Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - Le feu de l’épreuve (Genèse 22, 2 Corinthiens 1)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a des histoires dans la Bible, tout comme il y a des évènements tristes dans la vie, que je ne comprends pas. Bien sûr j’ai des explications et, je suppose, une compréhension partielle. Mais dans mon intellect humain (voir 1 Corinthiens 13:12) le sujet n’est pas clair. Une de ces histoires est celle du sacrifice d’Isaac. J’aimerais passer la plus grande partie de notre temps d’étude de cette semaine sur cette histoire pour voir si quelque lumière brille dans nos esprits sur la façon dont Dieu nous éprouve. Ouvrons la Bible !
 
I.          Dans quel but ?

1.       Lisez Genèse 22:1-2. Selon vous, Abraham pensait-il que Dieu était sérieux ? (Si vous lisez Genèse 21:9-14, vous voyez que Dieu avait auparavant chargé Abraham de renvoyer son autre fils, Ismaël.)

a.         Dieu était-il sérieux ? Dieu aurait-il laissé Abraham tuer son fils dans ce qui ressemblait à un sacrifice païen ? (Lisez Jérémie 32:35. Non. Dieu n’a jamais eu à l’esprit de tuer Isaac. Au lieu de cela, Dieu a instauré la peine de mort pour chacun qui sacrifiait son enfant (Lévitique 20:1-5).)

2.       Notre étude est intitulée "Le feu de l’épreuve". Sans doute ce commandement de la part de Dieu mettait Abraham dans "le feu de l’épreuve". Lisez à nouveau Genèse 22:1. Selon ce verset, quel était le but de ce commandement ? ("Dieu mit Abraham à l’épreuve.")

a.         De quel genre d’épreuve s’agit-il ? Dieu n’a jamais voulu qu’Abraham accomplisse son commandement. Le commandement était complètement opposé au caractère de Dieu. Obéir (c’est à dire tuer son fils) correspondrait à faire la volonté de Satan !

b.         Avez-vous déjà eu une épreuve de cette nature ? (J’en doute. Je n’arrive pas à réussir l’épreuve de faire les choses que je suis supposé faire. Choses que je sais que je devrais faire. Comment mon cerveau logique pourrait-il espérer réussir une "épreuve" qui consiste à faire quelque chose que je sais être complètement à l’opposé de la volonté de Dieu et de ma propre volonté ?)

c.         Y a-t-il une différence entre une "épreuve" et une "tentation" ? (Le commentaire Be Obedient a une approche très intéressante à ce propos. Il dit que les tentations - le désir de suivre de mauvaises impulsions - semblent complètement logiques. Elles sont utilisées par Satan pour sortir le pire de nous. D’autre part, les épreuves viennent de Dieu, elles semblent déraisonnables et elles sont conçues pour sortir le meilleur de nous.)

i.         Pensez-vous avoir quelque espoir de faire la différence entre les deux dans votre esprit ?

3.       Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary dit qu’une vraie épreuve doit défier la logique, elle doit être quelque chose à quoi nous voulons résister (comme tuer notre enfant) ! Êtes-vous d’accord ? (Je ne suis pas si sûr que nous puissions tirer des lignes si propres et nettes entre des épreuves (illogiques et nous ne voulons pas les faire) et des tentations (logiques et nous voulons les faire). Par exemple, les dernières heures de la vie de Jésus impliquaient divers motifs - il voulait nous sauver, mais il ne voulait pas être torturé et humilié. Évidemment il s’agissait en partie d’une épreuve, mais également, pour une très grande part, d’une tentation.)

4.       Si vous n’êtes pas familier avec l’histoire d’Abraham et d’Isaac, lisez Genèse 22:3-8. Pourquoi avaient-ils coutume de sacrifier des animaux ? (Cette pratique préfigurait le sacrifice de Jésus à notre place pour effacer nos péchés. Son but était d’enseigner le peuple au sujet du Messie à venir et de la façon dont il se substituerait à eux pour leurs péchés.)

5.       Lisez Genèse 22:9-12. Si le commentaire Be Obedient est juste en disant que les épreuves sortent le meilleur de nous, quel est "le meilleur de nous" que cette épreuve était sensée faire sortir d’Abraham ?

6.       Lisez Genèse 22:15-18. Nous revenons maintenant à quelque chose qui me semble logique. Quelle relation a cette promesse avec cette épreuve ? (Dieu dit que parce qu’Abraham était disposé à donner son fils, Dieu est disposé à donner à Abraham beaucoup de fils - "je multiplierai ta descendance comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer".)

a.         Y a-t-il un parallèle avec Jésus qui donne sa vie pour qu’il puisse tous nous "ramener à lui" ?

b.         Quel est le but de Dieu dans cette relation spéciale avec Abraham et ses descendants ? (Partager la nature de Dieu avec le monde.)

