Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - La tempérance (1 Timothée 3, 2 Pierre 1, 1 Corinthiens 9, Romains 14)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La tempérance est-elle un bon objectif pour un chrétien ? Mon vieux dictionnaire Webster’s me dit que le mot tempérance vient du mot latin qui signifie "modération". Le nouveau dictionnaire Merriam-Webster définit la tempérance comme étant de la "modération dans l’action, réfléchie ou intuitive". J’entends parfois des chrétiens dire qu’ils sont entièrement dédiés à Jésus. Les prédicateurs disent que je dois donner mon cœur 100% à Jésus. Cela est cohérent avec Deutéronome 10:12 qui dit de servir Dieu de "tout" son cœur et de "toute" son âme. Il me semble que 50% de mon cœur et de mon âme serait plus en phase avec l’objectif d’une personne modérée et tempérée. 100% semble un peu extrême si la modération est l’objectif ! Avançons précautionneusement dans notre étude de la Bible et voyons si la tempérance est réellement le but de Dieu pour notre vie !
 
I.       Les responsables chrétiens
 
1.     Lisez 1 Timothée 3:1. Quel est la fonction la plus "élevée" dans votre église ? (Certaines traductions de la Bible traduisent le mot "épiscope" par "évêque", "dirigeant" ou "surveillant".)
 
a.      Est-ce un péché de vouloir tenir une telle fonction élevée ? (Le contexte suggère qu’il s’agit là d’une saine ambition.)

2.     Lisez 1 Timothée 3:2. Qu’apprenons-nous sur la tempérance et le fait de tenir la plus haute fonction au sein de l’église ? (Être "sobre" est un pré-requis.)

a.      Si quelqu’un avait, disons, dix femmes, cela serait un peu extrême. N’est-il pas juste autant extrême de n’avoir qu’une seule femme, par opposition à un nombre plus raisonnable comme par exemple trois ? (Nous apprenons de cela que la façon dont la Bible emploie la tempérance n’est pas la même que dans le cas de la modération. La Bible prend le cas "extrême" de n’avoir qu’une seule femme comme norme.)
 
3.     Lisez 1 Timothée 3:8-9. Le diaconat est le niveau suivant en ce qui concerne les fonctions au sein d’une église. Les diacres (version NEG) doivent-ils être tempérants ?
 
a.      Y a-t-il une notion de tempérance dans le fait de "conserver le mystère de la foi dans une conscience pure" (Cela suggère que le diacre connaît la vérité et lui obéit. Cela ne suggère aucunement une approche modérée au péché.)

II.     Des chrétiens laïcs modérés ?

1.     Lisez 1 Thessaloniciens 5:1-3. Quel sujet la Bible aborde-t-elle ? (La fin du monde.)
 
2.     Lisez 1 Thessaloniciens 5:4-7. Dans ce contexte, si vous deviez faire preuve de modération, vous seriez du côté des ténèbres, n’est-ce pas ?
        
a.      Si je vous disais que quelqu’un ne dort jamais, considéreriez-vous cela comme modéré ? (Non.)

b.      Dieu nous dit-il de ne pas dormir ?

i.      Si vous répondez négativement, alors Dieu ne parle-t-il pas non plus d’ivresse ? (Dieu ne parle pas de sommeil ou d’ivresse, il nous parle d’être sur nos gardes. Une personne qui somnole ou qui est ivre n’est pas sur ses gardes.)
 
c.      Que nous dit Dieu exactement sur la tempérance ? (Il nous dit d’être sur nos gardes et maîtres de nous-mêmes. Quand nous pensons à la tempérance, nous devons penser à la maîtrise de soi.)
 
3.     Lisez Apocalypse 3:14-16. S’agit-il de personnes tempérées et modérées ? (Oui. La tiédeur est l’image de la modération.)

4.     Avant que vous ne tiriez une conclusion ferme sur la modération, lisez 1 Corinthiens 9:20-23. Que cela suggère-t-il sur la modération ? (Paul semble changer en fonction de la foule - le parfait modéré !)

5.     Lisez Romains 14:19-23. Les normes doivent-elles êtres sacrifiées au nom de la paix ? N’est-ce pas là l’image de la modération ? (Cela y ressemble.)
 
6.     Nous avons parcouru un certain nombre de textes bibliques. Certains semblent promouvoir la modération, d’autres disent que la modération est terrible. Comment déterminer quelle situation nécessite de la modération et quelle autre situation nécessite de "l’extrémisme" ? (Lisez Romains 14:1. Nous devons définir ce qui est important pour Dieu. Quand il s’agit de sujets discutables nous devons être modérés. Quand il s’agit de sujets qui font grandir la foi des autres, nous devons éviter la condamnation. Quand il s’agit de sujets importants - comme la promotion de l’évangile - nous devons être "bouillants", nous devons être extrêmes.)
 
