Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Adoration et chants de louange (Psaumes 32 & 51, 2 Samuel 22)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand j’étais jeune, j’avais l’habitude de m’interroger sur les choses les plus étranges. Par exemple, mes parents m’avaient dit que les chiens ne voient qu’en noir et blanc, qu’ils ne voyaient pas en couleur. Cela m’a fait me poser la question de savoir si je voyais les choses comme les autres gens. Se pourrait-il que les gens voient les couleurs différemment, et que personne ne le sache ? Ces jours-ci, je me pose la même question concernant l’adoration. Tous les Chrétiens comprennent-ils la vraie adoration ? Je me souviens au collège du miracle et de la puissance des chants dans l’église Pioneer Memorial Church. Mettez quelques milliers de personnes ensemble, un orgue à tuyaux d’une valeur (j’imagine) de centaines de milliers de dollars, et le Dr. Becker qui y joue, et vous pouvez ressentir la puissance de l’adoration ! Ces jours-ci je le ressens dans de bien plus petits groupes avec des chants de louange contemporains. Le roi David le ressentait également, bien que nous ne sachions pas exactement quelle musique il jouait. Débutons sans plus attendre notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur le roi David et sur sa compréhension de l’adoration de Dieu !
 
I.       Le chemin de la réjouissance
 
1.     Lisez Psaumes 32:11. Voulez-vous être heureux(se) et joyeux(se) ? (Tout le monde le veut !)
 
a.      Si quelqu’un vous donnait une nouvelle voiture très chère, seriez-vous heureux(se) et joyeux(se) ?

i.       Si la réponse est positive, avez-vous déjà ressenti quelque chose de semblable en relation avec l’adoration de Dieu ? (Notez que notre texte réfère au fait de se "réjouir dans le Seigneur" et d’être "dans l’allégresse". L’idée est que ces sentiments naissent d’une relation avec Dieu.)

2.     Voyons comment le roi David est arrivé à ce statut émotionnel. Lisez Psaumes 32:1. Avez-vous des péchés dans votre vie, que vous aimeriez voir disparaître ?
 
a.      Que suggère David ici pour se débarrasser des péchés ? (Si nous les confessons, Dieu nous pardonnera, il va les "couvrir".)
 
3.     Lisez Psaumes 32:2. Que signifierait le fait que notre faute soit "prise en compte" ? (Une quelconque punition ou rétribution suivrait.)

a.      Selon vous, pourquoi le texte mentionne-t-il le fait d’avoir un esprit dans lequel il n’y a "pas de tromperie" ? (Le roi David ne parle pas du fait de cacher un péché secret et de l’utiliser pour nuire à autrui ou l’induire en erreur. Il parle de nous qui confessons et abandonnons le péché. Il parle du fait d’être transparents.)

4.     Lisez Psaumes 32:3-4. S’agit-il d’un sentiment que vous désirez ? (Non !)
 
a.      Quelle est la raison de ce sentiment ? (Ne pas avoir confessé les péchés.)
 
5.     Lisez Psaumes 32:5. À qui David confesse-t-il son péché ? (À Dieu !)

a.      Si cela est vrai, comment peut-il parler de cacher son iniquité ? Dieu connaît toute chose ! (Dès lors que Dieu connaît toute chose, cela doit signifier que nous "couvrons" le péché dans notre propre esprit. Nous ne voulons pas admettre que ce que nous faisons est une faute. Si nous admettions qu’il s’agit d’un péché, nous aurions à arrêter de le faire.)

b.      Que se passe-t-il quand nous confessons nos fautes à Dieu et que nous ne les cachons pas ? (Dieu a pardonné à David "la peine de son péché" (traduction LSG).)
 
i.       Que ressent-on lorsque nous sommes libérés de notre culpabilité ?
 
c.       Prenons un petit détour. Lisez Psaumes 51:5-6. Selon vous, que veut dire David quand il écrit que son péché est "constamment devant moi". (Il s’agit d’un point précédent la libération de la culpabilité. Avant ce point de libération, David ne peut pas s’arrêter de penser à son péché. Il se sent simplement coupable.)

i.       Que veut dire David quand il dit qu’il n’a péché que contre Dieu ? J’ai en tête quelques noms de personnes contre lesquelles il semblerait que David ait péché ! (Si nous avons la possibilité de réparer le mal que nous avons occasionné, nous devrions le faire. Mais la véritable conséquence du péché est entre Dieu et moi. La personne contre laquelle vous avez péché ne peut pas vous pardonner votre péché, seul Dieu peut le faire.)

6.     Lisez Psaumes 32:6-7. Selon vous, David parle-t-il de grandes eaux qui inondent et de se préserver des difficultés ? (Je pense qu’il parle toujours du pardon des péchés. Confesser ses péchés, c’est comme être délivré d’une inondation ou être mis à l’écart d’ennemis effrayants. Il s’agit d’un sentiment de délivrance et de gratitude.)
 
7.     Lisez à nouveau Psaumes 32:11. Comprenons-nous maintenant mieux comment nous pouvons avoir cette joie et ce bonheur ? (Oui ! Confessez et abandonnez vos péchés. Dieu couvrira nos péchés, ne nous en tiendra pas compte, et nous nous sentirons comme si nous venions d’être sauvés d’un terrible ennemi.)
 
