Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 - Femmes missionnaires (Jean 4, Actes 16)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction: Notre culture ne nous permet pas de comprendre la difficulté d’être une "femme missionnaire" au temps de Jésus. Nous ne comprenons même pas clairement le problème que Jésus et ses disciples ont rencontré en œuvrant auprès des femmes. Les rabbins juifs du temps de Jésus disaient: "Il est préférable que les paroles de la Loi soient brûlées que transmises à une femme" (source: commentaire The Bible Exposition Commentary au sujet de Actes 16:13). Jésus et ses disciples, s’ils avaient suivi les normes culturelles de leur époque, auraient dû ignorer les femmes dans leur travail de partage de l’évangile. Ils ne l’ont pas fait. Au lieu de cela, notre étude montre que Jésus les a utilisées comme missionnaires. Débutons notre étude et découvrons!
 
I.          La femme samaritaine
 
1.       Lisez Jean 4:1-2. Selon vous, pourquoi les pharisiens tiennent-ils des statistiques sur le nombre de gens que convertissent Jésus et Jean?
 
a.         Lisez Matthieu 3:7-8 pour voir ce que dit Jean au sujet des pharisiens.

b.         Lisez Jean 1:24-27 pour avoir une idée de ce que pensent les pharisiens au sujet de Jésus et de Jean. Que cela suggère-t-il?

2.       Lisez Jean 4:2-3. Selon vous, quel est le point important pour Jésus: que les pharisiens pensent à tort qu’il baptisait, ou que Jésus gagne davantage de disciples? (Les pharisiens étaient des responsables religieux. Un rival (Jean) était arrivé de Jérusalem. Jean prêchait qu’ils n’étaient pas aptes à diriger et disait que quelqu’un de plus grand arriverait derrière lui. Cela place une grande attention involontaire sur le tout début du ministère de Jésus, de telle sorte qu’il décida de se retirer.)

3.       Lisez Jean 4:4-6. Jésus veut-il traverser la Samarie? (Les Juifs et les Samaritains ne s’aimaient pas. La Samarie s’étend entre Jérusalem et la Galilée. L’itinéraire le plus court traverse la Samarie. Pourtant, quelques Juifs préféraient contourner la Samarie, simplement pour éviter les Samaritains.)

a.         Il est probablement midi. Qu’apprenons-nous au sujet du corps humain de notre Dieu? (Jésus était fatigué!)

4.       Lisez Jean 4:7-8. Jésus flirte-t-il avec cette jeune femme? (Vous pensez sûrement: "Ne soyez pas ridicule". Cependant, j’imagine que c’est ce qu’a pu penser cette femme. Le commentaire The IVP Bible Background Commentary suggère que c’est la façon dont la requête de Jésus a pu être considérée, spécialement en tenant compte du contexte de la vie de cette femme, ainsi que du fait qu’elle était seule. Les femmes avaient l’habitude de venir au puits en groupe. Le fait qu’elle était seule nous laisse penser qu’elle était impopulaire. Il était également étrange qu’un homme juif parle à une femme samaritaine.)

5.       Lisez Jean 4:9. Cette femme flirte-t-elle en retour? Devient-elle désagréable? Selon vous, que dit-elle vraiment? (Les hommes juifs, spécialement un rabbin, ne parlaient pas à des femmes samaritaines. Elle ne croyait pas que Jésus demandait simplement à boire. Elle voulait savoir pourquoi Jésus lui adressait la parole. Cela renforce la conclusion selon laquelle elle demande (parmi d’autres choses) si Jésus lui fait la cour. Il s’agissait là simplement d’une conduite bizarre pour un Juif.)

6.       Lisez Jean 4:10. Jésus clarifie-t-il la situation?

a.         Pourquoi Jésus répond-il de cette façon? (Il voulait attirer son attention. Il est certain qu’il s’agit là de quelque chose qui sort de l’ordinaire.)

i.         Y a-t-il un quelconque enseignement pour nos efforts missionnaires?

ii.        Les séminaires d’évangélisation avec des affiches montrant les bêtes de l’Apocalypse rentrent-ils dans ce schéma?

7.       Lisez Jean 4:11-12. Selon vous, quel ton de voix utilise cette femme? (Nous connaissons tous des gens qui sont tout simplement arrogants. Cependant, nous en connaissons également qui ont une arrogance "de perdant". Ils savent qu’ils n’ont pas très bien réussi dans la vie et ils ont une rancune générale contre ceux qui ont réussi. Dans ce texte, je vois un "perdant" qui parle d’une façon provocatrice.)

a.         Quelle est la réponse à la question de la femme? (Oui, Jésus est plus grand que Jacob!)

8.       Lisez Jean 4:13-15. Jésus offre-t-il un service de plomberie? (La femme répond comme si c’était le cas.)

9.       Lisez Jean 4:16. Que penseriez-vous si vous étiez cette femme? (Une partie de moi aurait pensé que Jésus était fou, et cela m’aurait donné l’opportunité de partir. Une autre partie de moi aurait pensé que je devrais répondre, mais je n’aurais pas voulu admettre que je n’avais pas de mari – à moins que je pense que Jésus me fait la cour.)

