Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 - Célébrer la santé spirituelle et physique (Ésaïe 40, Matthieu 15, 1 Corinthiens 3, Jean 5)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Y a-t-il une différence entre des bonnes idées et des idées de Dieu ? Est-ce que tout ce qui a du bon sens est requis par Dieu ? Par exemple, est-ce un péché de conduire sans attacher la ceinture de sécurité ? Si vous répondez positivement, est-ce un péché d’acheter une vieille voiture alors que les nouvelles voitures ont d’innombrables systèmes de sécurité ? Si vous répondez positivement, est-ce un péché d’acheter une petite voiture parce qu’il est démontré que les grosses voitures sont plus sûres lors d’un accident ? Si vous répondez positivement, est-ce un péché d’acheter une autre voiture qu’une Mercedes Benz Classe S - qui est probablement la grosse voiture la plus sûre qui existe ? Qu’en est-il de nos décisions au sujet d’activités qui ne nous coûtent pas autant qu’une Mercedes ? Ces comportements ont un impact sur notre santé et sur notre mort : le tabac, l’alimentation/l’exercice physique, l’alcool, les agents microbiens, les agents toxiques, les armes à feu, le comportement sexuel, les véhicules à moteur, la consommation de drogues. Les décisions dans chacun de ces domaines sont-elles une question de justification et de péché ? Ouvrons la Bible et voyons ce que Dieu suggère !
 
I.       La santé d’un oiseau
 
1.     Lisez Ésaïe 40:30-31. L’exercice physique tient une bonne place dans notre liste de décisions qui ont un impact clair sur notre santé. De quel type d’exercice est-il question dans ces versets ? (Voler, courir, marcher.)
 
a.      Personne ne m’a jamais dit que je devrais voler pour faire de l’exercice. Est-il question d’exercice physique dans ce texte ? (Nous savons que nous ne pouvons pas voler comme les aigles, ainsi la référence à prendre de l’essor, à courir et à marcher doit être spirituelle (ou au moins psychologique) plutôt que physique.)

b.      Supposons que j’aie tort et qu’il s’agisse de santé physique. Selon ce texte, qu’est-ce qui nous donne cette santé physique ? Faut-il aller chaque matin faire de la gymnastique ou du sport ? (Non. "Espérer dans le Seigneur" nous apporte ces bienfaits.)

i.      Que signifie "espérer dans le Seigneur" ? (Faire confiance à Dieu.)
 
2.     Lisez Luc 12:22-26. Dans cette deuxième comparaison à un oiseau, quelle est la relation entre le fait de se préoccuper de son bien-être physique et la durée de vie ? (Il n’y en a aucune. Les corbeaux ne sèment pas, ni ne moissonnent, ni n’amassent de nourriture - et pourtant ils ont de quoi manger.)
 
a.      Est-ce là une incitation à la paresse ? (J’en doute. La comparaison avec les deux oiseaux ont un même enseignement : faites confiance à Dieu. Peut-être devrions-nous redéfinir l’ordre des éléments de notre liste de ce qui prolonge la qualité et la durée de notre vie et mettre "faire confiance à Dieu" en tête de liste.)

II.     L’esprit et le corps

1.     Lisez Job 14:5, Psaumes 55:24 et Exode 20:12. En considérant le texte de Job, cette triste déclaration porte-t-elle sur des personnes spécifiques ou s’agit-il d’une déclaration générale concernant la durée de vie humaine ?
 
a.      Si vous prenez les trois textes ensemble, quelle est la clé primaire à une longue vie ? (Notre durée de vie est entre les mains de Dieu. Il apparaît qu’il s’agit d’avantage d’une question spirituelle que d’une question physique. Cela renforce notre conclusion initiale sur la confiance en Dieu.)
 
2.     Lisez Matthieu 15:15-20. Comment Jésus compare-t-il notre corps avec notre esprit ? (Ce que nous pensons et disons est plus important que ce que nous mangeons.)

a.      Lisez Matthieu 15:12-14. Comment Jésus appelle-t-il ceux qui mettent leur emphase sur les règles pour manger ? ("Des aveugles qui guident des aveugles !")

b.      Le contexte est très important. Lisez Matthieu 15:1-2 pour voir ce qui a généré ces remarques de la part de Jésus. Que nous enseigne le contexte sur les remarques de Jésus ? (Les propos de Jésus ont un sens très large, mais ils tirent leur origine dans une controverse concernant l’hygiène et non pas les aliments.)
 
3.     Après avoir lu ces textes nous pourrions conclure que notre santé physique n’a pas d’importance spirituelle. Est-ce vrai ? Que suggère 1 Corinthiens 3:16-17 ? (Notre corps est l’endroit où vit l’Esprit saint. Ainsi, nous devons garder notre corps en ordre.)
 
a.      Le texte nous dit-il comment le faire ? (Non. Ce que nous devons faire pour préserver notre corps n’est pas clair.)

