Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - L’inspiration des prophètes (2 Pierre 1 & 2, Luc 1, 1 Corinthiens 7)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous avons appris au cours de nos dernières études qu’être un prophète signifie communiquer le message de Dieu aux autres. La forme de communication la plus pure est lorsque Dieu a écrit les Dix Commandements dans la pierre avec son propre doigt. Il n’y a aucun risque d’erreur de cette façon. Ensuite, nous avons appris que Dieu parlait avec Moïse "face à face" (dans le sens que Moïse pouvait voir la forme de Dieu). Il s’agit là de toute évidence d’une forme très élevée de communication. Comment les autres prophètes obtiennent-ils des messages de la part de Dieu ? Comment les enrobent-ils pour nous ? Comment devons-nous faire pour comprendre les messages de ceux qui ont le don de prophétie ? Débutons notre étude de la Bible et découvrons !
 
I.         Des prophètes navigateurs
 
1.      Lisez 2 Pierre 1:16-18. Pierre dit à ses auditeurs pour quelle raison son histoire au sujet de Jésus est crédible. Quel argument utilise-t-il ? (Pierre dit qu’il (ainsi que d’autres) est un témoin oculaire.)
 
a.        Quels autres arguments en faveur de Jésus utilise Pierre, mis à part le fait qu’il a été personnellement le témoin de ce qu’a fait Jésus ? (Dieu a parlé en faveur de Jésus.)

i.        Dans ce contexte, Pierre est-il un prophète ? (Oui. Il a entendu la voix de Dieu et répète ses paroles.)

ii.       Pierre récite-t-il simplement les paroles de Dieu ? (Les paroles de Dieu n’auraient aucun sens sans l’expérience humaine de Paul et son observation de Jésus. La mise en commun de tout cela donne un exemple du travail d’un prophète.)
 
2.      Lisez 2 Pierre 1:19. Quel autre argument fait valoir Pierre en faveur de Jésus ? (Il relève le fait que les prophètes avaient prédit la venue de Jésus.)
 
a.        Que veut dire Pierre lorsqu’il dit que les paroles des prophètes sont "d’autant plus fermes" ? Y a-t-il certaines paroles de prophètes qui sont incertaines ? (Il veut dire qu’il est prouvé qu’elles sont vraies par leur accomplissement en Jésus.)

b.        Notez toutes les références à la lumière : "une lampe qui brille", "le jour commence à poindre" et "l’étoile du matin se lève". Quel est le rapport avec la prophétie ? (Notre propre compréhension fait partie de la globalité du lot. Nous avons le témoignage oculaire, nous avons la déclaration de Dieu, nous avons les faits qui correspondent, et nous avons un désir de comprendre qui est aidé par l’Esprit saint. Tout cela mis ensemble apporte la "lumière" de la compréhension. Nous commençons à voir clair.)

3.      Lisez 2 Pierre 1:20-21. Quelles sont les deux choses qui ne sont pas la source de la prophétie ? (La propre interprétation ou la propre volonté du prophète.)
 
a.        Que cela signifie-t-il ? Je pensais que nous venions de décider que la compréhension complète de ce que Dieu a dit au sujet de Jésus demandait une compréhension des œuvres de Jésus ? (Cela peut être nécessaire pour comprendre la prophétie. Mais le point central ici est que les écrits n’ont pas une origine humaine - ils proviennent de Dieu. Dans l’exemple spécifique, les paroles proviennent du ciel et les disciples l’entendent. Elle n’a pas son origine dans un message par l’intermédiaire des disciples.)
 
4.      Quelle image mentale vous faites-vous de cette idée du prophète "porté par l’Esprit saint" ? (Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary affirme que Luc utilise un mot qui réfère à un bateau à voile porté par le vent. Suite du commentaire : "[Les prophètes] étaient consciencieusement impliqués dans le processus ; ils ne transcrivaient pas telle une dictée, ni n’écrivaient dans un état d’extase".)

5.      Revenons un peu en arrière et lisons à nouveau 2 Pierre 1:21. À la lumière de ce que nous avons vu, quelle importance attachez-vous au terme "apporté" ? (Le travail du prophète est une entreprise à risques partagés avec Dieu. L’origine du message et la décision du sujet ne sont pas ceux du prophète, mais proviennent de Dieu. Mais le prophète a un rôle magnifique à jouer avec le message.)

6.      J’aime l’idée de comparer la prophétie à la voile. J’ai pratiqué la voile auparavant. La direction et la force du vent sont les deux éléments clé. Bien entendu, vous pouvez gréer un voilier dans n’importe quelle direction, indépendamment de la direction du vent, mais cela est difficile. Le voilier a le plus de puissance, la plus grande vitesse et la plus grande efficacité si le navigateur permet à la direction du vent de dicter la direction du bateau. Il s’agit d’un effort d’équipe. Sans le vent, le bateau ne va nulle part. Sans le navigateur et sans la voile, le vent seul est inefficace.
 
II.       Les visions contre la recherche
 
1.      Lisez Luc 1:1-4. L’évangile de Luc constitue une partie importante de la Bible. Pensez-vous qu’il est inspiré par l’Esprit saint ?

a.        Il s’agit là d’un exemple rare où un auteur inspiré nous dit comment il a construit son livre. Comment a-t-il fait ? (Il a lu les récits des autres. Il a parlé à des témoins oculaires directs. Il semble qu’il ait lui-même jugé les témoins ("serviteurs de la Parole"). Le fait d’avoir investigué les témoignages montre qu’il voulait être sûr qu’ils étaient exacts. Il a rassemblé tous ses éléments dans un ordre logique. Il semble que Luc était un reporter et un compilateur !

b.        Cela veut-il dire que Luc a copié les récits d’autres lorsqu’il a écrit son évangile ? Aurait-il dû mentionner ses références ?
 
i.        Lisez Jérémie 23:30-32. Cela signifie-t-il que Luc volait les paroles des autres ? (À l’inverse de Luc, les faux prophètes dans Jérémie ne sont pas ouverts au sujet de ce qu’ils font. Plus important encore, l’évangile de Luc n’est pas un mensonge insouciant pour la promotion de Luc. Luc essaye de révéler Jésus de façon exacte.)
 