III.    Le chemin vers la tempérance

1.     Lisez 2 Pierre 1:5-8. De quelle sorte de liste s’agit-il ? (Il s’agit d’une liste progressive d’attributs chrétiens.)

a.      Par quoi commençons-nous ? (Par la foi ! Le texte suppose que nous avons la foi, car il est écrit de "joindre" à notre foi.)
 
b.      Cela a-t-il du sens de commencer par la foi ? (Lisez Jean 11:25-27. La foi en Jésus en tant que Dieu est fondamentale.)
 
2.     Lisez à nouveau 2 Pierre 1:5-8. Qu’est-il mentionné ensuite ? (La vertu (version NEG).)

a.      Quelle est la relation avec la tempérance ? (La vertu implique des actions. La tempérance implique des actions. Dieu nous demande très tôt dans notre expérience chrétienne de faire des bonnes actions, d’avoir une attitude positive à l’égard des autres. Cela signifie de la modération dans la condamnation des sujets discutables.)

b.      Cela a-t-il du sens à vos yeux que "la connaissance" soit ajoutée après la vertu ? Comment être bon sans connaissance ? (Il s’agit d’un appel à comprendre la volonté de Dieu au regard de nos actions. Le simple fait d’être bon n’est pas suffisant. Nous devons savoir comment aider au mieux les autres.)
 
c.      Pourquoi la "maîtrise de soi" et la "persévérance" viennent logiquement ensuite ? (La foi est une croyance en Jésus. La vertu est une sorte d’attitude vis-à-vis de ceux qui nous entourent. La connaissance est une compréhension de ce que Dieu aimerait que nous fassions. La maîtrise de soi et la persévérance impliquent de mettre en place ces choses qui nous sont enseignées.)
 
i.      Selon vous, la maîtrise de soi et la persévérance doivent-elles être incluses dans ce que la Bible appelle tempérance ? (Oui. Nous voyons que la Bible met à égalité la maîtrise de soi et la tempérance. La persévérance est l’extension de la maîtrise de soi. Ces appels à persister à vivre une vie tempérée sont les niveaux les plus importants sur l’échelle de la vie.)

3.     Comment expliquez-vous que l’amour soit la dernière étape de la liste ? (Cela suggère qu’il constitue l’élément le plus difficile à intégrer à notre caractère chrétien. Il implique une conversion du cœur de la plus grande extension. Il ne s’agit pas d’une conversion à 50%.

IV.    Des exemples pour chrétiens
 
1.     Lisez Genèse 6:9-10. Quelle sorte d’homme était Noé ? (Juste et intègre.)
 
2.     Je suppose que vous connaissez l’histoire de Noé et du déluge. Si tel n’est pas le cas, lisez Genèse 6:11 à 9:17.

3.     Lisez Genèse 9:20-22. Pourquoi Cham parle-t-il à ses frères au sujet de la condition de son père ? (Il voulait qu’ils rient de leur père. Cela aurait diminué la stature d’un homme que la Bible décrit comme juste et intègre.)
 
4.     Lisez Genèse 9:23. Comment les autres fils de Noé traitent-ils leur père ? (Avec amour et respect. Ils ont pris des mesures pour préserver la dignité de leur père. Ils n’étaient pas comme Cham, qui avait pris des mesures pour augmenter la honte de son père.)
 
5.     Lisez Genèse 9:24-27. Maintenant nous arrivons à la partie difficile. Noé n’est-il pas celui qui a fauté ? Il s’est enivré sans l’aide de personne. Si Noé est responsable, pourquoi Cham est-il maudit ?

a.      Repensons à notre conclusion au sujet de la Bible et de la modération. Comment appliquer ces enseignements ici ? (Nous devons toujours nous demander "Qu’est-ce qui est important ? Qu’est-ce qui est important pour Dieu ? Qu’est-ce qui promeut l’évangile ?" Sur l’échelle du caractère chrétien, l’amour était au sommet. Cham et son fils n’ont pas témoigné d’amour et de respect envers Noé, un homme de Dieu juste. Cela était bien plus important aux yeux de Dieu que le fait qu’il se soit enivré.)

b.      Quelle est la logique de la malédiction et des bénédictions ? (L’esclavage dégrade une personne. Cham (et apparemment Canaan) avilissaient Noé. Ainsi, la malédiction implique le même type de préjudice.)
 
c.      Quels enseignements pouvons-nous tirer de cela ? (Il est important d’être capable de décider quand la "modération" est nécessaire et quand il est nécessaire de "rester ferme". Nous devons "rester fermes" sur l’amour et le respect. Un autre enseignement important que nous ne devons pas manquer est que l’alcool ouvre la porte à l’humiliation. Finalement, un motif important en faveur de l’amour est que le système de justice de Dieu comporte un aspect de "retour". Voir Ecclésiaste 11:1.)
 
6.     Cher(-ère) ami(e), dans le passé avez-vous tenu ferme quand les sujets étaient importants et avez-vous été modéré(e) quand les sujets n’étaient pas si importants ? Si vous pensez ne pas avoir toujours bien agi dans le passé, demandez dès maintenant à l’Esprit saint de vous convaincre des priorités de Dieu.

V.      La semaine prochaine : L’intégrité : plénitude et sainteté.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don