Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Le fruit de l’Esprit est : foi ou fidélité (Matthieu 25, Jean 16)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Imaginez des parents dont les enfants les rejettent de façon répétée. Des enfants qui vont même jusqu’à dire que leurs parents sont décédés (alors que ce n’est pas le cas), avant d’affirmer qu’ils sont les enfants d’un autre couple ! Et puis un jour les vrais parents perdent leur vie en sauvant leurs enfants ingrats d’un incendie. Qu’attend Dieu de ses enfants - nous - en parlant de fidélité ? Sommes-nous appelés à être des soldats du feu ? Comment arrivons-nous au point où Dieu nous appelle des "bons et fidèles serviteurs" (Matthieu 25:21, version NEG) ? Entamons notre étude et découvrons !
 
I.       La fidélité dans le mariage
 
1.     Lisez Matthieu 25:1. Il y a des programmes télévisés où vingt femmes sont en compétition pour épouser un homme, ou vingt hommes pour épouser une femme. Avons-nous dix mariées potentielles ? Ou alors, s’agit-il d’un mariage polygame et nous avons dix mariées ? (Le commentaire biblique The Jamieson, Fausset, and Brown Commentary suggère qu’il s’agit des servantes du marié. Le jeune marié va chez la mariée pour l’emmener chez lui pour le mariage. Ainsi, ces servantes attendent avec la mariée que le jeune marié arrive.)
 
2.     Lisez Matthieu 25:2-4. Dans quelle mesure est-il important pour ces servantes d’être prêtes quelle que soit l’heure d’arrivée du marié ? (Cela était très important ! Elles n’étaient pas simplement quelques amies, elles faisaient partie de la célébration du mariage.)

3.     Lisez Matthieu 25:5-9. Parlons un instant des servantes "sages". Comment peuvent-elles êtres sages et s’assoupir ?

a.      Qui les a réveillées ? Quelqu’un de plus sage qu’elles-mêmes ?
 
b.      Les sages aiment-elles les folles "comme elles-mêmes" (Matthieu 22:39) quand elles refusent de partager leur réserve d’huile ?
 
4.     Lisez Matthieu 25:10-12. Les servantes sages et égoïstes entrent, tandis que les folles sont laissées de côté parce qu’elles ont travaillé dur pour acheter plus d’huile. Cela vous semble-t-il juste ?

5.     Lisez Matthieu 25:13. Jésus suggère que le problème est que les folles n’ont pas "veillé". Que diriez-vous si vous étiez une servante folle (mais intelligente) ? (Je relèverais le fait que toutes les servantes se sont endormies. Aucune d’elles ne veillait proprement !)

a.      Quelque chose d’autre me dérange. Pourquoi le jeune marié dit-il qu’il ne les a jamais connues ? Elles sont simplement en retard !
 
b.      Quand Jésus dit "Veillez donc, puisque vous ne connaissez ni le jour, ni l’heure", parle-t-il des mariages ? (Non. Matthieu 25:1 dit qu’il est question du "royaume des cieux" (version NEG). Les chrétiens comprennent que Jésus raconte une parabole sur sa seconde venue - le moment où Jésus nous prendra au ciel avec lui.)
 
6.     Examinons cette histoire de façon plus approfondie pour comprendre ce que Jésus essaye de nous apprendre. Quels sont les facteurs les plus importants pour s’assurer une issue favorable ? (Avoir une réserve d’huile et être prêt au bon moment.)

a.      Quels facteurs n’ont aucun impact sur la fin de l’histoire ? (Avoir de l’huile, avoir une lampe, s’assoupir, devoir être alerté de l’arrivée du marié par une tierce personne.)

7.     Notre étude porte sur la fidélité. À la lumière de la parabole de Jésus, que signifie, selon vous, être fidèle ?
 
a.      Que représente l’huile et où en trouvons-nous en réserve ?
 
i.      La réponse traditionnelle est que l’huile représente l’Esprit saint (voir Zacharie 4), mais comment cela s’accorde-t-il avec une "réserve supplémentaire d’huile" ?

b.      Lisez Jean 16:7-15, mais focalisez-vous spécialement sur Jean 16:13-15. Sur cette base, que pensez-vous que signifie avoir une réserve supplémentaire de l’Esprit saint ? (Cela signifie comprendre Dieu de façon plus complète. Plus profonde est notre compréhension de la Bible, plus nous avons "d’huile".)

i.      Que cela nous dit-il au sujet de "l’égoïsme" des servantes sages ? (Vous ne pouvez pas instantanément vendre ou partager une profonde compréhension de Dieu. Chaque personne doit, par la puissance de l’Esprit saint, étudier pour connaître Dieu.)
 
8.     Pourquoi l’assoupissement n’est-il pas important en fin de compte ? (Cela montre que nous pouvons faire des erreurs, nous pouvons nous endormir, nous pouvons ne pas comprendre les choses correctement, mais si nous avons cette profonde compréhension de Dieu, si nous avons un désir de le connaître, alors il nous éveillera à la vérité au bon moment.)
 
