Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - La question de l’ethnie (Luc 17, Marc 7, Actes 10)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Salomon disait qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil (Ecclésiaste 1:9). Les problèmes ethniques et raciaux ne sont pas nouveaux. Ils existaient du temps de Jésus et ils existent encore actuellement - bien qu’en Amérique ils soient continuellement faibles. Lorsque je suis venu habiter dans cette région, j’étais membre d’une église qui avait de sérieux problèmes raciaux. Une ethnie prédisait que l’autre allait prendre le "dessus" au sein de l’église. Après avoir quitté cette église, il m’arrivait d’y retourner comme visiteur pour y prêcher. Je me souviens d’une fois où j’y suis entré et il y avait deux groupes d’étude groupés par race dans le temple. Je me suis assis dans le "mauvais" groupe, selon ma race. Je me souviens avoir prêché un sermon sur la réconciliation raciale dans cette église. Ensuite, les membres de chacun des groupes ethniques se sont approchés de moi et m’ont dit : "J’espère qu’ILS ont écouté". C’était assez pénible. Aujourd’hui, comme prédit, l’église n’est plus bi-raciale. C’est une réponse au problème, mais cela ne semble pas être la réponse de la Bible au problème. Débutons notre étude et voyons ce que la Bible a à nous enseigner au sujet de l’ethnie et du fait d’être disciple !
 
I.          Les Samaritains

1.       Lisez Luc 17:11-14. Il s’agit là d’un miracle "à distance". Avez-vous le sentiment que Jésus voyage, qu’il a une destination en tête, et que ces gens vont le ralentir ? (Oui. Il semble que Jésus leur parle alors qu’il marche vers sa destination.)

a.         Cela importe-t-il que Jésus ne s’arrête pas et ne prenne pas un peu de temps avec eux ? Le changement survient-il immédiatement ? (Non. C’est lorsqu’ils sont en route pour suivre les instructions de Jésus qu’ils sont guéris.)

i.         Y a-t-il là un enseignement pour nous ? (Nous avons un Dieu grand qui peut tout faire pour nous. Il n’a pas besoin d’étudier le sujet.)

b.         Pourquoi Jésus leur demande-t-il d’aller se montrer aux prêtres ? (Il fallait aller auprès d’un prêtre pour qu’il atteste que vous n’étiez plus atteint d’une maladie de la peau contagieuse (voir Lévitique 14:1-7).)

2.       Lisez Luc 17:15-16. Pourquoi spécialement indiquer de quelle ethnie est cet homme ?

a.         Cela prouve-t-il que Luc est raciste ?

b.         Que cela ajoute-t-il au récit ? (Luc est certainement "ethniquement consciencieux" ici. Je pense que cette histoire est racontée à cause du facteur ethnique. Dieu relève le fait que l’ethnie "non-privilégiée" affiche de meilleures caractéristiques de disciple que l’ethnie privilégiée.)

3.       Lisez Luc 17:17-19. Comment caractériseriez-vous l’approche de Jésus face aux questions ethniques ou raciales ? (Il ne me semble pas trop politiquement correct. Il l’appelle un "étranger". Cette fois-ci Jésus aborde le sujet de l’étranger faisant ce qui est juste.)

a.         Lisez à nouveau Luc 17:19. Selon vous, que cela signifie-t-il ?

i.         La lèpre allait-elle revenir chez les autres ?

ii.        Certaines personnes sont-elles guéries sans foi ?

iii.      La guérison de ce Samaritain est-elle supérieure aux autres ? (Je ne pense pas que Jésus veuille dire que les autres ne sont pas guéris, ou seront à nouveau malades. Au lieu de cela, je pense que Jésus veut dire que cet homme a reçu la guérison tant pour son corps que pour son esprit. Sa foi a été récompensée.)

b.         Le dictionnaire biblique Nelson’s Bible Dictionnary, sous le sujet "Samaritains", dit : "Les Samaritains étaient une "ethnie mixte" contaminée par du sang étranger et la fausse adoration". S’ils avaient une "fausse adoration", comment Jésus pourrait-il dire que cet homme a de la "foi" ?

i.         Que nous enseigne cela quant aux membres d’autres églises ? (Cet homme avait évidemment foi en Jésus. L’idée que les membres d’une dénomination spécifique, créée par des humains, sont automatiquement supérieurs à d’autres chrétiens est une idée contraire à la Bible. La foi est une question individuelle.)

II.        Les Grecs

1.       Lisez Marc 7:24. Selon vous, pourquoi Jésus voulait-il garder secret sa présence à Tyr ? (Lisez Matthieu 15:24. Il s’agit du récit de Matthieu relatant cette même histoire. Jésus n’est pas venu soigner les habitants de Tyr. Il cherchait simplement le reste.)

2.       Lisez Marc 7:25-26. Cette femme est-elle croyante ? (Lisez Matthieu 15:22. Le fait qu’elle appelle Jésus "Seigneur, Fils de David" indique qu’elle croit qu’il est le Messie.)

