Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 - Revêtus d’innocence (Genèse 1 à 3)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Une chanson populaire de musique country du chanteur Toby Keith contient la phrase suivante : "J’aimerais ne pas savoir maintenant ce que je ne savais pas auparavant". Ressentez-vous parfois cela ? L’innocence est-elle meilleure que la connaissance ? Le problème avec l’effacement des connaissances est que l’horloge du temps ne revient pas en arrière (à moins que vous ne souffriez de la maladie d’Alzheimer). Une fois que vous savez, vous savez. Cette semaine nous étudions le vêtement de l’innocence, et deux personnages qui souhaitaient désespérément "ne pas savoir maintenant ce qu’ils ne savaient pas auparavant". Ouvrons la Bible et débutons notre étude sans plus attendre !
 
I.       La création des humains
 
1.     Lisez Genèse 1:26-28. Quels avantages possèdent les humains par rapport au reste de la création ? (Ils ont été créés à l’image de Dieu comme gestionnaires de la terre. Ils ont été bénis par Dieu.)
 
2.     Lisez Genèse 2:8-10. Faites-vous une image mentale de ce jardin. Aimeriez-vous y vivre ? (Oui ! De magnifiques arbres fruitiers dans un jardin avec quatre fleuves.)

3.     Lisez Genèse 2:7,20-23. Adam et les animaux ont été formés de la terre. Ève a par la suite été formée de la côte d’Adam. Que cela suggère-t-il quant à la nature de la relation entre les hommes et les femmes ?

4.     Lisez Genèse 2:23-25. Quelle réponse donne Adam sur la nature de leur relation basée sur la façon dont Ève a été créée ? (Il voit une unité entre eux.)
 
5.     Est-ce que la création d’Ève à partir de la côte d’Adam influence notre propre vision du mariage aujourd’hui ? (De la même manière qu’Adam et Ève avaient une connexion physique intime lors de leur création, cette connexion physique intime dans le mariage engendre des enfants qui ont une connexion physique avec leurs parents. Les enfants sont la fusion de deux vies.)
 
6.     Imaginez que vous ayez, vous et votre conjoint, tous deux un corps parfait. Auriez-vous honte d’être seuls et nus dans un jardin parfait et sûr ?

a.      Si votre réponse est négative, pourquoi la Bible a-t-elle besoin d’expliquer qu’ils n’avaient pas honte ? (Cela suggère que la position standard actuelle est de ressentir de la honte d’être nu.)

7.     Notre série d’étude porte sur le symbolisme des vêtements. Adam et Ève ne portaient aucun vêtement traditionnel, selon la Bible. Quel symbolisme devrions-nous en tirer ? (Ils étaient parfaits. Leur environnement était parfait. Ils devaient perpétuer la race humaine par leur union sexuelle. Cela symbolisait la pureté et l’innocence des humains avant que le péché ne vienne entacher ce tableau.)
 
a.      Quel type de corps aurons-nous au ciel ?
 
b.      Quel type d’habits revêtirons-nous ?

II.     La chute de l’innocence

1.     Lisez à nouveau Genèse 2:9 et Genèse 2:15-17. Selon vous, pourquoi Dieu a-t-il nommé cet arbre "arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais" ?
 
a.      Pourquoi Dieu ne voudrait-il pas que les humains connaissent ce qui est bon ? Autrement dit, pourquoi ne pas simplement nommer cet arbre "arbre de la connaissance de ce qui est mauvais" ?
 
b.      Selon vous, le nom de l’arbre était-il la conséquence de négociations entre Dieu et Satan ?

2.     Lisez Genèse 3:1-5. Dans notre précédente étude nous avons étudié ce que le serpent revêtait. Comment caractériseriez-vous la tentation placée devant Ève ? (De l’orgueil ? De la méfiance envers Dieu ? Dans son discours Satan affirmait qu’Ève saurait plus de choses, que sa connaissance serait plus proche de celle de Dieu.)

a.      Est-il vrai que Dieu ne voulait pas qu’Ève ait une plus grande connaissance ?
 
b.      Je crois au fait d’acquérir davantage de connaissance. Une compréhension correcte est l’élément-clé à un comportement correct. En quoi le fait d’avoir plus de connaissance peut-il être négatif ? (Le péché n’était pas dû au fait de vouloir acquérir une plus grande connaissance. Le péché était de ne plus faire confiance et de désobéir à Dieu pour devenir comme lui. La connaissance qui en résulte - qui équivaut à perdre l’innocence et la pureté - n’était en aucune façon positive.)
 
c.       J’ai récemment écrit que ceux qui sont tombés dans le péché ont davantage de facilité à comprendre la justification par la foi. L’idée est exprimée dans Luc 7:47 : celui à qui l’on pardonne plus aime plus, et celui à qui l’on pardonne peu aime peu. Un lecteur m’a fait remarquer que la désobéissance n’est jamais bonne. Il s’agit là d’un point particulièrement important en considérant la connaissance du mal.

d.      Cette discussion nous aide-t-elle à comprendre pourquoi l’arbre a été nommé "arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais" ? (L’innocence est mise en contraste avec le fait de connaître tant le bien que le mal.)

