Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Né d’une femme : réconciliation et incarnation (Luc 1, Matthieu 3 & 4)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous avons appris au cours des deux dernières études que le christianisme est "la religion des personnes qui réfléchissent". Ce que nous n’avons pas discuté est à quel point nous devons réfléchir. Dans un sens, il est facile et logique de faire le lien entre d’une part le système de l’Ancien Testament pour éliminer le péché et d’autre part la vie, la mort, la résurrection et le ministère céleste de Jésus. Ils s’accordent de façon logique. D’un autre côté, ce n’est pas aussi simple de comprendre comment Dieu le Créateur peut s’abaisser lui-même jusqu’à devenir un homme. Même les mécanismes du type "Dieu né d’une femme" pour créer un Dieu/homme sont très difficiles à saisir. Essayons de mieux comprendre cela en ouvrant notre Bible !
 
I.          La vierge Marie
 
1.       Lisez Luc 1:26-28. Vous rappelez-vous lorsque vous étiez fiancé et que vous vous prépariez au mariage ? Comment vous sentiez-vous ? (C’était excitant. Non seulement la vie romantique apporte un doux sentiment, mais également les opportunités de la vie qui se trouvent devant vous.)
 
a.         Dans quelle mesure aimeriez-vous recevoir cette salutation de la part de Dieu par l’intermédiaire de Gabriel ?

2.       Lisez Luc 1:29. Comment réagit Marie à ce message ? Pourquoi réagit-elle de cette façon ? (Il s’agissait d’une salutation plutôt étonnante pour une jeune femme. Pourquoi la mériterait-elle ?)

a.         Était-ce de la flatterie ? (Non ! Comme nous allons le voir, Dieu le Père confie Jésus à un humain - et Marie est celle qu’il a choisie. Cela n’est pas de la flatterie.)
 
3.       Lisez Luc 1:30-34. De toutes les choses incroyables que dit Gabriel, laquelle retient l’attention de Marie ? (Elle s’est arrêtée au premier point de Gabriel - le fait qu’elle aura un enfant alors qu’elle n’est pas même mariée.)
 
4.       Lisez Luc 1:35-37. Cela répondrait-il à votre question si vous étiez Marie ?

a.         Comprenez-vous l’explication de l’ange ?

b.         Quel est le point le plus important soulevé par Gabriel qui vous aide à comprendre cela ? (Gabriel sait que ce qu’il dit est complètement inconsistant avec l’expérience humaine. Il se réfère à un autre miracle (la grossesse d’Élisabeth) et dit "rien n’est impossible de la part de Dieu". Selon vous, cela est-il inhabituel pour Dieu ? Imaginez la Création du monde par sa seule parole.)
 
5.       Revenons à notre récit et étudions plus profondément la partie de l’annonce qui n’a pas soulevé de questions de la part de Marie parce qu’elle en était restée au premier point. Relisez Luc 1:31-33. Qu’est-il dit au sujet de Jésus ? Est-il clairement dit que Jésus est Dieu ?
 
a.         Pourquoi le texte dit-il "appelé Fils de Dieu" et non pas "est le Fils de Dieu" ? (Le statut de Jésus ne sera pas simplement annoncé par Gabriel, il sera reconnu par les humains.)

b.         Lisez Romains 1:1-4. Pourquoi les humains devraient-ils appeler Jésus "le Fils de Dieu" ? (Pas simplement à cause des prophéties de l’Ancien Testament, ni simplement à cause de sa conception ordinaire ; sa résurrection d’entre les morts démontre sa puissance. Il y a beaucoup de raisons d’appeler Jésus le "Fils de Dieu".)

6.       Lisez Luc 1:38. Comment réagit Marie à cette nouvelle étonnante et sans précédent ? Repensez à la situation par laquelle nous avons commencé notre étude - comment voyiez-vous la vie lorsque vous étiez fiancé ? Comment cela changerait-il vos espérances, vos rêves et vos plans ? (Marie se soumet à la volonté de Dieu pour sa vie. Avez-vous une idée de la raison pour laquelle Dieu dit de si belles choses au sujet de Marie ?)
 