2.      Lisez Daniel 10:4-7. Quelle est la source des écrits de Daniel ? (Il est confronté à un être céleste. Quelque chose de physique se passe (ceux qui ne le voient pas sont terrorisés) et Daniel appelle cela une vision.)

3.      Lisez Daniel 10:8-11. Daniel voit-il simplement une illustration, ou alors quelque chose lui est-il dit ? (Il voit une vision d’un être qui lui parle.)

4.      Lisez Daniel 10:12. Dans quelle mesure Daniel est-il comme Luc ? (Tous les deux pensaient à des sujets spirituels importants. Tous les deux essayaient de comprendre ces questions. Daniel, nous est-il dit, priait pour obtenir la compréhension.)
 
a.        En quoi Luc et Daniel sont-ils différents dans leurs écrits ? (Daniel a eu une vision incroyable de quelqu’un qui parlait avec une grande puissance et une grande gloire. Cette personne a donné un message à Daniel. Luc, à l’inverse, a des êtres humains autour de lui.)
 
b.        Ce contexte rend-il les messages de Daniel plus sûrs que ceux de Luc ?

i.        Si vous répondez négativement, alors comment expliquez-vous les différences ? (Retournons à la voile. J’ai eu des expériences de voile très intenses et d’autres très calmes. Dieu approche et guide les prophètes humains de différentes façons - peut-être avec différents degrés d’intensité. Tant Luc que Daniel expliquent d’où proviennent leurs écrits. Cela nous enseigne que les vrais prophètes peuvent avoir des expériences très différentes.)

III.             Les faux-prophètes
 
1.      Lisez 2 Pierre 2:1. Est-il évident de reconnaître un faux-prophète ? (Pas immédiatement. Tout comme les faux enseignants, les faux-prophètes "introduisent insidieusement" de fausses idées.)
 
a.        Quel indice avons-nous pour déterminer si un prophète est un vrai ou un faux ? (S’il renie Jésus.)

b.        Que se serait-il passé si quelqu’un avait attaqué l’évangile de Luc en se basant sur le fait qu’il a utilisé d’autres sources - un test se basant sur le critère de la promotion de Jésus serait-il un test correct dans le cas de Luc ? (Oui. La façon dont le prophète a constitué son message n’est pas un test.)

2.      Lisez 2 Pierre 2:2-3. De quelle autre façon devrions-nous juger les prophètes (et les enseignants) ? (Premièrement, suivez l’argent. L’avidité amène les faux prophètes à exploiter ceux qui les suivent. Deuxièmement, regardez aux résultats de l’enseignement et de la prophétie. Les "débauches" des faux-prophètes et la façon dont ils "calomnient la voie de la vérité" sont des indicateurs. Ils se promeuvent eux-mêmes et non Jésus.) 
 
IV.     Les prophéties mixtes
 
1.      Lisez 1 Corinthiens 7:10-13. Tout cela est dans la Bible. Néanmoins, Paul nous dit qu’une partie de ce qu’il dit est sa propre opinion, tandis que l’autre partie est le commandement de Dieu. Une partie de la Bible est-elle moins fiable que d’autres parties ?

a.        J’apprécie que Paul mentionne quels sont les commandements de Dieu et ce qui relève de sa propre opinion. Le fait-il toujours ? Qu’en est-il des autres prophètes, font-ils toujours en sorte que la distinction soit claire ?

2.      Lisez 1 Corinthiens 7:25-26. Paul nous dit-il que l’Esprit saint ne l’inspire pas ici ? Si tel est le cas, pourquoi est-ce dans la Bible ?
 
a.        Lisez à nouveau 2 Pierre 1:20. Si la Bible n’est pas issue de la propre interprétation de prophètes, comment Paul peut-il nous dire que ce qu’il écrit reflète son propre jugement (1 Corinthiens 7:25) ? (Il apparaît que Paul répond à une série de questions qui lui sont posées par l’église locale. En accord avec l’approche correcte d’un prophète, il laisse le lecteur savoir quand Dieu lui a donné une révélation directe. Cependant, Paul se définit lui-même comme "digne de confiance" - ainsi, il revendique une base spirituelle à ses affirmations - sans commandement explicite.)
 
b.        Que nous enseigne cela quant aux écrits des prophètes ? (Considérez à nouveau l’idée de la voile. La prophétie est un exemple de collaboration entre Dieu et les hommes. Le mélange entre Dieu et les hommes peut varier - mais dans le cas des vrais prophètes le vent qui inspire la déclaration est toujours l’Esprit saint. L’enseignement pour nous est que nous devons regarder aux écrits collectifs des prophètes comme un tout pour discerner la volonté de Dieu.)

V.       Cher ami, voulez-vous prier Dieu de vous donner la compréhension au sujet du don de prophétie ? Voulez-vous prier pour que, tel que décrit dans Joël 2, le don de prophétie soit donné à beaucoup de gens ? Voulez-vous être attentif aux prophètes que vous avez ?

VI.     La semaine prochaine : Tester les prophètes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don