Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Une pensée saine (Matthieu 5, Luc 6, Colossiens 3, Romains 8)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà entendu des Chrétiens débattre de la "foi" et des "œuvres" ? Bien sûr que oui. Si vous ne pensez pas que cela reflète bien la question, considérez une autre approche : "la justification par l’attitude". Au fil des ans, je suis arrivé à croire que la foi et les œuvres ne sont pas alternatifs. Au lieu de cela, ils se complètent l’un l’autre. Je suis arrivé à croire que tous les deux proviennent de notre attitude. Notre étude de cette semaine porte sur une "pensée saine", ce qui semble être un autre terme pour "attitude". Ouvrons ensemble la Bible et voyons ce que nous pouvons découvrir sur ce sujet !
 
I.      Le meurtre
 
1.     Lisez Matthieu 5:17-19. Quelle est l’attitude de Jésus vis-à-vis des Dix Commandements ?
 
a.      Quelle confusion prédit Jésus au sujet de ses disciples et des Dix Commandements ? (Jésus prédit que ses disciples ne seront pas d’accord sur l’importance de garder les commandements. Il nous dit que dans le ciel, ceux qui auront enseigné ici que le fait de garder les commandements n’est pas important ne voyageront pas en première classe sur Air Ciel. Ils pourront voyager dans le compartiment à bagages.)

i.      Nous serait-il prudent de considérer maintenant non seulement le fait d’entrer au ciel, mais aussi quel sera notre statut quand nous serons là-haut ? Après tout, c’est pour toujours ! (Si vous répondez par l’affirmative, alors une bonne relation aux commandements est importante.)

2.     Lisez Matthieu 5:21. Où avez-vous déjà entendu cela ? (Lisez Exode 20:13. "Tu ne commettras pas de meurtre.")
 
3.     Lisez Matthieu 5:22. Cela se trouve-t-il quelque part dans les Dix Commandements ? Dès lors que Jésus est Dieu, je ne vais pas nier son droit à faire un tas de nouvelles règles. Mais Jésus commence en disant que nous devrions enseigner au gens de garder les commandements existants. Il ne nous dit pas de créer un tas de nouveaux commandements. Comment expliquez-vous les paroles de Jésus au sujet de la colère et de traiter quelqu’un de tous les noms ?
 
4.     Lisez Luc 6:43-45. Quelle est la relation entre l’arbre et le fruit ? (La nature de l’arbre détermine la nature du fruit.)

a.      Appliquons cela à la déclaration de Jésus concernant le meurtre. Le meurtre est-il un arbre ou un fruit ?

i.      La colère est-elle un arbre ou un fruit ?
 
ii.    Le fait de traiter quelqu’un de tous les noms est-il un arbre ou un fruit ?
 
iii.   Le cœur est-il un arbre ou un fruit ? (Jésus ne crée pas de nouveaux commandements. Il relève le fait que les mauvaises actions viennent d’un cœur mauvais (une mauvaise attitude). Le fait d’appeler quelqu’un de tous les noms et la colère proviennent d’un cœur mauvais. Ils constituent la manifestation précoce d’une attitude qui peut finalement mener au meurtre.)

5.     Lisez Genèse 4:1-5. Pourquoi Caïn était-il mécontent ? (Dieu semble favoriser Abel au détriment de Caïn.)

a.      Pourquoi Dieu montre-t-il du favoritisme ? (La déduction est qu’Abel a obéi à Dieu en apportant un animal en sacrifice.)
 
i.      Le type de sacrifice importe-t-il ? Ne dépend-il pas du contexte et de la nature des dons accordés à chaque individu ? Abel élevait des animaux, Caïn cultivait des légumes. La diversité nécessiterait que chacun fasse des sacrifices de la façon qui correspond à ses dons, n’est-ce pas ? (Apparemment pas.)
 
6.     Lisez Genèse 4:6-8. Décrivez les étapes qui ont mené au meurtre. (Indépendance vis-à-vis des règles de Dieu, colère, rejet des reproches, et finalement le meurtre.)

a.      Pouvez-vous voir que la colère est liée au meurtre ?

b.      Si vous pouviez donner un conseil à Caïn pour éviter son geste fatal, lequel donneriez-vous ?
 
c.       Lisez à nouveau Genèse 4:6-7. Quel conseil Dieu donne-t-il pour éviter la voie qui mène au meurtre ? (Dieu dit à Caïn qu’il doit "dominer" son attitude pécheresse. Au lieu de faire quoi que ce soit qu’il pense être le mieux, Caïn doit avoir l’attitude de vouloir faire ce qui est juste aux yeux de Dieu.)
 
7.     Explorons maintenant de quelle façon nous pouvons mieux poursuivre une bonne attitude.

II.    Deux chemins

1.     Lisez Proverbes 14:22. Quelle est la décision importante que nous devons prendre pour déterminer le chemin de notre vie ? (Nous trouvons deux expressions importantes : "tramer le mal" et "tramer le bien". Elles représentent une décision consciente de faire le bien ou le mal. Ainsi, la bataille contre le mal dans votre vie commence avec votre esprit - de façon spécifique si vous tramez le bien ou le mal pour les autres.)
 
