Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 - Achab et Jézabel : abuser du pouvoir (1 Rois 16, 21 et 2 Rois 9)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Certaines choses sont difficiles à jauger. Quand j’étais jeune et que je fréquentais, je voulais épouser une jeune femme qui avait des croyances religieuses et un zèle religieux semblables aux miens. Je me souviens d’une jeune femme que j’ai fréquentée, qui était "pleine d’entrain" pour Dieu. Ses sabbats étaient remplis d’activités religieuses : fréquentation de l’église, participation à d’autres réunions, visites de maisons de santé dans l’après-midi. Je semblais être son unique activité "laïque" ! Le niveau d’entrain dans ma vie religieuse n’était pas aussi élevé - ce qui me préoccupait. Cette semaine nous nous nous penchons sur un couple qui a le même problème d’entrains opposés. Lui est "froid" dès qu’il est question de relation avec Dieu, et elle est de glace. Débutons notre étude et apprenons-en davantage sur qui ne pas épouser !
 
I.          Achab

1.       Lisez 1 Rois 16:28-30. Quel genre de personne était le roi Achab ?

2.       Lisez 1 Rois 16:25-26. Omri était le père d’Achab. Voyez-vous un modèle ici ? (Cela s’empire de génération en génération !)

3.       Lisez 1 Rois 16:31-32. Nos études de ce trimestre portent sur le mariage. Que suggère la Bible à propos du mariage du roi Achab avec Jézabel ? (Ce mariage est répertorié parmi ses péchés les plus mémorables !)

a.         J’ai toujours pensé qu’il y avait des bons et des mauvais choix de mariage. Des décisions sages et des décisions folles. Est-il possible qu’une certaine décision de mariage soit un péché ?

i.         Si oui, comment le savoir à l’avance ? Selon notre texte, où est le péché avec ce mariage ? (Jézabel a apporté l’adoration de Baal.)

ii.        Lisez 2 Corinthiens 6:14-16. Est-ce un péché que d’ignorer ce conseil biblique ? (C’est au moins un conseil pour nous préserver du péché. Le mariage du roi Achab avec Jézabel a conduit à l’adoration de Baal - ce qui était clairement un péché. Se marier à un incroyant va prendre votre amour pour Dieu et le rediriger sur autre chose.)

b.         Pourquoi les chrétiens épousent-ils des incroyants ? (Dans la situation d’Achab, je doute qu’il s’agît d’amour - bien qu’il puisse y avoir eu quelque attraction physique. Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary nous dit qu’une des grandes "réalisations" durant la vie du roi Omri était son alliance militaire avec les Phéniciens (Sidoniens), qui était scellée par le mariage d’Achab avec Jézabel (la fille du roi sidonien). Ce mariage a apporté avec lui un accroissement de puissance terrestre et d’autorité.)

4.       Lisez 1 Rois 18:4 et 1 Rois 21:25. Jézabel était-elle simplement quelqu’un qui ne croyait pas en le vrai Dieu ? (Non. Elle était une activiste contre Dieu !)

II.        La vigne de Naboth

1.       Lisez 1 Rois 21:1-3. Le roi fait-il une offre raisonnable ? (Absolument. Un roi pourrait être tenté de vous le prendre - spécialement ce roi.)

a.         Pourquoi Naboth la refuse-t-il ? (Cette terre appartenait à sa famille depuis longtemps.)

i.         Naboth est-il insensé ? Pourquoi refuser cet accord pour des raisons sentimentales ? (Ses raisons ne sont pas sentimentales. D’après Nombres 36:7, Dieu avait exigé qu’ils gardent la terre qu’ils héritaient. Ainsi, Naboth a plus probablement considéré comme une obligation religieuse de refuser l’offre du roi.)

b.         Achab était-il jardinier ? Pourquoi se soucierait-il de l’étroitesse de son jardin potager, si ce n’est parce qu’il s’en occupait ? (Apparemment c’était la résidence d’été du roi Achab. Il aimait peut-être jardiner. Peut-être voulait-il facilement surveiller les travailleurs.)

2.       Lisez 1 Rois 21:4. Quel est le niveau de la maturité émotionnelle d’Achab ?

a.         Comment ce genre de maturité affecte-t-elle un mariage ?

3.       Lisez 1 Rois 21:5-7. Achab dit-il la vérité à son épouse ? (Pas toute la vérité. Il omet de donner la raison pour laquelle le refus de Naboth est raisonnable. Sans cela, le refus semble totalement déraisonnable.)

a.         Laissez hors de votre esprit tout ce que vous savez d’autre au sujet de Jézabel. Comment agit-elle en tant qu’épouse maintenant ? (Elle fait exactement ce que chaque épouse devrait faire. Premièrement, elle ne se plaint pas auprès d’Achab parce qu’il agit comme un enfant. Au lieu de cela, elle est compatissante, tout en lui rappelant sa position d’autorité. Cela semble être un gentil reproche (bien que quelques spécialistes en hébreu puissent ne pas être d’accord). Deuxièmement, elle dit : "Je m’occuperai de ton problème". Ne serait-ce pas agréable si votre conjoint résolvait toujours ces problèmes que nous ne pouvons pas résoudre ?)

