Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - L’environnement (Genèse 1 à 3, Lévitique 18, Psaumes 24, Apocalypse 16)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans Romains 1:25 la Bible nous met en garde contre l’adoration de la création plutôt que du Créateur. La Bible nous dit qu’une telle adoration échange la vérité contre un mensonge. D’un autre côté, la Bible nous dit dans Psaumes 19:2 que le ciel raconte la gloire de Dieu. Comment alors devons-nous réagir à notre environnement ? Devons-nous le traiter comme une fiducie de Dieu ? Devons-nous le traiter comme une idole ? Devons-nous dire "Tout sera détruit par le feu", et attendre avec impatience un nouveau ciel et une nouvelle terre ? Débutons ensemble notre étude et découvrons ce que dit la Bible sur l’environnement !
 
I.       La première attribution
 
1.     Lisez Genèse 1:27-28 et Genèse 2:15. Quel était le travail initial d’Adam et d’Ève ? (Ils devaient "cultiver" et "garder" le jardin d’Éden. Ils devaient "soumettre" la terre et "dominer" sur les animaux.)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant à notre attitude vis-à-vis de la création de Dieu ? (En prendre soin fait partie de l’attribution initiale aux humains.)

b.      Imaginez être un(e) adolescent(e). Votre père vous donne une nouvelle voiture et vous dit d’en prendre soin, de l’entretenir et de la maîtriser. Comment comprendriez-vous votre relation avec le cadeau ? (Le cadeau de Dieu nous enseigne que nous sommes supérieurs à la création et qu’elle a été créée pour nous et non l’inverse. Mais Dieu nous donne la responsabilité d’en prendre soin. Dans notre parallèle avec l’adolescent(e), la voiture doit être tenue sous contrôle et doit être soignée.)

c.      En contemplant la création, pensez-vous qu’Adam et Ève avaient besoin de travailler pour avoir assez à manger ? (Probablement pas.)
 
i.      Si vous avez raison, pourquoi Dieu leur dit-il de "cultiver" et de "garder" le jardin ? (Le plan de Dieu pour nous est le travail. L’oisiveté ne fait pas partie du plan. Leur travail était d’aider l’environnement dans lequel ils se trouvaient.)
 
d.      Considérons à nouveau l’idée de la domination de la création (Genèse 1:28). Que cela suggère-t-il quant à l’idée d’adorer la création ou de placer les besoins de la création au-dessus des besoins des humains ? (Les humains sont des êtres supérieurs, contrairement à la création. Ceux qui placent les besoins des animaux au-dessus des besoins des humains inversent les rôles.)

i.      Les besoins des humains et des animaux s’excluent-ils mutuellement ?

2.     Lisez Genèse 3:17-19. Le péché a-t-il modifié la relation entre les humains et la création ? (Adam travaille toujours la terre, mais son travail est bien plus pénible. La création ne coopère plus avec lui.)
 
II.     Le premier repos
 
1.     Lisez Genèse 2:1-3. Nous avons la création. Nous avons l’attribution aux humains pour qu’ils en prennent soin. Maintenant nous avons un repos. Quel est le rapport entre le repos et l’environnement ? (Une part de notre environnement personnel est de nous reposer. Le repos commémore la création.)

a.      Pourquoi Dieu en a-t-il fait un repos "sacré" ? (Une chose qui est sacrée ou sainte est mise à part de ce qui est commun. Cela nous enseigne que le travail pour améliorer notre environnement constitue le commun, mais célébrer le Créateur en faisant une pause dans notre travail est spécial et sacré.)

i.      Le jour où Dieu s’est reposé est-il important ? (Si le jour désigné est sacré et que les autres jours sont communs, alors "oui", cela fait une différence.)
 
III.    La première considération environnementale
 
1.     Lisez Lévitique 18:1-5. Comment doit vivre le peuple de Dieu, en comparaison avec les styles de vie des Égyptiens et des Cananéens ? (Ils devaient suivre les prescriptions de Dieu et ne pas vivre comme les païens.)

a.      Lévitique 18:6-19 énumère une liste de relations sexuelles prohibées. Lisons Lévitique 18:20-23. Quels péchés de la culture populaire d’aujourd’hui sont-ils listés ? (L’adultère, l’avortement, les relations homosexuelles.)

i.      Pourquoi les relations sexuelles avec un animal figurent-elles juste après les relations homosexuelles ? (Notre culture a fortement réduit notre sensibilité à l’un des péchés, mais pas à l’autre. Dieu les voit tous deux comme des péchés.)
 
2.     Lisez Lévitique 18:24-25 et Lévitique 18:27-28. Quelle "nouvelle" vision de l’environnementalisme est présentée ici ? (Un aspect de l’environnementalisme chrétien est que le péché d’ordre sexuel souille l’environnement.)
 
a.      Comment cela peut-il être vrai ? Quel est le rapport entre le sexe et l’environnement ? (Dieu ne parle pas d’air pur et d’eau pure. Il parle de vies pures. De la même façon que le péché d’Adam (qui en toute logique n’a pas de rapport avec l’environnement) a eu comme conséquence un environnement peu coopératif, ainsi nos péchés amènent le pays à nous "vomir".)