2.     Lisez Philippiens 4:8. Il s’agit d’un autotest. Quand vous avez le temps de laisser aller librement votre esprit, à quoi pensez-vous ?
 
a.      Imaginez-vous aller avec la femme/le mari de quelqu’un d’autre ? Pensez-vous à quel point vous êtes malheureux(se) en comparaison des autres ? Pensez-vous à quel point vous êtes jaloux(se) du succès des autres ? Réfléchissez-vous à la façon dont vous pourriez saper quelqu’un ?

b.      Réfléchissez-vous à la façon dont vous pouvez alléger le fardeau de quelqu’un d’autre ? À la façon dont vous pouvez être une bénédiction pour quelqu’un ?

c.       Ou alors passez-vous votre temps à penser à la façon dont vous pourriez améliorer votre propre confort ou statut dans la vie ? (Depuis un certain nombre d’années je m’endors régulièrement en pensant à la façon dont je pourrais convertir un autocar en mobile home afin d’y vivre quand je serais "à la retraite". Je parcourrais alors les États-Unis pour enseigner ces études et pour prêcher. C’était juste pour m’amuser et je m’endormais rapidement avec mes plans. Combien mieux cela aurait été si je m’étais endormi en réfléchissant à la façon dont je pourrais améliorer la vie de quelqu’un d’autre, au lieu d’améliorer un autocar.)
 
d.      Quel est l’impact de vos lectures, de la télévision et de la radio dans la direction qui nous est donnée dans le verset 8 ? (Ils ont un impact énorme sur ce que nous pensons.)
 
3.     Lisez Colossiens 3:1-2. Avez-vous déjà pensé à la retraite ? Êtes-vous inquiet(ète) de la somme d’argent que vous aurez ou de la durée de votre vie (qui sont des questions liées) ? (À moins que vous ne soyez très jeune, vous aurez déjà pensé à ces choses.)

a.      Connaissez-vous la citation : "Je me reposerai quand je serai mort" ? Nous considérons cela comme une blague parce que presque personne ne donne de détails sur ce à quoi ressemble la mort. Que suggère l’auteur de l’épître aux Colossiens ? (Nous devons passer plus de temps à penser à ce qui est en haut, pas de repos ici.)

4.     Lisez Colossiens 3:5 et Colossiens 3:12. Comment faites-vous cela ?
 
a.      Avez-vous déjà essayé de focaliser vos pensées sur des bonnes choses ? Avez-vous déjà essayé de voir des bonnes émissions (souvent ennuyeuses) de télévision et de "faire mourir" les émissions excitantes ? Comment cela marche-t-il pour vous ?
 
b.      Avez-vous déjà passé du temps à penser à la manière dont vous pouvez vous habiller avec humilité ? Ou alors, essayez-vous surtout d’éviter d’être humilié(e) ?

5.     Résumons. Nous avons déterminé que le fait d’avoir une attitude juste est la clé pour être agréable à Dieu. Nous avons également appris qu’adopter une attitude juste relève de notre choix. Nous devons focaliser notre esprit sur les "choses d’en haut", au lieu de réfléchir à la façon dont nous pouvons satisfaire notre nature "terrestre". Cela nous aidera à faire avancer le bien et non le mal.

III.  La puissance de l’Esprit saint
 
1.     À moins que vous ne soyez considérablement meilleur(e) que moi (ce que j’espère être vrai), vos goûts en matière de télévision tendent vers ce qui est excitant et vous n’avez jamais perdu de temps à bien calculer comment être humilié(e) par opposition à éviter d’être humilié(e). (Soit dit en passant, si vous vous opposez au fait que j’assimile être "humble" à être "humilié", votre objection est retenue.) Si vous êtes comme moi, vous savez que focaliser votre esprit sur le bien n’est pas une tâche facile. Voyons dans la suite comment nous pouvons le faire. Comment placer nos pensées sur ce qui est bien plutôt que sur ce qui est mal ?
 
2.     Lisez Romains 8:5-9. Selon la Bible, quelle est la clé d’une pensée juste ? (Premièrement, nous revenons au problème que nous avons à faire un choix - un choix entre ce que désire notre nature humaine et ce que l’Esprit saint désire pour nous. Mais, une fois que nous faisons le choix, la Bible dit (trois fois !) que notre esprit devient "sous l’emprise" ou "sous l’empire" de l’Esprit saint.)

a.      Quel est notre destin si nous manquons à demander à l’Esprit saint de contrôler nos pensées ? (Paul, qui est le champion de la justification par la foi seule, nous dit que si nous ne prenons pas la bonne décision au sujet de qui contrôle nos pensées, nous souffrirons de la mort éternelle. Nous ne pouvons pas avoir la foi, nous ne pouvons pas plaire à Dieu, si notre attitude est mauvaise.)

3.     Cher(ère) ami(e), le salut vient par la grâce seule. Mais choisir d’accepter la grâce est une attitude. Voulez-vous choisir aujourd’hui de demander à l’Esprit saint de venir en vous et de contrôler vos pensées, de telle sorte que votre attitude (votre désir) sera de plaire à Dieu ?
 
IV.   La semaine prochaine : L’espérance contre la dépression.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don