Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - Femmes disciples (Luc 1 et 10, Jean 4)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Rassurez-vous. Nous n’allons pas labourer de nouveau champs avec cette étude. Au lieu de cela, nous allons étudier comment les femmes ont répondu à l’appel pour être disciples et voir ce que nous (des deux sexes) pouvons apprendre sur le fait d’être disciple aujourd’hui. La bonne nouvelle, mesdames, est que les femmes s’en sortent bien en comparaison des hommes que nous étudions cette semaine. Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.          Marie

1.       Lisez Luc 1:8-9,11-13. L’ange a-t-il donné une bonne ou une mauvaise nouvelle à Zacharie ? Désirait-il un fils ou non ? (Le verset 13 dit : "ta prière a été exaucée". Il avait prié pour avoir un fils !)

2.       Lisez Luc 1:14,17-18. Transcrivez les paroles de Zacharie dans le langage d’aujourd’hui. ("Comment puis-je savoir que vous ne me mentez pas ?")

3.       Lisez Luc 1:19. Gabriel s’est-il senti offensé ? (Il semble que oui. Gabriel semble dire : "Savez-vous à qui vous parlez ? Comprenez-vous d’où j’ai reçu ce message" ?)

4.       Zacharie est-il déjà un disciple ? (Oui. Non seulement il marchait avec Dieu, mais il tenait le rôle spécial de prêtre (voir verset 5).)

a.         Dieu appelle-t-il Zacharie à tenir un rôle plus important comme disciple ? (Oui ! Il est appelé à engendrer (et ainsi en faire un disciple) un fils qui fait partie d’un plan spécial pour préparer le chemin du Messie !)

i.         Cet appel fera-t-il sortir Zacharie de sa zone de confort ? Cela l’embarrassera-t-il ? (Non. Avoir un fils lui apportera de l’honneur. Il n’y a aucun inconvénient à cette promesse - si ce n’est la nécessité de suivre les directions de Dieu (ce qui n’est pas supposé être un "inconvénient").)

b.         Zacharie doute-t-il de la réponse à ses prières ?

i.         Doutons-nous parfois que nos prières aient été répondues ?

c.         S’agit-il d’une réaction compréhensible pour un prêtre ? (Non. Il a prié pour cela. C’est quelque chose qu’il désire ! Il est prêtre, quelqu’un dont on suppose qu’il a une relation plus étroite avec Dieu. De plus, il a l’exemple d’Abraham et de Sara qui ont eu un fils tardivement dans leur vie. Pourtant, Zacharie doute.)

5.       Juste quelques mois plus tard, Gabriel a une mission similaire. Lisez Luc 1:26-29. Quand le verset 26 dit : "au sixième mois", quoi s’agit-il ? (Le sixième mois de la grossesse de l’épouse de Zacharie, Élisabeth.)

a.         Marie est troublée par les paroles de Gabriel. Pourquoi ? (Il serait inhabituel pour une personne ordinaire, spécialement pour une femme à cette époque, d’espérer s’entendre dire "toi qui est comblée par la grâce" de la part de Dieu.)

i.         Cette salutation aide-t-elle Marie à croire au reste du message de Gabriel ?

6.       Lisez Luc 1:30-33. S’agit-il d’un message crédible ? Est-il plus ou moins crédible que le message que Gabriel a donné à Zacharie quelques mois plus tôt ? (Cela ne s’était jamais produit dans l’histoire du monde !)

7.       Lisez Luc 1:34. Marie doute-t-elle des paroles de Gabriel ? (Non. Elle demande simplement : "Comment cela va-t-il se passer ?" Cela semble être une question raisonnable compte tenu de la nature du message.)

8.       Lisez Luc 1:35-38. Quelle est la réponse de Marie à cet incroyable message ? (D’accord, Seigneur.)

a.         Quel est l’inconvénient du fait que Dieu fasse comme Gabriel l’avait annoncé ? (Joseph pourrait refuser de l’épouser. Sa réputation serait ruinée. Il y avait même un risque de lapidation (voir Jean 8:3-5).)

b.         Comment comparer la réponse de Marie à cet appel à être un disciple particulier avec la réponse du prêtre Zacharie ?

i.         Quel est celui qui aurait pu raisonnablement dire à Gabriel : "Comment puis-je savoir que tu ne me mens pas ?" (Zacharie a reçu un message complètement plausible qui correspondait à sa vie (il était marié) et qui était une réponse à sa prière. Marie a reçu une histoire complètement invraisemblable (jusqu’alors), qui pouvait avoir de sérieuses conséquences négatives pour sa vie, et elle a juste répondu : "Très bien Seigneur. Utilise-moi comme tu me l’as annoncé".)

ii.        Cela nous donne-t-il une idée de la raison pour laquelle Dieu a choisi Marie pour être la mère de Jésus ?

9.       Évidemment, Dieu n’allait pas appeler Zacharie pour être la mère de Jésus. Cela aurait été un miracle encore plus outrageux et invraisemblable. Mais nous allons aussi proche que nous pouvons dans la comparaison homme/femme. Pourquoi Marie réagit-elle si favorablement à l’appel, par contraste avec Zacharie ? Les femmes font-elles de meilleurs disciples ?

a.         Cela a-t-il quelque chose à voir avec le sexe ? (Il se peut - spécialement dans cette culture. La semaine dernière nous avons discuté de Nicodème, un homme qui avait beaucoup de pouvoir et d’autorité. Quand vous possédez une base de pouvoir, quand vous avez un ensemble "d’outils" que vous avez utilisés dans le passé pour obtenir des résultats, il est alors plus difficile d’accepter l’idée de tout abandonner et de suivre Jésus. Marie disait : "Aide-moi à comprendre". Quand elle comprenait, elle disait : "Très bien". Zacharie disait : "Je comprends, mais comment puis-je être sûr que vous ne mentez pas en disant cela ?")