3.     Lisez Jérémie 8:1-3. Qu’est-ce qui a amené Dieu à prédire, avec approbation, l’exhumation des corps des rois, des princes, des prêtres, des prophètes et des habitants pour les laisser là sur le sol ? (Ils adoraient le soleil, la lune et les étoiles, et consultaient la position des astres pour déterminer leur façon d’agir.)

a.      Cela vous semble-t-il familier ? (Les horoscopes sont créés sur la base de la position du soleil, de la lune et des planètes. Cette astrologie est directement condamnée par la Bible.)
 
i.      Pourquoi ? L’étude des corps célestes n’est-elle pas importante ? (Lisez Romains 1:25. Il n’y a rien de mal à étudier le ciel ou la nature. En effet, David nous dit dans Psaumes 19:2 que le ciel raconte la gloire de Dieu. Le problème vient lorsque l’importance est attribuée à la création plutôt qu’au Créateur.)
 
b.      Pouvez-vous être un vrai environnementaliste sans croire en Dieu ? (Non. Vous manquez l’élément fondamental. Dieu a créé le ciel et la terre. Si vous ne comprenez pas cela vous ne comprenez pas notre environnement. C’est comme quelqu’un qui aime la voiture Shelby Cobra et qui ne connaît rien de l’homme Carroll Shelby. Si vous pensez que la Shelby Cobra était un coup de chance dans une démolition automobile, alors vous ne comprenez pas la Shelby Cobra.)

4.     Je lisais récemment un livre sur Platon, ainsi qu’une série de lectures sur l’astronomie. Platon était convaincu, tout comme le sont les scientifiques aujourd’hui, que les "maths" peuvent expliquer la plupart des choses. Par cela, ils veulent dire qu’il y a des lois qui régissent l’univers. De façon logique, qu’est-ce qui découle d’un tel principe ? (Premièrement, qu’une Intelligence nous a créés, nous ne sommes pas le produit d’accidents aléatoires. Deuxièmement, si des lois s’appliquent à toutes les autres choses, pourquoi ne s’appliqueraient-elles pas à nous ? Qu’y a-t-il de si surprenant au sujet d’un univers obéissant à des lois, qui vomit ceux qui ne respectent pas les lois ?)

IV.    Locataires et propriétaires
 
1.     Lisez Psaumes 24:1-2. Une revendication environnementale populaire est que nous sommes les dépositaires de l’environnement pour les générations futures. Selon la Bible, à qui appartient l’environnement ? (À Dieu.)
 
a.      Je suis actuellement propriétaire d’une maison à environ 300 km de là où j’enseigne, et j’en loue une autre qui est plus proche de l’université. Je sais tant ce que signifie être propriétaire que locataire. Quelle obligation a un locataire qu’un propriétaire n’a pas ? (Je ressens l’obligation de faire attention à ne pas abîmer l’objet que je loue. D’un autre côté, j’ai bien plus d’intérêt personnel dans l’objet qui m’appartient.)

i.      Y a-t-il un enseignement environnemental dans le fait que Dieu possède la terre et tout ce qui s’y trouve ? (Cela apporte une base biblique à l’idée des "dépositaires" humains de la terre. Nous sommes dépositaires non pas tant pour nos descendants (bien que cela ait du sens) que pour Dieu.)

2.     Une des bénédictions d’être un locataire est que je ne dois pas me soucier de l’entretien général du bâtiment. Lisez Apocalypse 16:1-3 et Apocalypse 16:8-9. Que fait le Propriétaire à l’environnement ?
 
a.      Il y a actuellement un débat scientifique pour déterminer si le "changement climatique" a un rapport avec notre gestion, en tant que "dépositaires". Il y a des traces historiques claires de périodes passées de réchauffement et de refroidissement de la terre. L’une des plus anciennes cartes qui existe témoigne qu’il y avait du littoral à l’emplacement actuel de la calotte polaire ! Comment devons-nous réagir au message selon lequel Dieu va envoyer une "chaleur torride" qui "brûlera" les humains ? (Le Propriétaire peut faire ce qu’il veut de sa propriété. En tant que locataire, j’ai encore l’obligation d’essayer d’éviter les dommages aux biens du propriétaire.)
 
3.     Cher(-ère) ami(e), l’attribution initiale aux humains était de prendre soin de la terre. Cependant, cette attribution implique de vivre en accord avec l’univers gouverné par des lois. Voulez-vous, dès aujourd’hui, demander à l’Esprit saint de venir dans votre cœur pour vous aider à devenir un(e) intendant(e) obéissant(e) et serviable du Royaume de Dieu ?

V.      La semaine prochaine : Foi et guérison.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don