Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 - Intégrité du don prophétique (Jérémie 42, 1 Samuel 16, 2 Samuel 7)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Après avoir terminé la dernière étude avec un prophète qui se fait manger par un lion à cause du mensonge d’un autre prophète, vous devez vous demander pourquoi nous étudions l’intégrité du don de prophétie. Les vrais prophètes peuvent-ils mentir, tromper et voler ? Que vous rappelez-vous au sujet des patriarches de l’Ancien Testament : est-ce qu’ils mentaient, trompaient et volaient ? Il est certain que les patriarches n’étaient pas parfaits. Les prophètes sont-ils supposés faire mieux ? Si les prophètes ne font pas mieux, devons-nous les biffer de la liste des "vrais prophètes" ? Débutons notre étude et voyons ce que dit la Bible sur l’intégrité des prophètes !
 
I.         Une autre source ?
 
1.      Lisez Jérémie 42:1-3. Que demande le peuple à Jérémie ? (Les survivants de la guerre contre Babylone ont demandé à Jérémie de prier Dieu pour qu’il leur montre ce qu’ils devaient faire et où ils devaient aller.)
 
2.      Lisez Jérémie 42:4-5. Que Jérémie promet-il de faire et que promet le peuple en retour ? (Jérémie a promis de leur dire tout ce que Dieu lui dirait (toute la vérité) et ils ont promis d’obéir à ce que Dieu dirait.)

3.      Lisez Jérémie 42:7-11. Quelle instruction donne Dieu à Jérémie ? (Le peuple devait rester où il était et Dieu le protégerait des Babyloniens.)

4.      Lisez Jérémie 42:19-21. En quoi le peuple a-t-il commis une "erreur fatale" en demandant à Jérémie de s’enquérir de Dieu ? Ne s’agit-il pas d’une situation de vie ou de mort ? (Jérémie croyait que le peuple ne voulait pas vraiment écouter ce que Dieu avait à dire. Apparemment, leur cœur était fixé sur une fuite en Égypte.)
 
5.      Lisez Jérémie 43:1-3. De quoi les "hommes arrogants" accusent-ils Jérémie ? (De ne pas dire la vérité.)
 
a.        Qui est Baruch, et pourquoi pense-t-il que Jérémie est enclin à mentir au sujet de la source de ses informations ? (Lisez Jérémie 36:4-6. Baruch avait été le jeune aide de Jérémie. Il avait écrit sous la dictée de Jérémie et parfois lisait publiquement les messages de Dieu.)

i.        Notre étude porte sur l’intégrité du don de prophétie, mais devons-nous simplement être intéressés par l’intégrité de ceux qui profitent du don du prophète ?

b.        Les accusations portées contre Jérémie ont-elles du sens ? (Le peuple qui ne voulait pas suivre les instructions de Dieu soutenait que le jeune homme influençait Jérémie et que les paroles n’étaient pas vraiment de Dieu.)
 
6.      Lisez Jérémie 23:30-32. Selon ces versets, est-ce mal pour un prophète de copier les paroles de quelqu’un d’autre ?
 
a.        Le problème dont il est fait mention concerne-t-il le fait de prendre les paroles de quelqu’un d’autre, ou plutôt le fait d’attribuer à Dieu les paroles de quelqu’un d’autre ? (Si vous regardez l’ensemble de la déclaration, le problème n’est pas tant la source (le prophète a-t-il volé ?) que la fausse attribution (cela provient de Dieu et non d’ailleurs). C’est là le problème auquel était confronté Jérémie quand le peuple l’accusait d’être influencé par Baruch.)

7.      Supposez que de nos jours quelqu’un proclame être un prophète, et vous découvrez que ce prophète a copié les écrits d’autres personnes. Cela serait-il un problème ?

a.        Nous avons lu cela il y a quelques semaines, mais relisons-le dans Luc 1:1-3. Luc nous dit qu’il utilise d’autres sources humaines. Est-ce un problème ? (Non. Il révèle ses sources.)
 
b.        Les États-Unis d’Amérique ont des lois de droits d’auteur depuis 1790 et l’Angleterre en avait encore avant (la première mention de droits d’auteur remonte à la statue d’Anne[1]). Supposez que Luc eût été limité par l’une de ces lois de droits d’auteur, aurait-il pu faire ce qu’il a fait ?
 
i.        Est-ce que la question que je viens de poser est à côté du vrai problème ? (Oui. Les lecteurs de Luc et les auditeurs de Jérémie ne se souciaient pas des droits d’auteur, ils se souciaient de la vérité. Est-ce le Dieu omniscient qui parle ? Ou alors, est-ce Baruch qui aime les Babyloniens qui parle ?

ii.       La semaine dernière, le jeune prophète s’est-il inquiété de savoir si le vieux prophète avait conçu ses mensonges lui-même ou s’il les tenait de ses propres enfants ? (Non ! Le problème qui l’a amené à se faire tuer était de savoir si la source était Dieu.)

iii.     Dans Jérémie 23:30, Dieu se soucie-t-il du fait que les faux prophètes se volent leurs paroles réciproquement, ou se soucie-t-il du fait qu’ils lui attribuent leurs fausses paroles ? (À nouveau, c’est l’attribution qui est le problème.)
 
