Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Le vécu du disciple (Matthieu 16 et 24, Marc 8, Romains 8, 1 Corinthiens 9)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : J’aime apprendre de nouvelles choses. Je parie que vous aussi. Ce qui est magnifique avec la Bible, c’est qu’elle est une source intarissable de nouvelles idées perspicaces. Vous pouvez lire la même histoire des douzaines de fois et découvrir encore quelque chose de nouveau. Notre étude de cette semaine suggère que la joie d’apprendre de la Bible n’est pas suffisante. Nous sommes supposés mettre en pratique ce que nous apprenons. Cela nécessite de changer notre façon de vivre. Nous pourrions même devoir refuser de faire quelque chose que nous aimerions vraiment faire ! Cette idée s’applique-t-elle à nous tous ? Serait-ce suffisant si je continuais simplement à apprendre de nouvelles choses de la Bible et les partageais ensuite avec vous ? Est-ce que je peux laisser à quelqu’un d’autre la mise en pratique de l’enseignement ? Débutons notre étude de la Bible et découvrons !
 
I.          Renoncer à soi-même

1.       Lisez Matthieu 16:15-19. Quelle est la taille de la tête de Pierre à ce moment-là ? (Très grande ! Pierre identifie correctement Jésus comme le Messie et Jésus dit à Pierre que Dieu lui a donné cette révélation et que "les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle". Je suis sûr que Pierre a regardé avec triomphe les autres disciples autour de lui et a commencé à se pavaner quelque peu. Pierre est un messager de Dieu !)

2.       Lisez Marc 8:31-33 pour continuer cette histoire avec un autre évangile. Entendez-vous le flux d’air sortir de la grosse tête de Pierre ? Il passe du statut de messager de Dieu le Père à celui de messager de Satan. Quel est précisément le problème ? (Marc 8:33 nous dit que Pierre pensait "comme les humains" plutôt que "comme Dieu".)

a.         Comment Pierre peut-il penser "comme les humains" quand il dit que Jésus ne serait pas tué ? (Nous voulons tous réussir. Nous voulons que les choses aillent bien. Pierre attendait avec impatience de Jésus l’établissement d’un royaume glorieux sur la terre qui (comme il vient de l’entendre) pourrait résister même aux "portes du séjour des morts" (Matthieu 16:18). Maintenant Jésus semble dire que le séjour des morts va faire des dégâts considérables. Jésus sera assassiné.)

3.       Lisez Marc 8:34-35. Que doivent-ils délaisser ? L’argent, le pouvoir terrestre, la gloire ? (Il apparaît que quand vous comparez ce que les disciples avaient en tête (voir Actes 1:6 et Matthieu 20:20-21) avec ce qu’ils ont reçu, ils étaient perdants dans toutes ces choses pendant leur vie sur terre.)

a.         Qu’en est-il de nous ? Devons-nous délaisser l’argent, le plaisir et la gloire pour suivre Jésus ? (Je ne me rappelle aucune histoire dans laquelle les disciples disaient : "Ne me donne pas d’argent, ne me donne pas de gloire, donne-moi de la peine". Mais le fait de suivre la mission donnée pour eux par Jésus apportait ce résultat. Le contraste entre ce qu’ils attendaient et ce qu’ils ont eu était énorme.)

b.         Quand Jésus nous appelle à nous "charger de notre croix" et à le suivre, que vous et me demande-t-il de faire ? (Lisez Jean 3:14-15 et Nombres 21:8-9. Jésus met en relation sa crucifixion à cette étrange histoire de Nombres 21. Si vous mettez ces deux textes ensemble, regarder les serpents signifie affronter vos péchés. Jésus a affronté nos péchés et a payé la pénalité pour eux en mourant à notre place. Quand Jésus nous dit de prendre notre croix, je pense qu’il nous dit d’affronter nos péchés. Admettez-les. Mourez au péché.)

c.         Sentez-vous la douleur du reniement de soi dans votre vie dès lors qu’il est question du péché ? (Cher ami, il n’y a aucun péché dans ma vie qui est difficile à commettre ! (Comparez Romains 7:14-25.) Le péché peut finir par être une succession de destructions. Il ne fait aucun doute que je souhaiterais finalement espérer ne jamais avoir même entendu ce péché, mais même la Bible reconnaît la "jouissance éphémère du péché" (Hébreux 11:25). Je pense que c’est là qu’a lieu la grande bataille pour le reniement de soi. C’est là où le renoncement à soi-même est difficile.)

d.         Comment l’invitation de Jésus à prendre notre croix et à nous renier est-elle en phase avec l’idée de la justification par la foi ? (C’est là que tant de chrétiens manquent la cible. Je me souviens d’un chrétien qui disait en décrivant la joie de la justification par la foi : "Un grand poids enlevé de mon épaule. Je suis libre maintenant". Je comprenais qu’il disait qu’il était libre de toute règle. Il est certainement vrai qu’il était libéré de la charge de gagner son propre salut. Mais suivre Christ signifie renoncer à soi-même. De façon reconnaissante, Paul nous enseigne dans Romains 8 que l’Esprit saint nous aide dans cette lutte. Mais ce n’est pas toujours facile. "Il est vrai que nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui." (Romains 8:17).)

4.       Lisez Marc 8:35-37. Quel argument donne Jésus en faveur du renoncement de soi ? (Regardez le tableau complet. Vous pouvez aimer le péché pendant une période fugace, mais vous perdrez l’éternité. Ce commerce ne vaut pas la peine. Renoncer à soi-même signifie gagner l’éternité.)

a.         Quand Jésus dit dans Marc 8:35 que notre abnégation sauvera notre vie, pensez-vous qu’il se réfère également à notre vie sur la terre ? (C’est mon observation. Regardez sous la surface du plaisir du péché et vous verrez toutes sortes de douleur du cœur.)

