Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - Le fruit de l’Esprit est : douceur (Matthieu 11, Éphésiens 4, 1 Pierre 3)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La framboise est mon fruit préféré. Bien que j’aime tous les fruits courants, je me rappelle vaguement un fruit exotique que je n’aimais pas à cause de son goût amer. Si je devais classer les fruits de l’Esprit par ordre de préférence, la douceur ne serait pas ma framboise ! Considérez la déclaration de Jésus dans Matthieu 5:5, selon laquelle ceux qui sont doux hériteront la terre. Comment cela peut-il être vrai ? Je pensais que ceux qui sont agressifs et qui travaillent dur avaient du succès. Je n’ai jamais lu ne serait-ce qu’un livre qui suggère que la douceur puisse être la voie du succès. Que signifie être "doux" en relation avec notre monde ? Que signifie être "doux" en relation avec les autres chrétiens ? Explorons ces mystères et ce fruit impopulaire en ouvrant la Bible !
 
I.       Un Dieu doux ?
 
1.     Lisez Matthieu 11:28-30. Nous avons examiné ce texte à plusieurs reprises au cours de cette série d’études. La douceur a-t-elle un aspect positif ici ? Préféreriez-vous que Jésus utilise un autre terme ? (J’aime la douceur ici, parce que c’est dans une relation entre lui et moi !)
 
a.      Un commentateur a écrit : "La douceur, c’est la fin absolue d’un combat pour notre agenda, c’est croire que Dieu se battra à notre place pour cela." Que pensez-vous de cette déclaration ? (Ma première réaction était : "C’est insensé !" Ma réaction suivante était : "Si notre agenda n’est pas l’agenda de Dieu, je pense que cela a du sens.")

i.      Qu’en est-il si nous essayons de faire de l’agenda de Dieu notre agenda - devrions-nous nous arrêter de nous battre ?

ii.     Notez que Matthieu 11:29 nous offre le "repos". Que cela suggère-t-il sur le fait d’apprendre de Jésus la douceur ? (Ce fruit de l’Esprit est la clé du repos. Il est bien plus facile de se reposer si nous ne nous battons pas !)
 
iii.    Le texte suggère que la douceur de Jésus rend notre vie meilleure. Comment ? (Nous avons discuté l’idée selon laquelle Jésus est doux avec nous, mais Jésus dit "apprends de moi". Il y a quelque chose dans la douceur de Jésus qui améliorera notre vie. Étudions cela dans la suite.)
 
II.     Êtes-vous doux ?

1.     Lisez Éphésiens 4:1-3. Récemment, je parcourais un blog qui attaquait mon église. L’auteur affirmait avoir été un membre de l’église, mais j’ai relevé qu’il faisait systématiquement une erreur en écrivant le nom de l’église. J’ai répondu en disant dans les grandes lignes : "Si vous ne savez même pas écrire le nom de l’église, comment pouvez-vous revendiquer en connaître suffisamment pour la critiquer ?" Mon message "humble et doux" était donc le suivant: vous êtes un ignorant. L’auteur du blog a répondu avec agressivité et ma tentative s’est avérée être une complète perte de temps.

a.      Quelle sorte d’approche suggère Éphésiens 4:1-3 pour les situations où quelqu’un attaque vos croyances ou votre église ?
 
b.      Qu’en est-il si vous avez affaire à des ignorants, et que votre pensée est bien plus affinée que celle de ceux qui attaquent vos croyances ? Comment cela s’accorde-t-il avec l’instruction de se comporter "en toute humilité" ? (Si vous pensez que vous êtes bien plus intelligent, il ne s’agit pas là d’une attitude d’entière humilité, n’est-ce pas ?)
 
c.      Le plus simple est de juste ignorer ceux qui sont fâcheusement dans l’erreur. Comment cela s’accorde-t-il avec le fait de se "supporter les uns les autres, dans l’amour" ? (Un certain jugement est attendu ici dans notre soutien aux autres. Tandis qu’ignorer quelqu’un est souvent une insulte, il s’agit parfois de la seule solution pour éviter une dispute stérile. Nous devons décider ce qui fait augmenter l’amour.)

d.      Le texte d’Éphésiens 4:3 me donne-t-il une excuse pour mon comportement sur le blog, dès lors que nous sommes appelés à être humbles, doux et aimables envers autrui ? Ceux qui attaquent l’église et les non-chrétiens dans le monde feraient bien de faire attention !

2.     Lisez 1 Pierre 3:15-16. À qui est adressée cette réponse - un membre d’église ou le monde ? (Le monde !)
 
a.      Selon ce texte, comment devrions-nous répondre ? (Avec douceur et respect !)
 
b.      Comment Pierre suggère-t-il que le monde nous traitera ? (Ils seront malveillants, mais nous devons répondre d’une manière douce. L’idée est que notre douce réponse les rendra honteux de leur malveillance.)

