Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Elqana et Anne : l’accomplissement d’un vœu (1 Samuel 1 et 2)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment est votre vie en ce moment ? Quelque chose manque-t-il que seul Dieu peut vous donner ? Vos amis et votre famille vous rendent-ils la vie dure ? Votre conjoint essaye-t-il d’être serviable, mais ne comprend pas vraiment vos besoins ? Si vous répondez par l’affirmative à l’une de ces questions, cette étude est pour vous. Si vous essayez d’aider quelqu’un de triste, cette étude peut vous aider. Débutons sans attendre notre étude de la Bible !
 
I.          La famille d’Elqana

1.       Lisez 1 Samuel 1:1-2. Selon vos connaissances de la culture hébraïque, quels sentiments vous attendez-vous à trouver dans une telle famille ? (L’épouse sans enfants doit se sentir inférieure à celle ayant des enfants. Le mari doit préférer l’épouse qui lui a donné des enfants (spécialement des fils).)

2.       Sautons quelques versets et lisons 1 Samuel 1:6-7. Auriez-vous imaginé une si mauvaise situation ?

a.         Nous n’avons pas encore tout le contexte. Que nous dit cela au sujet de Peninna, l’épouse qui avait des enfants ? (Pour une quelconque raison, elle se sent inférieure et veut donc rendre la vie dure à Anne.)

b.         Diriez-vous qu’Anne est dans une mauvaise phase émotionnelle ?

3.       Lisez 1 Samuel 1:3-5. Pourquoi Elqana fait-il exactement le contraire de ce que nous attendrions ? (Cela suggère qu’Elqana est religieux. Je pense que cela explique en grande partie son comportement. La Bible nous dit qu’il a de la compassion envers son épouse parce qu’elle n’a pas d’enfants. Il aime aussi Anne. Ainsi, Elqana veut "compenser" le fait qu’Anne n’a pas d’enfants.)

4.       Maintenant que nous en connaissons davantage sur le contexte de cette histoire, pourquoi Peninna est-elle si hostile envers Anne ? (Dans son esprit elle mérite plus d’amour et de respect parce qu’elle est celle qui a tous les enfants. Ainsi, elle se sent flouée de ce qui devrait lui revenir. Elle veut punir Anne de cette situation "injuste".)

5.       Lisez 1 Samuel 1:8. Épouses, que pensez-vous d’Elqana comme mari ? Il demande ce qui ne va pas ; sait-il ce qui ne va pas ? Fait-il bien de consoler sa femme, ou alors n’est-il qu’un "bafouilleur" ? (Les hommes aiment être logiques - et il pense que son amour (et cette double portion) devrait faire en sorte que tout aille bien.)

a.         Pourquoi l’amour et la générosité d’Elqana ne suffisent pas pour que tout aille bien ? (Le problème n’est pas lui, c’est elle. Il peut valoir "dix fils", mais elle pense qu’elle-même ne les vaut pas (elle n’en a pas même un). Pire, elle pense sans doute que Dieu partage l’avis de Peninna - elle est indigne.)

i.         Elqana se sent-il impuissant ? (Oui. Il ne peut pas "résoudre" le problème. Il pense que son amour et sa logique devraient suffire pour guérir la tristesse d’Anne. Ce n’est pas le cas. Qui apprécie une épouse qui pleure et qui est tout le temps triste ? Ce doit être en partie sa faute.)

6.       Arrêtez-vous un instant et prenez un peu de recul : quel est le cœur du problème dans cette famille ? (Le cœur du problème est le fait d’avoir deux femmes. Personne ne veut introduire d’esprit de rivalité dans son mariage. Votre conjoint doit être le numéro un - et le savoir.)

II.        La promesse

1.       Lisez 1 Samuel 1:9-11. Que pensez-vous de la promesse d’Anne ? Avez-vous déjà promis au Seigneur que si vous gagniez à la loterie vous régleriez la dette de l’église ?

a.         Quelle est la signification de la partie "sans rasoir" de la promesse ? (Rappelez-vous qu’il y a deux semaines nous avons étudié l’histoire de Samson, ainsi que le vœu de naziréat. Anne promet que si elle a un fils, il sera un nazir (ou naziréen) - quelqu’un mis à part pour le service au Seigneur (voir Nombres 6:1-8).)

b.         Considérons cela un instant : Anne promet de donner à Dieu quelque chose qu’elle n’a pas et dédie la vie de quelqu’un d’autre ! À quoi renonce Anne ici ? Combien de vos promesses à Dieu sont comme cela - tu me donnes quelque chose et je te donnerai quelque chose que je n’ai pas actuellement ? Pourquoi ne pas donner à Dieu quelque chose que vous avez ?

c.         Qui regarde Anne prier ? (Éli, le grand prêtre.)

2.       Lisez 1 Samuel 1:12-14. Vous avez déjà vu des personnes qui bougent leurs lèvres quand ils lisent en silence ; Anne bouge sa bouche quand elle prie en silence. Que nous dit cela sur la nature de sa prière ? (Généralement, les personnes qui bougent leurs lèvres quand ils lisent en silence ne sont pas de bons lecteurs. Ils se concentrent sur ce qu’ils lisent et ne réalisent pas que leurs lèvres bougent. Anne se concentre très profondément sur ses prières et ne prête pas attention à ce qu’on voit d’elle.)

a.         Qu’en conclut Éli ? (Qu’elle est ivre.)

b.         Que cela suggère-t-il quant à l’ivresse aux alentours du temple ? (Apparemment c’était suffisamment courant pour qu’Éli en conclue qu’une personne soit ivre, au lieu de considérer premièrement qu’elle est dans l’affliction !)

