Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Tester les prophètes (Deutéronome 13, Jérémie 27 & 28, Ésaïe 8)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a quelque chose de très étrange de nos jours dans le christianisme. Si une église prétend avoir un prophète contemporain, alors tous les autres prophètes contemporains sont des faux prophètes. Si une église ne possède pas de prophète contemporain, alors tous les prophètes contemporains sont des faux prophètes. Pourquoi par défaut les prophètes contemporains sont-ils définis comme "faux" alors que Joël 3:1-2 et Romains 12:6 semblent dire que le don sera largement diffusé ? Débutons notre étude et voyons si les notions habituelles d’évaluation des prophètes sont des notions bibliques !
 
I.         Test numéro 1 : le vrai Dieu ?
 
1.      Lisez Deutéronome 13:1-3. Imaginons qu’un prophète nous dise que dans 90 jours une météorite détruira Las Vegas, et que cela arrive exactement comme cela avait été prédit. S’agirait-il alors d’un vrai prophète ? (Selon ce texte, nous n’aurions pas assez d’information pour statuer.)
 
a.        Quelles informations supplémentaires seraient-elles nécessaires ? (Il faudrait définir si ce prophète amène les gens au vrai Dieu.)

b.        Quel "test" prophétique se trouve dans Deutéronome 13 ? (Le fait d’être fiable dans ses prédictions ne prouve rien. Le vrai test est de déterminer si vous amenez les gens au vrai Dieu ou non.)

2.      Lisez 1 Jean 4:1-3. Jean serait-il d’accord avec le test de Deutéronome 13 ? (Oui ! Si un prophète reconnaît que Jésus est envoyé par Dieu, alors il est un vrai prophète.)
 
II.       Test numéro 2 : une fiabilité à sens unique ?
 
1.      Lisez Jérémie 27:16-22. À quel problème fait face le peuple de Dieu ? (Il a des prophètes qui disent deux choses très différentes. Jérémie dit que Babylone va voler davantage d’objets du temple. D’autres prophètes disent que ce qui a été volé va bientôt être ramené.)

a.        Est-ce que le "test numéro 1" aide à résoudre ce problème ? (Non. Tous les prophètes affirment qu’ils se basent sur le vrai Dieu.)

2.      Dans Jérémie 28:1-4 nous trouvons une illustration spécifique de ce conflit. Un prophète nommé Hanania contredit Jérémie sur ce point. Lisez la réaction de Jérémie dans Jérémie 28:5-6. Quelle est la réaction de Jérémie à cette prophétie qu’il considère comme fausse ? (Il dit : "J’espère que tu as raison.")
 
a.        Y a-t-il là un enseignement pour nous aujourd’hui ?
 
b.        Selon vous, quel message voudra croire le peuple : celui d’Hanania ou celui de Jérémie ? (Celui d’Hanania. Il dit des choses positives sur l’avenir. Il annonce un message "pro-nation" et "pro-Dieu".)

3.      Lisez Jérémie 28:7-9. Nous venons d’apprendre que le fait d’être fiable ne prouve rien. Jérémie dit-il autre chose ?

a.        Le test de Jérémie n’a-t-il pas un peu tendance à soutenir ses propres intérêts ? Il dit à Hanania : "Tu es un vrai prophète seulement si tes prophéties se réalisent, mais moi je suis un vrai prophète, que ce que je dis se réalise ou non".)
 
b.        Y a-t-il un problème dans le fait qu’un prophète dise ce que le peuple  veut entendre ? (En supposant que vous vous réclamiez du vrai Dieu comme étant votre source, Jérémie dit que le fait d’être fiable ne prouve quelque chose que si vous dites ce que le peuple veut entendre.)
 
c.        Y a-t-il une raison logique pour laquelle deux tests différents doivent être appliqués en fonction du message ? Pourquoi devrions-nous avoir un test différent selon si ce qu’annonce le prophète est populaire ou non ? (Notre nature a tendance à dire les choses populaires. C’est la raison pour laquelle il est important d’être fiable dans ce cas.)

4.      Lisez Jérémie 18:5-10. Quel problème apparaît en utilisant la fiabilité comme test pour déterminer si le prophète est vrai ou faux ? (Le peuple peut changer. S’il se repent il peut éviter une mauvaise prédiction, s’il pèche il peut passer à côté d’une bonne prédiction.)

a.        Si vous n’êtes pas confus à ce stade de notre étude, vous devriez l’être. Ne pouvez-vous jamais utiliser la fiabilité comme test pour déterminer si un prophète est vrai ? (En considérant tout ce que dit Jérémie, il semble que la fiabilité (si une prédiction se réalise) ne fonctionne que comme test additionnel, si nécessaire. Au lieu d’appliquer un test uniquement de son côté, Jérémie dit à Hanania : "Nous reconnaissons tous les deux le vrai Dieu". Dans un conflit entre deux vrais prophètes apparents, vous décidez qui parle de la part de Dieu en fonction de la fiabilité de la prédiction.)
 
i.        Dans quelle mesure cela aide-t-il ? Vous ne pouvez pas déterminer qui est un vrai prophète avant que l’objet de leur contestation se réalise. (Cela n’aide pas sur ce problème, mais cela vous montre de qui dépendre à l’avenir.)
 