3.     Lisez 2 Timothée 2:22-26. Dans ce texte, est-il question de personnes qui connaissent la vérité et qui sont logiques ? (Non. Il s’agit de personnes qui ne connaissent pas la vérité et qui se lancent dans des discussions "folles et inutiles" (version NEG). Ils sont des ignorants qui ne sont pas très intelligents. Ils avancent des arguments ridicules.)

a.      Quelle autre approche devons-nous avoir avec eux ? (Des instructions affables. Des instructions douces !)
 
b.      Comment pouvez-vous gagner un débat de cette façon ? Comment pouvez-vous leur montrer à quel point ils sont stupides, ignorants et ridicules ? (Notez le verset 25, Dieu leur accorde la repentance. Ces textes ont ouvert mes yeux sur la façon dont je suis passé à côté de l’objectif ! Mon but était de montrer à quel point la position des non-chrétiens est illogique et stupide. N’importe quelle personne raisonnable rirait de leurs idées. Mais l’idée que je puisse gagner leur cœur et leur esprit en les faisant avoir l’air fous est tout aussi fausse que l’idée que je puisse gagner mon propre salut.)
 
4.     Rappelez-vous que nous avons commencé avec Matthieu 11:29 qui dit que si nous apprenons la douceur et l’humilité de Jésus, nous avons le repos. Pensez à la dernière fois que vous avez eu un débat animé au sujet de votre foi. Avez-vous expérimenté le repos ? (Je deviens contrarié quand quelqu’un attaque le christianisme ou ma foi spécifique. Cependant, si j’envoie une "grenade logique" en retour et qu’ils répondent par une réponse emportée, je suis plus agité que si j’avais juste lu l’attaque sans y répondre.)

III.    L’héritage des doux

1.    Lisez Philippiens 2:5-7. Selon vous, pourquoi Jésus est-il venu sur la terre, "se vidant de lui-même" ? Il avait tous les droits et l’autorité pour au moins venir comme un roi ! (Lisez Hébreux 4:15-16. Jésus est venu sur la terre d’une telle façon qu’aucun d’entre nous ne peut dire qu’il a eu un quelconque avantage terrestre par rapport à nous.)
 
2.    Lisez Philippiens 2:8. Quand je pense au fait d’être doux, je pense à abandonner mon droit à être respecté. Est-ce ce que Jésus a fait ? (Il est certain que certaines personnes n’ont pas traité Jésus avec respect, mais je ne pense pas que c’était là son but. Au lieu de cela, son but était d’être comme nous - n’avoir aucun avantage de richesse, de position et de pouvoir. Le texte d’Hébreux accentue l’idée que Jésus a expérimenté ce que nous expérimentons.)
 
a.     Comment appliquons-nous ce concept à notre vie ? (Lorsque nous soutenons et défendons la foi d’un point de vue de supériorité : que les camps opposé est stupide, ignorant et mauvais, nous prenons une approche bien différente que celle de Jésus lorsqu’il était sur la terre.)

3.    Lisez Philippiens 2:9-11. Quand nous avons débuté cette étude, j’ai relevé qu’aucun livre que je connais n’affirme que nous devrions être doux pour gagner. Or, Jésus dit dans Matthieu 5:5 que ceux qui sont doux hériteront la terre. Comment cela est-il arrivé pour Jésus ? (Dieu le Père est intervenu et a mis les choses en ordre.)

4.    Lisez Psaumes 37:7-11. Selon ce texte, comment les doux hériteront la terre ? (Dieu gagne leur bataille. Il détruit les méchants. Seuls les humbles (traduction TOB) restent debout.)
 
IV.    Qu’en est-il des défenseurs?
 
1.    Devons-nous simplement tout accepter avec douceur, quelles que soient les choses injustes qui ont lieu sur la terre ? (Lisez Psaumes 82:3-4 et Matthieu 5:38-42. Pouvez-vous réconcilier ces deux textes ? Devrions-nous ignorer le texte de l’Ancien Testament sous prétexte qu’il a été supplanté ? (Les deux textes peuvent être réconciliés. L’un parle de se lever pour défendre ses propres droits, et l’autre parle de se lever pour défendre les droits de ceux qui ont besoin d’aide. Si je me trompe là-dessus, alors je dois quitter mon travail d’avocat, défenseur des plus faibles.)

2.    Cher ami, devez-vous changer la façon dont vous interagissez avec ceux qui vous attaquent et qui s’amusent de vous-même ou de votre foi ? J’ai vraiment été convaincu par cette étude que j’ai besoin de changer mon approche agressive dans la défense de l’évangile. Je vois maintenant que l’idée selon laquelle nous pouvons battre les ennemis de l’évangile par nos propres moyens n’est que vanité et arrogance. Seul Dieu peut changer les cœurs. Voulez-vous vous joindre à moi dans un effort renouvelé pour demander à l’Esprit saint de nous donner une attitude douce et gentille ?

V.      La semaine prochaine : Le fruit de l’Esprit est : maîtrise de soi.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don