Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Urie, la foi d’un étranger (2 Samuel 11)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Pouvez-vous penser à quelque chose dans votre passé et dire "J’ai vraiment fait une grosse erreur" ? Je parie que d’autres vous ont aidé à le faire. Cette semaine nous étudions une succession d’erreurs qui, au minimum, a coûté la vie à un homme et a créé un problème sans solution à un autre homme. Nul besoin de dire qu’il s’agit là des types de décisions que nous voulons éviter. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur l’art d’éviter les erreurs qui ont une répercussion sur notre vie !
 
I.       La folie du roi
 
1.     Lisez 2 Samuel 11:1. C’est la saison où "les rois partent en campagne". Quelque chose semble-t-il ne pas tourner rond ici ? (Oui. Le roi en question n’est pas parti en campagne. "Ses hommes" sont partis sans la guidance du roi.)
 
2.     Lisez 2 Samuel 11:2. Qu’est-ce qui semble être la conséquence des moments d’inactivité du roi ? (Il est tourmenté.)

3.     Lisez 2 Samuel 11:3-4. Peut-être est-ce simplement parce que nous n’avons pas vécu les bonnes tentations, mais il semble que la majorité d’entre nous n’a pas une faiblesse vis-à-vis de tous les péchés. Au lieu de cela, la plupart d’entre nous ont une faiblesse vis-à-vis de quelques péchés. Quelles tentations trouvons-nous dans ces versets ?

a.      Quelle est la tentation pour Bethsabée ? (Au minimum, un homme puissant et important s’intéresse à elle. Le roi pense qu’elle est belle.)
 
i.       Que nous indique le nom d’Urie au sujet de l’intérêt de Bethsabée pour le roi ? (Il est Hittite. Il a un passé étranger, ainsi sa femme pense-t-elle peut-être qu’elle "peut faire mieux".)
 
ii.     Lisez Deutéronome 7:1-4. Le mariage d’Urie était-il une erreur ? (Comme nous le voyons, malgré son passé hittite, Urie est un serviteur de Dieu. Il s’est converti. Mais il peut y avoir quelques préjudices de la société contre Urie, qui peuvent se retourner contre Bethsabée.)

b.      Quelle est la tentation pour David ? (Une belle femme qui ne le laisse pas seulement la regarder se baigner, mais qui est disposée à avoir une relation sexuelle avec lui.)

c.       Notez que Bethsabée suit les lois relatives à l’impureté (Lévitique 15:18). Est-il plus facile de pécher avec quelqu’un qui partage les mêmes croyances religieuses que vous ? Les messages d’alerte dans votre tête sont-ils alors muets ?
 
4.     Lisez 2 Samuel 11:5. Quel est le problème avec cette nouvelle ? (Leur péché secret ne sera bientôt plus un secret.)
 
a.      Dieu savait au sujet du péché. Comment cela a-t-il changé les choses ? (Pour certaines raisons, nous avons davantage peur des autres que de Dieu !)

i.       Quelle est la raison d’un point de vue si illogique des choses ? (L’orgueil ?)

II.     Urie
 
1.     Lisez 2 Samuel 11:6-7. Selon vous, qu’est-ce qui traverse l’esprit d’Urie ? (Le roi valorise tellement son opinion qu’il lui demande des nouvelles au sujet du Général Joab, du moral des soldats et du progrès de la guerre. Il s’agit d’un grand compliment envers un Hittite !)
 
a.      Que devrait penser Urie au sujet de son avenir dans l’armée ? (Urie était déjà considéré comme l’un des hommes forts de David (2 Samuel 23). Il était certainement un homme bien placé pour recevoir une promotion ! Si j’étais Urie je serais très excité par la tournure des évènements.)

2.     Lisez 2 Samuel 11:8-11. Quel est l’objectif de David ?

a.      Pourquoi Urie fait-il preuve d’un tel dévouement à son devoir ? (Il a peut-être toujours été un homme dévoué. Cependant, après avoir appris que le roi le considérait comme son conseiller spécial sur la guerre, je suis sûr que son dévouement à son devoir est monté en flèche.)
 
b.      La logique d’Urie a-t-elle un quelconque sens ? (L’endroit où dort Urie ne change par la situation des autres soldats. Cela le rend simplement davantage dévoué aux yeux du roi.)
 
c.       Urie a-t-il un devoir envers sa femme ?

i.       Comment compareriez-vous son devoir envers ses camarades soldats et son devoir envers sa femme ?

ii.     Urie est-il un homme qui fait passer son travail avant sa famille ?
 
iii.    Comment expliquez-vous qu’Urie défie l’ordre du roi (2 Samuel 11:8) de rentrer chez lui et de voir sa femme ? (Urie ne va même pas voir Bethsabée.)
 
iv.    Quel sentiment doivent générer les actes d’Urie à David ? (Urie met sa loyauté à l’armée de Dieu au-dessus de sa loyauté à sa femme. David met son intérêt dans la femme d’un autre au-dessus de sa loyauté à l’armée de Dieu.)

