Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - La grâce (Ésaïe 53, Romains 5 à 7)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Lorsqu’un de mes amis juif discute religion avec moi, il soutient que les Chrétiens ont "détourné" sa religion. En guise de réponse, je dirais que nous avons "complété" sa religion. Pour rendre ma réponse plus logique, je lui demanderais quel était le but du service du sanctuaire et de l’offrande de l’agneau en sacrifice. S’il s’agissait simplement de la mise à mort d’un animal pour enlever le péché, pourquoi alors ne pas perpétuer la tradition ? Un temple n’est pas nécessaire pour faire des sacrifices ! Considérez ceci : le judaïsme, l’islam et le christianisme acceptent tous l’Ancien Testament comme la Parole de Dieu, mais ce n’est que le christianisme qui complète la connexion logique à la grâce. Jésus, l’Agneau de Dieu, efface nos péchés. C’est là la signification du service du sanctuaire de l’Ancien Testament ! Ouvrons notre Bible et débutons notre étude sur la grâce !
 
I.         La grâce annoncée
 
1.      Récemment, quelques personnes m’ont suggéré que la relation entre Jésus et les prophéties de l’Ancien Testament est faible. Explorons cela en lisant Ésaïe 53. Lisez Ésaïe 53:1. Quel problème trouvons-nous dans ce verset ? (Ésaïe (le prophète de Dieu) a un message qui n’est pas accepté unanimement.)
 
a.        Quel est le rapport entre le bras de Dieu et le message ? Normalement, les gens parlent avec leur bouche ! ("Le bras du Seigneur" est un symbole de la puissance de Dieu. Il s’agit d’un message sur la puissance de Dieu.)

2.      Lisez Ésaïe 53:2. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi Jésus n’est pas venu sur la terre comme un être majestueux ou au moins comme un prince ou un roi ? Cela aurait pu lui donner une crédibilité instantanée. (Jésus est venu d’une façon étrange - selon la logique humaine. Mais cela avait été annoncé par Ésaïe.)

3.      Lisez Ésaïe 53:3-5. Dans quelle mesure le lien entre la vie de Jésus et cette prophétie est-il fort ? (Elle dit spécifiquement que Jésus a été "transpercé à cause de nos transgressions". Comparez à Jean 19:18 et 34 pour constater que Jésus n’a pas été simplement percé avec une lance, mais il a été crucifié - cloué sur la croix.)
 
4.      Lisez Ésaïe 53:6-7. Quels sont les points de comparaison entre ce texte et le service du sanctuaire de l’Ancien Testament ? (Ce texte compare spécifiquement Jésus, non pas simplement à un agneau, mais à un agneau que l’on utilisait pour les sacrifices dans le temple, car il est spécifié : "le Seigneur a fait venir sur lui notre faute à tous".)
 
5.      Lisez Ésaïe 53:12. Selon la prophétie d’Ésaïe, que fait le Messie pour vous et moi ? (Il donne sa vie pour porter mon péché et pour intercéder en ma faveur.)

a.        Cher ami, pouvez-vous douter que Jésus est l’Agneau dont parle Ésaïe - un livre que les trois principales religions du monde considèrent comme la Parole de Dieu ?

II.       La grâce comprise
 
1.      Lisez Romains 5:18-20. Qu’avez-vous fait pour que la condamnation d’Adam et d’Ève retombe sur vous ? (Vous êtes né ? Le texte dit que la condamnation s’étend à "tous les humains".)
 
a.        Qu’avez-vous fait pour que la justice et la justification de Jésus s’étende à vous ? (Vous êtes né ? Le texte dit que "la justification qui donne la vie s’étend à tous les humains".)

i.        Cela signifie-t-il que le salut est automatique ?

2.      Lisez Romains 6:1-5. Ce texte suggère-t-il qu’une quelconque action est nécessaire de notre part pour prendre part à la grâce donnée par Jésus ? (Oui. Il suggère que nous choisissions de participer à la grâce en étant "ensevelis" avec Jésus par le baptême, de telle sorte que nous pouvons vivre une nouvelle vie.)
 
a.        La question de Romains 6:1 est vraiment étrange. Pourquoi Paul pose-t-il une telle question et commence-t-il même le chapitre de sa logique avec elle ? (Il s’agit de l’un des arguments les plus forts que la grâce vient sans être la récompense d’un bon comportement. En conclusion (à partir de Romains 5), il est si clair que nos actions n’ont rien à voir avec le fait de gagner notre salut que Paul se sent forcé de dire : "Attendez ! Cela ne signifie pas que vous devez continuer à pécher pour que la grâce continue à se déverser !")
 
b.        Cela a-t-il du sens à vos yeux en vous basant sur le modèle du sanctuaire de l’Ancien Testament ? La personne qui apportait l’agneau à offrir en sacrifice dans le temple "méritait"-elle le pardon des péchés ? Cette personne "méritait"-elle la justification ? (Non. Ils venaient simplement avec un sacrifice et réclamaient son bénéfice.)