9.     Pourquoi le fait d’être choisi comme servant(e), de faire partie de la célébration du mariage et d’avoir de l’huile et une lampe n’ont-ils pas d’importance quant au résultat final ? (Le fait d’être un chrétien, d’être un membre d’église, d’avoir dans une certaine mesure l’Esprit saint dans sa vie, et même d’être une "lumière" ne garantit pas le résultat. Dieu cherche ceux qui prennent leur vie de chrétien au sérieux. Ceux qui ont un intense désir de connaître Dieu et de faire sa volonté. Ceux qui sont ceux que Dieu connaît (Matthieu 25:12).)

II.     La fidélité du serviteur

1.     Lisez Matthieu 25:14-15. Sur quelle base l’homme décide-t-il de répartir ses biens ? (Selon les talents relatifs des serviteurs.)
 
a.      J’ai cette idée que Dieu peut faire des merveilles par l’intermédiaire de chacun. Les disciples semblent être des gens ordinaires. D’un autre côté, Moïse et Paul semblent extraordinaires. Que cela nous enseigne-t-il au sujet de la fidélité ? (Si vous êtes né avec des talents naturels, Dieu attend davantage de vous. Ce que vous pouvez faire avec les bénédictions de Dieu est extraordinaire.)
 
i.      Qu’en est-il si vous êtes comme moi et que vous voyez des gens autour de vous qui sont plus talentueux ? (Dieu a un travail important pour vous. Nous ne devons pas envier ceux qui ont davantage de talents naturels.)

2.     Lisez Matthieu 25:16-23. Notez le score final - dix talents pour l’un et seulement quatre pour l’autre. L’un a 100% et l’autre a 40%. Quarante pourcent est un score d’échec dans ma classe. Pourquoi sont-ils tous les deux appelés "fidèles" (version NEG) ?

a.      Cela s’accorde-t-il avec l’enseignement de la "réserve supplémentaire" que nous venons d’apprendre de l’histoire des servantes ? (Au plus vous êtes intelligent, au plus vous avez la faculté de comprendre la parole de Dieu. Mais regardez 1 Corinthiens 1:20-21. Un talent naturel peut signifier qu’il vous est donné davantage d’opportunités, mais cela ne joue aucun rôle dans le verdict final : "C’est bien, bon et fidèle serviteur ! [...] Entre dans la joie de ton maître !")
 
3.     Lisez Matthieu 25:24-27. Si cet homme avait mis le talent à la banque et ainsi récolté un intérêt, aurait-il été félicité ?

a.      Cet homme a-t-il reçu un répit de la part du maître parce qu’il n’a initialement reçu qu’un talent ? (Non - du moins pas en ce qui concerne l’obligation de faire quelque chose pour faire progresser les intérêts du maître.)
 
b.      Que devons-nous faire pour éviter le sort de cet homme qui a reçu un talent ?
 
4.     Lisez Matthieu 25:28-29. Pourquoi donner son seul talent à celui qui en a dix, par opposition à celui qui en a quatre ?

a.      Que cela nous enseigne-t-il sur la nature de nos talents naturels ? (Ils ne sont pas statiques ! J’ai débuté en parlant de nos capacités naturelles, celles que nous avons reçues à la naissance. Mais cela révèle un important secret de la Bible - que le même Dieu qui nous a dotés de talents naturels à la naissance peut les développer et les améliorer au cours de notre vie si nous les mettons en action à son service.)

5.     Alors que vous considérez ces deux histoires, quelle représentation avez-vous de la signification de la fidélité ? (Premièrement, cela signifie qu’à travers la puissance de l’Esprit saint, nous étudions pour mieux comprendre la volonté de Dieu. Deuxièmement, cela signifie que nous prenons cette compréhension, que nous la mettons en combinaison avec nos capacités naturelles, et que nous nous mettons en action pour faire progresser les intérêts du Maître. Nous faisons progresser le Royaume de Dieu. Nous ne sommes pas troublés par ceux qui ont davantage de talents naturels et qui semblent être capables de faire davantage, mais nous savons que si nous sommes diligents Dieu nous bénira par davantage de talents "naturels".)
 
6.     Cher ami, c’est un défi. Voulez-vous décider, dès maintenant, d’être un partenaire de l’Esprit saint pour chercher à comprendre de façon plus complète la volonté de Dieu ? Tandis que votre compréhension de la volonté de Dieu augmente, voulez-vous utiliser vos talents naturels pour faire progresser la volonté de Dieu ? Si tel est le cas, recherchez ces paroles : "C’est bien, bon et fidèle serviteur ! [...] Entre dans la joie de ton maître !"
 
III.    La semaine prochaine : Le fruit de l’Esprit est : douceur.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don