II.        Marie-Madeleine

1.       Lisez Luc 8:1-3. Nous voyons dans ces versets que des femmes suivaient Jésus dans son ministère. Comment l’aidaient-elles ? (Elles étaient au service de Jésus. "Elles utilisaient leurs biens" se réfère aux biens matériels. Elles utilisaient probablement de l’argent et de la nourriture pour maintenir l’effort d’évangélisation.)

2.       Lisez Jean 19:25, Marc 15:46-47, Marc 16:1. Que nous enseignent ces versets à propos du ministère de Marie-Madeleine en tant que disciple ? (Qu’elle restait avec Jésus dans les moments les plus difficiles.)

3.       Lisez Jean 20:11-16. Quelle est la récompense de Marie pour être restée avec Jésus dans ces moments difficiles de la fin ? (Elle a été la première à voir Jésus comme Seigneur ressuscité !)

4.       Quelle leçon cela nous enseigne-t-il sur le fait d’être disciples aujourd’hui ? (Vous n’avez pas besoin de mener le groupe. Dieu aime (et récompense) ceux qui travaillent dur et fidèlement au second plan - même quand personne, si ce n’est Dieu, ne voit ce qu’ils font.)

III.     Marie et Marthe

1.       Jusqu’ici nous avons vu des femmes disciples qui avaient un rôle "d’aide". Regardons cette question de plus près en lisant Luc 10:38-40. Est-ce un problème dans l’église ? Certaines personnes participent et aident, et d’autres ne font que parler (ou écouter) ?

a.         La plainte de Marthe est-elle justifiée ? (Pourquoi une personne devrait-elle faire tout le travail ?)

2.       Lisez Luc 10:41-42. Jésus dit que "une seule chose est nécessaire". Quelle est-elle ? (Écouter Jésus !)

a.         Comment pourraient-ils manger si Marthe ne faisait pas les autres choses ?

b.         Comment pourraient-ils avoir une place où s’asseoir (ou se reposer), avoir quelque chose à boire et à manger si personne ne s’inquiétait de ces détails ? (Si personne ne s’occupait de ces détails, ils n’auraient rien à manger - il manquerait un miracle de la part Jésus. Je ne pense pas que Jésus dise : "Ne fait pas ces choses essentielles". Au lieu de cela, il dit : "Ne te perd pas dans les détails. Souviens-toi que le but principal est de partager l’évangile. Enseigner l’évangile est plus important que de cuisiner et de nettoyer.")

c.         Que cela enseigne-t-il aux disciples (de n’importe quel sexe) d’aujourd’hui ?

d.         Mon église connaît une situation dérangeante. Les jours où nous avons notre repas en commun, les membres vont s’affairer dans la cuisine de l’église, alors que le sermon est prêché. Ils n’entendent pas le sermon. Comment appliqueriez-vous l’histoire de Marthe et Marie à cette situation ?

i.         Souvenez-vous que Jésus n’a pas condamné Marthe. Il a juste dit que Marie avait choisi "la bonne part". (Je pense que la "bonne part" est de ne pas préparer de repas pendant le sermon.)

IV.      La Samaritaine

1.       Si vous n’êtes pas familier avec cette histoire, lisez Jean 4:3-42. Si elle vous est familière, concentrons-nous sur quelques versets. Lisez Jean 4:6-9. Quel est le problème avec Jésus qui demande à boire à cette femme ?

a.         Si les Juifs méprisaient les Samaritains (hommes et femmes), alors pourquoi devrait-elle se plaindre ? (Jésus franchissait les barrières de plusieurs tabous culturels. Les hommes juifs n’avaient rien à faire avec les Samaritains, et encore moins avec les femmes samaritaines. Pire, Jésus demandait à boire de son récipient. Pire encore, Jésus serait redevable envers cette femme. La violation des normes culturelles était si extrême qu’elle soulève la question.)

2.       Lisez Jean 4:10,25-26. Pourquoi Jésus dit-il ces choses à cette femme ? (Il cherche à en faire son disciple.)

3.       Lisez Jean 4:39-42. Pourquoi Jésus prend-il une femme pour promouvoir l’évangile en Samarie ?

a.         Lisez Matthieu 10:5-7. Comment pouvez-vous réconcilier cela avec ce que Jésus a fait avec la femme samaritaine ? (Parfois Jésus semble respecter les normes culturelles. Parfois non. Nous avons besoin de chercher les conseils de l’Esprit saint dans ces choses.)

b.         Les questions culturelles ont-elles une question morale sous-jacente ? (Lisez Galates 3:26-29.)

4.       Cher ami, Dieu vous appelle à le suivre sans tenir compte de votre genre. Même si la culture peut rendre les choses plus difficiles, Dieu a donné les tâches les plus importantes à des disciples qui sont des femmes !

V.        La semaine prochaine : La question de l’ethnie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don