Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Un combat mené avec sa force (Luc 13, Colossiens 1, Romains 7 et 8, Matthieu 5)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction: Combattre. Quel mot difficile. Hébreux 12:4 parle du "combat contre le péché". Le combat est-il ce que Dieu désire pour nous ? Est-il tout ce qu’il veut ? Je me sens si médiocre parce que Dieu doit me pardonner les mêmes péchés encore et encore. J’enseigne les autres, pourquoi combats-je toujours ? Dieu propose d’enlever notre fardeau, dois-je ignorer mon péché et laisser Dieu s’en occuper ? Si cela est correct, comment la Bible peut-elle parler de "combat" contre le péché ? Quand Luc 13:24 nous dit de nous "efforcer d’entrer par la porte étroite, ... [car] beaucoup chercheront à entrer et ne le pourrons pas", cela semble être une tâche sérieuse. Je crois en la justification par la foi, et non à la justification par les œuvres. Comment ces textes peuvent-ils être vrais ? Ouvrons la Bible et découvrons que ce nous pouvons apprendre sur le combat chrétien !
 
I.          Le combat d’une minorité

1.       Lisez Luc 13:22-23. Quelle question est posée à Jésus ?

a.         Selon vous, quelle réponse va donner Jésus ?

2.       Lisez Luc 13:24. Quelle est la réponse de Jésus ?  Dit-il : "Oui, seulement peu de gens" ? (Non. Il dit "beaucoup" chercheront, sans succès, à entrer. Ainsi, il semble que davantage de personnes n’y entreront pas. Mais Jésus ne dit pas que peu entreront. La porte est étroite et beaucoup n’arriveront pas à entrer.

a.         Comment pouvons-nous entrer par cette porte ? (Cela implique un "effort" de notre part. "Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite.")

3.       Lisez Luc 13:25. Que nous dit ce verset quant au fait d’entrer par la porte étroite ? Quelle est la première exigence dans notre "effort" ? (Agissez promptement. Il s’agit d’une offre limitée dans le temps parce que "dès que le maître de maison se sera levé et aura fermé la porte", il sera trop tard.)

a.         Quelle autre exigence donne le maître de maison pour entrer par cette porte ? (Le maître de maison doit connaître la personne qui cherche à entrer. Cela a du sens. Qui laisserait entrer des étrangers dans sa maison ?)

i.         Dès lors qu’il est évident qu’il s’agit d’une parabole, que doit connaître le Dieu omniscient ? Que signifie : "Vous, je ne sais pas d’où vous êtes" ? (Le maître de maison dit qu’il ne connaît pas les informations les plus basiques au sujet de ces personnes. Il ne connaît même pas leur passé.)

4.       Lisez Luc 13:26. Les gens connaissent-ils le maître de maison ? Ne s’agit-il que d’un cas de faible réminiscence ?

5.       Lisez Luc 13:27. Le maître de maison admet-il qu’il ne s’agit que d’un problème de mémoire ? (Non. Apparemment, le simple fait de se trouver aux alentours du maître de maison n’est pas suffisant pour qu’il les connaisse. Il ne nie pas avoir enseigné dans leur voisinage ou avoir mangé ou bu avec eux. Notez que Luc 13:24 dit : "beaucoup chercheront à entrer et ne le pourrons pas".  Cela dépeint une image de gens qui désirent entrer, qui ont fait des efforts pour entrer. Les personnes rejetées entendent l’enseignement du maître de maison, cependant cela ne veut pas dire qu’ils suivaient cet enseignement. Au lieu de cela, le maître de maison les accuse de commettre l’injustice.

6.       Lisez Luc 13:28-30. Qu’est-ce qui n’est PAS exigé pour entrer ? (Vous n’avez pas besoin d’être Juif (ou de faire partie du groupe accepté). Il ne s’agit pas d’un "arrangement de groupe". Des gens de toute provenance sont autorisés à entrer. Vous n’avez pas besoin d’être "premier" ici sur la terre pour entrer. Il ne s’agit pas de quelque chose liée à votre position dans ce monde.

7.       Ne s’agit-il que d’un message à la nation juive au temps de Jésus ? Ou alors, les principes définis là sont-ils éternels ?

a.         Si vous dites qu’il s’agit de principes éternels, quelle est la clé pour entrer, selon ces versets ? (Que le maître de maison vous connaisse. "Efforcez-vous" d’entrer par la porte. Ne soyez pas accusé de commettre l’injustice.

8.       Lisez Romains 1:21-23,28. Que suggère cela quant à l’idée de connaître Dieu et que Dieu nous connaisse ? (Le simple fait d’avoir la connaissance ne suffit pas. Nous devons avoir la connaissance qu’il est "bon de garder" (verset 28, TOB), en être reconnaissant et l’utiliser pour glorifier Dieu.