III.     Éli

1.       Lisez 1 Samuel 1:15-17. Que pensez-vous de la réponse d’Éli ? (Il ne lui demande aucun détail sur son problème, il dit simplement : va en paix, que Dieu te donne ce que tu as demandé.)

a.         S’agit-il du type de réponse que vous attendriez d’un homme ?

b.         Y a-t-il une quelconque raison pour laquelle c’est une bonne réponse ? (Je ne me considère pas très bien placé sur une "échelle de considération", mais je me renseignerais au moins sur la nature de son problème. Ma raison d’agir ainsi serait de voir si je peux trouver quelque "idée élégante" pour "résoudre" le problème. Le défaut de cette approche est que je compte sur moi-même trouver une solution. Éli laisse la question entièrement à Dieu.)

2.       Lisez 1 Samuel 1:18. Dans quelle mesure votre prédiction est-elle proche du résultat obtenu ? (La remarque d’Éli a dû être la bonne réponse parce qu’Anne a retrouvé le moral.)

3.       Lisez 1 Samuel 2:12, 22-24. Comment évalueriez-vous Éli comme père ? (Il a la même approche "non-interventioniste" avec ses fils qu’avec Anne. Il y a longtemps qu’il aurait dû intervenir activement dans la vie de ses fils pour exiger un comportement juste. S’ils avaient continué à mal se comporter, il aurait dû les bannir du service du temple.)

a.         Est-ce plus clair maintenant pourquoi la première pensée d’Éli est qu’Anne est ivre ? (Il était habitué à de mauvais comportements autour du temple à cause de l’influence de ses fils.)

4.       Lisez 1 Samuel 2:13-17. Les fils d’Éli sont-ils juste immoraux ? Sont-ils juste des "gens qui aiment faire la fête" ? Ou alors, y a-t-il un problème plus profond ? (Ce texte indique qu’ils abusent des adorateurs au temple. Ainsi, ils entravent le service d’adoration. Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary relève que quand les fils couchaient avec "les femmes qui accomplissaient leur service à l’entrée" (1 Samuel 2:22), ils s’engageaient dans des pratiques d’adoration cananéennes. Ces gens n’étaient pas simplement immoraux mais ils corrompaient le système d’adoration du temple.)

IV.      Samuel

1.       Lisez 1 Samuel 1:19-22. La prière d’Anne à Dieu et l’invocation par Éli de la miséricorde divine aboutissent au fait que Dieu donne un fils à Anne. Pourquoi ne veut-elle pas aller au temple et remercier Dieu de lui avoir donné ce fils ? (Le texte dit que Samuel n’était pas encore sevré, mais je pense qu’Anne ne voulait pas être rappelée de son vœu en retournant au temple.)

a.         Remarquez que le verset 21 dit qu’Elqana alla pour "offrir son vœu". Quel vœu avait-il fait ? (Une femme ne pouvait pas simplement promettre de "donner le fils d’un homme". Cela suggère qu’Elqana approuvait complètement la décision d’Anne et qu’il partageait le même vœu. Il est alors revenu au temple et a confirmé leur décision de dédier Samuel à Dieu.)

2.       Lisez 1 Samuel 1:24-28. Anne remplit sa part du marché avec Dieu, rappelle à Éli qui elle est, et laisse le petit Samuel vivre au temple. Selon vous, comment a réagi Éli face à cet "abandon" ?

a.         Auriez-vous choisi Éli pour élever votre fils ?

b.         Ces deux questions que je viens de vous poser - pensez-vous qu’elles ont traversé l’esprit d’Anne ? (Anne a été fidèle en gardant son vœu envers Dieu. Elle aurait pu dire : "Éli oubliera ou ne voudra pas mon fils". Elle aurait pu dire : "Éli est inapte à élevez mon fils - regardez comment ce que sont devenus ses fils !". Je pense qu’elle a eu ces pensées et les a rejetées.)

3.       Lisez 1 Samuel 2:18-21. Que s’est avéré être le cadeau qu’est Samuel pour Éli, pour Anne et pour Elqana ? (Éli était heureux, parce qu’il a donné aux parents de Samuel une bénédiction spéciale. Anne et Elqana ont eu par la suite plusieurs autres enfants. Samuel, je note, "grandissait auprès du Seigneur". Il semble qu’Éli ait appris de ses erreurs avec ses propres fils.)

4.       Lisez 1 Samuel 2:26. Que cela nous enseigne-t-il au sujet de ceux qui grandissent dans un environnement plutôt mal adapté ? (Éli était âgé. Ses fils constituaient une terrible influence. Pourtant, la formation initiale de Samuel par sa mère, associée à la présence de Dieu dans le temple, a donné à Samuel l’occasion de croître dans la bonne direction. Nous sommes personnellement responsables des choix que nous faisons. Samuel avait différents exemples en face de lui, il a choisi de suivre le bon exemple.)

5.       Cher ami, Dieu s’est souvenu d’Anne. Il l’a justifiée, il a répondu favorablement à ses prières, il a "vaincu" ses ennemis. Dans un contexte global Anne était juste une femme relativement sans importance. Pourtant, son fils Samuel s’est avéré être l’un des meilleurs leaders au service de Dieu. Quelle bénédiction cela peut être quand Dieu répond favorablement à nos prières personnelles et que par la même occasion sa réponse est une source de bénédiction pour beaucoup d’autres. Voulez-vous vous fier aux réponses de Dieu, quelles qu’elles soient ?

V.        La semaine prochaine : Les époux Job : vivre avec ses manques.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don