Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Le repos (Exode 20, Matthieu 5, Colossiens 2, Hébreux 4)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si quelque chose doit être fait, j’aime le faire de suite. Si vous êtes comme moi, alors le repos exempt de toute culpabilité est d’une grande valeur. C’est la raison pour laquelle j’aime tant le sabbat. Je sais que je ne suis pas supposé travailler ce jour-là, et je peux donc me reposer sans me sentir coupable. Au cours de mes études de droit, c’était merveilleux. Mes amis diligents étudiaient tous les jours pour obtenir les meilleurs résultats. Le sabbat je n’étudiais pas le droit et j’ai été béni pour cela. Ouvrons la Bible et découvrons pourquoi le repos du sabbat est encore une partie centrale du plan de Dieu pour nous !
 
I.         Le but du sabbat
 
1.      Lisez Exode 20:8-11. Quelle raison Dieu donne-t-il pour garder le sabbat ? (Pour établir un mémorial du fait qu’il a créé le ciel et la terre.)
 
2.      Lisez Genèse 2:2-3. Quand Dieu a créé le sabbat, quelle était sa raison ? (La même raison que celle établie dans Exode - parce que Dieu a créé le monde.)

3.      Essayez de vous mettre à la place de Dieu. Nous parlons souvent au sujet de la raison pour laquelle nous, en tant qu’humains, devrions suivre Dieu. Quel est le point de vue de Dieu sur cela ? Si vous étiez Dieu et que l’on vous demande pour quelle raison les humains devraient vous servir, que diriez-vous ? (Parce que je vous ai créés !)

a.        S’agit-il en fait de ce que Dieu dit ? (Lisez Genèse 1:1. Il s’agit de la première déclaration de Dieu pour nous - il est notre Créateur.)
 
b.        Lisez Apocalypse 14:6-7. Nous avons vu dans le premier livre de la Bible la demande d’adoration de la part de Dieu. Quelle raison Dieu donne-t-il dans le dernier livre de la Bible ? (La raison d’adorer Dieu est qu’il est notre Créateur. En fait, cela est appelé la "bonne nouvelle éternelle".)
 
c.        Nave répertorie 104 textes bibliques sous le terme "Créateur", dans lesquels Dieu soutient, soit directement, soit par l’intermédiaire d’humains, sa revendication à son autorité supérieure aux humains, du fait de sa création.)

4.      Moment stratégique. Si vous étiez Satan et que vous étiez en conflit contre Dieu au sujet de l’autorité sur les humains, quel serait votre but ? (Diluer ou éliminer les bases de la revendication d’autorité de Dieu.)

a.        Voyons-nous cela se passer : l’histoire et le mémorial du droit de Dieu à l’autorité est-elle érodée ?
 
b.        Cette érosion doit-elle inquiéter les chrétiens ? (Martin Luther a dit : "Si je professe avec la plus forte voix [...] chaque portion de la Parole de Dieu à l’exception précisément de ce petit point que le monde et le diable attaquent en ce moment, alors je ne confesse pas le Christ [...] Où la bataille fait rage, là est la preuve de la loyauté du soldat".)
 
i.        Beaucoup disent que le sabbat n’est plus important. Si Martin Luther a raison, alors le sabbat n’est-il pas au centre de la bataille entre Jésus et le diable ?

ii.       S’il est au centre, "confessons-nous le Christ" si nous négligeons de prendre une position ferme quant à la remémoration hebdomadaire de l’autorité de Dieu sur l’humanité ?

II.       Le sabbat, toujours dans le plan de Dieu ?
 
1.      La semaine dernière nous avons étudié la grâce et nous avons vu (Romains 8:2) que "la loi de l’Esprit de la vie en Jésus-Christ nous a libérés de la loi du péché et de la mort". Cela signifie-t-il que les Dix Commandements (inclus le commandement du sabbat) sont morts ?
 
2.      Lisez Matthieu 5:17-19. Selon Jésus, quel est le but de sa venue sur la terre ? (Non pas l’abolition des Dix Commandements ! Mais il est plutôt venu pour les "accomplir". Je ne dois pas enseigner aux autres d’enfreindre les commandements.)

a.        Que signifie "accomplir" les commandements ? (Nous avons appris la semaine dernière que Jésus est venu et a réussi là où Adam a échoué - respecter la loi de Dieu. Mais nous avons également appris qu’il ne s’agit en aucune manière d’une licence à pécher (Romains 6:1) et que nous sommes chargés de vivre une vie "en accord aux tendances de l’Esprit" (Romains 8:5). Cela est cohérent avec l’affirmation de Jésus selon laquelle nous ne devrions jamais enseigner à quiconque d’enfreindre les commandements.)