4.       Lisez 1 Rois 21:8-10. Que cela nous révèle-t-il au sujet de Jézabel - mis à part le fait qu’elle a un plan d’action clair pour remonter le moral de son mari ?

a.         Considérez le fait qu’elle est une adoratrice de Baal. Que connaît-elle de la religion d’Achab ? (Elle savait que la loi exigeait au moins deux témoins (Deutéronome 19:15) pour établir un fait, elle savait qu’il était interdit de blasphémer contre Dieu ou de maudire le souverain (Exode 22:27) et elle savait que l’adoration de faux dieux était punissable de lapidation (Deutéronome 13:7-11).)

b.         Est-il probable qu’elle sût qu’il n’était pas bien que Naboth vendît sa terre à Achab ? (Oui.)

5.       Lisez 1 Rois 21:11-14. Dans ce contexte, considérez à nouveau le refus de Naboth de vendre sa terre à Achab pour des raisons religieuses. Quel genre d’homme était Naboth ? De quel genre étaient les dirigeants de sa ville ? (Les dirigeants étaient soit très corrompus et mauvais, ou alors ils avaient peur de la reine Jézabel. Naboth était un remarquable homme de principe.)

a.         Lisez 2 Rois 9:26. Quel élément diabolique n’est pas mentionné dans le récit de 1 Rois 21 ? (Ce complot diabolique exigeait également la mort des fils de Naboth.)

6.       Lisez 1 Rois 21:15-16. Que nous dit cette histoire sur le mariage d’Achab et de Jézabel et sur leur relation ? (Cela nous dit que Jézabel était obstinée et mauvaise. Pourtant, elle agissait pour plaire à son mari (ou au moins pour préserver son autorité de roi au-dessus de ses sujets). Cela nous dit également qu’Achab était immature, insouciant et manipulé par sa femme.)

7.       Compte tenu de ce que vous savez, Naboth aurait-il dû négocier ou vendre sa terre au roi Achab ? (Je dirais "oui". Les règles sur la terre familiale ne constituaient pas une question morale. Elles étaient des règles pratiques pour permettre à une famille de se subvenir à elle-même par la terre au travers des générations successives. Ici, le but pratique de la règle de Dieu est contrecarré par la mort de Naboth et de ses fils.)

a.         Dieu intervient-il toujours pour protéger le juste contre le méchant ici sur la terre ?

8.       Lisez 1 Rois 21:17-19. Quel niveau de culpabilité porte Achab pour les actes de son épouse ? (Cela indique qu’Achab savait ce qu’elle faisait.)

a.         À quel degré sommes-nous responsables des péchés de notre conjoint ?

i.         Est-ce que votre réponse dépend du niveau d’autorité que vous avez sur votre conjoint ?

9.       Lisez 1 Rois 21:20-24. Si vous faites le mal, est-ce que Dieu vous trouvera et vous punira ? (Il y a un faux enseignement selon lequel Dieu n’agit jamais comme un juge pour exécuter un jugement. Selon cet enseignement, Dieu est amour et ne peut donc pas exécuter de jugement. Cet enseignement a beaucoup de difficulté à rester cohérent face à une telle histoire. Remarquez le parallèle entre le crime et la punition. Dieu promet de retrancher Achab et ses descendants juste comme Jézabel a retranché Naboth et ses descendants.)

a.         Compte tenu de ce que faisaient Achab et Jézabel, voulez-vous que votre Dieu exécute le jugement sur eux ?

10.   Lisez 1 Rois 21:27-29. Quelle image cela donne-t-il de notre Dieu ? (Il est un juge, mais ce qu’il veut est que nous nous repentions ! Son désir est de sauver même les plus mauvais, et non pas de les détruire.)

III.     Le jugement

1.       Lisez 2 Rois 9:6-10. Jéhu était un chef militaire qui a été oint nouveau roi d’Israël ! Que pensez-vous du prophète ? (Pour le contexte, lisez 2 Rois 9:1-3.)

2.       Jéhu commence sur sa tâche en se dirigeant vers le palais du fils d’Achab, Joram. Lisez 2 Rois 9:20. Y a-t-il un lien entre la manière dont vous conduisez et votre succès dans la vie ?

3.       Joram sort à la rencontre de Jéhu et ce dernier l’assassine. Jéhu avait entendu la prophétie annoncée à Achab, ainsi il ordonne que Joram soit jeté sur la terre de Naboth. Jéhu continue alors jusqu’au palais. Lisez 2 Rois 9:30-31. Pourquoi Jézabel "mit du fard à ses yeux" ?

a.         Jéhu serait-il attiré ? Est-ce de la folle vanité d’une femme plus âgée ? (Lisez 2 Rois 9:32-33. Jéhu n’est pas attiré. Notez la loyauté des gens de la maison de Jézabel ! Ils ne perdent pas de temps pour la jeter par la fenêtre.)

4.       Lisez 2 Rois 9:34-37. Justice a-t-elle été faite ?

5.       Cher ami, faites les bons choix quand il s’agit de Dieu et de votre conjoint. Ces choix auront des conséquences ici et auront certainement des conséquences éternellement.

IV.      La semaine prochaine : Osée et Gomer : pardonner à l’infidèle.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don