Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - Repos et restauration (Matthieu 4, 5 & 11, Luc 12, Nombres 8)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : "Je me reposerai quand je serai mort." Avez-vous déjà entendu cela ? L’avez-vous peut-être déjà dit vous-même ? Parfois c’est ce que je ressens. Quand j’étais en faculté de droit, il me semblait que les étudiants travaillaient tous les jours. Personnellement, j’étais convaincu qu’il ne fallait pas que je travaille le sabbat. C’était un repos magnifique, sans aucune culpabilité. Dieu m’en a béni et m’a donné de meilleurs résultats que ceux qui étudiaient tous les jours. Mais ces jours de repos sont plus difficiles à saisir. Je m’abstiens encore de travailler le sabbat, mais j’enseigne cette étude et je prêche parfois. Cela me semble être autant de travail que d’autres choses que je fais durant la semaine. Certains pasteurs prennent congé le lundi, mais personnellement je dois travailler le lundi. Comment équilibrer le travail et le repos ? Ouvrons la Bible et découvrons ce que Dieu nous dit à ce sujet !
 
I.       Le repos défini
 
1.     Que considérez-vous comme étant le plus reposant ? Quand vous pensez au repos, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Lisez Matthieu 11:28-30. Quel genre de repos nous offre Jésus ? S’agit-il de repos physique ou spirituel ou les deux ?
 
a.      Quand je pense au repos, je pense à m’allonger. Ce texte parle de se reposer sous un "joug" - qui est un dispositif pour tirer une charge. Comment le fait de prendre sur soi un joug peut-il être considéré comme un "repos" ? (Cela suppose que nous avons déjà une charge ("Venez à moi, vous tous qui peinez sous la charge"). Jésus nous offre de partager l’effort pour tirer notre charge.)

b.      Comment exactement pouvons-nous prendre Jésus pour partenaire dans notre effort pour tirer notre charge ? (Le texte nous dit de nous laisser instruire par Jésus comment être doux et humbles.)

i.      Que cela (être doux et humble de cœur) a-t-il à voir avec le fait de se reposer ?
 
2.     Il y a maintenant quelques années, ma femme et moi avons entrepris de déménager dans la ville où j’enseigne. Nous n’avons pas vendu notre ancienne maison et nous n’en avons pas acheté de nouvelle dans la nouvelle localité. Ma femme et moi avons vu une maison impressionnante qui est à vendre. Quand je regarde son prix, je me dis : "Plus moyen de se reposer dans cette maison !")
 
a.      Pourquoi achèteriez-vous ou achèterais-je une maison si impressionnante ? (Cela est en relation avec le manque d’humilité.)

i.      Pouvez-vous maintenant voir pourquoi le repos est en relation avec l’humilité ? (Aussi longtemps que nous sommes poussés à impressionner ceux qui nous entourent avec nos biens, le repos est peu probable.)

3.     J’ai débuté l’étude en vous demandant si Jésus offrait le repos physique ou spirituel. Votre opinion a-t-elle changé après une réflexion plus approfondie de ce texte ? (Les deux sont liés. Si notre cœur est bon (nous sommes humbles), alors le repos physique est plus facile.)
 
II.     Les fondamentaux du repos
 
1.     Lisez Matthieu 4:23-25. Imaginez la vie de Jésus. Sa vie était-elle comme celle d’une star de cinéma ? (Oui. Les foules le suivaient.)

a.      Comment vous sentiriez-vous si vous aviez le travail de Jésus ? (Imaginez combien il serait formidable de guérir les douleurs intenses, les paralysies et de libérer des démons. Je suis sûr que les gens guéris étaient extatiques et reconnaissants.)

2.     Lisez Matthieu 5:1. Jésus tourne-t-il le dos à ceux qui ont des douleurs intenses, qui sont paralysés ou qui sont possédés par des démons ? (Oui. Il voit la foule qui arrive et il monte sur la montagne pour se reposer !)
 
a.      Est-ce un péché de refuser de soigner ces personnes dans le besoin ? (Jésus a vécu une vie parfaite.)
 
b.      Votre travail est-il aussi important et convaincant que le travail de Jésus ? (Non.)

i.      Que cela nous enseigne-t-il au sujet de notre travail et de notre repos ? (Nous pensons que les autres ne peuvent pas se passer de nous. Nous pensons que nous ne pouvons pas nous reposer. Jésus montre par son exemple que parfois nous avons simplement besoin de nous asseoir et de nous reposer - même s’il y a des raisons convaincantes de ne pas nous reposer.)

(1)    L’attitude de se sentir indispensable est-elle liée à la question de l’humilité que nous avons discutée précédemment ?
 