II.        Un jugement critique

1.       Lisez Matthieu 24:1-2. Nous avons parlé du renoncement de soi. Ces versets traitent-ils du renoncement de soi ? (Il est dit aux disciples que leur monde, tel qu’ils le connaissent, changera complètement.)

2.       Lisez Matthieu 24:3. Pourquoi les disciples viennent-ils vers Jésus en privé ? (Jésus vient de leur donner l’information la plus incroyable et étonnante. Entre la nature explosive de l’information et l’aspect "c’est difficile à croire", il s’agit de quelque chose à résoudre en privé.)

3.       Lisez Matthieu 24:4-5. Pourquoi certains seront même tentés de suivre quelque autre Christ ? (Il doit y avoir quelque chose chez eux qui vous fait vouloir les suivre.)

4.       Lisez Matthieu 24:6-8. Au lieu de recevoir quelque bonne parole, Jésus dit que quelque chose de mauvais va arriver. Pourquoi Jésus nous dit-il de ne pas nous alarmer ? (Il s’agit d’un parallèle avec Marc 8:35. L’abnégation ici vous apporte la vie éternelle. Avant que Jésus revienne et nous donne la vie éternelle, nous allons faire face à des guerres, à des famines, à des tremblements de terre et à ceux qui nous séduisent avec de fausses revendications. Jésus nous dit : sois fidèle et tu seras récompensé.)

5.       Lisez Matthieu 24:9-11. À quel point cela deviendra-t-il mauvais ? (La mort, la persécution, la haine et la trahison. Ce n’est pas de l’abnégation dans le sens habituel. Pourtant notre décision de suivre Jésus aboutit à subir du tort.)

6.       Sautons quelques versets. Lisez Matthieu 24:37-39. Y a-t-il un problème avec le fait de manger, de boire et de se marier ? (Non. Le problème est qu’ils ne "savaient rien". Noé leur parlait. Voir 2 Pierre 2:5. Le problème était qu’ils étaient focalisés sur les choses de la vie plutôt que sur les choses de Dieu.)

7.       Lisez Matthieu 24:40-41. Que trouvez-vous dans ces versets au sujet du renoncement de soi ? Au sujet d’avoir un esprit et une réflexion critiques ? Ces gens ne font-ils pas tous exactement la même chose, pourtant l’un est sauvé et l’autre perdu ? (Vous pouvez avoir le même type de travail qu’un non-croyant. La question est : quel est le cours de votre vie ? Renoncez-vous à vous-même ? Affrontez-vous votre péché ? Vous confiez-vous à Jésus ? Prêtez-vous attention à l’évangile, plutôt qu’à la télévision, pour ne pas être trompé ?)

III.     L’attitude

1.       Lisez Matthieu 24:42-43. Il nous est dit de veiller. À quoi devons-nous être attentifs ? Si quelqu’un m’envoyait sur un bateau pour veiller, ma première question serait : "Que dois-je regarder ? Les dauphins ? Les icebergs ? Les sous-marins ? Les poissons qui sautent ?"

a.         Si vous dites : "Regarder à Jésus", pourquoi Jésus compare-t-il sa venue à un voleur qui essaye de dérober notre bien ?

b.         Jésus vient nous donner la vie éternelle ! Pourquoi tomber dans l’idée de perdre quelque chose ? (C’est là un solide argument contre l’idée "sauvé une fois pour toutes". Il est improbable que Jésus se compare à un voleur. Au lieu de cela, le voleur est Satan qui veut entrer par effraction dans "votre maison" et voler votre salut. Si vous en doutez, lisez Matthieu 24:50-51.)

2.       Lisez 1 Corinthiens 9:24-27. Paul compare la vie chrétienne à un entraînement pour une course. J’ai un ami qui, autant que je puisse en parler, n’a aucune relation avec un quelconque groupe de croyants. Il a fréquenté une faculté chrétienne. Dans son état d’esprit, tout ce qu’il avait besoin d’apprendre à propos de Dieu, il l’a appris alors qu’il était dans cette faculté. Mon ami est-il en continuelle formation ? Êtes-vous en continuelle formation ?

a.         Remarquez 1 Corinthiens 9:27. Quel est le désavantage de ne pas s’entraîner ? (Être disqualifié pour le prix de la vie éternelle !)

3.       Cher ami, j’avoue que je ne sais pas où Dieu trace la ligne dès lors qu’il est question de l’assurance du salut. Ma conviction est que le salut n’est pas quelque chose dans lequel vous glissez ou sortez minute après minute, jour après jour ou même semaine après semaine. D’autre part, je pense que la Bible est claire sur le fait que ce n’est pas non plus quelque chose d’acquis "une fois pour toutes". Au lieu de cela, la vie du disciple est un effort continuel pour comprendre et faire la volonté de Dieu. Nous sommes appelés à mettre notre compréhension de Dieu en pratique. Cela signifie affronter nos péchés. Renoncer à soi-même. Se détourner des plaisirs du péché. Comme Paul le dit (1 Corinthiens 9:27), nous devons faire de notre corps notre esclave, et non l’inverse. Voulez-vous vous mettre en formation spirituelle - et commencer dès aujourd’hui ?

IV.      La semaine prochaine : Suivre le Maître : être un disciple agissant.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don