3.     Lisez Genèse 3:6. Qu’est-ce qui motive Ève à manger du fruit défendu ? (Il était "bon pour la nourriture, plaisant à la vue, désirable pour le discernement".)
 
a.      Les deux première raisons ont-elles un quelconque sens ? Le jardin comptait beaucoup d’arbres qui étaient bons à manger et agréables à l’œil ! Ève est-elle idiote, ou alors quelque chose de plus profond est-il révélé ? (Dieu et Ève avaient une vue complètement différente de ce qui était en jeu. Ève pensait que le problème était que le fruit était empoisonné. C’est la raison pour laquelle son aspect et le fait qu’il semblait appétissant étaient si importants. Il ne semblait pas être empoisonné, il avait l’air d’un bon fruit.)
 
b.      Où se situe l’erreur dans le point de vue d’Ève ? (Il s’agit d’un problème d’orgueil. Elle pensait qu’elle était le point central de la prohibition - sa santé et son bien-être. Satan a introduit l’idée additionnelle de son éducation et de sa connaissance.)

i.       À quoi la prohibition était-elle relative ?

c.       Sommes-nous coupables du même type d’orgueil dans notre interprétation des commandements de Dieu ? La plupart des commandements ont un lien assez évident avec notre santé et notre bien-être. Cela signifie-t-il pour autant que nous pouvons négliger un commandement si nous ne trouvons pas de relation avec notre bien-être ?
 
i.       Dans Lévitique 11 Dieu déclare certains animaux comestibles ou non. Cette distinction entre les animaux purs et impurs a existé très tôt dans l’histoire humaine parce qu’il y est fait référence dans Genèse 7. La façon dont il en est fait référence dans Genèse 7 insinue que la distinction était déjà bien connue. Me référant à un évènement de l'histoire américaine, je me souviens d'une personne m’ayant dit qu'elle mourrait de faim plutôt que de manger du cheval. Je me suis dit qu’elle était stupide - dès lors que le but de la distinction entre nourriture pure et impure était la santé. Ai-je eu l’attitude d’Ève ? (Oui. Alors que je pouvais peut-être avoir raison, il est dangereux de penser que nous pouvons discerner les raisons de Dieu pour un commandement, et ensuite le négliger dès qu’il ne correspond plus à notre compréhension des raisons.)
 
4.     Lisez Genèse 3:7. Nous avons abordé cela précédemment : des corps parfaits et un couple marié. Rien de cela ne les fait se sentir coupables. Comment expliquez-vous cela ? (Je ne pense pas que le terme "nu" réfère à la sexualité. Avez-vous déjà ressenti une si grande culpabilité que vous vouliez vous cacher ? Avez-vous déjà souhaité éviter le regard des autres sur vous à cause de vos décisions dans la vie ? Vous vous sentez dépouillé(e) de votre dignité. Je pense que c’est de cela qu’il s’agit ici - ils veulent disparaître derrière une pile de feuilles. Ils deviendraient ainsi des arbres anonymes pendant un certain temps.)

5.     Lisez Genèse 3:21-24. Quel type d’habits fait Dieu pour Adam et Ève ? (Des habits de peau.)

a.      Quel symbolisme trouvez-vous en cela ? (Leur sentiment de nudité, à cause de leur péché, est "couvert" par le résultat de la mort d’animaux. Cela symbolise le système du sanctuaire et la promesse de Dieu de les racheter.)
 
b.      L’habit de "peau" ajoute-t-il quelque chose à notre discussion sur Adam et Ève qui utilisent des feuilles pour enlever leur sentiment de nudité ? (Cela montre que le vêtement a plus qu’une simple importance spirituelle/mentale. Cela suggère qu’ils se sentaient inconfortables sans habits.)
 
III.  Choisir un vêtement

1.     La semaine dernière nous avons étudié la chute de Satan. Cette semaine nous avons étudié le péché d’Ève et donc la chute de l’humanité. Quelles similitudes existe-t-il entre les deux ? (Dans les deux cas tout a commencé de façon parfaite. L’orgueil et le manque de confiance en Dieu ont été la clé pour l’apparition du péché.)

2.     Pensez-y. Le reste que nous sommes n’a pas commencé de façon parfaite. Nous sommes nés dans le péché (voir Romains 5:12-14). Quelle chance avons-nous d’être libres du péché sans le manteau de justice dont nous avons parlé dans la première étude ?
 
3.     Cher(ère) ami(e), les humains ont perdu leur innocence. Si nous sommes honnêtes nous savons que nous sommes désespérément mauvais. Nous ne pouvons pas faire reculer la montre du temps et redevenir innocents. Notre seul espoir est d’accepter l’invitation de Dieu et de couvrir notre "nudité" coupable avec le manteau de justice que nous donne Jésus. Voulez-vous confesser vos péchés et accepter l’invitation de Dieu et son manteau dès aujourd’hui ?
 
IV.    La semaine prochaine : Une tunique multicolore.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don