner des gens à Jésus. Fait-il des compromis ?

a.      Paul est-il hypocrite, croyant une chose et faisant une autre ?
 
b.      Selon vous, que veut dire Paul quand il écrit : "Avec les Juifs, j'ai été comme un Juif, afin de gagner les Juifs" ?
 
c.       Lisez Galates 2:11-13. Attendez une minute ! Paul condamne Pierre pour être devenu "comme un Juif, afin de gagner les Juifs", n’est-ce pas ? N’est-ce pas ce que Paul vient de dire que nous devons faire ?

i.       Quelle différence voyez-vous ici ? Comment expliquez-vous la réprimande de Paul envers Pierre ? (Pierre n’essaye pas de gagner des nouveaux convertis, les "personnes de chez Jacques" étaient déjà des Chrétiens. Le problème semble être que le compromis de Pierre heurte les nouveaux convertis non-Juifs.)

ii.     Quelle règle de promotion de l’évangile définiriez-vous à partir des arguments respectifs de Paul et de Pierre sur les compromis ? (Paul semble dire que dans différentes situations il s’adapte à la culture pour gagner d’autres personnes à l’évangile. Pierre offense simplement les Chrétiens existants.)
 
III.  Des compromis sans compromis
 
1.     Lisez Romains 14:1-4. Je suis végétarien, donc ma foi doit être faible ! Lisez à nouveau 1 Corinthiens 9:20. Vous souriez quand j’écris que je suis végétarien. Quelle serait votre réaction si j’écrivais : "Je suis sous la loi" ? La première affirmation semble être une question inoffensive sujette à discussion (si ce n’est que je suis en meilleure santé !), tandis que l’autre semble être une sérieuse erreur théologique. Jusqu’où devons-nous mettre notre volonté en compromis ?

2.     Lisez Romains 14:13-18. Appelleriez-vous "compromis" ce que Paul préconise ici ?

a.      Quelle est la norme de Paul pour un compromis sans compromis ? (Ne faites rien qui puisse empêcher quelqu’un de venir à la foi.)
 
3.     Voyons si nous pouvons en tirer quelques conclusions sur l’adoration. Nous avons appris que Jésus nous appelle des serviteurs indignes si nous n’utilisons pas les outils du monde pour faire avancer l’évangile. Nous avons appris que Paul préconise la conformité face aux différents points de vue culturels (et théologiques ?) pour faire avancer l’évangile. Nous avons appris que Dieu nous dit que c’est un péché d’interdire ce qu’il n’interdit pas (ou de permettre ce qu’il ne permet pas). Nous avons également appris que quand Salomon a apporté les dieux de la culture de ses femmes étrangères, il a péché. Selon vous, quelle(s) règle(s) d’adoration Dieu requiert-il ?
 
a.      Revenons 300 ans en arrière et appliquons votre règle. Vous siégez au conseil de direction de l’église puritaine qui vient d’apprendre que Thomas Brattle vous lègue son orgue à tuyaux de grande valeur. Comment devriez-vous voter ?

i.       Qu’en est-il si j’ajoute le fait qu’un certain nombre de personnes qui n’ont aucun intérêt dans l’église puritaine viendraient à l’église s’ils pouvaient entendre un peu de musique d’orgue divertissante ?

4.     Cher(ère) ami(e), mon point de vue est que la règle inébranlable de Dieu pour l’adoration est de ne pas adorer de faux dieux. Sa deuxième règle est d’utiliser notre bon sens et notre sagesse pour nous adapter à la culture pour faire avancer l’évangile. Sa troisième règle est d’éviter d’insulter ceux dont la foi est faible - ceux qui confondent leurs préférences culturelles avec la loi de Dieu. Pour suivre au mieux toutes ces règles, mon conseil est d’adorer dans une église en croissance (une église qui fait avancer l’évangile), qui a un style d’adoration qui vous convient.
 
IV.    La semaine prochaine : Les prophètes et l’adoration - "Ne mettez pas votre confiance dans des paroles mensongères".
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don