II.                 Le Dieu homme
 
1.       En vous basant sur cette introduction, comment appelleriez-vous Jésus ? Mi-homme, mi-Dieu ? (Lisez Colossiens 2:9. La Bible nous dit que la plénitude de Dieu a vécu sous une forme humaine. Jésus était pleinement Dieu.)

2.       Comparez Hébreux 1:1-3 à Hébreux 5:7-10. Pouvez-vous concilier ces deux descriptions de Jésus ? L’une dit que Jésus est le "rayonnement de la gloire de Dieu et l’expression de sa réalité même" et l’autre dit qu’il a appris l’obéissance par ce qu’il a souffert et après avoir été élevé à la perfection, il est devenu l’auteur de notre salut (traduction LSG). (L’une le présente comme complètement Dieu et l’autre le présente comme complètement homme. Je pense qu’il s’agit là de la bonne réponse - Jésus était pleinement Dieu et pleinement homme.)

3.       Lisez 1 Corinthiens 15:45-47. Y a-t-il une relation logique entre Adam et Jésus ? (Lisez 1 Corinthiens 15:48-49. La vie chrétienne démontre la relation. Nous débutons comme humains pécheurs (Adam) et nous ressuscitons pour la vie éternelle par Jésus.)
 
III.     L’homme baptisé
 
1.       Lisez Matthieu 3:13-14. Qui a le meilleur argument ici, Jésus ou Jean ? (La réponse évidente est "Jean". Pourquoi Jésus, qui n’a pas péché, doit-il naître de nouveau ? Comment pourriez-vous arriver à la hauteur de sa première naissance ?)

2.       Lisez Matthieu 3:15. Attendez une minute. Quel argument donne Jésus ? Il convainc Jean, vous convainc-t-il ? (Vous souvenez-vous du concept d’incorporation que nous avons considéré il y a deux semaines ? Quand Jésus est mort, nous sommes morts avec lui. Ainsi, nous sommes morts pour nos péchés à travers Jésus. Jésus parle de partie frontale de cette même idée. Quand Jésus s’est baptisé, nous étions également baptisés corporellement. Dans ce sens, cela a "accompli toute justice".)

a.         N’y a-t-il pas une faille dans cet argument d’incorporation ? Suivant les instructions de Jésus (Matthieu 28:19-20), ses disciples ont baptisé par la suite tous ceux qu’ils pouvaient gagner au Christ. Pourquoi les nouveaux convertis devraient-ils être baptisés s’ils ont été baptisés "corporellement" avec Jésus ? (Au lieu de créer un fossé logique, je crois que cela le remplit. Si chacun était mort pour ses péchés au travers de Jésus, alors tous seraient sauvés. Cela n’est pas consistant avec le reste de la Bible. Le commandement de Jésus de baptiser montre que le modèle corporel a une caractéristique conditionnelle. Vous êtes mort avec Jésus lorsque vous l’avez affirmativement accepté comme votre Seigneur. Vous êtes baptisé corporellement avec Jésus quand vous acceptez le baptême.)
 
3.       Lisez Matthieu 3:16-17. Qui est impliqué dans le baptême de Jésus (et, corporellement, dans le nôtre) ? (Dieu le Père et Dieu l’Esprit saint.)
 
a.         Comprenez-vous maintenant pourquoi Jésus a donné ces instructions pour notre baptême ? (Lisez Matthieu 28:19. Son baptême et le nôtre concordent parfaitement.)