3.     Lisez Genèse 2:2-3. Le premier chapitre de Jean révèle que Jésus est le Créateur.  Même avant que Jésus ne revête sa nature humaine, il s’est reposé. Selon vous, le Dieu qui peut amener l’univers à l’existence simplement par sa parole a-t-il besoin de se reposer ? (J’en doute beaucoup.)
 
a.      Alors, pourquoi Jésus s’est-il reposé ? Pourquoi élever le repos à un tel niveau que le jour de repos est considéré comme sacré ? (Il doit avoir fait cela pour nous. Dieu voulait que les humains se reposent.)

4.     Lisez Marc 6:30-31. Est-ce mal d’être occupé - occupé au point de ne pas avoir le temps de manger ? (Le texte ne dit pas que le fait d’être occupé est mal, il dit simplement que le repos "à l’écart, dans un lieu désert" est important.)

5.     Lisez Exode 23:12. Dans quelle mesure l’être humain a-t-il besoin de repos ? (En supposant que vous ayez un animal qui travaille - vous devez lui donner du repos. Même les êtres les moins valorisés de la société (les esclaves et les étrangers) ont le droit de se reposer.)
 
III.    Le repos et l’équilibre
 
1.     Lisez Luc 12:16-18. Que pensez-vous de ce plan ? (Il semble être un plan raisonnable.)

a.      Quelles sont les alternatives ? (Laisser pourrir les récoltes ou les donner.)

2.     Lisez Luc 12:19. Voulez-vous partir en retraite aussi tôt que possible ? Que pensez-vous du plan de ce propriétaire ?
 
3.     Lisez Luc 12:20-21. Lorsque j’étais collégien, un de mes camarades m’a dit que je devrais faire une pause de l’école, gagner de l’argent et m’amuser. J’ai refusé, disant que mon but était de devenir avocat et que je devais continuer ma scolarité. Mon ami m’a répondu : "Et qu’en sera-t-il si tu te fais renverser par un camion ?" J’ai admis que cela serait un problème pour mon plan.
 
a.      La parabole de Jésus n’est-elle pas très semblable à mon camarade qui m’a dit : "Qu’en sera-t-il si tu te fais renverser par un camion ?" ? (Je ne me suis pas fait renverser par un camion (bien que je n’en sois pas passé loin), et j’ai eu mon doctorat en droit. Mon camarade, qui n’a pas non plus été renversé par un camion, n’a jamais fini le collège.)

i.      Mon expérience montre-t-elle la parabole de Jésus un peu déraisonnable ? Ou alors, Jésus veut-il dire autre chose ? (Jésus explique ce qu’il veut dire dans le verset 21 - ne soyez pas égoïste avec Dieu.)

ii.     Le propriétaire n’était-il pas riche devant Dieu ? En quoi ce plan trompe-t-il Dieu ?
 
4.     Lisez 1 Timothée 6:17-19. Cela suggère-t-il une réponse à nos questions au sujet du propriétaire ? (Le propriétaire avait l’intention de se reposer davantage, ne se focalisant que sur lui-même.)
 
a.      Selon la Bible, que devrait faire le riche (celui qui n’a pas besoin de travailler) ? (Il doit "faire le bien, être riche de belles œuvres" et être généreux et partager son argent. Cela nous dit que nous avons une obligation envers Dieu tant concernant notre temps que notre argent.)

b.      Que cela nous enseigne-t-il concernant le repos ? (Le repos doit venir périodiquement. Le repos continuel ne correspond pas au plan de Dieu.)

IV.    Le repos de la retraite
 
1.     Après avoir lu l’histoire du propriétaire vous pouvez avoir quelque réticence à partir en retraite. L’idée de la retraite est-elle cohérente avec la Bible ?
 
2.     Lisez Nombres 8:23-26. Que suggère ce texte sur le point de vue de Dieu sur la retraite ?

a.      Était-ce la fin de leur travail pour eux ? (Non. Le commentaire biblique The Keil and Delitzsch Commentary distingue le mot "travail" dans la phrase "il assistera ses frères". Le travail signifie labeur, mais ce commentaire soutient que le mot hébreu (mishmeret) signifie une surveillance, plutôt qu’une simple assistance. Que ce soit la NBS ou ce commentaire qui ait la vision la plus correcte, les personnes de plus de 50 ans ne se prélassaient pas allongées sur le sol.)

b.      Que nous enseignent cela et l’histoire du propriétaire sur le repos de la retraite ? (S’allonger et regarder la télévision toute la journée n’est pas le but. À un certain point nous pouvons (et devons) réduire l’étendue de notre travail physique, mais le repos idéal est de rester continuellement sous le joug, avec l’aide de Jésus, contribuant à l’avancement du Royaume de Dieu.)
 
3.     Cher(-ère) ami(e), avez-vous déjà trouvé le juste équilibre dans la vie ? Avez-vous suffisamment, mais pas trop, de repos ? Si tel n’est pas le cas, joignez-vous à ma prière pour que Dieu vous aide à avancer vers ce juste point d’équilibre.
 
V.      La semaine prochaine : Une atmosphère de louange.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don