Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 - Unis au Christ (Romains 6)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Revoyons en quelques minutes ce que nous avons appris au cours des dernières semaines. Jésus est venu comme un second Adam. Jésus a réussi où Adam a échoué. De la même manière que nous sommes tombés dans le péché par Adam, nous sommes justifiés par Jésus - si nous le choisissons. Nous pouvons choisir d’être incorporés dans le baptême de Jésus, dans sa vie sans péché, dans sa mort et dans sa résurrection en étant baptisés. Me suivez-vous jusqu’ici ? La semaine dernière nous avons commencé à explorer ce qui vient ensuite : vivre une vie selon notre nature spirituelle et non humaine. Continuons à explorer ce que signifie être uni à Jésus dans la vie de tous les jours !
 
I.         Une nouvelle vie
 
1.      Lisez Romains 6:3-4. Selon Paul, que pouvons-nous avoir de nouveau ? (Une nouvelle vie.)
 
a.        Aimez-vous les choses nouvelles ? J’avais un ami qui me disait souvent : "J’aime quand mes affaires sont neuves". Ce n’est pas la façon dont je vois la vie. "Remis à neuf", "d’occasion", "usagé" sont les termes qui correspondent à ma vie. Pour moi, une partie de la joie d’un propriétaire est de payer moins.

b.        Quel est le problème avec le fait d’obtenir des objets usagés ? (Vous héritez les problèmes de quelqu’un d’autre.)

c.        Si vous lisez ceci, vous avez une vie "usagée". Quelle est l’attraction d’une "nouvelle vie" offerte par Jésus ? (Ces choses que vous regrettez dans votre vie, ces problèmes que vous avez créés font partie de l’ancienne vie.)
 
i.        Est-il réellement possible de laisser derrière soi l’ancienne vie ? Ou alors, s’agit-il d’un discours utopique ?
 
2.      Lisez Romains 6:5-7. Comment Paul décrit-il notre nouvelle vie ? Efface-t-elle complètement notre ancienne vie ? (La Bible dit que le "corps du péché" est "réduit à rien" et que nous ne sommes plus "esclaves du péché". La mémoire et la sensibilisation des anciens péchés peuvent être présentes, mais le péché, ou du moins la dominance du péché, est anéanti.)

a.        Serait-il préférable d’oublier complètement nos péchés passés ? (Pour certains, le fait de se faire brûler par le péché est une aide importante pour une future conduite.)

3.      Lisez Romains 6:8-11. Quand commence notre nouvelle vie ? Est-elle à venir ? Ou au contraire s’agit-il de quelque chose que nous pouvons avoir dès maintenant ? ("Estimez-vous" signifie l’appliquer maintenant. Cette nouvelle vie est quelque chose que nous pouvons avoir maintenant.)
 
II.       Vivre une nouvelle vie
 
1.      Lisez Romains 6:12-13. Quand je suis renouvelé, quand je commence ma nouvelle vie en Jésus, le problème du péché, sinon la dominance du péché, appartient-il au passé ? (Nous devons toujours prendre la décision que "le péché ne règne pas en nous".)

a.        Que signifie "se mettre à la disposition" de Dieu plutôt que du péché ? (Premièrement, nous avons une décision de conscience à prendre - et nous devons la prendre continuellement. Cette décision est de choisir la justice au lieu du mal. Deuxièmement, l’expression "se mettre à disposition" signifie être disponible, être disposé. Nous faisons le choix de la justice, mais nous laissons Dieu décider de la façon dont nous serons mis à contribution.)

2.      Lisez Romains 6:14. Si l’idée de changer votre vie pour vous tourner vers Dieu et qu’il prenne les décisions exécutives crée en vous quelque anxiété, que suggère ce verset ? (Il suggère que notre décision est de continuellement choisir de quel côté nous voulons être. Même si nous choisissons l’égoïsme nous ne sommes pas le maître - le péché est le maître.)
 
a.        Vous rappelez-vous (peut-être qu’une mémoire à court terme suffit) quand vous étiez sous la dépendance du péché ? (Si votre réponse est positive, alors la conclusion logique est que nous avons plus de choix quand nous choisissons la justice.)
 