8.      Revenons à la question originelle : Que faire si un prophète copie de façon extensive d’autres sources, ou si vous pensez qu’il le fait ? (Bien que cela n’aide pas beaucoup de penser que votre prophète est un voleur (par exemple 2 Samuel 12:1-9), le vrai problème est celui auquel nous faisons continuellement face avec les prophètes - le message vient-il de Dieu ? Cela nous amène au vieux test : cette personne accepte-t-elle Jésus en tant que Dieu et amène-t-elle les gens à vivre en accord avec la Bible ?)
 
9.      Revenons à Jérémie, aux hommes arrogants et à Baruch. Si vous pouviez être transporté dans le passé pour entendre ce débat et que vous ne connaissiez rien du tout d’aucune des parties, auriez-vous la moindre idée au sujet de qui apporte le message de Dieu ? (Oui. Le message de Jérémie était de faire confiance à Dieu pour sa protection. Le message des hommes arrogants était de faire confiance à l’Égypte pour sa protection.)

a.        Le jeune prophète de la semaine dernière avait-il la moindre idée que le vieux prophète mentait ? (Oui. Il lui était demandé de faire confiance à l’intégrité du vieux prophète par opposition à ce qu’il connaissait personnellement de la part de Dieu.)

II.       Oups, mauvais message !
 
1.      Lisez 2 Samuel 7:1-3. Selon vous, qu’a en tête le roi David ?
 
a.        Pourquoi n’avait-il pas cela en tête avant d’avoir construit son palais ?

b.        Comment comprenez-vous les paroles de Nathan ? (Dieu dirige David, ainsi David devrait faire ce qu’il pense être le mieux pour améliorer la condition de l’arche.)

2.      Lisez 2 Samuel 7:4-7. Selon vous, quel ton de voix utilise Dieu ? Dieu prend cela personnellement, comme s’il vivait en personne dans une tente. Dieu est-il mécontent de son lieu de résidence ?
 
a.        Que nous dit cela au sujet de David qui construit son palais avant de construire un temple ?
 
3.      Lisez 2 Samuel 7:12-13. Que nous enseigne cela sur la confiance dans les paroles de Nathan ? Que nous enseigne cela sur l’intégrité prophétique ? (Nathan change son opinion au sujet de qui devrait construire le temple. Toutes les paroles d’un prophète ne sont pas inspirées par Dieu. À moins que le prophète dise que le message est de Dieu, nous ne devrions pas présumer qu’il vient de Dieu.)

III.    Oups, mauvaise impulsion !

1.      Lisez 1 Samuel 16:1. Quelle mission est donnée à Samuel ? (Oindre le prochain roi d’Israël. Le prochain roi sera un des fils de Jessé.)
 
2.      Lisez 1 Samuel 16:5-6. Qui Samuel pense-t-il que sera le prochain roi ? (L’aîné des fils de Jessé : Éliab.)
 
3.      Lisez       1 Samuel 16:7. Que nous enseigne cela sur les pulsions naturelles d’un prophète ? (Qu’elles sont les mêmes que celles des autres personnes.)

a.        Quel enseignement au sujet de l’intégrité des prophètes tirons-nous de cette histoire ? (Nous devons être sûrs que le prophète ne confond pas ses pulsions avec le message de Dieu. Le penchant naturel d’un prophète peut être simplement aussi "humain" que celui d’une autre personne.)

4.      Oups, regardez à nouveau
 
a.        Lisez Daniel 8:27. Que faisons-nous lorsqu’un prophète ne comprend pas la vision ? (Si le prophète n’est pas certain de la signification du message de Dieu, le prophète doit, comme Daniel, le déclarer.)
 
b.        Lisez 1 Pierre 1:10-12. Que suggère cela quant à la clarté des messages de Dieu à ses prophètes ? (Dieu n’explique pas tout l’aspect spirituel à un prophète. Le prophète doit donner le message de Dieu, mais il peut y avoir certaines choses au-delà du message de Dieu que le prophète doit rechercher dans la Bible.)

5.      Nous avons vu que les prophètes peuvent donner de mauvais conseils, avoir de mauvaises impulsions, ne pas comprendre le message de Dieu, ou encore ne pas être au clair au sujet de questions spirituelles sous-jacentes au message de Dieu. Comment devons-nous réagir si un prophète dit : "Ceci est la déclaration de Dieu", puis affirme quelque chose de faux ? (Lisez à nouveau Jérémie 23:31. Si un prophète affirme qu’un message provient de Dieu et que ce message reflète en réalité les propres vues ou impulsions du prophète, alors Dieu est "opposé" à cette personne. Si le prophète n’est pas sûr de la source du message, le prophète doit le dire.)

6.      Cher ami, les prophètes sont comme les autres disciples de Dieu, ils n’ont pas toujours les bonnes impulsions et ils n’ont pas toujours le meilleur conseil. Cependant, quand ils affirment parler pour Dieu, il est attendu d’eux qu’ils guident les gens vers Dieu et qu’ils soient dans le vrai. Pour être sûr, testez cette intégrité !
 
IV.     La semaine prochaine : Le message des prophètes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don