8.     Lisez Psaumes 32:8-9. Quelle est l’alternative ? (Nous pouvons soit écouter ce que nous enseigne la Bible sur la joie de laisser nos péchés derrière nous, soit agir comme un mulet et nous faire tirer brusquement par notre péché - et ne pas comprendre pourquoi la vie est si difficile.)

9.     Résumons. Quelle est la première étape vers la vraie (et joyeuse) adoration ? (Confesser et abandonner notre péché. La joie et la gratitude viennent du fait d’être libérés du péché et de la culpabilité. Dieu enlève notre péché de nos épaules et nous nous réjouissons.)

II.     Adopter la bonne attitude
 
1.     Lisez Psaumes 51:7-8. Que cela nous dit-il au sujet du problème du péché ? (Une partie du péché n’est pas de notre faute. Nous sommes nés dans le péché.)
 
2.     Lisez Psaumes 51:17-19. Que veut dire David quand il dit que Dieu ne prend pas plaisir au sacrifice ? Je pensais que nous venions d’apprendre que le chemin vers la joie et l’adoration est de rechercher le pardon des péchés ?

a.      Selon vous, que David essaye-t-il d’enseigner à ceux qui, comme nous, vivent après le temps du service du sanctuaire terrestre ? (David parle d’une approche mécanique au péché. Continuez-vous à confesser les mêmes péchés, de telle sorte que la confession est devenue une routine ? Dieu ne cherche pas des animaux morts. Il ne recherche pas des confessions sans vie. Dieu recherche un changement dans notre attitude.)

i.       Quelle sorte d’attitude recherche Dieu ? Nous parlons généralement de quelque chose de négatif quand nous parlons d’un "esprit brisé" ou d’un "cœur brisé". (Ce qui est brisé, c’est notre orgueil, notre autosuffisance. Quand nous réalisons que nous ne pouvons pas de nous-mêmes combattre le péché, alors nous admettons que nous besoin de la puissance de l’Esprit saint, voilà la source d’une grande gratitude.)
 
3.     Lisez Psaumes 51:12. Quel est le but d’un orgueil brisé et de la dépendance envers Dieu ? (Un cœur pur, un esprit "sûr".)
 
4.     Voyez-vous l’adoration sous une autre lumière ? Au lieu de penser à l’adoration comme simplement chanter, prier et louer, nous voyons qu’elle croît naturellement d’une attitude correcte. La gratitude issue de la libération de notre culpabilité et de notre pénalité du péché nous donne une réelle puissance dans notre adoration.

III.  Se réjouir dans le passé

1.     Lisez 2 Samuel 22:1-4. Qui est au centre de ce chant d’adoration ? (Dieu.)
 
a.      La prochaine fois que vous chanterez un hymne ou un chant de louange, regardez attentivement les paroles et voyez qui est loué. Considérez, par exemple, l’hymne anglophone Higher Ground. La première strophe peut se traduire ainsi : "Je me hâte sur le chemin montant, tous les jours je gagne de nouveaux sommets, toujours priant chemin faisant, Seigneur, dirige-moi vers un terrain plus élevé". À qui s’adresse la prière ici ?
 
2.     Lisez 2 Samuel 22:5-7. David ressemble-t-il à l’auteur de l’hymne Higher Ground ? (Non. Il est vrai que David chante au sujet de ses expériences passées, mais il ne parle pas de ses propres succès, il parle de choses qui ont menacé sa vie.)

3.     Sautons quelques versets et lisons 2 Samuel 22:13-18. Quel est le centre du chant de louange de David ? (Dieu l’a sauvé.)

a.      Avez-vous déjà regardé en arrière dans le passé et pensé aux fois où Dieu vous a sauvé(e) ?
 
b.      Nous avons précédemment discuté les attitudes d’adoration. Dans quelle mesure est-il important d’adorer dans la contemplation des moments où Dieu nous a sauvés de situations difficiles ? (Dieu nous sauve non seulement du péché, mais il nous sauve souvent des difficultés de la vie.)
 
4.     Nous avons débuté en nous demandant si les gens voient les couleurs de la même manière, et si les gens ressentent la puissance de l’adoration de la même manière. Le roi David nous enseigne que la puissance de l’émotion dans l’adoration provient de la libération de notre péché, d’une attitude de dépendance envers Dieu, et d’une gratitude face à ce que Dieu a fait pour nous, non seulement avec le problème du péché, mais également avec les épreuves et les dangers de la vie. Si ces derniers sont les facteurs que vous mettez dans votre adoration, alors vous comprenez pourquoi le roi David a dansé devant Dieu dans sa louange enthousiaste !

5.     Cher(ère) ami(e), qu’en est-il de vous ? Jésus dit dans Luc 7:47 : "Celui à qui l’on pardonne peu aime peu". Dieu vous a sauvé(e) de la mort éternelle. Il vous a libéré(e) du péché et de la culpabilité. Votre adoration reflète-t-elle la dette énorme de gratitude que vous devriez avoir envers Dieu ? Ou alors, votre adoration est-elle un ensemble raisonnable d’endormissements ? Voulez-vous vous engager aujourd’hui à donner à Dieu la louange et l’honneur qu’il mérite, et non quelque chose sans conviction ?

IV.    La semaine prochaine : L’adoration dans les psaumes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don