9.       Quel type de relation pouvez-vous commencer à voir entre "combattre" et être connu de la part du maître de maison.

II.        La signification du combat

1.       Lisez Romains 7:21-24. Cela semble-t-il être un combat ? Si tel est le cas, sur quoi porte le combat ?

2.       Lisez Romains 7:25. Jésus nous délivrera. La question est : nous délivrera-t-il du combat ou d’autre chose ? (Jésus nous délivrera de "ce corps de mort".)

3.       Lisez Romains 8:1-3. Selon ces versets, de quoi sommes-nous délivrés ? (Nous sommes délivrés de la "condamnation".)

4.       Lisez Colossiens 1:19-23. Que dois-je faire pour m’affranchir de la condamnation ? (La mort du Christ à ma place me permet d’être présenté comme "saint, sans défaut et sans reproche". Ici nous sommes délivrés de toute "accusation".)

a.         Quelle glorieuse nouvelle ! Nous sommes délivrés par Jésus d’une part de la condamnation et d’autre part de l’accusation ! Est-ce tout ? (Le texte continue vers l’avenir : "si vraiment vous demeurez, dans la foi, [...] sans vous laisser emporter loin de l’espérance de la bonne nouvelle". Être sauvé est un cadeau gratuit. Vivre une vie chrétienne est un partenariat avec Dieu.)

5.       Lisez Colossiens 1:24-29. Contre quoi combat Paul ? (Lisez Colossiens 1:28-29 plusieurs fois. Paul travaille avec la puissance de l’Esprit saint (toute son énergie) pour promouvoir l’évangile. Il est un partenaire de Dieu pour l’accomplissement du travail. Mon imagination voit Paul, comme un pompier, tenant une lance à incendie avec de l’eau sous haute pression. Un partenariat est nécessaire pour faire le bon travail pour éteindre le feu du mal dans notre vie et dans la vie des autres.)

III.     Le combat de la vie

1.       Lisez Matthieu 5:27-30. Là se trouve l’action ultime d’un combat - la mutilation ! Imaginons un instant que vous ayez régulièrement des pensées lascives au sujet du sexe opposé. Le fait d’arracher votre œil droit résoudrait-il le problème ?

a.         Qu’en serait-il si vous aviez des pulsions de cleptomane ?  Le fait de couper votre main droite vous ferait-il arrêter de voler ? (Je suppose qu’arracher les deux yeux et couper les deux mains devrait vous freiner quelque peu - mais il s’agit premièrement d’éléments de l’esprit.)

b.         Si Jésus ne nous demande pas mutiler notre corps - et je ne pense pas qu’il le demande - que veut-il dire par ce langage ? (Il nous appelle à des actions radicales pour éviter le péché. Si vous avez une faiblesse pour un péché en particulier, vous devriez éviter de faire des choses qui ne sont peut-être pas des péchés, mais qui vous amènent plus près de votre péché favori.)

2.       Laissez-moi poser la question difficile. Si le salut est un cadeau gratuit de la part de Dieu, alors comment Jésus peut-il se référer à des "efforts" pour entrer par la porte étroite, ainsi qu’à la mutilation pour éviter d’être envoyé en enfer (c’est à dire manquer la porte étroite) ? (Nous ne pouvons pas gagner le salut. Notre lecture de Colossiens 1:22 nous dit que la mort de Jésus à notre place nous rend "sans défaut et sans reproche". Romains 8:1 nous dit qu’il n’y a pas de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Mais notre vie chrétienne ne se termine pas avec le salut. Dieu s’attend à ce que nous diligentions un partenariat avec lui. Ce partenariat demande des efforts de notre part pour résister à nos défauts de caractère et pour promouvoir l’évangile.)

a.         Bien, qu’en est-il de mes combats contre les mêmes péchés ?  Qu’en est-il de vous et de vos combats contre les mêmes péchés ? (Je pense que c’est là le cœur même de ce qu’est la vie chrétienne. Si vous arrêtez de combattre, vous êtes mort - éternellement. Romains 7 et 8 sont explicites à ce sujet. Si vous n’êtes pas familier avec ces chapitres, lisez-les. Maintenant lisez Romains 8:12-14. Je crois que c’est là où se trouve le combat dans la vie d’un Chrétien. Nous devons "par l’Esprit faire mourir les agissements du corps". Nous combattons également pour apporter l’évangile aux autres.)

3.       Cher ami, qu’en est-il de vous ? Avez-vous donné votre vie à Dieu ? Avez-vous pris la résolution de fixer votre esprit sur les exigences de Dieu, plutôt que sur ce que votre nature exige ? Prenez-vous au sérieux le fait de faire mourir les agissements du corps, par la puissance de Dieu et par un partenariat avec lui ? Dieu nous appelle à tourner notre cœur et notre esprit vers lui pour vivre une vie en accord avec sa volonté.

IV.      La semaine prochaine : Une espérance indestructible.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don