3.       Lisez Marc 7:27. Pourquoi Jésus parle-t-il de nourriture ?

a.         Comment comprenez-vous son message à cette femme ?

i.         L’appelle-t-il un "chien" parce qu’elle est grecque et pas juive ? (Oui ! Pire, il semble appeler sa fille un chien.)

4.       Lisez Marc 7:28-30. Selon vous, Jésus teste-t-il sa foi ou est-il sérieux ? (Les deux. Je pense qu’il était sérieux pour deux raisons. Il était entré secrètement en ville, donc il ne devrait pas être ennuyé par ces gens. Il avait précisément dit que sa mission n’était pas pour ces gens.)

a.         Souvenez-vous de l’église que j’ai mentionnée dans l’introduction. À ma connaissance, ils n’ont jamais appelé les gens de l’autre ethnie "chiens" ou dit qu’ils ne les aideraient pas. Quel est l’enseignement que nous pouvons tirer ici ? Que les personnes d’ethnies défavorisées peuvent venir à Jésus si elles montrent une grande foi et ignorent les insultes ? (Je pense que cette histoire est bien meilleure que ce qui apparaît en surface. Premièrement, il est juste d’avoir une mission qui se focalise sur quelque chose de spécifique. Jésus a été environ trois ans en mission ici et sa mission s’est focalisée durant ce temps sur les Juifs. C’est un argument en faveur de l’efficacité et non du racisme. Deuxièmement, Jésus (alors et maintenant) teste notre foi. Jésus testait la foi de cette femme en lui disant des choses qu’elle connaissait déjà - que les Juifs méprisaient les non-Juifs. Sa foi ne serait pas dissuadée par cela. Jésus, ayant testé sa foi et l’ayant trouvée forte, a guéri sa fille.)

III.     Les Italiens

1.       Lisez Actes 10:1-2. Qu’apprenons-nous au sujet de Corneille ? (Il était le chef d’une division romaine. Il semble être un italien. (Le texte parle du "bataillon italien" (Bible en français courant) et il a un nom latin ("Cornelius" dans la traduction anglaise NIV).) Il croyait en le vrai Dieu et lui était consacré. Pourtant, il ne pouvait pas être "pleinement" un Juif converti parce qu’il faisait partie des "incirconcis". Voyez Actes 11:1-17.)

2.       Lisez Actes 10:3-5. Que nous disent ces versets au sujet de la capacité des non-Juifs à être disciples ? (Dieu a un message spécial pour quelqu’un qui n’est pas juif ! Dieu a une sorte de plan pour Corneille.)

a.         Quels problèmes voyez-vous avec ce message ? (Lisez Actes 10:27-28. Dieu amène à Corneille à faire venir un homme juif dans sa maison. Le problème, comme l’explique Pierre plus tard, est que les Juifs observateurs ne voudraient pas visiter la maison d’un non-Juif.)

3.       Lisez Actes 10:9-17. Le texte dit que Pierre "était perplexe sur le sens de la vision". À quel sujet est-il perplexe ? Le message n’est-il pas assez clair - toute viande est désormais de la viande pure ? (C’est précisément ce que la vision signifie au premier coup d’œil. Pourtant, Pierre ne pouvait pas penser que c’était là réellement ce que signifiait la vision.)

4.       Lisez Actes 10:17-19. Cette histoire a-t-elle changé de sujet ? Pourquoi le texte nous dit-il que Pierre réfléchit encore à la vision alors que ces trois hommes sont dans la maison ? (Cela nous dit que la mission des hommes de Corneille et la vision de Pierre sont liées.)

5.       Lisez Actes 10:23-29. La vision porte-t-elle sur la viande impure ? (Non. Quel que soit votre point de vue sur la prohibition de Lévitique de manger de la viande impure (voir Lévitique 11), cette histoire ne traite clairement pas de ce que vous pouvez manger ou non. Elle traite de qui peut être un disciple de Dieu.)

6.       Lisez Actes 10:30-33. Sur une échelle de 1 à 10, quelle est votre conviction que Dieu est derrière cette réunion entre Pierre le Juif et Corneille l’Italien ? (Tous deux ont été dirigés par Dieu pour se rencontrer.)

7.       Lisez Actes 10:34-38 et Actes 10:44-47. Que nous enseigne cela au sujet du racisme dans l’église ?

a.         Quelle leçon pouvons-nous tirer sur une distinction ethnique quelconque de la part de Dieu, dès lors qu’il est question d’être un de ses disciples ?

b.         Sur quelle base Dieu discrimine-t-il ? (Actes 10:34-35. La base de Dieu pour une "discrimination" est ceux qui le craignent et qui font ce qui est juste.)

8.       Cher ami, si Dieu ne discrimine pas sur la base de l’ethnie, quel droit avez-vous (ou ai-je) de faire des discriminations sur cette base ? Si vous pensez que vous êtes victime de racisme, souvenez-vous que la Bible loue ceux qui ignorent les insultes raciales dans leur recherche de Dieu.

IV.      La semaine prochaine : Se préparer à devenir disciples.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don