Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 04 - Le fruit de l’Esprit est : paix (Romains 5, Éphésiens 2, Matthieu 11)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La Bible nous dit dans Galates 5:22 qu’un autre fruit de l’Esprit est la paix. Êtes-vous en paix dans votre vie ? Êtes-vous en paix avec votre conjoint ? Avec vos enfants ? Avec votre chef ? Avec votre santé ? Quelle est la valeur de la paix à vos yeux ? Que paieriez-vous pour l’obtenir ? Selon vous, que faut-il pour amener la paix dans votre vie ? Débutons notre étude de la Bible et découvrons ce qu’elle nous enseigne pour obtenir la paix !
 
I.       La paix avec Dieu
 
1.     Lisez Romains 5:1-2. Certaines personnes sont-elles en guerre contre Dieu ? Pourquoi n’aimeriez-vous plutôt pas être en guerre contre Dieu ? (Je me souviens d’un couple de comédiens, aujourd’hui tous deux décédés, qui défiaient ouvertement Dieu dans leur spectacle. Cela me faisait frissonner - quel comportement dangereux et emprunt de folie.)
 
a.      Ces deux clowns auxquels je pense défiaient Dieu délibérément. Avons-nous tous déjà défié Dieu d’une façon ou d’une autre ? (Lisez Romains 5:9-11. À cause de notre nature pécheresse et de nos péchés personnels, nous étions ennemis du Dieu parfait et sans péché. Par la foi en le sacrifice de Jésus à notre place, nous pouvons être en paix avec Dieu.)

2.     Lisez Éphésiens 2:13-18. Il faudrait lire le chapitre entier pour avoir une bonne compréhension de ce texte, mais, selon vous, qui sont ceux qui étaient loin et ceux qui étaient proches (verset 17) ? (Ceux qui étaient proches étaient le peuple spécial de Dieu (les Juifs qui voulaient obéir) et ceux qui étaient loin étaient les Gentils qui ne connaissaient même pas Dieu.)

a.      Cela importe-t-il d’être proche ou loin de Dieu, sommes-nous encore des "ennemis" ? (Si nous sommes proches ou loin de Dieu selon nos propres œuvres, nous sommes toujours dans un état de conflit contre Dieu. Le fait de garder les commandements ne peut pas nous rendre suffisamment bon pour un Dieu saint. Seul Jésus peut nous apporter la paix.)
 
b.      Que signifie avoir "accès auprès du Père, dans un même Esprit" (verset 18) ? (Cela signifie que Jésus ne nous a pas seulement réconciliés avec Dieu, mais que l’Esprit saint ouvre une ligne de communication entre nous et Dieu.)
 
3.     Vous souvenez-vous vous être mal comporté en tant qu’enfant, et vous être entendu dire par votre mère que lorsque votre père rentrerait il vous punirait ? Comment vous sentiez-vous en attendant avec crainte le retour de votre père ?

a.      Pouvez-vous imaginer un monde dans lequel nous attendons que Dieu nous punisse pour nos péchés ? (C’est une façon d’être en paix - savoir que Dieu ne vient pas nous punir.)

II.     La paix dans la vie
 
1.     Quand j’étais un peu plus âgé, je m’inquiétais des Soviétiques qui pouvaient envoyer des missiles nucléaires et tous nous faire exploser. (Si vous êtes un lecteur qui avez habité dans l’ancienne Union Soviétique, vous vous préoccupiez certainement des missiles américains.) Si vous vous identifiez à cela, à quel niveau se situait votre préoccupation ?
 
a.      Cette préoccupation serait-elle comparable au genre de préoccupation que nous pourrions avoir si Jésus n’était pas mort pour nos péchés ? (Notre monde serait bien pire si Jésus n’avait pas remporté la bataille sur le péché, mais certains pourraient dire : "Mon destin final n’est pas quelque chose qui me préoccupe dans ma vie de tous les jours".)

2.     Lisez Romains 5:3-5. Le fait de souffrir vous préoccupe-t-il ? Si vous avez tendance à rejeter les problèmes à long terme, qu’en est-il des problèmes quotidiens qui vous font souffrir ?

a.      Lisez à nouveau Romains 5:2-5. Selon ce texte, quel est le remède aux problèmes de tous les jours ? (Nous avons l’espérance de la "gloire de Dieu". Non seulement nous pouvons avoir l’assurance que nous ne serons pas punis pour nos péchés pardonnés, mais nous avons l’assurance que Dieu nous accueillera dans son amour et sa gloire. Cette espérance nous donne la paix.)
 
III.    La paix et l’orgueil
 
1.     Lisez Matthieu 11:28. À qui s’adresse Jésus ? (Si vous lisez le chapitre entier, vous verrez que Jésus enseigne et prêche parmi le peuple de Galilée.)

a.      De quel type de charge et de fatigue parle Jésus ? (Il s’agit de la charge et du travail de tout un chacun. Les problèmes rencontrés par "l’homme moyen", par exemple concernant le conjoint, les enfants, le travail ou la santé.)