3.     Lisez 2 Samuel 11:12-13. Est-il davantage moral de manger et de boire avec le roi que de manger et de boire avec sa femme (2 Samuel 11:11) ?

a.      Urie a-t-il une loyauté déplacée ? (Nous n’en connaissons pas suffisamment pour juger correctement, mais "l’intégrité" d’Urie est d’être fidèle à son travail par dessus toute considération pour lui-même ou pour sa femme. Il semble avoir du mépris pour sa femme.)
 
i.       Urie obéit-il à Dieu ? (Lisez Proverbes 24:21-22. Je pense qu’Urie désobéit à Dieu. Si le roi vous dit de rentrer chez vous et d’aller avec votre femme, alors vous devez obéir. L’argument d’Urie pour soutenir le contraire n’est que pure folie - à moins que l’objectif soit d’impressionner le roi.)
 
b.      Commencez-vous à voir pourquoi Bethsabée a pu être motivée de se baigner où le roi pouvait voir sa beauté ?

i.       Si vous répondez un "oui" du cœur à la dernière question, cela justifie-t-il l’adultère ? (Personne n’a un conjoint parfait. Personne n’est un conjoint parfait. Urie avait peut-être une loyauté déplacée, et était peut-être inflexible et manquait de romantisme (ou peut-être était-il même indifférent), mais cela ne justifie pas l’adultère.)

ii.     Lisez Proverbes 30:21-23. La terre tremble-t-elle dans notre histoire ?
 
III.  Le complot meurtrier
 
1.     Lisez 2 Samuel 11:14-15. À votre avis, que pensait Urie que contenait la lettre ? (Un rapport sur la fidélité d’Urie ! Urie est resté ferme dans les deux tests que le roi lui a fait passer. Cet homme doit être promu !)

a.      Qu’est-ce qui a motivé le roi David à donner cet ordre ? (Il voulait garder son péché secret. Il met sa vie avant celle d’Urie.)

i.       S’agit-il du même motif concernant l’avortement aujourd’hui ?
 
b.      Que diriez-vous au sujet de la propriété de l’ordre de David s’il n’avait pas ajouté le message "retirez-vous derrière lui" à la fin ? (Urie aurait peut-être été d’accord avec l’ordre en l’absence de la dernière partie. Il s’agissait là d’une nouvelle opportunité de prouver sa valeur au combat. Quelqu’un doit être là où le combat fait rage. Quelqu’un va devenir un héros et quelqu’un va mourir. Pourquoi ne pas donner le défi à celui dont la mort rendra la vie du roi bien plus simple ?)
 
2.     Lisez 2 Samuel 11:16-17. Le Général Joab suit-il les ordres du roi ? (Il n’y a aucun élément tendant à démontrer qu’il s’est retiré, livrant Urie à lui-même.)

a.      Pourquoi ? (Il ne fait aucun doute que Joab pensait qu’il s’agissait d’un meurtre.)

b.      Était-ce une erreur de la part de Joab de mettre Urie dans le cœur de la bataille ? (Non. Il n’avait rien à y gagner. Il suivait juste les ordres. Certains hommes auraient de toute façon été au cœur de la bataille. Il serait logique de mettre un "homme fort" au milieu pour inspirer les troupes.)
 
3.     Lisez 2 Samuel 11:18-22. Au lieu de se retirer d’Urie, que fait Joab ? (Il a amené ses hommes trop près de la ville.)
 
a.      Pourquoi le roi David pourrait-il se fâcher contre le Général Joab ? (Le fait de trop se rapprocher de la ville était une erreur tactique évidente. Dans une manœuvre semblable Abimélek, le fils de Gédéon (le fameux chef guerrier d’Israël) a été tué par une femme qui avait jeté une pierre sur sa tête ! (Juges 6:32 et Juges 9:52-54.) Un général expérimenté de devrait pas oublier ce genre de leçons.)

4.     Lisez 2 Samuel 11:25. Les paroles de David concernant l’épée sont-elles vraies ? (Non. Cette mort ne relève pas de la chance. Il s’agit de la directive du roi.)

5.     Lisez 2 Samuel 11:26-27. Bethsabée aimait-elle Urie ?
 
a.      Sa mort lui était-elle bénéfique ? (Oui. Je doute que la punition pour adultère soit appliquée dans cette situation, mais la pénalité était la mort (Lévitiques 20:10).)
 
IV.    Cher(ère) ami(e), parfois nous sommes face à de sérieux problèmes à cause de nos propres erreurs et de celles des autres. Un manque d’amour désintéressé se trouve généralement à la base de ces problèmes. David s’aimait lui-même plus qu’il n’aimait Urie. Urie s’aimait lui-même, ainsi que sa carrière, davantage qu’il n’aimait Bethsabée. Bethsabée s’aimait elle-même davantage qu’elle n’aimait Urie. Voulez-vous vous engager dès aujourd’hui à aimer les autres au moins autant que vous vous aimez vous-même ?

V.      La semaine prochaine : Abiathar le prêtre.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don