Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Un cheminement d’une grande intensité (Luc 2, Matthieu 4, 1 Jean 2)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
        
Introduction : Les Chrétiens sérieux voient la vie comme une progression. Ils progressent de façon régulière (ou peut-être parfois de façon irrégulière) vers la sainteté. Leur désir est de devenir plus confiant, plus obéissant, davantage un vrai serviteur de Dieu. Chaque fois que j’y ai pensé ou que je l’ai lu, j’ai toujours considéré cela comme une marche. Personne ne m’a jamais dit que je devais courir, ou pire faire un sprint vers la sainteté. Dans mon cas, faire un sprint serait une mauvaise idée parce que je cherche constamment à trouver la bonne direction. Je déteste aller en arrière, rapidement. Cela me rappelle les jours où nous avions un camping-car. Il consommait une moyenne d’environ 35 litres au 100 kilomètres. Quand nous nous perdions, ma solution était de conduire jusqu’à ce que je trouve un point de repère. Ma sage épouse voulait que je m’arrête, que je coupe le moteur et que regarde où nous étions. Elle ne voulait pas continuer à payer 35 litres au 100 kilomètres en roulant dans la mauvaise direction ! Cette semaine notre étude porte sur "l’intensité" de la marche de Jésus. Ouvrons la Bible et découvrons ce que cela signifie !
 
I.          L’enseignement au temple
 
1.    Lisez Luc 2:40-42. Était-ce une vieille coutume que d’emmener Jésus à la fête de la Pâque ? (Les parents de Jésus y allaient chaque année, mais il n’était pas requis que les enfants y soient présents.)
 
a.         Mettez-vous à la place de Joseph et de Marie, emmèneriez-vous Jésus avec vous s’il n’avait que 9 ans ? S’il avait 10 ans ? (Il serait naturel de prendre vos enfants avec vous. D’autre part, Nazareth était à plus de 100 kilomètres de Jérusalem. Ce pourrait être plus divertissant d’y aller juste avec votre conjoint. La Bible ne dit pas précisément si Jésus les y avait déjà accompagnés auparavant.)
 
2.    Lisez Exode 23:17. À quel âge devenez-vous un homme ? (C’était à l’âge d’environ 12 ans qu’un garçon devenait un homme. Dès lors que Jésus avait 12 ans, il est possible que ce fût son premier voyage à Jérusalem pour la fête de la Pâque.)
 
3.    Lisez Luc 2:43-44. Marie et Joseph sont-ils des "mauvais parents" à votre avis ? (Le fait qu’ils aient laissé Jésus à Jérusalem m’incite à penser que ce n’était pas le premier voyage de Jésus à la fête de la Pâque. Certainement que si Jésus n’avait jamais fait cela auparavant, ils se seraient assurés qu’il était avec eux. Mais s’il s’agissait d’un voyage qui lui était familier, alors il est compréhensible que ses parents supposent qu’il était avec les gens de Nazareth.)
 
4.    Lisez Luc 2:45. Réfléchissez à toutes les pensées qui ont traversé l’esprit de Marie.
 
a.         Lisez Luc 1:31-33. Quel est l’impact de ces versets sur la pensée de Marie ? (Un ange lui avait dit que son fils serait roi (ou même plus) et maintenant elle l’a perdu !)
 
b.         Qu’en est-il si Marie comprenait le conflit entre le bien et le mal, ainsi que le rôle de Jésus dans ce conflit ? (Satan voulait tuer Jésus et elle l’a laissé se perdre au milieu d’étrangers !)
 
5.    Lisez Luc 2:46-47. Les parents de Jésus s’attendaient-ils à le trouver dans le temple avec les maîtres ? (Il nous est dit dans Luc 2:48 que ses parents étaient "ébahis".)
 
a.         Que nous indique cela au sujet de "l’intensité" de la marche spirituelle de Jésus ? (Les maîtres dans le temple étaient comme des pairs pour cet enfant de 12 ans ! Il avait progressé rapidement.)
 
b.         Rappelez-vous que dans l’introduction je mentionnais que je préfère aller dans la bonne direction plutôt que d’avancer rapidement. Quelle formule trouvez-vous dans ces versets pour marcher dans la bonne direction ? (Notez l’ordre de ces versets. Jésus écoute, pose des questions et ensuite donne des réponses. Cet ordre est un bon principe de vie. Il y avait un membre de mon groupe d’étude de la Bible qui arrivait souvent en retard. Dès qu’il s’asseyait, il levait sa main. Je me demandais souvent : "Comment peux-tu avoir une réponse alors que tu n’étais pas présent lors de la discussion ?")
 
6.    Lisez Luc 2:48-50. Que diriez-vous à Jésus si vous étiez Marie ?
 
a.         Que dit Jésus à ses parents ? (Il expliquait qu’il avait progressé beaucoup plus rapidement que ne l’avaient prévu ses parents.)
 
b.         Jésus était-il irrespectueux ?
 
7.    Lisez Luc 2:51. Pourquoi le texte nous indique-t-il que Jésus était un fils soumis ? (Je pense que c’est pour dissiper l’idée qu’il était irrespectueux lors de la conversation au temple. Ce que Luc met en évidence est que les parents n’avaient pas encore saisi la pleine ampleur de la mission de Jésus - et qu’elle avait déjà commencé dans une certaine mesure quand il avait 12 ans !)
 
