Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 - L’expiation symbolisée, deuxième partie (Lévitique 16, Hébreux 9)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine passée nous avons appris que seul le christianisme, l’une des trois plus grandes religions sur la terre qui acceptent l’Ancien Testament comme parole inspirée de Dieu, suit et remplit le modèle de l’Ancien Testament pour traiter le problème du péché. C’est de l’histoire. Qu’en est-il d’aujourd’hui et de l’avenir ? Que nous enseigne le système sacrificiel de l’Ancien Testament sur l’œuvre actuelle de Jésus, s’il y en a une, concernant le problème du péché ? Que fait Jésus pour nos péchés ? Ou alors, son œuvre est-elle accomplie et il profite actuellement d’une retraite ? Débutons notre étude de la Bible et découvrons !
 
I.          Le jour de l’Expiation
 
1.       Lisez Lévitique 16:1-2. Devrions-nous nous inquiéter en approchant Dieu par la prière ? Ces versets parlent-ils de prière ? (Non, ces versets parlent de quelque chose de très différent. Le sanctuaire dans lequel les sacrifices avaient lieu comportait deux parties. Celles-ci étaient respectivement le "Sacré" et le "Très-Sacré" (la majorité des autres traductions bibliques parlent du "lieu saint" et du "lieu très saint"). Un voile les séparait. Dieu dit qu’il apparaissait dans le "Très-Sacré". Un humain mourrait en sa présence.)
 
a.         Il est dit à Aaron de ne pas entrer dans le "Très-Sacré" quand il veut. Quand peut-il y entrer ? (Lisez Lévitique 23:26-28 et Exode 30:10. Il y a un "jour de l’Expiation", une fois par année, durant lequel Aaron peut (et doit) entrer dans le "Très-Sacré".)

b.         La semaine passée nous avons étudié la façon dont le sang de l’animal sacrifié expiait les péchés de la personne qui l’avait sacrifié. Comment ce "jour de l’Expiation" s’intègre-t-il dans ce contexte ?

2.       Lisez Lévitique 16:11-14. Quand le texte dit qu’Aaron allait "au-delà du voile", que cela veut-il dire ? (Ce chapitre de Lévitique donne les détails du jour de l’Expiation. Aller au-delà du voile est une référence au fait d’entrer dans le Très-Sacré du sanctuaire le jour de l’Expiation. Il s’agissait du seul moment où le grand prêtre pouvait y entrer.)
 
a.         Pourquoi cet animal était-il sacrifié le jour de l’Expiation ? (C’était pour l’expiation des péchés du grand prêtre et de sa famille.)
 
3.       Lisez Lévitique 16:15-17. Qu’est-il expié d’autre le jour de l’Expiation ? (Ces trois versets captent l’essence de ce qui se passe. Ils captent la "flèche du péché". Lorsqu’une personne sacrifie un animal pour ses péchés, le sang de l’animal - qui représente sa vie - enlève (nettoie) les péchés de la personne. Le prêtre asperge ensuite le sanctuaire du sang de l’animal, de telle sorte que les péchés vont dans le sanctuaire. Le jour de l’Expiation, les péchés du peuple (et du grand prêtre) sont transférés dans le Très-Sacré. Finalement, toute la communauté et le sanctuaire sont nettoyés des péchés.)

a.         Une façon concrète d’illustrer cela est d’imaginer que vous marchez dans votre maison couvert de boue séchée. Vous le remarquez, vous nettoyez la boue et elle tombe sur la moquette. Vous passez l’aspirateur sur la moquette et la boue est dans le sac de l’aspirateur. Vous videz ensuite le sac dans la poubelle. À la fin de la semaine vous sortez la poubelle de chez vous. Le péché est sur son chemin d’élimination.

4.       Lisez Lévitique 16:20-22. Quelle est la destination finale de tous les péchés de l’année ? Où se termine la "flèche du péché" ? (Les péchés sont finalement transférés à un bouc qui est envoyé dans le désert. Les péchés sont maintenant loin de la communauté.)
 
a.         En quoi ce bouc correspond-il logiquement à l’idée de l’expiation ? Ce bouc n’est jamais tué. Son sang n’a jamais couvert aucun péché. (Lisez Matthieu 4:1 et Deutéronome 32:9-10. Le désert symbolise le lieu où vit Satan. Un lieu sans Dieu. L’image mentale que je vois est que les péchés sont "renvoyés à l’expéditeur". Le péché retourne à Satan - d’où il provient. Le bouc est semblable à votre poubelle - il est envoyé à la déchetterie des péchés.)
 
b.         Il y a beaucoup de détails et de symbolisme dans ce qui se passait au jour de l’Expiation. Nous n’avons fait qu’effleurer la surface de tout le symbolisme. Au lieu de discuter tous ces détails symboliques de façon plus approfondie, avançons dans notre étude pour essayer de comprendre ce qu’ils nous enseignent sur l’activité de Jésus aujourd’hui.