3.      Lisez Colossiens 2:16-17. Jusqu’à présent nous avons appris que le sabbat est au centre du conflit avec Satan parce qu’il symbolise l’autorité de Dieu en tant que notre Créateur. Paul dit-il ici que le sabbat n’importe pas ? Paul sera-t-il le "plus petit" dans le royaume des cieux ? (Paul semble citer grossièrement le texte d’Osée 2:13 (dans certaines versions la référence est Osée 2:11). Dans ce verset, il est question des fêtes juives qui étaient également appelées "sabbats". En effet, le terme grec traduit par "sabbat" dans Colossiens 2:16 est réellement au pluriel : "sabbats". La plupart des traductions (mais pas la NBS) traduisent ce terme au pluriel ("sabbats").)
 
a.        Que veut dire Paul en appelant les sabbats "une ombre de ce qui est à venir" ? (Dès lors que Jésus a accompli le service du sanctuaire de l’Ancien Testament, il en résulte logiquement que les fêtes juives appelées sabbats, qui faisaient partie du système sacrificiel, étaient accomplies. En revanche, ce n’est pas le cas du sabbat hebdomadaire qui est le mémorial de la création et ne fait pas partie du service du sanctuaire.)
 
b.        Plusieurs commentateurs bibliques, et particulièrement les commentaires plus anciens, sont d’accord avec mon argumentation selon laquelle Colossiens 2 ne réfère pas au sabbat hebdomadaire. Considérez ce que dit le commentaire biblique Barnes Notes sur ce texte (et cela est typique des autres). Il relève premièrement que le terme est au pluriel et de ce fait réfère aux fêtes hébraïques, puis il continue : "Aucun élément de la loi morale - aucun des Dix Commandements ne peut être défini de "ombre de ce qui est à venir". Ces Commandements sont, par la nature de la loi morale, une obligation perpétuelle et universelle".)

4.      Lisez Hébreux 4:8-11. Au cours des dernières années certains ont commencé à soutenir que depuis la résurrection nous sommes entrés dans "l’âge du sabbat". Chaque jour est sabbat. Quel serait le résultat logique d’un tel argument ? (Soit vous ne rendez un culte aucun jour, soit vous rendez un culte tous les jours.)

a.        Que suggère l’épître aux Hébreux au sujet d’un moment de rencontre régulier pour adorer Dieu ? (Lisez Hébreux 10:25. Il est dit que nous devrions nous rencontrer régulièrement.)
 
b.        Si vous adoriez en vivant dans "l’âge du sabbat" et que vous pensiez que vous devriez adorer votre Créateur régulièrement avec votre communauté, quel jour choisiriez-vous logiquement ? (Lisez à nouveau Hébreux 4:9-10. Si nous devons entrer dans le repos de Dieu, tout comme il l’a fait, nous devrions adorer le samedi ! Il s’agit là de la seule conclusion logique.)
 
5.      Certains soutiennent, sans l’appui d’aucun commandement de Dieu présent dans la Bible, que la résurrection de Jésus le dimanche a tout changé au sujet du sabbat. Les disciples de Jésus ont-ils une quelconque raison de penser que cela est vrai ?

a.        Quel jour Jésus a-t-il été crucifié ? (Lisez Marc 15:42-44. Un vendredi.)

b.        Lisez Matthieu 27:50-52. Existe-t-il une quelconque raison pour laquelle Jésus n’aurait pas pu revenir à la vie immédiatement et descendre de la croix à la vue de tous et dans une extraordinaire démonstration de puissance et de gloire du fait d’être avec son Père ?
 
i.        Si vous, en tant que parent, voyiez votre enfant torturé et battu, ne souhaiteriez-vous pas intervenir immédiatement pour lui porter secours ?
 
ii.       Si vous, en tant que parent, voyiez votre enfant remporter le combat le plus important dans l’univers, souhaiteriez-vous attendre une minute, et même une journée entière, pour embrasser votre enfant de louanges et de félicitations ?

iii.     Pourquoi Jésus a-t-il attendu ? En contradiction avec tous les instincts naturels, pourquoi Jésus et le Père ont-ils attendu ? (Jésus s’est reposé le sabbat pour la même raison qu’il s’est reposé après avoir créé le monde. Il respectait le mémorial de son œuvre originelle de création et à ce moment-là sa dernière œuvre pour sauver sa création de la destruction.)

III.    Garder le sabbat
 
1.      À la lumière de son arrière-plan historique, comment garderiez-vous le sabbat ? (Il s’agit d’un jour pour prendre de la distance par rapport à notre travail et se soucier du monde et adorer notre Créateur et Rédempteur ! Il s’agit d’un jour spécial de prière et d’adoration.)
 
2.      Lisez Marc 2:23-28. Jésus dit-il que parce que David a violé la loi sur les pains consacrés, alors les disciples peuvent violer la loi du jour chômé qu’est le sabbat ? (Non. Jésus dit que le sabbat a été fait pour le bien des humains. Le vrai but du sabbat est d’être une bénédiction pour les humains et non une règle ou une loi insignifiante.)

3.      Cher ami, où vous situez-vous dans la bataille contre l’autorité de Dieu ? Êtes-vous un fidèle soldat en bataille sur la plupart des questions ? Si ce n’est pas le cas, vous passez à côté d’une des plus grandes bénédictions pour l’humanité ! Pourquoi ne pas décider dès à présent d’être fidèle et d’être béni en ce qui concerne le sabbat ?

IV.     La semaine prochaine : Le ciel.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don