II.        Le désert
 
1.    Lisez Matthieu 4:1-2. Jésus vient d’être baptisé et il est "emmené par l’Esprit" pour être tenté. Il jeûne alors pendant 40 jours. Ne me dites pas que vous n’avez jamais lu ces versets auparavant.  Vous semble-t-il raisonnable de se retrouver devant Satan après avoir jeûné pendant 40 jours ?
 
a.         Pourquoi l’Esprit saint emmène-t-il Jésus se faire tenter ?
 
b.         Si vous pensez aux différents "hauts" spirituels dans votre vie, où placeriez-vous le jour de votre baptême ?
 
c.         Quelle est la signification du jeûne ? (Lisez Esther 4:15-16. Esther a accepté d’être la représentante de son peuple pour essayer de vaincre Haman, qui avait voulu tuer les Juifs. Pour se préparer à cette rencontre cruciale avec le roi, elle jeûne.)
 
d.         Si vous étiez un chef de guerre, choisiriez-vous le lieu de la bataille ou laisseriez-vous votre adversaire le choisir ? (Je pense que ces questions nous mènent à l’explication de l’étrange affirmation que l’Esprit a amené Jésus dans la tentation. Fortifié par le baptême et le jeûne, Jésus est emmené par l’Esprit dans le combat contre Satan. L’Esprit définit le moment, l’endroit et les circonstances de la bataille.)
 
2.    Lisez Matthieu 4:3-4. Supposez que vous soyez Satan et que vous vouliez faire pécher Jésus. Combien de temps et quel niveau de réflexion mettriez-vous pour que votre première tentation soit des plus insidieuses ?
 
a.         Selon vous, Satan est-il pris au dépourvu dans cette bataille ? (Oui. Ils se trouvent maintenant sur le terrain de Jésus. Satan utilise ce qu’il y trouve - la faim - pour éprouver l’orgueil de Jésus et sa confiance en Dieu. Il est difficile de croire que la proposition de changer les pierres en pain soit la meilleure approche de Satan.)
 
3.    Lisez Matthieu 4:5-6. Selon vous, quelle est la probabilité que cette question soit issue du plan de bataille préparé par Satan ? (La réponse de Jésus à la tentation des pains est de se référer à la Bible. La tentation suivante de Satan se fonde sur la Bible. Satan semble rebondir sur la réponse précédente de Jésus, et ne pas avancer suivant son plan pré-établi.)
 
4.    Lisez Matthieu 4:8-10. Selon vous, dans quelle mesure cette tentation est-elle sérieuse pour Jésus ?
 
a.         Approfondissons cela. Premièrement, de quel genre de tentation s’agit-il ? (Elle suggère que Jésus devait violer le premier et le deuxième des Dix Commandements (voir Exode 20:1-4).)
 
b.         Je ne sais pas pour vous, mais quand je dois mémoriser une liste, je m’en sors généralement mieux avec les premiers éléments de la liste. Jésus connaît certainement la bonne réponse à cette tentation. Pourquoi Satan pose-t-il une question si évidente à Jésus ?
 
c.         Lisez Apocalypse 21:2-3. Quelle est la destination finale pour les rachetés ? (La terre ! Je lis actuellement un livre de Randy Alcorn intitulé "Le Ciel". Bien que je ne sois pas d’accord avec toute sa théologie (son erreur au sujet des âmes qui dorment le force à inventer l’idée de corps temporaires pour une pré-résurrection), c’est un livre très valable. Une de ses plus grandes qualités est qu’il focalise notre esprit sur notre retour sur cette terre. Il suggère que de même que les saints auront un corps re-créé et plus beau que celui qu’ils avaient sur la terre, la terre sera re-créée et plus belle que ce qu’elle est actuellement. J’habite maintenant en Virginie et je pourrai habiter dans la nouvelle Virginie sur la nouvelle terre !)
 
d.         Si la terre est notre destination finale, pourquoi Jésus choisirait-il de "chuter" en acceptant cette offre ? (Il n’y a là aucune ruse. Satan offre à Jésus un raccourci vers la résolution finale du conflit entre le bien et le mal. Jésus peut éviter la souffrance. La seule différence est : "Qui dirigera ?")
 
i.         S’agit-il vraiment d’un raccourci ? (Lisez Apocalypse 20:10. La vraie fin écarte Satan de ce rôle de dirigeant ! Tomber devant cette tentation perpétuerait le péché au lieu de l’éliminer.)
 
e.         Qu’en est-il de vous ? Êtes-vous prêt à aller directement du baptême au jeûne et au combat personnel contre Satan ? (Nous constatons que Jésus a une "marche" très intense. Heureusement Satan n’est pas omniprésent, ainsi très peu d’entre nous seront directement tentés par lui.)
 
III.     La leçon
 
1.    Lisez 1 Jean 2:3-6. Quelle leçon pour notre vie pouvons-nous tirer de ces "intenses" expériences de la vie de Jésus ? Que pouvons-nous apprendre de notre marche ? (À l’âge de 12 ans Jésus montre une connaissance et une compréhension extraordinaires de la Bible. Quand l’Esprit saint dirige Jésus dans le combat contre Satan, Jésus vainc Satan par sa connaissance et sa compréhension de la Bible. Sans savoir ce que Dieu exige de nous, il est difficile d’obéir.)
 
2.    Cher ami, je suppose que vous avez plus de 12 ans. Quelle est l’étendue de votre connaissance de la Bible ? Si vous êtes derrière, voulez-vous "prendre le pas" dans votre marche chrétienne en passant plus de temps avec la Bible ? Pourquoi ne pas vous engager à cela dès aujourd’hui ?
 
IV.      La semaine prochaine : La tendresse de son amour.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don