II.        La prophétie du jour de l’Expiation

1.       Lisez Hébreux 9:1-7 comme résumé de ce que nous venons d’apprendre de Lévitique. Lisez Hébreux 9:8. Selon Hébreux, quel est le but du système du sanctuaire de l’Ancien Testament ? (Il est écrit que Dieu a essayé de nous enseigner quelque chose au sujet du péché.)
 
a.         Qu’a-t-il enseigné ? (Nous ne pouvons pas arriver à l’ultime jour de l’Expiation aussi longtemps que le sanctuaire sur la terre est encore en fonction.)
 
b.         Comment l’épître aux Hébreux peut-il dire : "le chemin du sanctuaire ne s’est pas manifesté" ? Il s’agissait juste de l’autre côté du voile ! (Vous souvenez-vous qu’Aaron a été averti de ne pas aller dans le Très-Sacré à tout moment, selon son envie, parce que Dieu était là et qu’Aaron mourrait ? Je pense que cela nous dit que le chemin que les humains pécheurs doivent suivre pour s’approcher de Dieu n’avait pas encore été révélé. Quelque chose n’avait pas encore été bien compris sur le processus du pardon des péchés.)

i.         Quel rapport y a-t-il entre la destruction du sanctuaire sur la terre et ce mystère ? (Nous avons appris la semaine passée que le système sacrificiel de l’Ancien Testament était un symbole du sacrifice de Jésus le Messie. Apparemment ce que Jésus est venu accomplir ne pouvait pas être accompli tant que le sanctuaire sur la terre était toujours en fonction.)

ii.        Cela signifie-t-il que l’ultime jour de l’Expiation n’a pas eu lieu avant que le sanctuaire juif ne fût détruit (par Rome en l’an 70 après J.-C.) ? (Cela le suggère certainement - ou au moins cela suggère que les humains n’avaient pas compris ce qui se passait jusqu’à ce moment-là.)
 
2.       Lisez Hébreux 9:9-10. Comment cela peut-il être ? Nous venons d’apprendre comment l’expiation prenait en charge les péchés et comment les péchés étaient finalement envoyés dans le désert. L’épître aux Hébreux dit-elle que cela ne servait à rien ? (Hébreux 9:9 nous dit qu’il s’agissait d’une "parabole pour le temps présent". Le système du sanctuaire dans son entier était destiné à nous enseigner une leçon spirituelle.)
 
a.         Qu’est-ce que le "temps de réforme" ?

3.       Lisez Hébreux 9:11. Quel tabernacle "n’est pas fabriqué par des mains humaines, c’est à dire qui n’est pas de cette création" ? (Lisez Hébreux 8:5 et Exode 25:8-9. Dieu a montré à Moïse le modèle pour le sanctuaire terrestre. Il a été conçu d’après un sanctuaire qui se trouve dans le ciel. L’idée d’un "temps de réforme" et d’une "parabole" doit référer à quelque chose qui se passe dans le sanctuaire dans le ciel.)

a.         Attendez une minute ! Je pensais que l’agneau symbolisait Jésus. Comment peut-il être vrai que Jésus est le grand prêtre ? (Lisez Hébreux 9:12. Dans cette réforme, Jésus est tant le grand Prêtre que l’Agneau.)
 
4.       Lisez Hébreux 9:13. Que fait Jésus pour nous dans le sanctuaire céleste ? (Il offre son sang pour l’expiation de nos péchés ! Il s’agit là de la "réforme".)
 
5.       Lisez Hébreux 9:23-26. Le sanctuaire céleste doit-il être purifié du péché ? (Cela semble être le cas.)

a.         Quand a lieu ce céleste jour de l’Expiation ? Quand le sanctuaire céleste est-il purifié ? (Il ne l’est qu’une seule fois. Hébreux 9:8 suggère que cela doit se passer après l’an 70 de notre ère et Hébreux 9:26 dit que cela se produit "à la fin des temps". Cela représente une large période temporelle, mais il semble évident que l’aspect temporel n’est pas la question principale. Ce que Jésus fait actuellement et ce qu’il a fait pour éliminer nos péchés de façon permanente est la question principale !)

6.       Lisez Hébreux 9:27-28. Notez le parallélisme dans ce chapitre. Les humains meurent et sont ensuite confrontés au jugement de Dieu. Jésus est mort pour expier nos péchés, puis il vient apporter le salut. Quand Jésus le fera-t-il ? (Il s’agit de la seconde venue de Jésus ! Voyez-vous la ligne temporelle ici ? Jésus est venu sur la terre, il a vécu une vie parfaite, il est mort à notre place, il est ressuscité et est retourné au ciel. Dans le ciel il est entré dans le sanctuaire où il expie nos péchés avec son sang. Le jour de l’Expiation il élimine les péchés. Par la suite, Jésus revient pour nous prendre avec lui. Purifiés de nos péchés, nous pouvons nous trouver devant Dieu et vivre !)
 
7.       Comment devrions-nous réagir à cette bonne nouvelle ? (Lisez Hébreux 10:19-22. Premièrement, nous devrions avoir confiance en ce qui concerne notre salut. Les humains pécheurs mouraient s’ils entraient dans le Très-Sacré du sanctuaire. Cela signifiait entrer dans la présence de Dieu. Nous pouvons entrer avec confiance dans la présence de Dieu au travers de Jésus qui a enlevé nos péchés.)
 
8.       Lisez Hébreux 10:23-25. Quelle est la deuxième réaction que nous devrions avoir suite à cette bonne nouvelle ? (Nous avons besoin de vivre en conformité avec notre croyance. Nous avons besoin de croire à ce message. Nous voyons que le sanctuaire terrestre nous a révélé la façon dont Dieu élimine le péché. Il nous a révélé comment Jésus est le Messie. Il nous a révélé ce que Jésus fait pour nous maintenant. Nous devons nous accrocher à ce message. Nous devons nous empresser et encourager les autres à être pleins d’amour et à faire de bonnes actions. Nous devons adorer ensemble et nous encourager mutuellement dans cette espérance.)

9.       Cher ami, êtes-vous convaincu que Jésus se tient pour vous dans le sanctuaire céleste ? Êtes-vous convaincu que Jésus a effacé vos péchés ? Si tel est le cas, voulez-vous vous engager à vivre en conséquence ?

III.     La semaine prochaine : Né d’une femme : réconciliation et incarnation.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don