IV.      L’homme mis à l’épreuve

1.       Lisez Matthieu 4:1-2. Cette scène suit immédiatement le baptême de Jésus. Pourquoi l’Esprit saint conduit-il Jésus à la tentation ?
 
a.         Lorsque vous pensez à des "hauts spirituels" dans votre vie, où placez-vous le jour de votre baptême ?
 
b.         Pourquoi Jésus jeûne-t-il ? (Lisez Esther 4:15-16. Esther accepte d’être la représentante de son peuple pour essayer de vaincre Haman, qui voulait tuer les Juifs. En guise de préparation pour sa rencontre avec le roi, elle jeûne.)

c.         Si vous étiez un chef de guerre, choisiriez-vous le lieu de la bataille ou laisseriez-vous votre adversaire le choisir ? (Je pense que ces questions nous amènent à l’explication du fait étrange que l’Esprit saint ait conduit Jésus à la tentation. Fortifié par son baptême et par son jeûne, Jésus est conduit par l’Esprit saint au combat contre Satan. L’Esprit saint choisit le moment, le lieu et les circonstances de la bataille.)

d.         Y a-t-il là un enseignement pour nous ? (Nous devons nous préparer à résister au péché en gardant nos pensées. Nous devons nous préparer à résister au péché en connaissant la Parole de Dieu. Nous devons être guidés par l’Esprit saint. Si nous savons qu’une bataille arrive, nous devons nous y préparer par le jeûne.)
 
2.       Lisez Matthieu 4:3-4. Supposez que vous soyez Satan et que vous vouliez faire pécher Jésus. Combien de temps et quel niveau de réflexion mettriez-vous pour que votre première tentation soit des plus insidieuses ?
 
a.         Selon vous, Satan est-il pris au dépourvu dans cette bataille ? (Oui. Ils se trouvent maintenant sur le terrain de Jésus. Satan utilise ce qu’il y trouve - la faim - pour éprouver l’orgueil de Jésus et sa confiance en Dieu. Il est difficile de croire que la proposition de changer les pierres en pain soit la meilleure approche de Satan.)

b.         En quoi cela est-il comparable à la tentation d’Adam et d’Ève ? (Il s’agissait d’orgueil (être comme Dieu et connaître le bien et le mal) et de confiance en Dieu (Dieu a gardé quelque chose de bon de vous.)

c.         Que cela nous enseigne-t-il sur nos faiblesses ? (Cela nous dit de nous méfier de notre orgueil et de notre défaillance à faire confiance à Dieu. Ces deux éléments sont les premières armes que Satan utilise. Si Satan les a utilisées contre Jésus, il les utilisera certainement contre vous.)
 
3.       Lisez Matthieu 4:5-6. La réponse de Jésus à la tentation des pains est de se référer à la Bible. La tentation suivante de Satan se fonde sur la Bible. Trouvez-vous un parallèle entre cette tentation et les tentations dans votre vie ? Y a-t-il un parallèle avec la tentation d’Adam et d’Ève ? (Il s’agit là du problème opposé - la présomption. Nous partons d’un état de non-croyance en Dieu vers la présomption que Dieu interviendra pour nous sauver, quoi que nous fassions. Adam et Ève ont présumé que Dieu ne ferait pas ce qu’il a dit.)
 
4.       Lisez Matthieu 4:8-10. Selon vous, dans quelle mesure cette tentation est-elle sérieuse pour Jésus ?

a.         Quel parallèle y a-t-il avec les tentations dans votre vie ? (Satan offre un court-circuit à Jésus. Jésus peut éviter toutes sortes de problèmes et de douleur s’il prend le chemin de Satan. Nos études portent sur la justification par Jésus, mais nous ne devons jamais oublier l’instruction de Jésus dans Matthieu 5:48 selon laquelle nous devons faire notre possible pour être parfaits – être parfaits comme notre Père céleste est parfait. Le "court-circuit" vers la perfection est la troisième tentation de Satan envers Jésus.)

5.       Cher ami, vous êtes incorporé dans le baptême de Jésus, ainsi que dans sa mort et sa résurrection quand vous avez choisi la foi en lui. Voulez-vous choisir la vie de Jésus dès aujourd’hui - accepter la puissance de l’Esprit saint pour vivre une vie qui plaît à Dieu ?
 
V.        La semaine prochaine : Les métaphores du salut.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don