10.   Lisez Jean 4:17-19. Dans quelle mesure est-il important qu’elle réponde, et qu’elle réponde honnêtement? (Ce dialogue semble avoir deux objectifs. Le premier est de tester son honnêteté. Le deuxième est de l’impressionner par le fait qu’elle ne parle pas avec un lunatique, elle parle avec quelqu’un qui est capable de connaître sa vie de façon surnaturelle.)

a.         Si Jésus sait qu’elle est adultère, pourquoi s’intéresse-t-il à tester son honnêteté?

11.   Lisez Jean 4:20-26. Listez toutes les raisons pour lesquelles Jésus ne devrait pas révéler à cette femme qu’il est le Messie. (Il n’était pas naturellement plaisant pour Jésus de parler avec cette femme. Plus fondamentalement, elle n’était pas simplement une femme, elle était une Samaritaine! Ajoutez à cela qu’elle était plutôt impopulaire et qu’elle était sexuellement "libérée".

a.         Pourquoi alors Jésus fait-il cela? Je ne crois pas à la chance - spécialement ici - pourquoi Jésus choisirait-il cette femme comme disciple? (Une petite raison est que si elle était honnête avec lui, elle gagnerait certainement en réputation dans sa ville en ce qui concerne l’honnêteté.)

b.         Pourquoi Jésus choisirait-il des commerçants comme disciples?

c.         Pourquoi Jésus aurait-il un ministère spécial pour ceux qui font (probablement) plus d’une erreur sérieuse dans la vie? (Je lis actuellement le livre What’s So Great About Christianity ("Ce qui est si magnifique au sujet du christianisme"), de Dinesh D’Souza. L’auteur relève que les cultures grecque et romaine avaient le point de vue du "grand homme". Les esclaves, les ouvriers, les masses populaires existaient pour permettre aux "grands hommes" de la société de penser, planifier et diriger. Les gens ordinaires étaient comme des abeilles ouvrières - ils n’avaient pas d’importance, si ce n’est pour subvenir aux besoins des dirigeants. Jésus attaque directement cette pensée. Jésus parle de serviteurs leaders (Matthieu 23:11) et il focalise sur l’importance des "petites gens" dans la société. Il pensait que cela valait la peine de passer du temps à partager l’évangile avec les femmes. Le mouvement anti-esclaves, la démocratie pour tous les citoyens, les "serviteurs du peuple", tous ces concepts ne découlent pas des cultures grecque ou romaine, mais des enseignements révolutionnaires de Jésus.)

12.   Lisez Jean 4:28-29 et Jean 4:39. Qu’a fait Jésus pour cette femme? Que fait Jésus pour les femmes en général? (Il a choisi cette femme pour qu’elle soit sa représentante de l’évangile dans sa ville. Il démontre que les femmes sont dignes non seulement d’entendre son message, mais également de le propager.)

II.        Lydie

1.       Lisez Actes 16:12-13. Paul et ses compagnons sont en plein voyage missionnaire qui les mène à Philippes. Quelle est leur stratégie pour partager l’évangile? (Ils recherchent des personnes ouvertes aux choses spirituelles. Le sabbat ils cherchent un "lieu de prière".)

a.         Selon vous, sont-ils déçus en ne voyant que des femmes prier? (Probablement. Mais remarquez que cela ne les a pas retenus de partager l’évangile avec elles.)

i.         Que nous enseigne cela? (Cela nous enseigne qu’un intérêt pour les choses spirituelles est plus important que le genre humain, dès lors qu’il s’agit de partager l’évangile.)

2.       Lisez Actes 16:14. Quelle sorte de femme est Lydie? (Elle connaissait la religion juive et adorait Dieu.)

a.         Que fait-elle dans la vie? (Il semble qu’elle était une importante femme d’affaires. Elle faisait du commerce de tissu pourpre et était issue d’une autre ville, Thyatire. Cette ville était réputée pour son tissu pourpre (une couleur royale - ainsi vendu à des personnes fortunées). Le commentaire The Bible Exposition Commentary relève qu’elle était "probablement responsable d’une succursale de sa guilde à Philippes".)

b.         Quel est le secret du succès du message de Paul à Lydie? (Il voulait partager avec les femmes et l’Esprit saint lui a "ouvert le cœur".)

3.       Lisez Actes 16:15. En quoi Lydie est-elle une bénédiction pour les efforts missionnaires de Paul? (Premièrement, elle avait des servant(e)s (les gens de sa maison) qui avaient de l’intérêt pour les choses spirituelles. Ils étaient baptisés. Deuxièmement, elle avait une assez grande maison pour inviter Paul et ses compagnons. Elle n’était pas simplement baptisée, mais elle est devenue un sponsor financier pour les efforts missionnaires de Paul.)

a.         En quoi cette histoire aurait-elle été différente si Paul avait refusé d’enseigner des femmes?

b.         Voulez-vous spéculer un instant avec moi sur le futur des efforts missionnaires de Lydie? À qui témoignerait-elle? (Probablement seulement (ou principalement) à des personnes fortunées qui achèteraient du pourpre pour leurs habits. Lydie partagerait naturellement l’évangile avec eux. Par un enseignement à une femme (donc de bas niveau social), Paul a fini par avoir un champ missionnaire qui touche les plus hauts rangs de la société.)

4.       Cher ami, laissez-vous les barrières culturelles se dresser sur le chemin de vos efforts missionnaire? Si tel est le cas, voulez-vous décider aujourd’hui de simplement laisser Dieu vous diriger dans la propagation de sa Parole?

III.     La semaine prochaine: Missionnaires en pays païen: Daniel et ses compagnons.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don