2.     Lisez Matthieu 11:29-30. Si nous nous sentons déjà fatigués et chargés, en quoi cela va-t-il nous aider que quelqu’un d’autre nous mette une charge supplémentaire - un joug ? (La charge existe déjà. Le joug sert à déplacer la charge avec l’aide de quelqu’un d’autre. Jésus nous offre de partager notre charge.)
 
a.      Selon Matthieu 11:30, quel sera le meilleur résultat du partage de notre charge avec Jésus ? (Les choses iront bien plus facilement.)
 
b.      Voyons comment cela se passe. Jésus nous offre-t-il juste de prendre une partie de notre charge ? Ou alors, s’agit-il de plus que cela ? (Remarquez que Matthieu 11:29 nous dit qu’une partie du partage de la charge avec Jésus est l’instruction de sa part.)

c.      Pourquoi Jésus nous dit-il qu’il est doux et humble de cœur ? Quel est le rapport avec sa capacité à prendre une part de notre charge ?

i.      Quelle part de votre fardeau dans la vie provient d’une volonté d’impressionner les autres ?
 
(1)    Dans quelle mesure votre vie serait-elle différente si votre unique but était de promouvoir le Royaume de Dieu ?
 
ii.     Quelle part de votre fardeau dans la vie provient d’une attitude dure avec les autres ?

(1)    Dans quelle mesure votre vie serait-elle différente si vous décidiez d’être gentil avec les autres ?

d.      Jésus suggère que l’humilité et la douceur apportent la paix dans notre vie. Cela vous semble-t-il correct ?
 
i.      J’ai entendu une fois un pasteur raconter une histoire sur la façon dont il avait gardé la fenêtre de sa voiture fermée un jour de grande chaleur, afin que les autres automobilistes croient qu’il disposait de l’air conditionné. J’ai dû admettre que j’avais moi-même fait de même à quelques occasions, lorsque je conduisais une belle voiture dont l’air climatisé était en panne. Quel stupide orgueil nous mène à essayer d’impressionner des gens que nous ne connaissons même pas ? Avez-vous d’autres exemples semblables dans votre vie ?
 
IV.    La paix avec les gens difficiles

1.     Lisez Romains 12:14-16. Dois-je quitter mon travail ? Je suis un combattant (avocat) professionnel qui enseigne aux autres (des étudiants en droit) à devenir des combattants professionnels.

a.      Il y a plusieurs années j’ai remarqué qu’un procureur chrétien terminait ses messages électroniques par le mot "Blessings" (formule de politesse qui peut être traduite par "Que Dieu vous bénisse"). J’y ai pensé et ai décidé de suivre son exemple. J’ai alors commencé à faire de même et ai noté que les nouveaux avocats de la partie adverse semblaient plus amicaux. Cela rend-il plus fragile la poursuite en justice de leur client ?
 
b.      Pouvez-vous vivre en accord avec les autres et encore renforcer ce qui est juste ? (Toutes mes causes impliquent la défense de la liberté religieuse ou politique. Je fais de mon mieux pour vivre en accord avec l’avocat de la partie adverse alors que nous utilisons la procédure autorisée par l’État pour résoudre nos divergences.)
 
2.     Lisez Romains 12:17-19. Ces instructions s’appliquent-elles au mariage ? S’appliquent-elles dans notre relation avec nos enfants ?

a.      Comment équilibrez-vous l’application de ce qui est juste et une vie en paix ? Devrions-nous les équilibrer ? (En tant que professeur, je serais en "paix" avec les étudiants si j’avais des standards peu élevés en ce qui concerne leurs performances. Mais des standards peu élevés porteraient préjudice à leur succès dans l’avenir. Nous devons faire les deux : faire de notre mieux pour vivre en paix tout en faisant ce qui est juste.)

i.      Pourquoi Romains 12:17 dit : "ce qui est bien devant tous" ? Faire ce qui est bien est-il sujet à votation ou à un quelconque consensus ? (Il s’agit d’un conseil pratique. Si vous pensez que quelque chose est juste, mais que quelqu’un d’autre dans votre église n’est pas d’accord, alors il s’agit d’un signal d’avertissement que quelque chose est faux dans votre jugement.)
 
b.      J’ai entendu des chrétiens dire que si vous obéissez à Dieu vous aurez des problèmes avec le monde. Est-ce vrai ? (Ces textes nous disent que le but est l’harmonie et la paix. Mon impression générale est que les gens en conflit avec le monde sont également en conflit avec d’autres chrétiens.)
 
c.      Pourquoi ne faut-il pas se venger ? Les "mauvais types" me méritent-ils pas d’être punis ? (Dieu dit que ce n’est pas de notre ressort. Lui-même punira le mal.)

3.     Cher ami, la Bible nous donne un chemin vers la paix. Voulez-vous, par la puissance de l’Esprit, l’emprunter dès aujourd’hui ?

V.      La semaine prochaine : Le fruit de l’Esprit est : patience.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don