7.       Commencez-vous à voir comment les morceaux de ce puzzle mental se mettent ensemble ? Dieu demande à Abraham de faire quelque chose qui illustre ce que Dieu a fait pour nous. Dieu donne cette épreuve de la perte d’un enfant à quelqu’un auquel Dieu va confier de nombreux descendants. Le but de cette relation spéciale entre Dieu et Abraham et ses descendants est de partager le message selon lequel Dieu est disposé à donner son Fils pour nous.)

8.       Si Dieu devait créer une épreuve parallèle pour vous, quelle serait-elle ? (L’épreuve porte sur l’égoïsme et la confiance : être disposé à donner tout ce que nous avons et nous sommes dans l’amour de Dieu.)

9.       Si Abraham pensait qu’il devait tuer son fils, comment pensez-vous qu’il ait rationalisé cela avec sa connaissance de Dieu et sa confiance en Dieu ? (Lisez Hébreux 11:19. Abraham pensait que Dieu ramènerait Isaac à la vie. Quelle confiance exceptionnelle !)

a.         Considérez la façon dont cela a anticipé ce que Dieu a fait à son propre Fils dans la situation parallèle.

10.   Que se serait-il passé si Dieu n’avait pas retenu Abraham dans son geste et s’il n’avait ensuite pas ramené Isaac à la vie ? Aurions-nous une épreuve de foi différente, ou simplement plus longue ? (Lisez Hébreux 11:39-40. Une partie de l’arrière-plan de cela se trouve dans Hébreux 11:35-38, qui décrit des croyants qui souffraient terriblement et ne voyaient aucune victoire ici sur la terre. Tous ceux dont il est question dans Hébreux 11 avaient une partie de la promesse de Dieu non-accomplie. Nous pouvons passer par certaines choses ici sur terre qui ne seront pas "bien faites" en ce qui concerne nos intérêts personnels, jusqu’à ce que nous entrions au ciel.)

11.   Parmi les difficultés que vous rencontrez sur votre chemin, quels sont les pourcentages d’épreuves et de tentations ?

a.         Selon vous, quel pourcentage vient seulement de Dieu ? (Genèse 22:1 et 22:12 déclarent clairement que la situation d’Abraham était une épreuve de la part de Dieu. Dans ma situation, il semble que les péchés et les erreurs de ma part, associés au travail de Satan, créent tous les problèmes dont je peux m’occuper. Je doute que Dieu ait beaucoup à ajouter à mes fardeaux pour discerner ou développer mon caractère !)

II.        Le but

1.       Lisez 2 Corinthiens 1:3-7. Quel but positif servent les difficultés dans notre vie ? (Paul écrit que quand il souffrait, Dieu l’encourageait. Cela lui a enseigné comment encourager ceux qui avaient des difficultés autour de lui.)

a.         Avez-vous déjà perçu cela dans votre vie ? (Si vous avez souffert de problèmes médicaux, vous êtes plus compatissant envers d’autres qui ont des problèmes médicaux similaires. Si vous souffrez de problèmes matrimoniaux, vous êtes plus compatissant envers d’autres qui ont des problèmes matrimoniaux.)

b.         Nous peignons l’image d’un "Dieu qui met à l’épreuve", quand nous considérons Abraham et Isaac. Quelle image de Dieu peint Paul dans cette épreuve ? (Dieu qui encourage avec compassion.)

i.         Ces deux images sont-elles compatibles ? "Laissez-moi casser votre jambe. À propos, je vais aussi la remettre en place, la plâtrer, et prier pour vous et je vous enverrai une carte. Si vous avez besoin de quoi que ce soit d’autre, dites-le moi." (Je pense que l’illustration de la jambe cassée est trompeuse parce qu’il n’y a rien à gagner. Dieu est plutôt comme un professeur d’éducation physique qui dit : "Courons 10 kilomètres ensemble - à propos, j’apporterai l’eau.")

2.       Lisez 2 Corinthiens 1:8-9. Quel autre but servent les difficultés ? (Elles nous amènent à nous fier à Dieu.)

a.         Paul a une façon très intéressante de décrire Dieu. Il se réfère à lui comme "le Dieu qui réveille les morts". Pourquoi parler de Dieu de cette façon ? (De façon concrète, le danger/problème ultime que nous craignons est la mort. Dieu est équipé pour s’occuper même de cela. À quoi ne devons-nous pas nous fier ? Comme vous vous souvenez, c’était le schéma de pensée d’Abraham.)

3.       Cher ami, traversez-vous des difficultés ? Vous sentez-vous mis à l’épreuve ? Non seulement Dieu a un but dans l’épreuve, mais il vient avec des encouragements, de la compassion et une promesse de vie éternelle. Voulez-vous, tout comme Abraham, vous fier à lui ?

III.     La semaine prochaine : Un combat mené avec sa force.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don