5.      Regardons un dernier texte sur la fiabilité prophétique. Lisez Deutéronome 18:21-22. Un tel prophète mène-t-il les gens au vrai Dieu ? (Il semble que oui – dès lors que la prophétie est annoncée au nom du vrai Dieu.)

a.        Cela ne ré-instaure-t-il pas la fiabilité comme un test adéquat pour définir si un prophète est un vrai prophète ?

i.        Si tel est le cas, quel est l’objet du test de fiabilité ici ? (Il semble que nous voyons ici un sinon vrai prophète qui se fait entraîner et qui dit des choses au nom du Seigneur qui reflètent la pensée propre du prophète.)
 
b.        Que faire avec un prophète présomptueux ? (Lisez Deutéronome 18:20 et comparez avec Deutéronome 18:22. Pourquoi nous est-il dit de ne pas craindre quelqu’un qui est mort ? Je pense qu’il est dit que les prophètes qui parlent pour d’autres dieux doivent être mis à mort, tandis qu’un prophète du vrai Dieu qui parle avec présomption (de façon non fiable) ne doit pas être craint.)
 
III.    Test numéro 3 : l’intervention divine

1.      Lisez Jérémie 28:15-17. Quel test trouvons-nous ici ? (Il s’agit d’un test très clair : Dieu enlève le faux prophète.)

IV.     Test numéro 4 : la révélation passée
 
1.      Lisez Ésaïe 8:19. Si vous cherchez des réponses fiables, où devez-vous regarder ? (Demandez à Dieu.)
 
2.      Comment pouvons-nous savoir quand Dieu nous parle par l’Esprit saint ou par l’intermédiaire d’un prophète ? (Lisez Ésaïe 8:20. Vous vérifiez l’exactitude du message à l’aide des révélations passées dont vous avez la conviction qu’elles proviennent de Dieu.)

a.        Que sont la "loi" et le "témoignage" ? (Je crois que la loi est l’étalon or des Dix Commandements (écrits personnellement par Dieu). Si vous lisez Ésaïe 8, le témoignage réfère au témoignage au sujet de Dieu. Ainsi, il s’agit d’un test familier pour déterminer si un prophète mène les gens vers le vrai Dieu.)

3.      Lisez Lamentations 2:14. Dans quelle mesure le fait de "mettre sa faute à nu" est-il compatible avec la loi ? Les prophètes sont-ils supposés nous embarrasser ? (Le problème avec la nature humaine est que nous avons une capacité incroyable à nous duper en pensant que ce que nous faisons est compatible avec la volonté de Dieu. Un des rôles du vrai prophète est de nous défaire de cette auto-duperie. Ce n’est que lorsque nous voyons clairement nos fautes que nous nous repentons.)
 
V.       Test numéro 5 : le test de l’arbre et des fruits
 
1.      Lisez Matthieu 7:15-19. Quel "fruit" est produit par un prophète ? (Cela doit signifier le résultat de l’œuvre du prophète. Le résultat de sa vie, le résultat de son travail, le résultat de son ministère.)

VI.     Une seule norme ?

1.      Alors que vous considérez ces tests, certains sont-ils plus importants que d’autres ?
 
a.        Certains sont-ils plus faciles à appliquer que d’autres ?
 
b.        Y a-t-il une norme uniforme ou un test global qui en ressort ?

i.        Si tel n’est pas le cas, y a-t-il un ordre dans lequel ces tests doivent être appliqués ?

2.      Laissez-moi suggérer le test suivant en plusieurs parties :
 
a.        Le test le plus simple et le plus évident est de déterminer si le prophète promeut le vrai Dieu - Jésus. S’il ne le fait pas, il ne s’agit pas d’un vrai prophète.
 
b.        S’il témoigne de Dieu, alors vous devez y regarder de plus près avant de poser un jugement. Un test plus approfondi est de déterminer si le prophète parle en accord avec les révélations existantes qui proviennent de Dieu, et si le résultat de l’œuvre du prophète est des gens consacrés à Dieu.

c.        Le dernier test, qui est le moins fiable, est de définir si le prophète a prédit quelque chose qui ne s’est pas réalisé. Il est difficile de déterminer si la prophétie ne s’est pas accomplie parce que Dieu a changé d’avis (parce que les gens ont changé), ou si le prophète avait tort ou était présomptueux. Je ne rejetterais pas un prophète qui a prophétisé quelque chose qui ne s’est pas réalisé si ce prophète passe avec succès les deux premières parties de ce test. Au lieu de cela, je testerais attentivement chacune de ses déclarations ultérieures.

3.      Cher ami, les prophètes contemporains ne devraient pas être classifiés par défaut comme "faux". Au lieu de cela, quand nous trouvons un "prophète" qui promeut l’évangile de Jésus, nous devons considérer sérieusement si cette personne nous apporte davantage de lumière de Dieu.
 
VII.  La semaine prochaine : L’œuvre des prophètes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don