4.     Lisez 1 Corinthiens 6:12-13. Dans l’introduction nous avons discuté de la différence entre les bonnes idées et ce qui est requis pour la justification. Que dit Paul au sujet de l’alimentation ici ? (Il fait cette même distinction. Quelque chose peut être "permis" (dans le sens "pas un péché"), mais sans être pour autant une bonne idée (sans bénéfice).)

a.      Quelle est la fin ultime du ventre et des aliments ? (Dieu les détruira tous les deux.)
 
5.     Lisez 1 Corinthiens 6:13-20. Nous voyons maintenant ce que Paul veut dire en parlant de prendre soin de notre "sanctuaire" et de ne pas le détruire. Les instructions de Paul ont-elles une relation quelconque avec l’alimentation et l’exercice physique ? (Non. Paul nous dit que l’inconduite sexuelle est incompatible avec l’Esprit saint qui habite dans notre "sanctuaire". Les chrétiens mettent souvent en relation leur "sanctuaire" avec l’alimentation, la consommation de tabac ou l’exercice physique, mais Paul dit de façon spécifique qu’il n’écrit pas au sujet de l’alimentation.)
 
III.    Une intervention surnaturelle

1.     Il y a quantité d’évidences scientifiques qui montrent que l’alimentation et l’exercice physique augmentent la qualité et la durée de notre vie. Dans Exode 22:30, Lévitique 11 et Lévitique 17:13-15 Dieu donne des conseils alimentaires. Ce que nous avons discuté jusqu’à présent nous donne-t-il une raison d’ignorer ces conseils ?

2.     Lisez Genèse 6:7-8. Si vous pouviez choisir d’être soit Noé, soit quelqu’un qui a une bonne alimentation et qui travaille chaque matin, qui choisiriez-vous ? (Votre espérance de vie serait bien plus longue si vous choisissiez d’être Noé.)
 
3.     Vous connaissez l’histoire de la destruction de Sodome. Lisez Genèse 19:12-13. Quelle serait votre espérance de vie si vous n’étiez pas parent de Loth ? (Courte.)
 
4.     Lisez 1 Chroniques 10:13. Pourquoi Saül est-il mort ? (À cause de son infidélité à Dieu.)

a.      Nous avons lu trois textes (et il y en a beaucoup plus) qui témoignent que Dieu est intervenu de façon surnaturelle pour prendre la vie de certains humains. Que cela nous enseigne-t-il quant à l’exercice physique et spirituel ? (Nous devons garder le physique et le spirituel dans une bonne perspective. Dieu s’intéresse à ce que nous mangeons. Il s’intéresse bien davantage encore à notre exercice spirituel.)

i.      Comment être en bonne forme spirituelle ?
 
IV.    L’alimentation et l’exercice spirituels
 
1.     Lisez Jean 6:51 et Jean 6:53-58. Quel est le régime miracle pour la vie éternelle ?

a.      Est-il là question de vraie nourriture ? (Jésus dit qu’il s’agit de "vraie nourriture" et d’une "vraie boisson" mais je pense qu’il veut dire que les principes sont réels, et non que nous sommes cannibales.)

b.      Lisez Lévitique 17:11-12. Selon vous, comment ont réagi les auditeurs de Jésus à ces déclarations ? (Les responsables juifs ont dû penser qu’il défendait quelque chose qui était prohibé par Dieu !)
 
i.      J’ai besoin d’une aide concrète ici. Que signifie réellement manger la chair de Jésus et boire son sang ? (Pensez à nouveau au Lévitique. La vie est dans le sang. En acceptant le sang de Jésus (mort sur la croix) nous regardons à lui pour le salut. Nous regardons à Jésus pour la guidance et la protection (la confiance dont nous avons parlé précédemment). Nous devons manger et boire pour vivre. Jésus nous enseigne que nous devrions être tout aussi constant à le chercher qu’à chercher à manger et à boire.)
 
2.     Lisez 1 Jean 5:12 et Jean 5:24-25. Quelle est la formule pour vivre longtemps et en bonne santé ? (Nous passons de notre vie ici sur terre à la vie éternelle lorsque nous acceptons Jésus comme notre Sauveur !)

3.     Cher(-ère) ami(e), une alimentation saine et l’exercice physique sont de très bonnes idées qui vont certainement augmenter la qualité et la durée de votre vie. Je suis végétarien et je marche sur la plage le matin. Quand je vivais plus proche de l’université, j’avais l’habitude d’aller au travail en vélo pour faire de l’exercice. Je prends les escaliers plutôt que l’ascenseur. Cependant, toutes ces bonnes idées qui favorisent la forme physique pâlissent devant l’importance de la forme spirituelle qui nous libère de nos soucis et nous permet (dès maintenant) de passer à la vie éternelle. Voulez-vous vous engager dès maintenant pour la vie éternelle et la santé ?

V.      La semaine prochaine : L’eau de la vie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don