3.      Romains 6:14 dit quelque chose de très intéressant. Ce verset dit que le péché n’est pas notre maître parce que nous sommes sous la grâce et pas sous la loi. Essayons de paraphraser cela : Vous n’avez plus à vous inquiéter d’un accident de la circulation parce que nous avons aboli toutes les règles de la circulation. Il n’y a plus de limitations de vitesse. Il n’y a plus de stupide arrêt à un feu rouge ou à un stop. Vous choisissez vous-même de quel côté de la route vous roulez. Cela a-t-il un sens à vos yeux ? (Je pense que "pas sous la loi" signifie plusieurs choses. Premièrement, cela signifie "pas sous la condamnation de la loi". Deuxièmement, cela signifie que ce n’est pas l’observation de la loi qui apporte le salut. La grâce est notre nouveau chemin qui mène au salut.)

a.        Lisez les paroles de Jésus dans Matthieu 5:17-19. Que dit Jésus quant à son rôle et à la loi ? (Si vous pensez que je vais vous enseigner que l’un ou l’autre des commandements est aboli, vous ne lisez pas le texte attentivement !)

b.        Lisez Galates 3:10-11. Dans quel sens Paul dit-il ici que nous ne sommes pas sous la loi ? (Nous ne dépendons pas de la loi pour être justes devant Dieu.)
 
4.      Lisez Éphésiens 4:22-24. Quelle nouvelle partie de notre nouvel être est mentionnée ici ? (Une nouvelle conduite.)
 
a.        Ceux d’entre vous qui lisent ces études depuis plusieurs années savent que j’aime me référer à la "justification par la conduite". Selon vous, que signifie cette "nouvelle conduite" ? (Vous aimez Dieu. Vous êtes reconnaissant envers Dieu. Vous voulez lui plaire. Par expérience, je sais qu’il est difficile de ne pas vouloir se plaire à soi-même et il est d’autant plus difficile d’être honnête entre ce qui plaît à Dieu et ce qui nous plaît à nous-mêmes. Mais si vous décidez par la puissance de l’Esprit saint de développer cette attitude, vous êtes sur le bon chemin.)

5.      Lisez Romains 6:15-18. Que cela dit-il aux chrétiens qui soutiennent que la loi est abolie et que nous pouvons faire ce que nous voulons parce que nous sommes sous la grâce ? (Cela nous dit aussi clairement que possible que le péché n’est pas une option - même si nous sommes sous la grâce. La raison pour laquelle nous ne devons (pouvons) pas choisir le péché est que nous deviendrons alors son esclave. Comme nous l’avons mentionné précédemment, quiconque ayant été sous la dépendance du péché (ce qui veut probablement dire chacun d’entre nous) sait parfaitement de quoi parle ce texte.)

6.      Lisez Romains 6:19. Quel encouragement trouvez-vous dans ce verset ? (Paul confesse que nous sommes faibles. Comme j’aime savoir que d’autres personnes sont faibles - je ne suis pas le seul à être faible.)
 
a.        Selon Paul, quel est le remède contre la faiblesse humaine ? (Ne pas rester dans "notre chair". Il suggère que nous regardions à l’Esprit saint pour obtenir la puissance (contre le péché) au-delà de notre chair.)
 
7.      Lisez Romains 6:20-21. Soyez honnête, quand vous étiez sous la dépendance du péché, quels bénéfices en tiriez-vous ? À quoi cela a-t-il abouti ? (Il ne fait aucun doute que le péché a ses attraits. Mais le résultat est une épave. Si votre péché n’a pas résulté en une épave, remerciez Dieu pour sa miséricorde à votre égard et considérez comment cela aurait pu se terminer si Satan avait eu le champ libre.)

a.        Bien que Paul nous défie de considérer le résultat de nos péchés ici et maintenant, il attire également notre attention sur le fait que la destination du train du péché est la mort éternelle.

i.        En considérant tout cela, à quel point devons-nous être bêtes pour choisir le péché ?
 
8.      Lisez Romains 6:22. Où nous mène une vie dirigée par Jésus ? (À la sanctification (traduction TOB) et à la vie éternelle.)
 
a.        Quand le verset dit "conduit à la sanctification" (traduction TOB), que cela suggère-t-il quant au moment où nous glissons et tombons dans de vieilles habitudes ? (Nous sommes sur un chemin. Si nous avons la bonne conduite, si nous demandons à l’Esprit saint de nous guider, si nous choisissons d’être unis à Jésus, nous continuerons à avancer sur le chemin de la sanctification. Cela peut être trois pas en avant et un pas en arrière, mais nous sommes en route sur le chemin de la sanctification.)

9.      Lisez Romains 6:23. Que nous est-il possible de gagner comme salaire et que ne nous est-il pas possible de gagner comme salaire ? (Nous pouvons gagner la mort. La vie éternelle quant à elle est un cadeau.)

10.  Cher ami, vivez-vous la nouvelle vie maintenant ? Voulez-vous plaire à Dieu par votre conduite ? Voulez-vous que l’Esprit saint dirige votre vie ? Voulez-vous vous défaire du mauvais sentiment de votre dépendance au péché ? Voulez-vous, dès à présent, confesser vos péchés à Dieu et lui demander de vous aider aujourd’hui à vivre une nouvelle vie ?
 
III.    La semaine prochaine : Réconciliation et harmonie universelle.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don