3.      Lisez Romains 6:15-17. Quelle raison un bénéficiaire de la grâce a-t-il d’obéir à Dieu ? (Parce que nous avons choisi Dieu et nous avons donné notre allégeance à son système.)

a.        Réfléchissez à cela un instant : si vous aviez cette attitude décrite dans l’Épître aux Romains, considèreriez-vous chacune des lois de Dieu comme une limite à votre liberté ?
 
b.        Y a-t-il quelque chose que vous souhaiteriez faire si vous pouviez "suspendre la loi" pour une période de temps définie ? Certaines personnes avec lesquelles vous aimeriez avoir une aventure ? Certaines choses que vous aimeriez voler ? Un quelconque acte égoïste qui amènerait les autres à vous admirer ? Une quelconque revanche que vous aimeriez prendre ?
 
i.        Si vous répondez à l’une de ces questions par "Oui, j’aimerais bien suspendre les lois pendant 1 an", alors demandez-vous pourquoi Dieu avait-il ses lois. (Satan essaye de cacher le fait que les lois de Dieu sont pour notre bien.)

ii.       Ou alors, ne s’agit-il que d’une impulsion naturelle de notre cœur de pécheur pour nous faire désirer pécher ?

iii.     Si le péché est quelque chose que nous aimerions faire si les lois étaient suspendues, pourquoi Jésus a-t-il souffert si terriblement à cause du péché ? (Il s’agit de la contrepartie de l’amour de Dieu. Nous pensons que le péché nous apportera la joie, mais ce que Satan a effectivement à l’esprit pour nous est ce qu’il a fait à Jésus. Si nous pouvions clairement voir les buts de Dieu et les buts de Satan, nous nous enfuirions loin du péché.)
 
4.      Lisez Romains 7:1-4. La loi nous lie-t-elle ? (Non. Elle ne nous lie pas davantage que nous sommes liés par nos vœux de mariage lorsque notre conjoint décède.)
 
a.        Que signifie le verset 4 lorsqu’il est fait mention "d’être à un autre" ou de "porter du fruit pour Dieu" ? (Nous avons un nouveau type d’obligation.)

b.        Jusque là, vivons-nous une vie sans péché ? (Lisez Romains 7:21-25. Il faut lire le chapitre entier de Romains 7 pour avoir le vrai sens de cela. Il apparaît que Paul dit que même en étant sous la grâce, nous luttons contre le péché.)

i.        Pourquoi luttons-nous si la loi est morte dans notre vie ?
 
5.      Lisez Romains 8:1-14. Il s’agit d’un long texte à lire, mais je crois que c’est nécessaire pour comprendre la grâce. Maintenant que nous ne sommes pas liés par la loi, notre conduite importe-t-elle ? Notre attitude importe-t-elle ? (Oui ! "Si vous vivez selon la chair, vous allez mourir" (verset 13). Une fois que l’Esprit saint nous a convaincu que Dieu nous aime tant qu’il est mort pour nous ; une fois que l’Esprit saint nous a convaincu que Jésus a souffert la pénalité naturelle pour notre péché - et que nous sommes morts au péché en Jésus ; une fois que l’Esprit saint nous a convaincu que la loi de Dieu n’est que pour notre bien et que Satan ne veut que nous porter préjudice, alors nous avons le désir de vivre en accord avec Dieu. Nous focalisons notre esprit sur ce que désire l’Esprit saint.)
 
a.        Quelle est l’importance du respect du sabbat dans cette nouvelle vie ? (Certains diraient qu’il s’agit de l’essence même d’essayer de vivre selon la loi. Cependant, le sabbat nous donne une nouvelle énergie dans notre vie guidée par l’Esprit saint. Le sabbat nous rappelle que Jésus a créé le monde (montrant ainsi son autorité sur nous), il nous rappelle que Jésus a vécu, est mort et est ressuscité du tombeau pour nous (montrant ainsi son amour et notre salut), le sabbat donne du temps à mettre à part pour focaliser notre esprit sur ce que désire l’Esprit saint.)

6.      Cher ami, voulez-vous dès aujourd’hui donner votre attitude à Dieu ? Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider à focaliser votre esprit sur ce que Dieu désire ? Voulez-vous vous détourner de votre nature pécheresse ?

III.    La semaine prochaine : Le repos.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don